[Review] Jumanji: Welcome to the Jungle, le test Blu-ray 4K

Après avoir découvert une vieille console, quatre jeunes se retrouvent mystérieusement propulsés au coeur de la jungle de Jumanji...

[Review] Donkey Kong Tropical Freeze, le test Switch

Dans ce jeu de plateformes, une armée de Vikings de tout poil a décidé de jeter un froid sur l'île de Donkey Kong...

[Review] The Greatest Showman, le test Blu-ray

Après la faillite de son employeur, Phineas Taylor Barnum décide de se lancer dans un business qui n'est pas gagné d'avance...

[Review] God of War, le test PS4 Pro

Inquiet du sombre héritage qu'il a transmis à son fils, Kratos espère pouvoir réparer ses fautes et effacer les horreurs de son passé...

[NEWS] Nintendo Labo, mais qu'est ce que c'est?

Nintendo Labo est une nouvelle ligne proposant des expériences interactives uniques pour construire, jouer et découvrir en inspirant les esprits créatifs et joueurs...

22 mai 2018

[Review] Jurassic Park - 25ème Anniversaire, le test Blu-ray 4K

Généticien de génie, le professeur John Hammond a recréé de nombreuses espèces de dinosaures à partir d'une goutte de sang prélevée sur un moustique fossilisé. Il projette d'ouvrir un gigantesque et terrifiant parc d'attractions...

J'arrive à peine à croire que c'était il y a 25 ans... Je m'en souviens pourtant comme si c'était hier. Je me rappelle parfaitement de ce jour où, accompagné de mes parents (car oui j'étais encore jeune et innocent à cette époque...), je suis allé voir Jurassic Park au cinéma. Je me souviens encore du sentiment de fascination que j'avais ressenti en quittant la salle après avoir assisté au final magistral dans le grand hall du centre des visiteurs, où T-rex et vélociraptors s’affrontèrent tandis que la Professeur Grant et les autres survivants tentaient de s'échapper.

Deux décennies et demi plus tard, la fascination du public pour l'ère jurassique et ses créatures éteintes semble ne pas avoir disparu. Le succès du film Jurassic World le prouve, avec un nouveau record de fréquentation établi à sa sortie en salle en 2015. A quelques jours de la sortie de Jurassic World 2, Universal nous propose de célébrer le 25ème anniversaire de la franchise Jurassic Park en la faisant renaitre au travers d'un tout nouveau master 2160p issu d'un scanne 4K de la pellicule originale. Un travail de restauration clairement notable (comme cela fut également le cas pour l'édition 4K de Gladiator que nous avions pu tester récemment - voir notre test du Blu-ray 4K de Gladiator) qui nous permet de redécouvrir ce grand classique sur nos écrans de dernière génération.

Un apport 4K évident, sublimé par le HDR.

Très nettement, cette version 4K UHD se montre globalement splendide. Si la restauration et le nettoyage de l'image est flagrant, c'est une fois encore l'apport du HDR qui fait ici des merveilles et sublime la luminosité en offrant plus de nuances dans les sombres, apportant davantage de profondeur à la palette des contrastes. L'ensemble est pourtant inégal avec certains plans (rares mais néanmoins indéniables) où l'on constate clairement que la restauration 2160p n'est pas aussi probante, semblant nous renvoyer à d'anciens masters HD. Quoiqu'il en soit, cette version 4K est indiscutablement la plus belle version du film de Steven Spielberg que nous ayons pu voir à ce jour, et le restera sans doute pour très longtemps.

Une fois encore, l'arrivée d'une restauration 4K de l'image pour un classique du catalogue Universal s'accompagne d'une toute nouvelle piste sonore HD, DTS:X dans le cas présent (en VO uniquement). Et comme nous en avions fait l'éloge pour la sortie 4K du film Gladiator il y a peu, celle présente sur cette édition UHD de Jurassic Park est également grandiose, balayant littéralement tous nos repères sonores sur ce film à son tour. La scène du T-rex est ici juste fabuleuse, comme celle de l'atterrissage en hélicoptère, ou bien encore la séquence final de combat dans le hall des visiteurs. Et ce n'est là que quelques exemples, tant le film en propose constamment. La VF (DTS 5.1) reste quant à elle identique à celle du précédent coffret Blu-ray paru en 2011 (voir notre test du coffret Jurassic Park Ultimate Trilogy en Blu-ray).

Sachez enfin qu'un coffret rassemblant les 4 premiers films (Jurassic Park, The Lost World: Jurassic Park, Jurassic Park III et Jurassic World) dans un tout nouveau master 4k UHD est également disponible en magasins. L'occasion de vous replonger dans l'ambiance de ces 4 films en 4K. Nous ignorons par contre si chacun des films a bénéficié du même travail de restauration et d'un scanne 4K depuis la pellicule originale.

JURASSIC PARK 25th ANNIVERSARY 4K, disponible dès le 30.05.2018 chez Universal.

