[Review] Mario Party 10, le test WiiU

La fête débute enfin au Royaume Champignon sur Wii U, mais attention, cette fois-ci les règles ont changé : vous pouvez maintenant incarner le trouble-fête Bowser...

[Review] Final Fantasy Type-0 HD, le test PS4

Le sort du monde et des quatre cristaux, menacé par le conflit grandissant, repose désormais sur les épaules de quatorze jeunes combattants débordants de courage...

[Review] The Judge (Le Juge), le test Blu-ray

Fils de magistrat, Hank Palmer, grand avocat, revient dans la petite ville de son enfance, où son père, qu'il n'a pas revu depuis longtemps, est soupçonné de meurtre...

[Review] Hunger Games La Révolte part1, le test Blu-ray

Sous le commandement de la Présidente Coin, chef du district, et suivant les conseils de ses amis en qui elle a toute confiance, Katniss déploie ses ailes pour devenir le symbole de la rébellion...

[Review] DmC Definitive Edition, le test PS4

DmC raconte les origines du personnage de Dante. Ce dernier est un jeune homme qui n’a aucun respect pour l’autorité, ni pour la société en général...

26 mars 2015

[Review] Xenoblade Chronicles 3D, le test New 3DS

XENOBLADE CHRONICLES 3D | Nintendo
Disponible dès le 02.04.2015 sur New 3DS (uniquement) -- Test effectué à partir d'une version dématérialisée.

Xenoblade Chronicles est un RPG japonais. Il relate la guerre entre les hommes et machines, provoquée par un affrontement entre les grands dieux Bionis et Mékonis. Immobilisés alors que leurs lames entraient en contact, leurs corps abritent désormais deux nations rivales : les Homz et les machines. Le héros, Shulk, est un jeune garçon qui hérite d'une arme surpuissante nommée Monado, capable de prédire l'avenir...

Les amateurs de RPG classique, dits de type japonais, rappelant avec plaisir (et nostalgie sans doute) les références du genre apparues pour la première fois au début des années 90 chez nous en Europe, vont être comblés avec Xenoblade Chronicles 3D, adapté de son modèle sorti sur la console Wii en 2011. Acclamé à l'époque par les joueurs ainsi que par la critique, ne tarissant pas d'éloges, Xenoblade Chronicles avait pu offrir un vrai souffle nostalgique aux joueurs amateurs de J-RPG, leur rappelant leurs premiers amours et surtout la découverte de leurs premiers jeux de rôle sur consoles (sur Super Nintendo pour certains, et sur Playstation (PSOne) pour d'autres).

Dans Xenoblade Chronicles vous plonger au cœur d’un conflit opposant les hommes et les machines, débuté suite à une bataille acharnée entre deux colosses : Kyoshin et Kishin. Pétrifiés alors que leurs lames s'entrechoquaient, les géants abritent désormais deux nations rivales, celle des humains de Kyoshin et celle des robots de Kishin. Dans cette histoire vous incarné Shulk, un garçon qui hérite d'une arme surpuissante nommée Monado, capable de lui prédire l'avenir.

Il est très difficile de décrire avec précision l’univers que nous livre Xenoblade Chronicles 3D, tant ce dernier est vaste, riche et parfois complexe, et surtout de ne rien dévoiler de trop sans vous gâcher le plaisir de la découverte lors de votre aventure (pour ceux n'ayant encore jamais joué à Xenoblade Chronicles). Nous seront donc volontairement taiseux à ce sujet. La richesse de son gameplay réclame quant à lui un certain temps avant de pouvoir profiter pleinement de toute la profondeur qu'il peut livrer, la diversité de votre inventaire ainsi que les possibilités d’évolution qui s’offrent à vous sont également énormes. Il est du coup très difficile d'en faire le tour suffisamment afin de livrer un avis complet et détaillé en à peine quelques jours de jeu seulement. Nous avons donc là aussi choisi de ne pas livrer un avis tranché à ce sujet, tout en vous rassurant sur la richesse de cette œuvre vidéo-ludique, n'ayez aucune crainte à ce sujet.

Le jeu profite bien sûr de la qualité et du confort offerts par la nouvelle console New 3DS (et New 3DS XL), et en particulier avec la fonctionnalité 3D, qui apporte un réel plus aux joueurs. On ne peut pas non plus nier que Xenoblade Chronicles 3D est un titre beau, aux graphismes alléchants, qui saura séduire, j'en suis persuadé, les joueurs en quête d’esthétisme sur leur nouvelle console portable.

Nous avons de notre coté fait face à quelques soucis de stockage car notre carte Micro SD (celle d'origine livrée avec la console New 3DS) ne pouvait stocker l'intégralité du jeu, qui réclamait 30.111 blocs de libre (!!), alors que - pourtant vide - seulement à peine plus de 29.000 étaient disponibles. Il nous a donc fallu trouver (et du coup transférer vers) une autre carte SD de plus grande capacité. Ce sont les inconvénients lié au dématérialisé.


