[Review] Dragon Ball Xenoverse, le test PS4

Découvrez une aventure totalement inédite, introduisant un voyageur énigmatique qui se transforme lui aussi en Super Saiyan. Mais qui est ce mystérieux personnage...

[Review] The Order 1886, le test PS4

Vous incarnez un membre de l'ordre d'élite des chevaliers, et vous allez participer à une guerre qui dure depuis des siècles, et qui changera à jamais le cours de l'histoire...

[Review] Teenage Mutant Ninja Turtles, le test Blu-ray 2D/3D

Leonardo, le leader, Michelangelo, le beau gosse, Raphael, le rebelle et Donatello, le cerveau, vont tout faire pour défendre la ville de New York, prise entre les griffes de Shredder...

[Review] Zelda Majora's Mask 3D, le test New 3DS

Link s'est fait voler son Ocarina du temps et dispose de 72 heures pour sauver Termina, un nouveau monde inconnu...

[Review] Fury, le test Blu-ray

À bord d'un tank Sherman, le sergent Wardaddy et ses quatre hommes s'engagent dans une mission à très haut risque bien au-delà des lignes ennemies...

27 févr. 2015

[Concours] Des steelcases collector Dragon Ball Xenoverse à gagner!

Grâce à Bandai Namco et Deep-blu.com, pour célébrer la sortie du jeu "Dragon Ball Xenoverse" sur Playstation 4, Playstation 3, Xbox One, Xbox 360 et PC, vous allez pouvoir tenter de remporter un des 5 steelcases collectors (voir visuels ci-dessous) mis en jeu. Comment faire? C’est très simple, répondez par mail à la question posée plus bas sur cette même page (en n'oubliant pas bien sûr vos coordonnés!). Bonne chance à tous!

Avec Dragon Ball Xenoverse replongez dans les plus célèbres combats de la série culte d'Akira Toriyama. Parviendrez-vous à modifier le cours de l’Histoire? Vous découvrirez également une cité mystérieuse, une jouabilité totalement remaniée, de splendides animations et bien d’autres choses encore...

Pour participer c'est très simple, il vous suffit de répondre correctement à la question posée ci-dessous, en nous envoyant votre réponse à l'adresse email indiquée. Un tirage au sort parmi les bonnes réponses désignera le (ou les) heureux gagnant(s).

Lequel de ces personnages n'est PAS jouable dans DB Xenoverse?
A. Goku Super Saiyan God (SS Divin)
B. Gohan Super Saiyan 3
C. Gotenks Super Saiyan 3

Envoyez votre réponse par mail à cette adresse: concours@deep-blu.com, en n'oubliant pas bien sur d'indiquer vos coordonnées, et en renseignant en objet [respectez à la lettre ce libellé SVP] Concours Xenoverse. Fin de cette action le 07.03 à minuit.


Doublez vos chances de gagner en cliquant sur le bouton Facebook "J'aime" Deep-blu.com (dans la colonne de droite sur cette page ou en vous rendant sur notre page Facebook) et en partageant le poste de ce concours sur votre mur Facebook. N'oubliez pas bien sur de laisser au passage un commentaire sur notre page Facebook, dans le poste dédié au concours.

Précision importante (pour une question de coût d'envoi): seuls les participants résidant au Benelux et en France métropolitaine seront inclus dans le tirage au sort. Merci de votre compréhension.

25 févr. 2015

[Review] Dragon Ball Xenoverse, le test PS4

DRAGON BALL XENOVERSE | Bandai Namco
Disponible dès le 27.02.2015 sur PS4, XB1 et PC (Steam) -- Test effectué à partir d'une version éditeur.

Dans DRAGON BALL XENOVERSE découvrez une aventure totalement inédite, introduisant un voyageur énigmatique qui se transforme lui aussi en Super Saiyan. Mais qui est ce mystérieux personnage? Parviendrez-vous à modifier le cours de l’Histoire? Vous découvrirez également une cité mystérieuse, une jouabilité totalement remaniée, de splendides animations et bien d’autres nouveautés...

Très attendu pas les fans de DBZ (et par moi-même je vous l'avoue), Dragon Ball Xenoverse arrive finalement en Europe cette semaine (le 27.02 pour être précis), soit presque un mois après sa terre natale, le Japon. Premier jeu de la licence Dragon Ball à voir le jour sur la nouvelle génération de consoles de salon (Playstation 4 et Xbox One) mais également sur PC (via Steam), Xenoverse est aussi disponible sur les consoles de la génération précédente (PS3 et 360). Bandai Namco ne faisant ainsi pas de jaloux, sauf peut-être auprès des joueurs Nintendo, qui n'auront pas droit à une version Wii U semble-t-il. Cette opus nommé "Xenoverse" tente donc de renouveler un genre déjà balayé dans tous les sens sur consoles au travers des nombreuses adaptations sorties au cours des deux dernières décennies (le premier DBZ apparu chez nous date de l'ère Super Nintendo, ça ne nous rajeuni pas...), avec plus ou moins d’intérêt suivant les opus. Mais peut-on vraiment surprendre encore les fans de DBZ en 2015? Nous allons tenter de répondre à cette question dans les lignes qui suivent, au travers de notre test détaillé de ce DBXV sur PS4.