VERDICT : Classique incontournable du catalogue Universal et de la filmographie de Steven Spielberg, Jurassic Park bénéficie pour son 25ème anniversaire d'une restauration 4K splendide, tant visuellement que du point de vue sonore (en VO du moins). Cette version surclasse dans tous les domaines la précédente édition Blu-ray (2011), et vous offrira une redécouverte totale du film sur vous disposez d'une écran 4K Oled et d'un ampli compatible DTS:X (voir paragraphes plus haut pour détails). Aucun bonus n'est à signaler sur le disque 4K. Ceux présents sur le disque 1080p (également inclus) sont quant à eux identiques à ceux de l'édition précédente.
NOTE GLOBALE (Blu-ray/film)


18 mai 2018

[Review] Star Wars: The Last Jedi, le test Blu-ray

Le Premier Ordre règne. Après avoir décimé la pacifique République, le suprême leader Snoke déploie maintenant ses légions pour prendre le contrôle militaire de la galaxie. Seule la générale Leia Organa et les chasseurs de la Résistance s'opposent à la tyrannie naissante, convaincus que le maître Jedi Luke Skywalker peut redonner une lueur d'espoir au combat. Alors que la jeune Rey part à sa recherche, la Résistance se laisse surprendre. Le Premier Ordre est désormais en mesure de totalement anéantir la base rebelle...

La sortie d'un nouveau Star Wars, que ce soit au cinéma ou en Blu-ray, est forcément un événement incontournable pour les fans de l’œuvre de George Lucas, dont je suis un inconditionnel je l'avoue. Ce huitième épisode, charnière, lie donc "Le Réveil de la Force", premier chapitre de cette troisième trilogie, avec la future conclusion de cette dernière, que nous devrions découvrir en salle fin 2019, suivant les plannings annoncés. Notre test de cette édition Blu-ray est garanti sans spoiler et s'adresse avant tout à ceux n'ayant pas vu le film en salle. Pour les détails technique de ce Blu-ray, un section détaillée s'y attarde au bas de cet article.

Après une introduction nous rappelant le contexte dans lequel les événements qui vont nous être racontés se situent, The Last Jedi s'ouvre ensuite sur une séquence de combat spatial. L'occasion de mieux comprendre où en est la Résistance face à l’avènement du Premier Ordre. On se rend également vite compte que le ton est ici plus "humoristique" qu'à l’accoutumé, avec quelques lignes de dialogues ou scènes pour le moins inhabituelles dans un film Star Wars. Un choix qui étonne parfois, mais qui heureusement se limite à quelques séquences ponctuelles.

Coté relationnel, plus encore que dans The Force Awakens, les personnages sont ici interconnectés et la Force joue véritablement un rôle majeur. Si tout n'est pas encore parfaitement clair dans la relation entre certains personnages, pour d'autres The Last Jedi sera sans doute leur chant du cygne. Il est d'ailleurs assez surprenant de constater ici le "départ" de plusieurs personnages que l'on imaginait pourtant suivre jusqu'au dénouement final de l'Episode IX. Mais là je vous en ai peut-être déjà trop dit...

Coté révélations, The Last Jedi en propose bien sûr un certain nombre, mais en évite étrangement certaines. [Passez directement au paragraphe suivant si vous ne voulez rien savoir du contenu de l’Épisode VIII] Vous saurez par exemple qui sont les parents de Ray. Une révélation surprenante, du moins au regard des nombreuses théories que l'on avait pu voir fleurir après The Force Awakens. Vous apprendrez aussi les origines de Kylo Ren et de son rapprochement vers le coté obscure. Enfin, le cas de la Princesse Leia Organa reste pour ma part un total mystère. Je m'attendais à pas mal de chose quant à ce personnage culte de la saga suite au décès de l'actrice Carrie Fisher, mais après avoir vu The Last Jedi, je vous avoue bien que je suis un peu sur la réserve.

Pour ma part, The Last Jedi est aussi source de frustration, avec des moments clefs bien trop rapidement expédiés (ou du moins minimisés je pense), ou encore des longueurs inutiles et autant de temps gâché qui aurait pu être bien mieux exploité. La cruelle confrontation de la dure réalité après tant de rêves et d'espoirs mis dans ce film attendu durant deux longues années.

Le meilleur Star Wars en terme de scène d'action?

Le moins que l'on puisse dire en tous les cas c'est que The Last Jedi rejoint à ce niveau l'Episode III, Revenge of the Sith, qui est pour moi l'un des meilleurs coté action. Les scènes de combats spatiaux sont ici grandioses, tout comme les affrontements terrestres, sans oublier bien sûr les duels aux sabres lasers. Les fans vont adorer.

Et après...? Il reste à présent à Disney un film pour nous proposer une conclusion digne de ce nom à cette troisième trilogie Star Wars. Si l'on entrevoit assez clairement la direction que prendront les événements, vu le "ménage" fait dans cet Épisode VIII, on a forcément hâte d'assister à l'épilogue. Même si ce dernier pourrait peut-être bien nous surprendre... Et espérons-le! Un Star Wars nouveau après un hommage poignant à la légende Jedi. La boucle serait-elle déjà bouclée? Qui sait.

Une édition Blu-ray 1080p irréprochable.