Vous remarquerez enfin, et nous attirons tout particulièrement votre attention là-dessus, que le boitier de Xenoblade Chronicles 3D est différent de ceux des jeux 3DS habituels (boitier de couleur noire au lieu de blanc). C'est en effet voulu, car Xenoblade Chronicles 3D est uniquement compatible avec les consoles New 3DS et New 3DS XL. Ce titre exploite en effet le nouveau processeur de la console, absent des modèles de la génération précédente de 3DS. Faites donc bien attention à cela si vous n'avez pas encore franchi le cap vers la New 3DS. Pour plus d'infos sur cette nouvelle console, je vous invite à lire (ou relire) notre article de présentation de la console New Nintendo 3DS. Les collectionneurs seront quant à eux ravis d'apprendre qu'une coque exclusive sera commercialisée pour la sortie de Xenoblade Chronicles 3D, à destination des possesseurs de la console New 3DS uniquement. Les coques, pour rappel, ne sont pas compatibles avec les modèles New 3DS XL.



Comme pour d'autres titres avant lui, que ce soit sur la console de salon Wii U ou sur la portable New Nintendo 3DS, saviez-vous que les figurines amiibo associées à une licence en particulier peuvent débloquer (ou activer) certains bonus/extras dans certains jeux? La figurine amiibo de Link peut par exemple offrir des bonus aux possesseurs du jeu Hyrule Warriors, la plupart des amiibo débloquent une tenue exclusive pour votre Mii dans Mario Kart 8, et nous vous parleront prochainement d'une fonctionnalité liée à l'amiibo de Toad dans le jeu Captain Toad Treasure Tracker. Mais revenons maintenant à Xenoblade Chronicles 3D et plus particulièrement à la figurine amiibo de Shulk, le personnage principale du jeu. Nintendo nous a fait parvenir il y a peu un exemplaire de cet amiibo (voir notre galerie Instagram) afin de tester la compatibilité entre ce dernier et le jeu Xenoblade Chronicles 3D, sur la console New 3DS. Nous n'allons pas vous dévoiler ici tous les secrets que vous réserve Xenoblade Chronicles 3D, mais sachez qu'en plaçant votre amiibo de Shulk contre le point de contact NFC de votre New 3DS (ou New 3DS XL), vous gagnerez chaque jour 3 bonus que vous pourrez ensuite échanger contre divers extras dans le jeu. Une initiative que les fans, ainsi que les collectionneurs d'amiibo, apprécieront j'en suis certain.

VERDICT
Xenoblade Chronicles 3D puise sa richesse et son intérêt dans son système de jeu complet et vaste, que les joueurs devront apprivoiser avant de profiter pleinement de l’expérience de jeu proposée. Le scénario ne manque quant à lui pas d’attrait et profite d’une réalisation solide et de musiques immersives. On regrettera par contre l’absence d’autres doublages que l'anglais, seul à être ici proposé (contrairement à la version originale sur Wii, qui offrait un choix entre anglais et japonais). Les environnements visités sont colossaux et se nourrissent d’innombrables quêtes annexes. Enfin, les amateurs prendront un plaisir infini à évoluer dans cet univers grandiose, qui ravive la légende des J-RPG sur consoles, et en particulier aujourd'hui sur New 3DS. N'oubliez pas non plus de profiter de votre amiibo de Shulk si vous le possédez, le jeu vous réservant quelques extras grâce à lui.

25 mars 2015

[Divers] La difficulté dans un jeu vidéo, stimulante ou rébarbative?

Alors que notre test de Bloodborne devra encore patienter quelques jours à cause d'un léger retard chez Playstation au sujet de l'envoi des exemplaires review (arf!!), la question que de nombreux joueurs se posent actuellement concerne la difficulté que le jeu impose. En effet, digne successeur de Demon's Souls et de Dark Souls 1 et 2, Bloodborne affiche comme ses illustres prédécesseurs une difficulté atrocement exigeante et punitive, pouvant, à juste titre, en rebuter certains, peu ou pas du tout intéressés par les jeux vidéo dits "hardcore". Mais de manière plus générale, faut-il à cause d'une difficulté "exigeante" se priver de vivre une expérience pourtant annoncée comme grandiose?

J'avoue ne pas être personnellement de ceux qui choisissent d’emblée une difficulté maximale en découvrant un jeu (je réserve ça pour une éventuelle seconde partie en Game+), optant plutôt dans un premier temps pour un chalenge dit "Normal", voire même "Facile" quand le style ne se situe pas dans ma zone de confort. Je suis en effet de ceux qui privilégient avant toute chose la découverte de l'histoire, bien avant la rigueur d'un défi. Il faut aussi avouer que j'ai tellement de jeu à tester qu'il ne m'est pas possible de passer plusieurs semaines sur chaque titre. Aller à l'essentiel est donc souvent l'option choisie. Mais dans un titre comme Bloodborne, affichant bien des atouts capables de me séduire, j'avoue que la difficulté, partie intégrante de l'expérience proposée par From Software, me réjouit finalement plus qu'elle ne m'effraye. Disons tout au moins qu'elle m'intrigue. Pourtant, vu le déploiement de sang froid - et surtout de temps - qu'il va me falloir pour en venir à bout, pas sûr justement que je puisse voir de si tôt l'épilogue de ce terrible voyage cauchemardesque.