Nous aborderons le coté visuel et esthétique plus bas, nous attardant d'abord sur le contenu de Xenoverse. Dans DBXV vous incarnez votre propre personnage, que vous pouvez modeler suivant vos envies (taille, morphologie, visage, couleurs, coiffure, tenue, accessoires, etc...) parmi les cinq classes disponibles: terriens, saiyans, Nameks, Freezers ou Majins. Chacune des classes proposant une version homme ou femme. Vous êtes un membre de la police du temps et devez rétablir l'ordre des choses, bouleversé par un terrible mal. Trunks est ici votre instructeur et votre guide. Au départ du temple du temps, vous allez à votre guise choisir de remplir les missions principales, découpées selon les habituels arcs de la saga (Saiyans, Freezer, Cell, Bou et OAV), ou des missions optionnelles (off ou on-line), via la machine à voyager dans le temps de Trunks. Ces dernières se résumant souvent à collecter divers objets/matériaux et à affronter une série d'adversaires à la suite. Ces missions vous permettront d’engranger de l'Xp ainsi que des zenis (la monnaie locale), mais aussi des items rares et exclusifs (tenues, attaques, boules de cristal etc...). Vous pourrez ainsi améliorer vos aptitudes (combat rapproché ou à distance, ki, endurance, points de vie etc...) avec votre Xp, et acheter de nouvelles techniques ou tenues avec vos zenis.


Dans un premier temps vous ne pourrez incarner que votre personnage. Par le suite vous pourrez incarner les protagonistes de la saga DBZ via les missions secondaires (où il est possible d'incarner à la place de votre avatar l'un des personnages déjà débloqués via le mode Histoire), ainsi que via le mode de combat 2 joueurs (offline), nécessitant 2 manettes, et les divers modes en ligne, accessibles via la plateforme d’accueil de la cité où se croisent tous les joueurs et d'où vous gérerez aussi votre progression. Un panel de personnage relativement complet, sans oubli majeur, mais pas exhaustif pour autant (exit par exemple Dabla, Babidi, C-16, Cell première forme, etc...). Les protagonistes indispensables de la licence DBZ répondent néanmoins présents, ainsi que la plupart de leurs variantes bien sûr (jusqu'au Super Saiyan Divin pour Goku, découvert dans le dernier OAV).

Coté gameplay et prise en main Dragon Ball Xenoverse tente de renouveler les choses, avec plus ou moins de réussite (ou de maladresse, c'est selon). Les combats gagnent globalement en dynamisme avec la possibilité de suivre son adversaire (avec L2) une fois ce dernier "locké" (touche R1), ou d'effectuer une téléportation juste derrière lui (une fois la compétence activée), ce qui évite les longues parties de chats et de souris que l'on pouvait rencontrer dans les épisodes précédents. Les touches triangle et carré servent respectivement aux coups forts et moyens en combat rapproché (triangle - chargé - permet aussi de briser la garde), alors que le rond sert quant à lui à envoyer les classiques boules d’énergie. Pour les super attaques (de type kaméhaméha par exemple) vous devrez d'abord enfoncer la gâchette R2. En la gardant enfoncée vous ferez apparaitre un menu avec jusqu'à 4 propositions, correspondant aux super attaques que vous aurez préalablement associées aux touches triangle, rond, croix et carré. Ces dernières réclameront bien évidement du ki. Des attaques ultimes (plus gourmandes en ki) sont également présentes, il faut pour cela enfoncer les gâchettes L2 et R2, puis faire votre choix parmi les deux attaques (ou transformations) possibles, ou encore une super esquive. C'est via cette combinaison que vous pourrez aussi vous transformer en Super Saiyan (une fois la compétence acquise ou achetée). Deux jauges sont ici à surveiller en combat, celle de votre ki et celle de votre endurance. La première étant liée aux attaques (et transformations) consommant du ki et l'autre à vos déplacements et parades (L1). Mais avant de profiter des meilleurs coups de la licence DBZ, ceux dont tous les joueurs rêvent d'équiper leur avatar (Kaméhaméha, Final Flash, Masenco Sampo etc...), il vous faudra d'abord les débloquer, via les missions annexes principalement. Et pour décrocher les meilleurs récompenses dans ce mode de jeu, il vous faudra logiquement réaliser les meilleurs scores (allant de D à Z pour la plus élevée). Pas toujours évident d'ailleurs, surtout que les récompenses semblent être en plus aléatoires (parmi une liste annoncée pour chaque mission).