En l'absence d'une édition 4K UHD commercialisée en Belgique (dirigez-vous vers Amazon.fr si vous cherchez une version 4K, les fdp sont gratuits), Disney nous a alors fait parvenir un exemplaire Blu-ray classique (Full HD 1080p). Nous avions donc peur que le rendu ne soit pas ici optimal, passant potentiellement à coté d'un top démo 4K. Et bien il n'en est rien, cette édition 1080p fait parfaitement le job, tant coté image que des pistes sonores d'ailleurs. Dans la limite de la définition possible par un disque Blu-ray, le rendu 1080p ici proposé se montre  absolument magistral. Précision, détails, contrastes et définition assurent bel et bien et nous offrent un inoubliable spectacle.

Ce dernier est assurément sublimé par la présence de pistes sonores elles aussi grandioses, avec une VO DTS-HD Master Audio 7.1 qui transformera votre expérience home cinéma et véritable voyage au cœur de la galaxie. La piste FR (Dolby Digital Plus 7.1) fait elle aussi sensation, en déployant un paysage sonore de toute beauté également. Difficile donc de prendre à défaut cette édition Blu-ray, qui fait assurément un sans faute technique.


Coté bonus, un second disque est inclus dans le boitier et rassemble les extras de The Last Jedi, à l'exception des commentaires audio présents sur le disque du film. On trouve donc sur le disque dédié aux bonus un vaste documentaire de plus d'une heure trente revenant sur les coulisses de la production. Richement agrémenté de nombreuses images du tournage, il est un véritable film sur le film. Un incontournable, mais à visionner seulement après avoir vu le film bien sûr. Trois autres modules reviennent quant à eux sur les Jedis dans le film, certaines séquences en particulier, ainsi que la prestation de l'acteur Andy Serkis dans le peau de Snoke. Enfin, vous trouverez aussi un lot de scènes coupées, pour une durée totale de 23 minutes.

STAR WARS: THE LAST JEDI, disponible dès à présent en Blu-ray 2D/3D et DVD chez Disney.

VERDICT : Apportant son lot de réponses mais aussi de nouvelles interrogations, The Last Jedi réussit en tous cas à rassurer les fans quant à la cohérence de cette nouvelle trilogie, tout en nous rappelant vigoureusement l'immense héritage des épisodes IV, V et VI. Cet Épisode VIII est un moment charnière, qui expédie peut-être un peu vite à mon sens certains éléments (sans nous fournir toutes les explications d'ailleurs), afin sans doute de mieux préparer le terrain menant à une conclusion s’annonçant dors et déjà épique. Plus tourné vers l'humour également que ses prédécesseurs, The Last Jedi alterne séquences drôles et scènes d'action époustouflantes. L'un des meilleurs épisodes dans ce domaine. Quelques longueurs inutiles, quelques frustrations aussi, causées entre autres par ces non-dits regrettables qui gâchent un peu notre plaisir et notre soif de savoir dans cette mythologie de La Guerre des Étoiles. Un peu moins de deux années nous séparent à présent de l'épilogue. May the Force be with you! Concernant la qualité technique de cette édition Blu-ray ainsi que les bonus présents, je vous invite à lire notre critique détaillée à ce sujet dans les paragraphes plus haut sur cette même page.
NOTE GLOBALE (Blu-ray/film)


17 mai 2018

[Review] Hyrule Warriors Definitive Edition, le test Switch

Le fragile équilibre de la Triforce a été rompu et le royaume d'Hyrule est une fois de plus menacé par des hordes maléfiques, menées cette fois par Cya, la sorcière noire. L'heure est venue pour Link, le légendaire héros, d'affronter les légions d'ennemis et de retrouver la princesse Zelda...

Après nous avoir proposé le mixage des univers Zelda x Dynasty Warriors sur Wii U en 2014 (voir notre test de la version Wii U), sur 3DS en 2016 dans une version "Legends" updatée pour l'occasion de quelques extras (voir notre test de la version 3DS), voici à présent venir la licence Hyrule Warriors dans sa "Definitive Edition" sur Nintendo Switch. Alors que nous réserve cette troisième (et ultime?) version du beat'em all au royaume d'Hyrule ? C'est ce que nous allons vous présenter dans notre test ci-dessous.

Ne tournons pas autour du pot, si vous aviez déjà parcouru de long en large et en travers la version Wii U, ce portage sur Switch ne va pas substantiellement révolutionner le concept. Cela dit, si vous n'aviez pas joué à la version 3DS, les ajouts ici présents viennent considérablement booster l'expérience, c'est indéniable, puisque Hyrule Warriors Definitive Edition sur Switch intègre de série toutes les extensions qui avaient été proposées (payantes à l'époque) sur la console 3DS. Ces dernières viennent donc ici clairement survitaminer le jeu d'origine, datant déjà de 2014.

A l'arrivée c'est donc un total de 29 protagonistes issus des différents jeux The Legend of Zelda qui vous attendent dans cette Definitive Edition, auxquels viennent également s'ajouter les différentes zones et surtout la demi-douzaine de cartes du mode Aventure où vous prolongerez votre plaisir de jeu une fois le mode Histoire bouclé. Ces lieus sont entre autres inspirés des jeux Majora's Mask, Twilight Princess ou encore des différents épisodes sortis sur consoles portables. Sachez pour info concernant ce mode annexe justement, que vous pourrez maintenant monnayer des objets nécessaires à votre progression, ce qui vous aidera grandement les joueurs souhaitant explorer les cartes à 100%.