Certains joueurs aiment pourtant cela, et c'est même là un élément qui les motive et les stimule, y voyant un accomplissement ultime, un peu comme d'autres ne peuvent concevoir de ne pas décrocher un trophée Platine dans un jeu sur PS4, PS3 ou PS Vita. Très honnêtement, même si j'aime me fixer des défis en débloquant occasionnellement certains trophées "exigeants" (et t'en qu'à faire aller jusqu'au Platine quand il est à ma porté), je ne fais pas partie du club des "hardcore gamers", fascinés par les chalenges impossibles et par les niveaux de difficulté inhumains. Mais je respecte tout à fait ça, et je suis même très admiratif de leur détermination et du talent qui est le leur pour y parvenir. Néanmoins, je suis de ceux qui prennent du plaisir dans le récit d'un jeu, dans l’émotion qu'il procure en progressant dans l'histoire, comme quand on regarde un bon film. Je ne cherche rien de plus en général.

Alors faut-il fuir Bloodborne si vous êtes, comme moi, un joueur qui n'est en aucune manière un adepte du hardcore gaming? J'avoue que n'ayant pas encore pu y gouter longuement j'ai bien du mal à vous répondre. Mais une chose est en tous les cas certaine, Bloodborne ne doit pas se résumer à sa difficulté, aussi exigeante soit-elle. Bloodborne, c'est aussi un univers envoutant, un gameplay parfaitement rodé, et un bestiaire diablement riche et vicieux. Alors si de manière générale je n'encourage pas le sadomasochisme vidéo-ludique, dans le cas présent je vous dirais: goutez-y, il se pourrait bien que vous y preniez gout... Quoiqu'il en soit, si vous possédez une PS4 (ou si vous envisagez d'en acquérir une bientôt), Bloodborne fait partie des titres qu'il vous sera bien difficile d'ignorer. On parie que vous allez craquer?

24 mars 2015

[Review] Evolve, le test PS4

EVOLVE | 2K
Disponible dès le 10.02.2015 sur PS4 et XB1 -- Test effectué à partir d'une version éditeur.

Sur une planète sauvage nommé Shear, opposant les hommes à une nature hostile, serez-vous le prédateur ou la proie, la traqueur ou le traqué ? Turtle Rock Studios, les créateurs de Left 4 Dead, dévoilent Evolve, l'évolution des jeux multijoueurs nouvelle génération, où 4 chasseurs affrontent un monstre contrôlé par un unique joueur...

Comme l’adage le dit si bien, mieux vaut tard que jamais... Nous avons en effet reçu notre exemplaire review de la part de 2K avec un peu de retard sur la date de sortie du jeu (congés, communication tardive...), fixée pour rappel au 10 février dernier. Nous n'avions donc pas eu l'occasion de vous présenter notre avis sur Evolve plus tôt. Toutes nos excuses pour ce retard. C'est donc, une fois n'est pas coutume, plusieurs semaines après la sortie du jeu en magasins que nous vous livrons (enfin) notre verdict sur ce "hunt game" d'un nouveau genre, puisant son originalité sur un concept multi-joueurs inédit, celui d’opposer deux camps bien distincts, avec d'un coté les chasseurs et de l'autre la proie. Cinq joueurs peuvent donc prendre part à chaque partie, en 1vs4.

Le jeu est bien sûr, vous l'aurez compris, avant tout taillé pour des parties multi-joueurs, mais vous pouvez aussi très bien y prendre part en solo, si vos amis ne sont pas connectés en même temps que vous par exemple. Vous devez alors choisir votre camp (entre monstres ou chasseurs), et ensuite choisir parmi les différents profils/classes proposés, chacun ayant bien sûr ses caractéristiques propres suivant que soyez davantage un fonceur adepte du corps à corps ou plutôt un attaquant à distance, prudent et discret (ou soigneur si telle est votre vocation).



Dans Evolve vous devrez respecter un certains nombres de règles si vous souhaitez survivre. En intégrant le clan des chasseurs, vous devrez alors traquer votre proie (une longue traque s'engage alors), coordonner vos attaques avec les autres membres de votre team, et finalement espérer venir à bout de la bête. De son coté, le joueur incarnant la créature devra lui traquer les humains et être plus rusé que le quatuor lancé à ses trousses. Quel que soit le camp que vous choisissiez, vous avez accès à des armes puissantes et des habilités uniques offrant un combat - en théorie - équitable et compétitif. Chassez ensemble ou mourez seul, voici un crédo qui résume bien l'expérience que propose Evolve.

Choisissez un chasseur qui convient à votre style. Trappeur, Soutien, Assaut ou Médecin, chaque rôle est vital et l'esprit d'équipe est la clé pour survivre à votre rencontre avec le monstre. En tant que monstre - le prédateur solitaire - vous êtes le maître de la bataille. Utilisez vos féroces habilités et votre instinct animal pour faire des ravages, tuez les humains et prouvez que vous êtes l'espèce dominante. Votre créature peut également évoluer en trois formes plus dévastatrices les unes que les autres (voir schéma ci-dessous).