L'utilisation d'objets ou accessoires fait ici son apparition, comme l'usage d'un radar par exemple. Une fois ce dernier équipé, en appuyant sur l'une des touches de la croix directionnelle, vous pourrez ainsi scanner votre environnement et identifier les objets à y récupérer (qui a dit des boules de cristal??) ou localiser vos adversaires par exemple. Les matériaux/capsules collectés pourront également être combinés pour donner lieu à de nouveaux items. Une direction plus MMORPG pour ce Dragon Ball Xenoverse, inédites sur consoles, qui rappelle un peu Dragon Ball online pour ceux ayant tenté l'expérience. Déconcertant de prime abord, ce choix étoffe en tous cas indéniablement la durée de vie du jeu, obligeant du coup les joueurs à passer un temps considérable dans la cité. La quantité d'items à débloquer étant juste ÉNORME. Vous pouvez ici également partager vos trésors en envoyant des objets à vos amis et en recevoir en retour. Un aspect communautaire assumé, reste maintenant à voir si les joueurs y adhéreront.

Mais vous vous en doutez, Dragon Ball Xenoverse n'a pas que des qualités bien évidement. Le fun n'est d'ailleurs pas immédiat, votre avatar devant dans un premier temps se battre sans grand chose dans son inventaire. Il est même fort pénible au départ de se battre seul, votre ki étant très limitée, vos options également, et les affrontements se résument du coup à une succession d'enchainements au corps à corps avec les touches triangle et carré, suivi d'une attaque spéciale (ou ultime) bien placée si vous avez de la chance. Inutile de préciser dans ces cas là que la barre de vie de votre adversaire ne diminue pas à vitesse grand V. Une fois la possibilité de régénérer son ki à distance et de se téléporter acquises, les choses sembleront on peu moins contraignantes (quoique...), mais ceci ne règle malheureusement pas tous les problèmes. A commencer par une maniabilité datant franchement d'un autre age, où il est impossible de coller au derrière de son adversaire, nous exposant donc à des attaques de riposte parfois dévastatrices, ou encore un système de lock tout pourri, une garde plus que douloureuse par moments (pour ne pas dire souvent), et tout ceci en vous évitant le tableau compliqué des phases à 3 contre 3... Ajoutez à cela, comme souvent avec les titres de la saga DBZ sur consoles, de nombreux soucis de caméra, devenant même calamiteux dans les environnements intérieurs, et bien sûr une I.A. totalement à la ramasse, que ce soit en tant qu’alliés (surtout) ou en tant qu'ennemis. Enfin, et non des moindres, on notera que la difficulté globale des affrontements est souvent mal calibrée, et ce même avec un perso correctement boosté. Le découpage de certains combats (comme contre Freezer par exemple, ou les mini Bou arrivant par vagues interminables) étant particulièrement frustrant, et vous fera assurément réviser votre vocabulaire de noms d'oiseaux en tous genres. Je précise que le jeu ne propose pas de choix de difficulté, cette dernière est donc imposée pour tous. Celle des missions secondaires est néanmoins renseignée par un nombre d'étoiles. Il est du coup indispensable de ne pas négliger ces missions annexes, voire même de les refaire à plusieurs reprise afin d’engranger un maximum d'Xp et donc des points de compétence, nécessaires pour améliorer vos aptitudes. Vous devrez d'ailleurs en refaire bon nombre à plusieurs reprises afin de décrocher certains objets ou compétences convoités (non disponibles dans les boutiques). Dernier conseil, ne négligez pas non plus les séances d'entrainement que vous proposeront les personnages que vous croiserez dans la cité. Ils vous seront utiles pour développer vos attaques (ou débloquer quelques items intéressants).

Enfin, nous avons rencontré lors de notre phase de test de GROS SOUCIS de serveurs, pénalisant vraiment le jeu, même en solo, allant jusqu'à nous renvoyer, en pleine partie, vers le menu principal. Des serveurs inaccessibles bien souvent, ayant pour conséquence de nous imposer un écran d'attente durant de très longs moments. Une seule solution pour éviter ces inconvénients, déconnecter votre câble Ethernet ou votre console du wi-fi. A tenir à l’œil après la sortie le 27.02.


Revenons à présent au coté "New Gen" de ce Dragon Ball Xenoverse. Premier opus de la franchise à voir le jour sur PS4 et XB1, les attentes coté graphismes étaient forcément énormes. Alors DBXV comble-t-il nos espoirs visuels? Très honnêtement on peut dire que oui, mais avec certaines réserves tout de même. Sans être une gifle monumentale, le rendu général du jeu est plutôt très agréable, surtout lors des cut-scenes réalisées avec le moteur du jeu, ainsi que lors des séquences animées, spécialement réalisées pour cette sortie. Lors des combats on retrouve un rendu relativement proche de celui déjà croisé avec les chapitres sur PS3/360, mais avec des textures ici en 1080p, ce qui apporte un plus indéniable et une finesse générale notable. Les phases de jeu dans la cité sont par contre vraiment en dessous, avec une modélisation souvent rudimentaire et peu flatteuse.