Concernant les autres ajouts relevés pour cette Definitive Edition sur Switch, on notera que les armes peuvent à présent atteindre un niveau 4+, débloquer des éléments vestimentaires inspirés de Zelda Breath of the Wild, et puis bien sûr de pouvoir y jouer à deux en coop sur un même écran grâce aux Joy-Con de la console (moyennant une certaine tolérance en matière de prise en main). Le mode Défis découvert sur la version Wii U reste ici de mise (ce dernier avait disparu lors de la transition sur 3DS), avec en guise d'extra la présence d'un nouveau mode: Ganon. Ce dernier vous permettant de faire un véritable carnage dans les rangs ennemis.

Coté technique enfin, le jeu affiche un très satisfaisant 1080p en mode TV, venant considérablement améliorer le rendu que nous avions connu sur Wii U, à la fois plus net bien sûr mais également plus fluide (même si le 60fps faiblit quelque peu quand les foules s'amassent un peu trop à l'écran). En mode "nomade", même si l'on bénéficie d'un confort visuel sans commune mesure avec la version New 3DS, le framerate diminue sensiblement, tout en restant tout à fait honnête n'ayez crainte. On regrettera tout de même que la taille des sous titres n'est pas ici paramétrable. Un version portable cela manque parfois de lisibilité.

Notre avis:
Si vous n'avez pas encore gouté à Hyrule Warriors (que ce soit sur Wii U à l'époque ou sur 3DS plus récemment), cette Definitive Edition est clairement un achat conseillé, surtout si vous êtes un amateur de la licence Zelda et de beat'em all en général. Maitrisée techniquement, complet dans ses contenus, cette version Switch est très nettement la meilleure édition proposée à ce jour. Si par contre vous avez déjà bouclé les versions précédentes, l’intérêt est alors sans doute plus limité. Reste à voir si le 1080p (TV) et la présence de tous les DLC inclus suffiront à vous convaincre.
8/10

14 mai 2018

[Review] Pitch Perfect 3, le test Blu-ray 4K

Après avoir remporté les championnats du monde, les Bellas se retrouvent séparées et réalisent qu’il n’existe pas de perspective de travail qui permette de faire de la musique avec sa bouche. Mais lorsqu’on leur offre la chance de se retrouver une nouvelle fois sur scène pour une tournée à l’étranger, ce groupe de nerds se réunit pour une dernière nouvelle aventure musicale...

Et de trois pour les Bellas, avec ce troisième chapitre Pitch Perfect , ou les aventures de la chorale adepte de reprises vocales de classiques de la pop musique. Pour l'occasion tous les styles se sont une nouvelle fois donné rendez-vous en a capela, sur scène ou lors de battles livrées face à de nouveaux groupes rivaux.

Ce troisième opus fait une fois de plus la part belle à l'humour bien évidement, avec de nombreuses scènes déjantées, mais aussi quelques séquences d'action. Une nouveauté pour Picth Perfect, pas forcément judicieuse d'ailleurs, où les belles deviendront malgré elles les otages d'une conspiration diabolique. Clairement la licence et son concept s’essoufflent, avec du vu et revu à n'en plus pouvoir, et les quelques originalités proposées semblent totalement hors sujet malheureusement.

Reste pourtant encore et toujours une BO réussie, moteur de la franchise depuis ses début en 2012, qui devrait une fois encore satisfaire les spectateurs en manquent de Glee et autres performances vocales du même genre.

Une édition 4K UHD sublimée par le HDR.

La qualité visuelle de Pitch Perfect 3 est ici assez variable, le film n'ayant pas été tourné en 4K et ne bénéficiant donc pas d'un master 2160p natif. Cependant, le résultat est tout à fait honorable et c'est surtout l'apport d'un HDR efficace et salutaire qui vient ici sublimer l'ensemble. Grâce à lui les noirs (et de manière plus globale les contrastes) sont toujours irréprochables, et les effets de lumières grandioses.

Les pistes sonores bénéficient également d'un traitement de grande qualité, avec une VO DTS:X fracassante et une VF DTS HD Master Audio 7.1 tout aussi immersive et percutante. Que vous optiez pour l'une ou pour l'autre, soyez assuré de vivre un spectacle musical inégalé. Préférence cela dit pour la VO, bien plus naturelle du coté des dialogues. Sachez au passage que le disque 1080p (inclus lui aussi dans le packaging de l'édition 4K) propose exactement les mêmes pistes audio. Un excellent point pour ceux et celles souhaitant se constituer une collection 4K sans pouvoir forcément en profiter pleinement dès à présent.

Le disque Blu-ray 1080p intègre également les extras de Pitch Perfect 3, avec diverses scènes et séquences musicales coupées au montage, divers modules revenant sur les coulisses de la production, un bêtisier, deux commentaires audio, sans oublier un code UV glissé à l'intérieur du boitier (protégé par un fourreau cartonné)..