L'autre élément essentiel à ne pas négliger dans Evolve, c'est votre environnement. Une planète sauvage repondant au doux nom de "Shear", où ni la faune ni la flore ne sont amicales. Soyez victime du hasard ou utilisez cet environnement de manière stratégique contre votre proie. Partiellement destructibles, les éléments de décors, et en particulier la verticalité de certains lieux, pourront parfois être la clef lors d'un affrontement.

Ne perdez pas non plus de vue la personnalisation des personnages. En progressant dans le jeu vous débloquerez en effet de nouvelles améliorations, skins et compétences pour votre classe favorite, et ce que vous ayez choisi d'incarner un Chasseur ou un Monstre.



Reste à présent à aborder le coté technique de Evolve. Le jeu a été développé exclusivement pour les consoles de nouvelle génération Playstation 4 et XBOne, et cela se voit. Même si tout n'est pas toujours irréprochable, on bénéficie néanmoins d'environnements séduisants et surtout d'une modélisation crédible des personnages, ce qui a pour conséquence directe d’accroitre l'immersion du joueur. La gestion des parties de chasse se montre quant à elle fort répétitive et sonne même de temps en temps un peu creuse. Les phases de véritable action se montrant parfois fort absentes, ou en tous les cas se faisant cruellement désirer. On regrettera aussi que le coté "corps à corps" soit finalement assez brouillon, et que l'aspect tactique ne soit pas ici plus exigeant. En fin de comptes, le jeu maitrise son ambiance, mais quelques affutages ci et là auraient tout de même été les bienvenus.

VERDICT
Jouant fièrement la carte de l'originalité en apportant un certain vent de fraicheur à un genre qui en manquait cruellement, Evolve offre un gameplay attrayant, basé sur un concept multi-joueurs présenté comme innovant. Choississez votre camp, traqueurs ou traqués, et entrez dans des parties de chasse palpitantes, en théorie tout du moins. Evolve propose certes une recette qui fonctionne assez bien, mais qui manque souvent de rythme et de variété. Une trop grande répétitivité, qui pénalise donc Evolve sur la durée. Techniquement le résultat tient quant à lui la route, et on assiste même à quelques très belles séquences, grâce entre autres à une modélisation des personnages fort aguichante. En conclusion, si vous êtes fans des jeux multi-joueurs et que vous avez une longue liste d'amis qui partagent aussi votre passion, n'hésitez pas à plonger dans ce "party game" d'un nouveau genre. En solo les choses sont par contre bien moins excitantes, et même si Evolve propose bien quelques modes solos, l’intérêt du jeu n'est clairement pas là, sachez-le.

23 mars 2015

[Review] Final Fantasy Type-0 HD, le test PS4

FINAL FANTASY TYPE-0 HD | SquareEnix
Disponible dès le 20.03.2015 sur PS4 et XB1 -- Test effectué à partir d'une version éditeur.

L’an 842 devait marquer le début de la fin. L’empire Milites ouvrit les hostilités par un acte brutal et gratuit, envahissant le dominion de Rubrum. Les cuirassés militésiens apparurent soudainement dans le ciel, frappant le territoire par surprise au nom du Tigre Blanc. L’Oiseau Vermillon surgit des flammes qui consumaient Rubrum, défiant l’empire, le pouvoir de son cristal lui accordant la maîtrise de la magie et le pouvoir d’invoquer de puissants eidolons, afin de repousser leurs ennemis équipés d’armes à la pointe de la technologie. Mais alors que la victoire semblait à portée de main, tout s’effondra subitement. Le sort du monde et des quatre cristaux, menacé par le conflit grandissant, repose désormais sur les épaules de quatorze jeunes combattants débordants de courage...

Les portages de jeux ayant eu une vie sur d'anciennes consoles et recevant les "honneurs" d'une adaptation sur la génération PS4/XBOne sont devenus monnaie courante. Pour le meilleur parfois (The Last of Us Remaster, Tomb Raider Definitive Edition, Dmc Definitive Edition, Resident Evil HD Remaster, etc...), mais aussi parfois pour assister à des conversions plus discutables. Nous ne citerons d'ailleurs aucun exemple dans ce cas pour ne froisser personnes. Quoiqu'il en soit, cela semble une opération rentable pour les éditeurs, qui ne manque pas d'imagination pour ces adaptations Next Gen Full HD. C'est aujourd'hui le tour de Final Fantasy Type-0 de se voir adapté sur PS4 et XBOne. Un titre originalement sorti sur PSP, la première console portable de Sony dans laquelle il fallait, rappelez-vous, insérer des disque UMD. Un support ayant depuis lors disparu (tout comme la console d’ailleurs).

Les joueurs n'y ayant jamais gouté à l'époque sur PSP, peuvent donc à présent se laisser tenter par cette version aux graphismes intégralement revisités, tout comme le gameplay bien sûr, qui s'adapte aujourd'hui aux manettes DualShock4 et XBOne. Comme vous le consaterez sur le cliché ci-dessous, l'évolution graphique est évidement flagrante. Pourtant, il est cependant difficile de consacrer Final Fantasy Type-0 HD comme un chef d’œuvre sur PS4, comparativement aux standard imposés par la nouvelle génération. Les choses sont néanmoins correctes et le rendu plaisant, sans pour autant nous faire oublier qu'il s'agit bien là d'un portage et non d'un véritable jeu Next Gen intégralement pensé pour cette nouvelle génération.




