[Review] American Sniper, le test Blu-ray

Tireur d'élite des Navy SEAL, Chris Kyle est envoyé en Irak dans un seul but : protéger ses camarades. Sa précision chirurgicale sauve d'innombrables vies humaines sur le champ de bataille...

[Review] J-Stars Victory Vs+, le test PS4

A l’occasion du 45ème anniversaire du magazine Shonen JUMP et du 20ème anniversaire du magazine V JUMP, vous êtes invités à incarner vos personnages préférés de manga/anime...

[Review] Final Fantasy XIV HeavenSward, le test PS4

Héros d’Éorzéa, enfourchez votre chocobo, prenez les airs pour en finir une bonne fois pour toutes avec la guerre millénaire contre les dragons et restaurez la lumière dans le royaume...

[Review] Lego Jurassic World, le test PS4

Dans LEGO Jurassic World, en plus de casser des briques bien sûr, les joueurs pourront récupérer de l'ambre qui contient l'ADN des dinosaures, afin de créer et personnaliser des espèces...

[Review] Jupiter Ascending, le test Blu-ray 2D/3D

Née sous un ciel étoilé, Jupiter Jones est promise à un destin hors du commun. Lorsque Caine, ancien chasseur militaire génétiquement modifié, débarque sur Terre pour retrouver sa trace...

30 juin 2015

[Review] American Sniper, le test Blu-ray

Tireur d'élite des Navy SEAL, Chris Kyle est envoyé en Irak dans un seul but : protéger ses camarades. Sa précision chirurgicale sauve d'innombrables vies humaines sur le champ de bataille et, tandis que les récits de ses exploits se multiplient, il décroche le surnom de "La Légende". Cependant, sa réputation se propage au-delà des lignes ennemies, si bien que sa tête est mise à prix et qu'il devient une cible privilégiée des insurgés...

American Sniper a fait beaucoup parler de lui au moment de sa sortie en salle. Sujet sensible, héros de guerre américain, destin tragique... J'avoue personnellement avoir résisté à l'appel car je savais qu'il me faudrait le revoir en Blu-ray quelques mois plus tard. J'avais donc hâte de visionner ce titre et de me forger ma propre opinion sur le dernier Clint Eastwood (dans le siège du réalisateur). Il me faut tout d'abord préciser que j’ignorais totalement la fin. Si comme moi vous ne vous êtes pas attardé sur le sujet, vous risquez fort d'être surpris. Ce fut mon cas. Par la suite, en visionnant les bonus du Blu-ray, il m'a d'ailleurs été très difficile de na pas me laisser envahir par l'émotion ambiante. Un élément que le film, à l'origine, n'avait pas prévu, mais qui a considérablement modifié la donne, ainsi que l'approche scénaristique. Je vous invite donc à ne pas manquer les extras, qui permettent réellement de mieux comprendre le contexte dans lequel le film a vu le jour. Concernant le film maintenant, si le récit reste relativement classique et prévisible, on ne peut s’empêcher de penser qu'il véhicule une certaine propagande pour l'armée US et les Navy SEAL. Ceci étant, le film tangue aussi par moments vers l'antimilitarisme, alternant donc les deux points de vue. On saluera enfin avec force la brillante performance de l'acteur Bradley Cooper, qui incarne ici littéralement Chris Kyle, dans tous les sens du terme. Un rôle qui marquera la carrière de l'acteur, sans aucun doute.

AMERICAN SNIPER, disponible le 30.06 en BR et DVD chez WHV.

VERDICT : Sous de faux airs de film de guerre classique, American Sniper traite au fond d'un sujet sensible. Alternant entre la propagande militaire et l'antimilitarisme, le destin du sniper Chris Kyle montre concrètement le meilleur mais aussi le pire de l'engagement militaire au États-Unis. Une histoire mais aussi et surtout un destin, celui d'un homme et de sa famille. Coté technique, WHV nous propose un master 1080p exemplaire, affichant des contrastes parfaits et une définition sans faille. Un rendu HD qui profite surtout aux détails des décors et à la précision des traits. Du coté des pistes audio, Warner semble bien décidé à soutenir le Dolby Atmos, qui après Jupiter Ascending (voir notre test du Blu-ray) s'illustre une fois encore ici comme piste de référence en VO, ainsi qu'en VF (une première pour cette dernière)! Un paysage sonore enrichi de deux canaux supplémentaires, pour un confort et une immersion encore accrue. Doublage FR soigné, mais VO plus incisive. Les extras proposent quant à eux deux modules revenant (le premier) sur le contexte du film et son tournage, ainsi que (le second) sur le tournage en détails. Un code Ultra Violet est également inclus à l'intérieur du boitier.
NOTE GLOBALE (Blu-ray/film)


29 juin 2015

[Review] J-Stars Victory Vs+, le test PS4

J-STARS VICTORY VS+ | Bandai Namco
Disponible dès à présent sur PS4, PS3, PS Vita -- Test effectué à partir d'une version éditeur.