PITCH PERFECT 3, disponible dès à présent en Blu-ray, UHD 4K et DVD chez Universal.

VERDICT : Proposant une recette strictement identique à ses deux prédécesseurs, Pitch Perfect 3 devrait donc convaincre ses adeptes sur le plan musical sans trop de difficulté. L'ajout de scènes d'action, voulant sans doute renouveler le genre, passe par contre relativement mal et semble même "hors sujet". Un épisode pour ma part en-deçà des deux premiers. Techniquement, sans nous exploser la rétine, le master 2160p ici proposé fait le job, grâce essentiellement à un apport salutaire du HDR (voir plus haut pour détails). Les pistes audio sont pour leur part une référence en la matière, tant en VO qu'en VF (4K et 1080p).
NOTE GLOBALE (Blu-ray/film)


11 mai 2018

[NEWS] Le online devient payant sur Nintendo Switch

On le savait depuis le lancement de la console, jouer en ligne sur Nintendo Switch ne serait que temporairement gratuit. L'annonce officielle vient de tomber, dès le mois de septembre prochain il vous faudra vous acquitter d'un abonnement au service Nintendo Switch Online pour pouvoir continuer de profiter de cet avantage.

Voici les différentes formules qui seront proposées ainsi que les tarifs correspondants:


Ces prix sont TVA comprise.

Vous abonner au service Nintendo Switch Online vous offrira également d'autres avantages, comme l'accès à un catalogue de jeux NES classiques qui sera régulièrement mis à jour et incluant de nouvelles fonctionnalités en ligne. Vous pourrez aussi profiter d'un cloud pour y copier vous sauvegardes, ou encore bénéficier d'offres exclusives réservées aux membres de Nintendo Switch Online (on n'en sait pas plus pour le moment mais on imagine par exemple des réductions sur certains jeux ou DLC, comme cela est par exemple le cas avec l’abonnement Playstation Plus).

Une application Nintendo Switch Online dédiée, pour tablettes et smartphones (IOS et Android) sera également proposée afin "d'améliorer notre expérience de jeu en ligne". Là encore nous n'en savons pas plus pour le moment.

Rendez-vous en septembre pour lever définitivement le voile sur ce nouveau service commercialisé par Nintendo. En attendant vous pouvez visiter le site officiel de l'éditeur afin de connaitre les différents moyens qui seront proposés pour vous y abonner.

9 mai 2018

[Review] Gladiator, le test Blu-ray 4K

Condamné à mort par le nouvel empereur de Rome, le plus grand des généraux romains parvient à échapper à ses bourreaux. Récupérer dans un triste état par un marchant d’esclave, Maximus deviendra célèbre dans la peau d’un gladiateur surnommé « l’espagnole ». Un rôle qui le mènera jusqu’au grand Colisée, et donc devant César...

Devenu une légende à bien des égares, le péplum culte signé Ridley Scott, Gladiator, vient de recevoir les honneurs d'une réédition UHD, bénéficiant au passage d'une restauration 4K (2160p) et HDR. Une annonce qui n'est logiquement pas passée inaperçue à Deep-blu.com vous vous en doutez. Universal nous ayant très gentiment fait parvenir un exemplaire pour vous le présenter, nous allons voir ensemble si ce nouveau master apporte un véritable plus par rapport à l'édition Blu-ray précédente, datant déjà de 2009 (corrigée en 2010 par une version améliorée).

Un film culte, entré dans l'histoire comme l'un des plus ambitieux péplums jamais sorti des usines hollywoodiennes. Cinq Oscars, dont ceux du meilleur film et du meilleur acteur (Russell Crowe), ont d’ailleurs récompensé le travail de Ridley Scott. La souffrance d’un homme face à la haine qu’il éprouve pour celui qui aura cruellement mis à mort sa famille, simplement pour avoir été fidèle à son empereur. Une renaissance qui s’achèvera dans un duel inégal mais livrant un final inoubliable. Je ne vais d'ailleurs pas m'arrêter davantage sur l'histoire, car j'imagine que si vous lisez ces lignes c'est que vous devez déjà la connaitre. Dans le cas contraire, il vous faut combler au plus vite cette lacune!

Une restauration 4K (visuelle et sonore) significative.

La précédente édition avait subit de nombreuses critiques à sa sortie, à cause de l’abus de logiciels de traitement d'image (DNR) qui avait dénaturé le rendu. En 2010 Universal proposa d'ailleurs un nouveau master sur base d'un scan 6K de la pellicule originale, qui fut entre autres commercialisé dans les éditions digipack commémoratives de l'éditeur à cette époque. Depuis lors, sauf erreur de ma part, aucun "re-scan" n'a été effectué par Universal. C'est donc sur base du scan de 2010 que cette édition 2160p voit le jour. Image nettoyée et retravaillée pour intégrer la technologie HDR et offrir une seconde jeunesse au chef d’œuvre de Ridley Scott sorti en salle en 2000. Précisons que cette version 4K affiche un très léger recadrage de l'image, avec des bandes noires subtilement plus larges.