Mais l’ambiance est belle et bien au rendez-vous, et de ce point de vue là, on ne peut objectivement rien reprocher de sérieux aux développeurs, qui ont fait de leur mieux semble-t-il. Le coté "fan service" est ici poussé à son paroxysme, avec des centaines de tenues et accessoires à débloquer (en provenance de la saga Dragon Ball, DBZ et GT) et autant de techniques de combat à maitriser. Qu'il est jouissif d'incarner Goku, de se transformer en SS3 et de foutre une branlée à Freezer, Cell ou Bou à coups de Kaméhaméha dévastateurs! Par contre, une fois encore doublages original jap et version anglaise sont les seuls proposés (on peut faire une croix de voir un jour un doublage FR dans un jeu DBZ j'en ai bien peur...). Vous opterez donc pour votre préférence entre ces deux là. Des sous titres FR sont bien sûr présents, n'ayez crainte. L'ambiance sonore est quant à elle soignée, mais avec des thèmes réarrangés une fois de plus (pas de miracle là non plus malheureusement).

VERDICT
Proposant un contenu plutôt copieux et ainsi une durée de vie confortable, Dragon Ball Xenoverse réussit du coup à se différencier de ses prédécesseurs au travers de son mode aventure original, façon MMORPG, son scénario revisité et finalement plutôt convaincant, à défaut de véritablement bouleverser les choses avec génie. Son casting balaye tous les arcs de la saga DBZ, jusqu'aux derniers OAV, et offre donc un casting intéressant, mais pas aussi exhaustif qu'escompté. Le renouveau du gameplay devrait par contre plaire aux novices, mais peut-être mécontenter (voir agacer fortement) les habitués, qui le trouveront trop laxiste d'une part, et surtout fort peu précis, pollué de menus défauts, et sans la profondeur de ses illustres prédécesseurs. Graphiquement le rendu espéré répond globalement présent, même si certaines phases impressionnent nettement moins que d'autres (dont la cité de la police du temps, une zone où l'on passe malheureusement un temps considérable...). On pestera aussi (souvent) sur des soucis de caméra (encore et toujours...), sur une I.A. alliés totalement à revoir, un accès serveurs calamiteux (lors de notre phase de test), ainsi que sur la difficulté/longueur de certains combats, fort mal calibrée. Au final Dragon Ball Xenoverse remplit néanmoins son contrat coté "fan service" (contenu gargantuesque, durée de vie, originalité), et devrait donc tenir les joueurs les plus accros - et persévérants - occupés durant de très nombreuses heures, en solo mais aussi en ligne (une fois les problèmes de serveurs réglés).

 

[Review] The Order 1886, le test PS4

THE ORDER 1886 | SCEE
Disponible dès le 20.02.2015 sur PS4 -- Test effectué à partir d'une version éditeur.

Découvrez Londres comme vous ne l'avez encore jamais vue. En pleine époque victorienne, l'Homme utilise des technologies modernes pour combattre un puissant ennemi pluriséculaire. Vous incarnez un membre de l'ordre d'élite des chevaliers, et vous allez participer à une guerre qui dure depuis des siècles, et qui changera à jamais le cours de l'histoire...

Ayant reçu notre exemplaire de test quasiment en day one (24 heures avant la sortie pour être exacte - voir notre présentation du press kit de The Order 1886), nous avons délibérément opté pour une rédaction décalée de notre test/review de The Order 1886, plutôt que de s'y précipiter. Les embargos au jour J (ou J-1) n'étant d'ailleurs généralement pas des signes encourageants quant à la confiance que les éditeurs placent vis à vis de leurs licences. C'est en tous les cas ce que nous en pensons majoritairement. A tort ou à raison d'ailleurs... Nous avons également pu assister à la monter en puissance d'une douloureuse polémique qui est venue s’immiscer dès la sortie (voire même avant) concernant The Order 1886. Nous avons donc voulu mieux la comprendre afin de mieux y répondre, voire mieux la contrer le cas échéant. C'est donc pour toutes ces raisons que nous vous présentons avec un peu de retard notre test de The Order 1886. Mais vous allez le voir, prendre un peu de recule peut avoir du bon, car nous, contrairement à un certain nombre (dont une bonne partie n'y a manifestement même pas joué), on a vraiment aimé vivre cette aventure.

The Order 1886 c'est avant tout un incroyable voyage vidéo-ludique et cinématographique auquel nous invitent les équipes de Ready at Dawn. Mise en scène hollywoodienne, bandes noires (ratio 2.35:1) pour un effet "écran large" accentué, angles de caméras soignés, etc... rien n'a été laissé au hasard. Une ambiance impeccablement maitrisée, visuellement bien sûr, nous y reviendrons plus bas, mais également musicale et scénaristique aussi. Nous n'aborderons pas, volontairement, le coté scénaristique afin de ne rien gâcher de votre plaisir en découvrant The Order 1886, chaque élément ayant son importance, et les diverses bandes annonces diffusées nous en dévoilant déjà suffisamment. On soulignera aussi l'excellent doublage FR, chose plutôt rare dans le monde du jeu vidéo. Par contre, s'il est possible d'activer des sous titres FR en jouant en VF, il n'est pas possible de jouer en VO avec ces derniers. Le jeu ne proposant alors que des sous titres anglais (pour en profiter vous devez mettre votre console en langue anglaise via le menu général). Espérons qu'une mise à jour viendra rectifier cette incohérence.