Coté contenu, Final Fantasy Type-0 HD est un J-RPG (RPG japonais) dans la plus pure des traditions du genre, et donc un récit souvent trop chargé (voire même brouillon), vite lassant, et un casting fort peu charismatique. Raz le bol de ces personnages androgynes qui font fantasmer les joueurs japonais. L'archétype de tout ce que je déteste en fait. Le système de combat a au moins pour lui le fait d'être original, à défaut d'être vraiment jouissif (même si cela reste subjectif, je vous l'accorde). Vous l'aurez compris je n'ai pas été particulièrement emballé par ce Final Fantasy Type-0 HD, même s'il faut indéniablement lui reconnaitre bon nombre de qualités tout de même, avec un espace de jeu vaste et peuplé de nombreuses quêtes annexes, une bande son maitrisée, le choix entre VO japonaise et doublage anglais (pas de VF, ne rêvez pas!), ainsi qu'un schéma joliment accrocheur lors des phases de combats, représentant l'essentiel de votre quête.


Reste donc encore et toujours le même débat en fin de comptes, avec l’intérêt que laisse vraiment aux joueurs un tel portage HD. Cette chronique n'ayant pas pour but d'en débattre je vous laisserai porter seul le jugement qui s'impose, mais je reste personnellement sceptique quant au fait que les joueurs y verront un vrai engouement. La présente de la démo jouable de Final Fantasy XV en guise d'extra sera à mon sens bien plus justificative du succès public (à défaut d'un succès critique) que rencontrera ce titre.




La démo jouable de Final Fantasy XV incluse. Je vous en glissait déjà un mot plus haut, mais je suis certain que je ne vous apprendrai rien non plus, Final Fantasy Type-0 HD contient un code vous permettant de télécharger la démo jouable (en français) de Final Fantasy XV dès le 20 mars 2015 sur le PSN et le X-Box Live. Si la date de sortie du quinzième opus de la saga Final Fantasy est encore inconnue (certains l'espère avant la fin 2015, mais j'ai là dessus un doute énorme), cela nous permet en tous cas de pouvoir y gouter sans plus attendre et de nous faire une idée assez précise de la qualité de ce nouveau FF, qui sera cette fois exclusif aux consoles de la nouvelle génération. Offrant une durée de jeu d'environs 3 heures, avec pas mal d'à cotés tout de même, il y a là de quoi faire, même si cela reste une démo bien sûr. Nous reviendrons sur le sujet lors d'un prochain article, 100% consacré et cette démo de Final Fantasy XV sur Playstation 4.

VERDICT
Comme un certain nombre de portages avant lui, Final Fantasy Type-0 HD ne parvient pas tout à fait à convaincre. Même si les choses sont aujourd'hui plus belles, plus maniables, plus lisibles, grâce à l'interface sur PS4 et XBOne, le jeu ne peut totalement se détacher de ses origines, un titre à la base pensé et conçu pour la console PSP. Reste un monde vaste nourri par bien des affrontements en perspective et par de nombreuses quêtes annexes, un système de combat atypique et intéressant, mais le tout une fois encore plombé par une narration totalement indigeste, typique de la saga Final Fantasy et de la plupart des J-RPG. Heureusement, la démo de Final Fantasy XV vient ajouter un intérêt non négligeable à l'ensemble, et se fait finalement plus attrayante que le jeu lui même. Reste à savoir si cela suffira à vous envouter... J'en ai bien peur.

20 mars 2015

[Review] Mario Party 10, le test Wii U

MARIO PARTY 10 | Nintendo
Disponible dès le 20.03.2015 sur Wii U -- Test effectué à partir d'une version dématérialisée.

La fête débute enfin au Royaume Champignon sur Wii U, mais attention, cette fois-ci les règles ont changé : vous pouvez maintenant incarner le trouble-fête Bowser! Plus de 70 mini-jeux à découvrir, jusqu’à 5 joueurs sur le plateau avec quatre télécommandes Wii et le Wii U GamePad, sans oublier deux nouveaux modes de jeu complètement fous : le mode « Bowser Party » dans lequel vous pouvez incarner le maléfique Bowser, et le mode « amiibo Party »...

Certains fans l'attendaient depuis la sortie de la console Wii U (dont moi, je l'avoue), Mario Party 10 est enfin là, et avec lui un lot non négligeable de nouveautés et d'améliorations bien sûr. Tout d'abord le jeu est (enfin) en HD, et cela fait vraiment toute la déférence sur le plan visuel. C'est beau, détaillé, précis et parfaitement fluide. Fini les pixels disgracieux, place maintenant à un rendu propre et étincelant, comme on l'avait tant rêvé (comme ce fut le cas pour Mario Kart 8 également (voir notre test de Mario Kart 8 sur Wii U). On a beau dire que les graphismes ne font pas tout, certes, mais la HD apporte indéniablement un plus dans le monde du jeu vidéo. C'est en tous les cas mon point de vue. Outre donc le fait que vous allez pouvoir maintenant frimer sans limite avec Mario Party 10 sur votre écran géant Full HD trônant au milieu de votre salon (voir utiliser votre rétroprojecteur HD pour y jouer en taille XXL), Mario Party 10 offre également d'autres nouveautés intéressantes, vous allez voir.