Au-delà de la définition générale qui profite du rendu 2160p de ce nouveau master (plus précis et détaillé que jamais), c'est sans aucun doute l'apport du HDR qui sera ici le plus significatif. Offrant une image plus naturelle et lumineuse que précédemment, c'est incontestablement sur ce point que la différence sera la plus marquante.

Si l'image s'en sort à merveille, que dire du nouvel encodage DTS:X (DTS HD Master Audio 7.1) en VO, qui vient tout simplement bouleverser tous nos repères en la matière sur ce film. Oubliez dès lors l'édition Blu-ray d'un point de vue sonore (pourtant déjà excellente à ce niveau), cette version UHD la surclassant totalement. La VF ne bénéfice quant à elle pas du même privilège malheureusement, avec une VF strictement semblable à celle de l'édition Blu-ray (DTS 5.1). Rien de mauvais pour la cause, mais sans comparaison aucune avec la VO UHD présente sur le disque 4K.

Le choix entre version cinéma et version longue.

Comme c'était déjà le cas lors de la sortie Blu-ray précédente, deux montages sont ici proposés en 4K. La version longue présente quelques scènes absentes du montage voulu par le réalisateur lors de la sortie en salle, mais aucun véritable changement scénaristique n’est à signaler. Quelques précisions, l’une ou l’autre explication etc... Et comme le signal le réalisateur lui-même en guise d’intro, la véritable version du film, la sienne, reste celle qui fut montrée dans les salles.

Rien de neuf à signaler du coté des extras. Ces derniers étant les mêmes que précédemment et sont inclus sur le disque 1080p accompagnant la version UHD 4K.

GLADIATOR, disponible dès à présent en Blu-ray UHD 4K chez Universal.

VERDICT : Significativement plus séduisant que l'édition Blu-ray 1080p jusque là pris comme référence, ce remaster 4K de Gladiator offre tout simplement au chef d’œuvre de Ridley Scott son plus bel écrin à ce jour. Bénéficiant d'une image plus affutée globalement en terme de détails, mais aussi et surtout d'un HDR venant sublimer l'ensemble en lui apportant davantage de naturel et de luminosité, le bénéfice est ici indéniable. Et que dire de la nouvelle piste DTS:X en VO (DTS HD Master Audio 7.1) qui vient littéralement balayer tous nos repères sonores sur ce film. Voir plus haut pour notre analyse en détails. Difficile donc de ne pas vous conseiller l'acquisition de ce nouveau master si vous disposez d'une installation 4K HDR de qualité, ou si vous envisagez de le faire un jour.
NOTE GLOBALE (Blu-ray/film)


8 mai 2018

[Review] Force Glass protection pour Nintendo Switch

Nous avons reçu de la part de Big Ben un kit de protection Force Glass pour notre Nintendo Switch. Un protège écran garanti à vie (chose plutot rare et donc à souligner), assurant du coup à notre écran une longévité sans doute plus longue que la durée de vie de la console elle même... Au-delà de ce constat, l'éditeur nous annonce une qualité digne de celle dédiée aux meilleurs smartphones. Grâce à une technologie de verre trempé développée au Japon, ForceGlass est probablement le protège-écran le plus résistant (9H+) après le diamant (10H). Le traitement du verre par bains à ultrasons lui confère une transparence inégalée et un confort visuel optimal.


Que contient le kit ? Livré dans un joli boitier métallique particulièrement classieux (voir notre galerie Instagram pour un visuel de l'objet), on trouve à l'intérieur de ce dernier un chiffon de nettoyage, une lingette dégraissante et un sticker anti-statique (la parfaite trilogie pour préparer votre écran avant la pose du film de protection), la protection en elle-même bien sûr, sans oublier un livret explicatif détaillant la marche à suivre pour installer votre protège écran (un tuto que vous pouvez également retrouver sur le site officiel de Force Glass.

Facile à installer ? Trois étapes relativement simples avec d'abord le nettoyage de l'écran (avec le matériel fourni c'est on ne peut plus évident, mais évitez tout de même de le faire dans un environnement poussiéreux ou à coté de votre animal de compagnie...), suivi par la pose du film de protection, et enfin constater que tout est parfait et qu'il n'y a aucune bulle. Une pose vraiment facile et sans souci.

Impression et résultat final. [9/10] Le film protecteur est relativement épais et rigide (bien plus qu'un simple film plastique, puisque ici c'est du verre) lui conférant une réelle impression de solidité. Une fois la pose de la protection effectuée (on ne peut plus simple), au touché on ne constate aucune différence si ce n'est que les traces de doigts sont à présent bien moins visibles. Le confort tactile n'en souffre aucunement et la discrétion de l'ensemble est total vu que la protection épouse parfaitement les bords de la console. Seul petit bémol tout de même, la qualité ayant un prix, il vous faudra débourser une vingtaine d'euros pour faire l'acquisition de ce produit. Cela dit, son achat s'avère quasi indispensable si vous souhaitez offrir une durée de vie maximale à votre Nintendo Switch, surtout si vous êtes un adepte de la version nomade.