Mais sans aucun doute, ce qui nous marque le plus en jouant à The Order 1886, c'est l'aspect visuel splendide que le jeu affiche de bout en bout. Une véritable démonstration technique, qui le place, sans hésitation, au sommet des plus belles réalisations à ce jour. Grâce à The Order 1886, le jeux vidéo est enfin entré dans la nouvelle génération. La PS4 prouve donc de quoi elle est capable, et si on en croit les dires de Ru Weerasuriya (directeur sur The Order 1886), la PS4 est loin d'avoir déjà montré ses limites. On ne demande qu'à le croire bien sûr! Dans The Order 1886, un autre élément est essentiel, ce sont les armes que propose le jeu. Volontairement singulières, en combinant antiquités d'époque et vision futuriste, votre arsenal fait réellement partie intégrante de la découverte tout au long de votre progression. Un élément loin d'être anodin dans The Order 1886.





On pourra éventuellement reprocher à The Order 1886 certains méchanismes un peu "old school" parfois, mais il faut néanmoins avouer qu'il est bien difficile de réinventer totalement un genre/gameplay (TPS - Third Person Shooter), surtout quand ce dernier a déjà largement fait ses preuves ailleurs. Cela dit, on notera quelques innovations pourtant, comme lors des séquences "sous couverture", quand votre personnage est à couvert, où il ne se redresse pas directement, alors que dans la plupart des autres jeux c'est pourtant bien ce qui se passe. Du détails? Oui, mais c'est dans ce genre de petits détails que l'on se rend justement compte du travail méticuleux qui a été fait, ne se contentant pas de simplement copier/coller les autres titres du genre.

Et la durée vie là-dedans me direz-vous? On ne va pas le nier, The Order 1886 est loin d'être le jeu le plus long et copieux auquel il nous ai été donné de jouer. C'est un fait. Mais il n'est pas moins long qu'un certain Uncharted premier du nom par exemple, qui affichait une durée de vie, lui aussi, d'environs 5 heures, sans proposer de mode multi-joueurs ou d'autres extras venant prolonger sa rejouabilité. Que je m'en rappelle, cela n'avait pas suscité la moindre polémique à l'époque. Faut-il dès lors reprocher cela à cette nouvelle licence, bâtie par une équipe de 40 personnes, ayant tout donné durant 4 ans de leur vie pour nous livrer ce jeu splendide, intense, et surtout fidèle à leur vision du jeu vidéo? Je ne pense pas. Il faut par contre leur laisser l'occasion de nous prouver que la suite de The Order 1886 sera plus ambitieuse encore, avec là certainement bien d'autres choses à nous montrer, et pourquoi pas cette fois un mode coop ou multi-joueurs. Mais en attendant, arrêtons de ne porter notre attention que sur le nombre d'heures passées sur The Order 1886. Un film ne se juge pas à sa durée, alors pourquoi faudrait-il le faire avec un jeu? De plus, n'est-il pas préférable de vivre 5 heures intensément, plutôt que 50 à s'ennuyer? A méditer.

Je vous rappelle enfin qu'une édition limitée est également disponible pour ce titre, contenant quelques extras digitaux ainsi que divers goodies, le tout présenté dans un emballage collector. Il est par contre dommage qu'aucune des deux éditions collector US, incluant chacune une magnifique statuette (collector US 1 - collector US 2), ne soient proposées en Europe.

VERDICT
Fédérateur d'une nouvelle ère, précurseur d'un nouveau genre, assument ses différences et sa vision singulière de la nouvelle génération sur PS4, The Order 1886 offre une véritable expérience immersive vidéo-ludique et cinématographique aux joueurs. Face à une polémique injustifiée sur sa "courte" durée de vie, The Order 1886 est avant toute chose une incroyable et fascinante plongée au cœur d'une nouvelle licence d'envergure, ambitieuse et irréprochablement maitrisée, instaurant tout simplement un nouveau standard graphique, jamais atteints jusqu'alors. Le plus beau jeu du monde? Peut-être, mais avant tout une réalisation exemplaire, une ambiance incroyable, une aventure intense et immersive, pour un titre qui se doit d'être le premier d'une longue série. Merci Ready at Dawn pour The Order 1886, et rendez-vous pour la suite!

24 févr. 2015

[Concours] Résultats du concours New 3DS XL Zelda Majora's Mask 3D

A chaque fois que nous organisons une action en collaboration avec Nintendo, et encore plus quand cette action concerne la sortie d'un jeu Zelda, nous enregistrons des chiffres de participation records. C'est une fois encore ce qu'il s'est passé avec cette action exclusive que nous a proposé notre partenaire Nintendo Benelux, avec plus de 10.000 participations valides comptabilisées (en cumule emails + Facebook + Twitter)! Nous tenons donc à vous remercier tous pour votre engouement vis à vis de ce concours, et sommes bien désolés de ne pas pouvoir récompenser chacun avec un lot.

Trêve de blabla et place maintenant aux résultats!