Dans le principe, rien ne change vraiment avec Mario Party 10 par rapport à ces prédécesseurs. Jusqu'à 4 joueurs (dans le mode Mario Party standard) s'affrontent sur un plateau de jeu en lancant les dès et en participant à diverses épreuves leur permettant d’engranger un maximum d'étoiles. Des dizaines d'épreuves différentes (inédites) sont bien sûr proposées, certaines dites "chacun pour soi", et d'autres dans lesquelles un seul joueur doit se mesurer aux trois autres (1 contre 3). La télécommande Wii Motion Plus est ici nécessaire pour participer aux différentes épreuves. La tablette Wii-U-Gamepad montre quand à elle Bowser enfermé derrière des barreaux. A chaque fois qu'un nouveau chiffre est dévoilé par les dès, un des six barreaux se lève. Une fois les 6 chiffres du dès dévoilés, le vilain Bowser est alors libéré et vient du coup mettre son grain de sable dans la partie. Les habituels décors des mondes de Mario répondent une nouvelle fois présents (vallée, neige, désert, fantômes...).


Mais une fois encore, le plus important reste bien le fun que propose Mario Party 10, et de ce coté là les fans de la licence n'ont aucune crainte à avoir, les épreuves proposées - ainsi que les différents modes de jeu - offrent vraiment un plaisir de jeu intacte. Entre mini-jeux de précision, d'agilité, de rapidité, collectif ou contre tous, il y en a pour tous les gouts. Les plateaux de jeu proposent quant à eux les habituelles cases bonus et malus, auxquelles viennent s'ajouter divers extras liés aux thèmes des plateaux, comme un fantôme qui ne vous lâchera plus jusqu'à ce que vous passiez dans la lumière par exemple, en ne manquant pas bien sûr au passage de vous alléger de quelques pièces à chaque tour. Bref, de quoi ne jamais s'ennuyer et passer des soirées de folie entre amis ou en famille.


Le mode Bowser Party: L'une des grandes originalités de Mario Party 10, c'est que vous pouvez aussi décider d'incarner le vilain Bowser dans cette édition Wii U, et donc de pourrir la vie de vos camarades de jeu. En effet, en incarnant Bowser dans le mode "Bowser Party", 5 joueurs peuvent alors prendre place à toute une série de mini jeux ou via les plateaux de jeu classiques (durée de jeu environs 30 minutes). Quatre joueurs progresseront normalement en avançant de case en case, tandis que le cinquième, incarnant Bowser et utilisant la tablette Wii-U-Gamepad, aura pour mission de vous pourrir la vie un maximum, de vous faire perdre le plus de pièces possible, et de vous faire bien sûr échouer aux différents mini-jeux proposés. Une approche plutôt originale, mais qui ne fera vraiment sourire que celui ayant le Wii-U-Gamepad entre les mains je pense... Vous pouvez aussi choisir d'y jouer en solo, en incarnant Bowser face à 4 personnages contrôlés par le CPU.



Mario Party 10 est bien évidement compatible avec les figurines interactives amiibo. Vous trouverez ci-dessus la liste de celles que vous pourrez utiliser dans le jeu via le mode "amiibo Party". Chaque personnage peut ainsi débloquer un plateau de jeu inédit, se présentant sous la forme d'un jeu de l'oie, dans lequel jusqu'à 4 joueurs peuvent participer. Votre amiibo une fois activé engrangera du coup de l'expérience. Sachez aussi que vous pourrez, une fois par jour seulement, débloquer des bonus spéciaux grâce à vos amiibo (bonus dès, pièces, nouveaux socles etc...). Chaque figurine compatible pourra ainsi chaque jour tenter sa chance. Un système de billets à gratter virtuels est aussi proposé, auquel tous les amiibo, même ceux non compatibles directement avec le jeu, peuvent participer. Sachez seulement que si vous décidé d'activer votre amiibo pour Mario Party 10, vous devrez le désactiver des autres jeux (une figurine amiibo ne pouvant être liée qu'à un seul jeu à la fois).


VERDICT
Renouvelant suffisamment les choses, sans pour autant bouleverser un concept ayant largement fait ses preuves, Mario Party 10 débarque (enfin) sur Wii U et nous ouvre grand les portes du party game sans concession. Jubilatoire en famille ou entre amis, animé par des dizaines de mini-jeux originaux, des plateaux revisités, le tout aujourd'hui proposés en Haute Définition, l'immersion est à présent totale. Le mode "Bowser Party" ainsi que le mode "amiibo Party" offrent un véritable plus à cette version Wii U et livrent au passage un gameplay inédit qui ravira j'en suis certain les joueurs en quête de nouveauté dans un concept global resté somme toute plutôt classique. L'interaction proposée avec les figurines amiibo incitera également, je n'en doute pas, les collectionneurs à compléter leurs séries de personnages. Mario Party 10 s'impose donc comme l'un des meilleurs jeu "party game" actuels, et il ne fait aucun doute qu'il saura trouver son public parmi les possesseurs de Wii U. Seul véritable regret quant à cette édition, il est toujours impossible d'y jouer en ligne malheureusement...