7 mai 2018

[Review] Jumanji: Welcome to the Jungle, le test Blu-ray 4K

Le destin de quatre lycéens en retenue bascule lorsqu'ils sont aspirés dans le monde de Jumanji. Après avoir découvert une vieille console contenant un jeu vidéo dont ils n'avaient jamais entendu parler, les quatre jeunes se retrouvent mystérieusement propulsés au coeur de la jungle de Jumanji, dans le corps de leurs avatars. Ils vont rapidement découvrir que l'on ne joue pas à Jumanji, c'est le jeu qui joue avec vous... Pour revenir dans le monde réel, il va leur falloir affronter les pires dangers et triompher de l'ultime aventure. Sinon, ils resteront à jamais prisonniers de Jumanji...

Vingt deux ans après l'original, la franchise Jumanji renait de ses cendres avec ce reboot moderne reprenant le concept instauré par son illustre prédécesseur (on oublie le plateau de jeu, remplacé ici par un jeu vidéo comme portail). Il est important de préciser que ce film n'est en aucun cas la suite de celui sorti en 1995, avec Robin Williams dans le rôle principal. Il s'agit bien ici d'une histoire différente, s’inspirant néanmoins de l'esprit du premier.

Les reboot du genre sont souvent délicats, et certains s'y sont déjà cassé les dents (j'éviterais de citer des exemples afin de ne froisser personne...). Cela dit, je dois bien avouer que je fus plutôt agréablement surpris par ce Welcome to the Jungle, oscillant constamment entre action, aventure et comédie, le tout dans une certaine harmonie. Difficile également de ne pas être conquis par l'excellent casting de ce Jumanji nouveau, dont un duo Dwane Johnson/Jack Black improbable mais qui fonctionne pourtant parfaitement. Caricatural bien sûr, les personnages sont ici quoiqu'il en soit le cœur du succès du film, avec des personnalités singulières tranchées, qui assument leurs points forts (et faibles) jusqu'au bout. Malgré un scénario largement prévisible, le divertissement se montre à la hauteur et offre 120 minutes de dépaysement aux spectateurs.

Un master 4K (2160p) solide et des pistes audio fracassantes!

Si le divertissement proposé par Jumanji: Welcome to the Jungle est plutôt convenu coté scénario, on ne peut en dire autant de son master 4K et de ses pistes sonores, qui sont pour leur part de petites pépites en la matière.

Concernant l'image tout d'abord, le disque 4K nous offre une définition nettement supérieure à celle de l'édition Blu-ray 1080p, également présente dans le boitier UHD. Le niveau de détails est ici largement boosté, tant sur les visages que sur l'ensemble des éléments présents à l'écran. Une jungle plus vivante et plus détaillées que jamais. L'ensemble bénéficie également d'un plus apporté par le HDR, venant pour sa part sublimer les contrastes et la luminosité.

Pour ce qui est des pistes sonores, la VO est ici une fois encore la piste de référence, s'illustrant en Dolby Atmos (ou Dolby TrueHD 7.1). Une immersion fracassante vous attend sachez-le, avec des surround de folie et un dynamique irréprochable. Un top démo en la matière sans le moindre doute. La VF bénéficie quant à elle d'un encodage DTS-HD Master Audio 5.1 très élégant, sans aucune faute de gout, mais moins enveloppant tout de même que le VO HD 7.1. Doublage FR soigné, les francophiles apprécieront.

Enfin, coté extras, vous trouverez sur le disque 1080p un making revenant sur le tournage, un focus sur le casting et d'autres sur des séquences clefs du film, un parallèle entre les deux films, sans oublier un (court) bêtisier ainsi que les habituelles bandes annonces promotionnelles.

JUMANJI: WELCOME TO THE JUNGLE, disponible en Blu-ray, 4K UHD et DVD chez SPHE.

VERDICT : Malgré un scénario largement prévisible et des personnages on ne peut plus caricaturaux, Jumanji: Welcome to the Jungle est un excellent divertissement qui vous proposera 120 minutes d'un voyage assurément dépaysant. C'est ce qu'on appelle un reboot réussi! Que vous ayez une installation 4K ou Blu-ray traditionnel, vous bénéficierez d'un spectacle sans concession, tant sur le plan sonore que visuel. Pour plus de détails à ce sujet, je vous invite à vous plonger dans les paragraphes ci-dessus.
NOTE GLOBALE (Blu-ray/film)


4 mai 2018

[Review] The Greatest Showman, le test Blu-ray

Dans les années 1870, la vie pour les gens ordinaires n'était pas toujours rose. Après la faillite de son employeur, Phineas Taylor Barnum décide de se lancer dans un business qui n'est pas gagné d'avance. Il rachète un musée de curiosité. Malheureusement, le succès n'est pas au rendez-vous. Après une conversation avec ses deux filles, il a une idée : monter un spectacle exceptionnel avec des talents atypiques. Déterminé à faire de son projet une réalité, il va recruter des hommes et des femmes qui jusqu'ici, vivaient dans l'ombre et le mépris des autres pour former un cirque de l'étrange...

