2 oct. 2014

[Review] Sherlock Holmes, le test PS4

SHERLOCK HOLMES CRIMES & PUNISHMENTS | Focus
Disponible dès le 30.09.2014 sur PS4, PS3, XB1, 360 et PC -- Test effectué à partir d'une version dématérialisée.

Meurtres, disparitions, vols spectaculaires et enquêtes, qui vous emmèneront parfois aux frontières du fantastique, sont au menu de ce jeu d’investigation, dans la plus pure tradition des romans de Conan Doyle et de son détective légendaire, Sherlock Holmes...

Présenté comme le renouveau de la série, Sherlock Holmes Crimes & Punishments fait en effet peau neuve sur bien des aspects, que ce soit du coté du gameplay, laissant plus de liberté au joueur dans les phases de recherche et d'observation, ou du coté des enquêtes elles-mêmes, dont les bases ont été indéniablement revues pour offrir d'avantage de confort et d'implication du coté des joueurs. Cela dit, je dois bien avouer que Crimes & Punishments ne m'a pas plus que ça emballé. Les libertés laissées au joueur restent (fort) cloisonnées, les pistes extrêmement dirigées, et l'évolution des enquêtes toujours très liée à des séquences obligatoires et scriptées, sans quoi, impossible d'émettre une hypothèse ou de faire avancer les choses. Le sentiment "dirigiste" est donc bel et bien présent, et même assez contraignant (pour ne pas dire frustrant), soyons clairs. Le schéma des enquêtes (au nombre de 6 dans Crimes & Punishments) est immuablement le même, avec une analyses des lieux du crime et des indices laissés, interrogation des témoins et suspects, émission d'hypothèses et de liens débloquant la progression, etc... Avec une répétition de ces mécanismes, jusqu'à la résolution du cas en cours. Vous aurez alors le choix entre condamner ou absoudre le coupable, menant votre personnage vers deux approches différentes, ainsi que vos enquêtes vers des fins multiples (10 par enquêtes sont annoncées!), dépendant de vos choix. Il vous faudra d'ailleurs parfois faire face à des rebondissements inattendus, qui affecteront la réputation de votre personnage.

Coté réalisation, on est ici en présence d'un titre assez joli, bien que d'une évidente simplicité. Les choses restent extrêmement statiques, et peu d'éléments viennent animer ces jolis environnements. Les menus sont quant à eux clairs et efficaces, avec un carnet contenant toutes les données consultables, les personnages rencontrés, la carte de Londres vous permettant de voyager d'un lieu vers un autres, les objets collectés, et même les dialogues, au cas où vous auriez manqué une ligne. Sherlock peut à tous moments activer sa vision intuitive (R1), lui permettant de voir des éléments essentiels, qui seront souvent des clefs dans la résolution des cas en cours. Le jeu est aussi ponctué de nombreux mini-jeux, du genre puzzle ou énigmes diverses, qui seront eux aussi essentiels pour faire avancer votre enquête. Les chargements, inévitables lors d'un changement de lieu, sont "masqués" par une séquence de déplacement en calèche, mais restent malgré tout pénible sur la durée, ceci se reproduisant un nombre considérable de fois sur l'ensemble du jeu.

VERDICT
Proposant une refonte presque totale par rapport aux épisodes précédents, Sherlock Holmes Crimes & Punishment offre aux joueurs d'avantage de liberté et d'implication dans le déroulement des enquêtes. Mais le coté encore et toujours trop dirigiste et scripté de la progression rend les choses vites répétitives et même frustrantes, car il est impossible de sauter une étape ou de formuler une hypothèse sans que le jeu ne vous l'autorise. Coté réalisation, Sherlock Holmes Crimes & Punishments se montre séduisant, bien que fort statique. L'absence de doublage FR est regrettable, mais le jeu est néanmoins traduit intégralement dans le texte. Heureusement. La durée de vie est honnête, avec une moyenne de 2 à 3 heures pour solutionner chacun des 6 cas qui vous seront proposés. Sachez enfin que vous ne pourrez plus revenir sur une enquête une fois celle-ci clôturée. Vous devrez alors recommencer tout pour en découvrir les autres fins possibles.
13/20
 

0 commentaires:

Publier un commentaire