Remporte la console collector New 3DS XL Majora's Mask 3D (+ jeu + chargeur 3DS):
Catherine L. (via Twitter)

Remporte un lot de goodies Majora's Mask 3D:
Ryu K. (via Twitter)
Maxime H. (via email)
Andrée G. (via email)
Isabelle H. (via Facebook)
Magali A. (via email)

Les gagnants recevront dans le courant de la journée un email (ou message privé sur Facebook et Twitter) leur confirmant qu'ils ont bien gagné et leur demandant de confirmer leur adresse postale pour l'envoi des lots. Dans l'absence d'une réponse dans les 48 prochaines heures, nous tirerons un nouveau gagnant au sort. Alors surveillez bien vos boites aux lettres virtuelles, on ne sait jamais...

On vous donne bien sûr rendez-vous pour d'autres super concours sur Deep-blu.com et nos réseaux sociaux très bientôt!

23 févr. 2015

[Review] Trivial Pursuit Live!, le test PS4

TRIVIAL PURSUIT LIVE! | Ubisoft
Disponible dès le 18.02.2015 sur PS4, PS3, One, 360 et PC -- Test effectué à partir d'une version dématérialisée.

Trivial Pursuit Live! reprend le concept du légendaire jeu de société éponyme. Des questions de culture générale animent la partie et récompensent le plus connaisseur des participants. Cette version "Live!" se présente sous la forme d'une émission de télévision, rythmée et animée comme un véritable show...

Qui n'a jamais joué à une partie de Trivial Pursuit? Tout le monde connait donc les règles de ce classique parmi les classiques du jeu de société. Ubisoft et Hasbro Gaming nous livrent ici une version originale et délirante du célèbre jeu de plateau, en nous proposant d'incarner un avatar participant à un jeu télévisé de questions-réponses. Hommes/femmes, loufoques, typés ou conventionnels, chacun y trouvera le personnage qui le représente le mieux. La partie se déroule, au choix, entre 3 et 5 rounds, correspondant à autant d'épreuves, avant l'impitoyable round final, où tous les rebondissements sont bien évidement possibles.

Coté catégories, on retrouve bien sûr là aussi les classiques "Art et littérature", "Histoire", Géographie", "Culture", "Sport" et "Science". De quoi donc balayer au mieux tous les domaines, et ainsi permettre à chacun d'exceller dans son domaine de prédilection. La sélection parmi les différentes catégorie se fait au tour à tour par chacun des 4 participants (humains ou CPU), parmi deux proposées. Les épreuves sont par contre désignée de façon aléatoire sur une roue, allant d'un simple question-réponse distillé aux candidats les uns après les autres jusqu'à la fin de la manche, en passant par une grille où chacun peut répondre en même temps et où c'est le plus rapide qui marquera le plus de points. Un bon équilibre donc, qui assure de mettre l'ambiance dans des parties entre amis (testé et approuvé!).

En ce qui concerne l'ambiance, comme déjà abordé ci-dessus, le jeu propose une formule vraiment agréable, s'adaptant au nombre de manette et de joueurs humains participants. Certaines épreuves réclament par exemple que chacun dispose d'une manette individuelle, d'autres non, car au tour à tour. Pas de nécessité donc d'avoir 4 manettes si vous jouez à 4 (en solo ou en équipe). Une option "en ligne" est également présente, de quoi vous mesurer à d'autres joueurs humains sans inviter du monde à la maison. L'ambiance est également garantie par une présentation dynamique, intégralement en français, nous immergeant vraiment dans l'ambiance d'un jeu télévisé. Lors de notre test nous avons enchainé les parties 4 joueurs à 5 rounds et nous n'avons rencontré aucun doublon. Le jeu semble donc suffisamment bien garni pour ne pas, comme dans d'autres du même genre, tourner rapidement en rond.

On regrettera par contre qu'un seul mode de jeu soit ici présent, et que quelques soucis de synchronisation de données entre ses comptes PSN, Uplay et Hasbro Gaming nous empêchent actuellement de profiter de divers bonus débloqués. Une mise à jour viendra peut-être corriger cela, espérons-le.

VERDICT
Même s'il ne propose qu'un seul mode de jeu principal, ce dernier bénéficie de suffisamment de diversité, d'épreuves, de thèmes et d'amplitude, pour combler les attentes de la plupart des joueurs. Avec son fun omniprésent, son coté "jeu télé" et l'originalité des activités proposées, on a qu'une seule envie, celle d'enchainer les parties. Proposant de plus un rapport qualité/prix tout à fait raisonnable (bien moins cher que le jeu en version plateau), Trivial Pursuit Live! s'impose comme un "party game" indispensable pour mettre l'ambiance lors de vos soirées entre amis, ou pour égailler vos soirées de célibataire via son mode en ligne.

20 févr. 2015

[Review] Teenage Mutant Ninja Turtles, le test Blu-ray 2D/3D

Leonardo, le leader, Michelangelo, le beau gosse, Raphael, le rebelle et Donatello, le cerveau, vont tout faire pour défendre la ville de New York, prise entre les griffes de Shredder. Entre deux dégustations de pizzas (sans anchois, bien sûr) et un entraînement intense aux arts martiaux, prodigué par leur maître Splinter, ils vont accomplir leur destin, aidés par la courageuse reporter, April O'Neil...