J'avoue être généralement assez bon client du style "comédie musicale" à Hollywood. Des films tels que Moulin Rouge! ou Les Misérables (dans lequel on retrouvait d'ailleurs déjà Hugh Jackman) sont deux exemples de titres ayant su s'imposer tels des références du genre. Dès l'annonce de The Greatest Showman j'ai donc directement été intrigué et j'attendais logiquement de pouvoir visionner ce film et de vous en présenter la review. Et j'avoue que le résultat fut largement à la hauteur de mes espérances, avec tout d'abord un vrai spectacle visuel, mais aussi et surtout, l'essentiel dans ce genre de production, une B.O. exceptionnelle.

Et c'est bien là le cœur de The Greastest Showman. Au-delà de son séduisant emballage, qui n'est pas sans nous rappeler les fresques théâtrales de Baz Luhrmann, le film bénéficie d'une écriture musicale remarquable, alignant les titres forts les uns derrière les autres. Un tableau tant visuel que sonore, soutenu par un casting véritablement exemplaire, avec des talents (Hugh Jackman, Michelle Williams, Zac Efron) que l'on attendait pas forcément sur ce terrain là, ou du moins pas à ce niveau.

La première chose que j'ai eu envie de faire après avoir visionné The Greatest Showman , je ne vais pas m'en cacher, c'est de me replonger dans les chansons du film. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si This is me, chanson titre du film, c'est retrouvé nominée aux Oscars. Ce fut d'ailleurs une prestation grandiose, que je vous invite à visionner sur YouTube si vous le souhaitez. Mais j'ai envie d'ajouter que chaque titre de la BO est exceptionnel et tous resteront dans nos têtes comme de petits chefs d’œuvre.
Sans aucun doute, The Greatest Showman est un de mes gros coups de coeurs Blu-ray de cette année. Un titre que je vous conseille vivement de découvrir, idéalement en VO DTS-HD Master Audio 7.1 pour une expérience optimale.
La section consacrée aux extras revient quant à elle sur les coulisses de la production, s'attardant sur le casting atypique du film mais aussi et surtout sur les chansons bien sûr, avec un copieux documentaire revenant en détails sur la plupart d'entre elles. Sans oublier un commentaire audio du réalisateur, la possibilité de visionner le film en mode karaoké, une galerie d'images et les habituelles bandes annonces promotionnelles.

THE GEATEST SHOWMAN, disponible dès à présent en Blu-ray et DVD chez Fox (Be).

VERDICT : Réussite tant artistique que musicale, The Greatest Showman nous emporte totalement dans son univers. Grâce à son exceptionnelle BO mais aussi au travers de son impeccable casting, c'est à un véritable spectacle auquel nous sommes ici invités. Un petit bijou à ne surtout pas manquer. Coté technique, cette édition Blu-ray 1080p nous livre une image irréprochable, aux contrastes parfaits et à la définition exemplaire. Rien à ajouter. Les pistes audio se montrent quant à elles également impressionnantes, avec une VO DTS HD MA 7.1 de référence, offrant le parfait écrin à la divine partition musicale. La VF DTS 5.1 se montre un poil plus "classique", mais assure également le spectacle sans difficulté. Préférez néanmoins la VO si vous n'y êtes pas allergique. Pour ce qui est des extras, je vous invite à lire (ou relire) le paragraphe ci-dessus leur étant consacré.
NOTE GLOBALE (Blu-ray/film)


3 mai 2018

[NEWS] Lego Marvel Super Heroes 2 - DLC Avengers Infinity Wars

Mad Titan et les enfants de Thanos ont envahi Attilan afin de mettre la main sur Flèche Noire et les Inhumains. Grâce à un travail d'équipe, la bande menaçante doit traverser les divers niveaux d'Attilan avant de pouvoir enfin atteindre le trône de Flèche Noire...

Dès à présent, les joueurs possesseurs du jeu Lego Marvel Super Heroes 2 (voir notre test de la version PS4) peuvent se procurer le DLC Avengers Infinity Wars, débloquant un niveau inédit ainsi qu'une brochette de nouveaux personnages.

Grâce au nouveau niveau inclus dans ce DLC, les joueurs auront dès à présent la possibilité d'incarner Thanos, le super vilain du film actuellement dans les salles. Un niveau une nouvelle fois taillé pour offrir aux joueurs une expérience proche de l'ambiance du film, où se mèlent action et réflexion, sans oublier la possibilité d'y jouer en coopération bien sûr.

Les nouveaux personnages à débloquer sont ici Thanos, Corvus Glaive, Cull Obsidian, Proxima Midnight, Ebony Maw, Hulkbuster 2.0, et Groot (dans sa version Avengers : Infinity War). Sept nouveaux persos qui viennent ainsi grossir les rangs du jeu principal, déjà gratifié de plus de 200 super-héros et super-vilains Marvel.
 

Pour info, le pack de personnages et de niveaux Marvel’s Avengers : Infinity War peut être acheté séparément ou inclus dans le Season Pass (14.99€). Ce dernier comprend six packs de niveaux et quatre packs de personnages, dont le contenu Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2, Black Panther et Cloak & Dagger, et les packs de personnages Champions, Out of Time et Agents of Atlas.

Pour rappel, le jeu Lego Marvel Super Heroes 2 est dès à présent disponible sur les consoles PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch, ainsi que sur PC.