[Concours] Des jeux Final Fantasy Type-0 HD à gagner!

Grâce à Square Enix et Deep-blu.com, pour célébrer la sortie du jeu Final Fantasy Type-0 HD sur Playstation 4 et X-Box One, vous allez pouvoir tenter de remporter un des exemplaires mis en jeu (1x PS4 et 1x XB1), contenant chacun un code pour accéder à la démo jouable de Final Fantasy XV! Comment faire? C’est très simple, répondez par mail à la question posée plus bas sur cette même page (en n'oubliant pas bien sûr vos coordonnés!). Bonne chance à tous!

Final Fantasy Type-0 HD vous invite dans un monde immersif, peuplé de personnages mémorables. Découvrez une histoire envoûtante servie par un excellent système de jeu. Vous serez transporté à Orience, un monde captivant et palpitant, déchiré par un violent conflit armé opposant quatre nations. Prenez part au combat en incarnant les membres de la classe "zéro", élèves officiers issus d’une école militaire d’élite, dont le pays subit les assauts incessants de l’empire. Afin de sortir vainqueur du combat sanguinaire et éprouvant qui vous attend, vaincre l’empire et découvrir les véritables raisons du conflit, il vous faudra maîtriser un grand nombre de compétences et de sorts puissants, à l’aide d’un nouveau système de combat qui vous plongera au cœur de l’action.

Pour participer c'est très simple, il vous suffit de répondre correctement à la question posée ci-dessous, en nous envoyant votre réponse à l'adresse email indiquée. Un tirage au sort parmi les bonnes réponses désignera le (ou les) heureux gagnant(s).

Sur quelle console est sorti la version originale de Final Fantasy Type-0 ?
A. Wii
B. PSP
C. X-Box 360

Envoyez votre réponse par mail à cette adresse: concours@deep-blu.com, en n'oubliant pas bien sur d'indiquer vos coordonnées, et en renseignant en objet [respectez à la lettre ce libellé SVP] Concours FFTYPE0HD. Fin de cette action le 31.03 à minuit.



Doublez vos chances de gagner en cliquant sur le bouton Facebook "J'aime" Deep-blu.com (dans la colonne de droite sur cette page ou en vous rendant sur notre page Facebook) et en partageant le poste de ce concours sur votre mur Facebook. N'oubliez pas bien sur de laisser au passage un commentaire sur notre page Facebook, dans le poste dédié au concours.

Précision importante (pour une question de coût d'envoi): seuls les participants résidant au Benelux et en France métropolitaine seront inclus dans le tirage au sort. Merci de votre compréhension.

19 mars 2015

[Review] The Judge (Le Juge), le test Blu-ray

Fils de magistrat, Hank Palmer, grand avocat, revient dans la petite ville de son enfance, où son père, qu'il n'a pas revu depuis longtemps, est soupçonné de meurtre. Il décide alors de mener l'enquête pour découvrir la vérité et, chemin faisant, renoue avec sa famille avec laquelle il avait pris ses distances...

The Judge (Le Juge en français) est bien sûr un récit qui nous entraine au cœur d'une histoire juridique, mais cette dernière n'est qu'un prétexte pour couvrir la vraie nature de ce film, qui va bien au-delà de ça. C'est avant tout ici le récit d'une relation entre un père et son fils qui nous est dépeint. Deux hommes qui ne se sont jamais compris. Deux juristes, l'un juge et l'autre avocat, qui n'ont jamais su trouver les mots pour se parler et exprimer réciproquement leurs sentiments l'un envers l'autre, mais aussi parvenir à s'excuser de bien des erreurs commises dans le passé. Une famille où les non-dits ont fini par laisser des traces indélébiles, malgré l'eau coulée sous les ponts. Le contexte rural est également important, car le film ne se déroule pas dans l’effervescence et l’anonymat d'une grande ville américaine, mais bien dans une bourgade isolée, où tout le monde connait logiquement tout le monde, et où les squelettes dans les placards ne manquent pas. Un scénario bien plus travaillé donc qu'il en a l'air au premier regard, et qui donne à The Judge toute son intensité, jusqu'à l'émotion d'un final attendu (ou pas).

On soulignera au passage l'excellent casting de The Judge, avec un Robert Downey Jr fidèle à lui même (avec un air désinvolte et hautin nous rappelant par moments un certain Tony Stark), et un non moins excellent Robert Duval, brillant et touchant dans la peau du juge.

THE JUDGE (LE JUGE), disponible dès le 18.03 en Blu-ray et DVD chez WHV.