Le moins que l'on puisse dire, c'est que depuis les années 80, époque à laquelle elles sont apparues à la télévision, les Tortues Ninja en ont fait du chemin! Cette adaptation cinématographique les remet quant à elle au goût du jour et en fait même un divertissement bien agréable, que vous ayez été fans un jour de la série ou non. Je rassure ceux n'ayant jamais suivi la série originale (ou celle, plus récente) les mettant en scène, ce film reprend les choses à zéro et condense, en un peu moins de deux heures de spectacle, ce qu'il y a à savoir sur ces 4 "tortues" pas vraiment comme les autres. Un divertissement qui ne peut renier sa patte hollywoodienne, mais qui ne sacrifie pas pour autant les traits humoristiques de ces personnages. Sans crier au génie, "Teenage Mutant Ninja Turtles" devrait sans grande difficulté offrir un bon moment à toute la famille.

La version 3D propose quant à elle un spectacle plus immersif encore qu'en 2D, avec de jolis effets maitrisés, une profondeur générale séduisante, et une netteté lors des séquences d'action tout particulièrement appréciable. La précision lors de certains travelings reste encore un souci en Blu-ray 3D, mais cette inévitable lacune ne gâche cependant pas la qualité générale du spectacle proposé.

TEENAGE MUTANT NINJA TURTLES, disponible le 25.02 en BRD 2D/3D et DVD chez Paramount.

VERDICT : Faire renaitre les 4 Tortues Ninja sur grand écran, 30 ans après leur apparition à la télévision, n'était pas forcément une chose évidente. Le résultat proposé ici nous prouve en tous les cas que les héros de notre enfance n'ont pas pris une ride, comme avait su le faire Transformers ou encore G.I.Joe avant eux. Un divertissement qui comblera toute la famille, teinté abondement d'action bien sûr, mais aussi d'humour, comme la série dont ce film s'inspire. Coté technique, comme à son habitude, Paramount nous propose un master Full HD 1080p redoutable. Les contrastes sont remarquables, les sombres exemplaires, et la définition en tous points splendide. Un modèle du genre. Les pistes audio assurent elles aussi le spectacle, avec une VO Dolby Atmos offrant une immersion totalement maitrisée, en 2D comme en 3D. Surrounds précis, amples et dynamiques, il n'y a rien à redire, et découpage optimale sur l'ensemble des canaux. La VF Dolby Digital 5.1 semble par contre bien rachitique à coté de son homologue HD. Doublage FR néanmoins soigné et crédible, les francophiles apprécieront. Pour ce qui est des bonus présents, vous trouverez ici divers modules revenant sur les coulisses, les tortues et le casting, une version étendue de la séquence finale, sans oublier le clip vidéo de la chanson titre "Shell Shocked" ainsi que son making of.
NOTE GLOBALE (Blu-ray/film)


19 févr. 2015

[Arrivage] Press kit The Order 1886 PS4

Alors que la sortie du jeu est prévue pour demain (20.02.2015) en magasins, nous avons reçu cette semaine de la part de Playstation notre édition test de The Order: 1886, accompagnée de son joli press kit. L'éditeur ne manquant jamais de présenter ses meilleurs titres aux médias en les mettant en évidence dans des éditions exclusives, de toutes beautés la plupart du temps. Et ce n'est pas celle de The Order 1886 qui me fera dire le contraire.



Au programme de ce press kit, livré dans une enveloppe nominative de couleur noire fermée par un cordon tel une lettre semblant venir de l'époque victorienne (ndlr: époque à laquelle se déroulent les événements de The Order 1886), on trouve un dossier présenté dans une couverture en simili-cuire à fermeture magnétique. Le dossier présente les différents protagonistes de The Order 1886, le contexte ainsi que de nombreuses armes du jeu (l'une des originalités proposées par The Order 1886). Au bout du carnet on trouve enfin une enveloppe portant la mention "Discover History's Darkest Secret" ("Découvrez le secret le plus sombre de l'Histoire"). Tout un programme. Cette dernière contenant bien sûr le disque du jeu. (vous pouvez cliquer sur les images pour les afficher en grand format)


Un press kit sobre et élégant, mettant directement le testeur dans l'ambiance. Une note complèmentaire est également incluse, avec notamment le détails des commandes (ça peut être utile...). Notre avis complet sur cette exclu PS4 suivra dans les prochains jours.

The Order 1886 est disponible dès le 20.02.2015 en exclusivité sur Playstation 4.

[Divers] Excellent début pour la console New Nintendo 3DS

Après un début d'année 2014 compliquée pour Nintendo devant faire face à l'arrivée des consoles Playstation 4 et Xbox One, le fin d'année fut plus heureuse pour la société nippone. La sortie des titres Mario Kart 8, Bayonetta 2 ou encore Super Smash Bros. ayant considérablement boosté les ventes de consoles Nintendo à Noel dernier. Le succès rencontré par les figurines amiibo auprès du fidèle public de la marque fut également salvateur pour les ventes de produits et de jeux estampillés Nintendo fin 2014. Et 2015 s'annonce tout aussi prometteur pour Big N, avec des titres comme Mario Party 10 au mois de mars prochain, ou encore le très attendu (et encore très mystérieux...) Zelda sur WiiU en fin d'année (sans date précise pour le moment mais cela ne devrait plus trop tarder, espérons-le).

Mais le plus gros succès de Nintendo en ce début d'année, ce sont les ventes de sa nouvelle console New 3DS (et New 3DS XL), avec déjà plus de 340.000 consoles écoulées dès le premier week-end (chiffres de ventes cumulées Europe + Etats-Unis -- source Gameblog.fr)! Un joli score, surtout pour une machine qui n'est pas en soi une vraie nouvelle console, mais davantage une évolution de la précédente génération de 3DS. Ce chiffre montre aussi l'attachement du public à la marque japonaise, qui reste extrêmement ancrée dans la culture JV chez nous, telle une marque de référence un peu à la manière d'Apple dans le monde du smartphone.

Souhaitons donc longue vie à la New Nintendo 3DS, et une année 2015 pleine de bons jeux pour nos consoles (New)3DS(XL) et WiiU.

18 févr. 2015

[NEWS] Les amiibo aussi sur New 3DS et New 3DS XL

Nintendo nous a récemment fait parvenir un joli colis avec deux nouvelles figurines amiibo, pour nous avertir que les consoles New 3DS et New 3DS XL étaient dès à présent compatibles avec ces figurines interactives.

Pour en profiter il vous suffit de mettre à jour le logiciel Super Smash Bros. sur 3DS, via votre nouvelle console New Nintendo 3DS ou New 3DS XL. Si vous aviez téléchargé la version dématérialisée sur votre ancienne console 3DS, il vous faudra alors au préalable transférer votre contenu de la 3DS vers la New 3DS. (voir procédure de transfert entre 3DS et New 3DS)

Pour rappel, les personnages amiibo ne sont pas compatibles avec les consoles 3DS et 3DS XL, uniquement avec les nouveaux modèles New 3DS et New 3DS XL.

Sachez aussi qu'une nouvelle série de figurine arrivera prochainement, exclusivement dédiée aux personnages de la gamme "Super Mario". Elles arriveront pour la sortie de Mario Party 10 sur Wii U, annoncé pour le 20 mars prochain.


17 févr. 2015

[Review] Samba, le test Blu-ray

Samba, sénégalais en France depuis 10 ans, collectionne les petits boulots, Alice est une cadre supérieure épuisée par un burn out. Lui essaye par tous les moyens d'obtenir ses papiers, alors qu'elle tente de se reconstruire par le bénévolat dans une association. Chacun cherche à sortir de son impasse jusqu'au jour où leurs destins se croisent. Entre humour et émotion, leur histoire se fraye un autre chemin vers le bonheur. Et si la vie avait plus d'imagination qu'eux...

Je vous avoue que j'attendais tout particulièrement de visionner Samba. La bande annonce m'ayant vraiment mis l'eau à la bouche, et son casting laissant également présager du meilleur. Mais comme cela se produit parfois, j'avoue avoir été au final un peu déçu par ce film. Très loin d'être une comédie humaine comme pouvait le laisser croire la bande annonce, Samba est avant tout un plaidoyer pour tous ces illégaux en attente d'une hypothétique régularisation, étoffé par une pseudo romance à peine crédible. Le personnage incarné par Omar Sy est quant à lui très attachant, touchant même bien souvent, par son coté naïf en partie. L'acteur porte incontestablement tout le poids du film sur ses épaules. Charlotte Gainsbourg, fidèle à elle même, se montre une fois encore comme dépressive et insipide. Difficile de s'y attacher pour ma part, même si je sais que bon nombre interprète son style nonchalant et "paumé" comme une marque de génie, ce n'est pas mon cas. Le reste du casting réussi heureusement à égailler l'ensemble, mais sans jamais suffisamment prendre le dessus malheureusement. Manquant de rythme, de réelle profondeur dans ses personnages (même si le film tente perpétuellement de nous en convaincre), Samba ne trouve jamais le bon équilibre pour devenir l'étoile promise. On retiendra cependant l'excellente prestation d'Omar Sy, irréprochable.

SAMBA, disponible le 18.02 en Blu-ray et DVD chez Belga Home Video.

VERDICT : Samba oscille entre plaidoyer humanitaire, romance improbable et humour léger. Manquant de rythme parfois, de réelle profondeur dans ses personnages (même si le film tente perpétuellement de nous en convaincre), Samba ne trouve jamais le bon équilibre pour devenir l'étoile promise. On retiendra cependant l'excellente prestation d'Omar Sy, irréprochable. Coté technique, Belga Home Video nous propose un master Full HD 1080p grandiose. Les contrastes sont splendides, la définition irréprochable, et le rendu HD exemplaire. Un modèle du genre. La piste DTS-HD Master Audio 5.1 propose un paysage sonore ample et détaillé, parfaitement naturel et crédible, sans fioriture. Pour ce qui est des bonus présents, vous trouverez ici un lot de scènes coupées (commentées), un copieux making of de 45 minutes, une galerie d'images, sans oublier les habituelles bandes annonces promotionnelles.
NOTE GLOBALE (Blu-ray/film)