VERDICT : The Judge nous propose de plonger dans l'intimité d'une famille où le père, juge de profession, a toute sa vie imposé son autorité patriarcale à ses trois fils. Une famille où les non-dits ont fini par laisser des traces indélébiles. Mais un événement dramatique va venir tout bouleverser. Touchant mais aussi souvent révoltant, The Judge est un condensé d'émotion jusqu'à la dernière seconde, soutenu par un casting de premier ordre. Coté technique, WHV nous propose une fois encore un master Full HD 1080p quasi irréprochable. Les contrastes sont grandioses, la définition splendide, pour un rendu HD exemplaire. Les pistes audio ne font par contre ici pas jeu égal, avec une VO proposée en DTS-HD Master Audio 5.1, immersive et dynamique, face à une VF Dolby Digital 5.1 plus en retenue et nettement moins envoutante. Doublage FR soigné cela dit. Concernant les extras, vous trouverez ici les habituels modules making of revenant sur les coulisses du film au travers d'interview du casting et de séquences inédites. Sans oublier un commentaire audio, une bande annonce (en VF), et la présence d'un code Ultra Violet dans le boitier.
NOTE GLOBALE (Blu-ray/film)


[Review] Mario Vs Donkey Kong: Tipping Stars, le test 3DS/Wii U

MARIO vs DONKEY KONG: TIPPING STARS | Nintendo
Disponible dès le 20.03.2015 sur 3DS/Wii U -- Test effectué à partir d'une version dématérialisée.

Mario vs Donkey Kong: Tipping Stars est un jeu de type puzzle/casse-tête mettant en scène des versions mécaniques miniaturisées des principaux personnages de l'univers de Mario. Vous devez utiliser les différents éléments de l’environnement pour permettre aux personnages de quitter la zone sains et saufs...

J'avoue que pour moi, et je sais que je ne suis pas le seul à penser ça, la console 3DS n'est pas avant tout une console pour jouer à de grands jeux d'aventure, ni des RPG ambitieux réclamant des dizaines, voire des centaines parfois, d'heures de jeu. J'ai envie de dire: laissons cela aux consoles de salon qui le font parfaitement. Elles proposent un confort et une visibilité nettement plus adaptées à ce genre de titres bien souvent, et les gamepads sont eux aussi ergonomiquement mieux adaptés la plupart du temps. Pour moi jouer sur 3DS c'est avant tout le plaisir de parcourir des niveaux courts mais passionnants, de type Mario plates-formes bien sûr, mais aussi des titres plus originaux et ingénieux, comme l'est incontestablement Mario Vs Donkey Kong Tipping Stars. C'est du déjà vu me direz-vous? Oui dans un sens, je ne peux pas vous donner totalement tort, mais Mario Vs Donkey Kong Tipping Stars, vous allez le voir, sait aussi apporter une vraie touche d'originalité, avec d'un coté son aspect casse-tête, plutôt classique (mais pas pour autant lassant ni ennuyeux), et de l'autre un coté créatif, avec son éditeur de niveaux (voir le paragraphe à ce sujet plus bas).

Mais soyons clairs, Mario Vs Donkey Kong Tipping Stars c'est bien et avant tout un jeu de type puzzle/casse-tête, et c'est pour cette raison qu'il attire, et retient, en premier lieu notre attention. Un jeu comme on aime en voir sur 3DS, qui se font malheureusement de plus en plus rares ces derniers temps. Du bout de votre stylet (un accessoire qu'on avait presque oublié...), vous allez devoir permettre à Mario et ses amis de quitter, sains et saufs, la zone de jeu, en évitant pièges et ennemis parcourant les lieux.


Pour ce faire, vous allez devoir activer et désactiver consécutivement des passerelles, ou d'autres items, pour permettre à vos héros de s'échapper. Le plus difficile est ici de pouvoir coordonner les différents méchanismes avec le nombres de personnages à sauver, car une fois le premier ayant franchi la porte de sortie, vous n'avez alors que quelques petites secondes pour que tous les autres aient eux aussi franchi cette porte. Il faut donc impérativement que vos actions bénéficient d'un timing irréprochable. Au début tout va bien, mais avec l'augmentation des niveaux, la difficulté augmente également. Et pour ajouter un chalenge supplémentaire, Nintendo a bien sûr implanté l'habituelle collecte de pièces et d'étoiles, qui vous seront d’ailleurs nécessaires pour débloquer certains éléments et progresser dans l'aventure.




Mais Mario vs Donkey Kong Tipping Stars propose également une autre activité, qui ravira j'en suis certain les plus créatifs et inventifs parmi vous. Un éditeur de niveau (intuitif et complet) est également inclus. Vous pourrez y créer vos propres levels et en suite les partager avec la communauté.

Enfin, sachez que vous trouverez dans le boitier du jeu sur Nintendo 3DS un code pour télécharger gratuitement la version WiiU, et inversement. Ceux optant pour la version dématérialisée via le eShop de Nintendo pourront quant à eux également profiter des deux versions, sans frais supplémentaires.

VERDICT
Proposant un vrai "petit" jeu, simple, accessible, exigeant parfois mais toujours amusant, dans la plus pures des traditions du classique jeu de puzzle/casse-tête, Mario vs Donkey Kong Tipping Stars offre un divertissement comme ils deviennent rares aujourd'hui. Parfaitement adapté à la Nintendo 3DS et à sa prise en main au stylet (mais également à la Wii U et son écran tactile sur le Wii-U-Gamepad), ce titre ne manque assurément pas d'ingéniosité, mais également de chalenge, n'ayez crainte. Vous pourrez également laisser s'exprimer votre coté créatif avec son éditeur de niveau très complet.