A l’occasion du 45ème anniversaire du magazine Shonen JUMP et du 20ème anniversaire du magazine V JUMP, J-Stars Victory Vs+ invite les fans et les gamers à incarner leur personnage préféré de manga/anime dans un jeu de combat mêlant des licences comme ONE PIECE, NARUTO, DRAGON BALL Z, SAINT SEIYA ainsi que d’autres séries cultes japonaises. Avec son atmosphère unique fidèle aux œuvres originales et ses combats dynamiques et nerveux, J-Stars Victory Vs+ est un indispensable pour tous les fans de manga/anime...

Fan de mangas et de jap animation depuis l'époque dorée du Club Dorothée (c'est là qu'on se rend compte que le temps passe...), la venue de J-Stars Victory Vs+ sur les consoles Playstation est l'occasion pour moi (et bien d'autres j'en suis persuadé) de réviser mes classiques et surtout de réaliser certains fantasmes, comme faire se rencontrer Goku (DBZ) et Seiya (CDZ) par exemple, chose impossible en dehors de ce concept fou et inédit chez nous en occident. Merci donc Bandai Namco pour avoir réaliser l'improbable et avoir amener ce titre jusqu'à nous, européens fans de mangas. A quelques jours à peine du salon du manga "Japan Expo" à Paris, ça tombe donc plutôt bien vous en conviendrez.

Au-delà de l'engouement de réunir les plus grands personnages de manga dans un seul et même jeu vidéo (ce qui est loin d'être chose évidente du point de vue légal car cela représente un nombre considérable d'accords à négocier!), que vaut réellement J-Stars Victory Vs+ sur PS4 (aussi disponible sur PS4 et PS Vita)? Là est bien la question en fin des comptes, et nous allons essayer d'être les plus objectifs possible face à ce jeu de baston atypique et avant tout dédié aux fans de héros japonais, avec ou sans super pouvoirs, vous l'aurez compris.







Le concept est le suivant: vous constituez une équipe de trois personnages, avec un quatrième (non jouable) en guise de soutien, et vous vous apprêtez à affronter une équipe adverse faisant de même. Les modes de jeu sont multiples bien sûr, déclinant de différentes manières le concept ci-dessus (Histoire, combats rapides, défis etc...). Tout cela en solo ou en ligne évidement, suivant le mode de jeu choisi. Jusque là, on pourrait presque croire à un Smash Bros version Bandai Namco sur PS4. Mais au-delà de l'idée de base, les choses se dégradent malheureusement assez vite, avec une lisibilité pas toujours optimale (nous allons y revenir ci-dessous), et un gameplay vite répétitif car au final assez peu technique.

En effet, si l'idée est plus que louable, personne ne dira le contraire, dans sa réalisation J-Stars Victory Vs+ manque par contre grandement de finition, d'éclat, d'originalité, bref de maestria. On se retrouve concrètement en face d'un jeu de baston sous licence, affichant un fan service cinq étoiles certes, mais n'ayant pas vraiment peaufiné ses courbes, c'est le moins que l'on puisse dire, donnant même l'impression, alors que l'on joue bien sur Playstation 4, que le jeu vient de l'ère PS3, et pas encore à son meilleur. On est donc pas ici en présence du plus beau jeu de baston sur la nouvelle génération, sachez-le. Coté maniabilité, le système de combat emprunte pas mal de choses à d'autres productions similaires (la série Naruto par exemple), sans développer particulièrement les choses qui plus est. Attaques faibles mais rapides, attaques fortes et lentes, super attaques et attaques ultimes, sans oublier les contres, les rushs, et les aides possibles en soutien... on a fait le tour. Si seulement tout cela frôlait la perfection, on pourrait encore s'en contenter, mais ce n'est ici clairement pas le cas. Scènes de combat souvent brouillonnes, caméra à la ramasse, invincibilité des ennemis après une attaques (!!), gestion des CPU's dans le cake etc... Difficile d'être dithyrambique sur ce sujet.


Enfin, pour ceux qui s'imaginent pouvoir plonger à corps perdu dans le sujet sans passer par l'inévitable mode "Histoire", sachez que le jeu ne dévoile ses meilleures cartes qu'après de longues heures de jeu... Le mode Aventure (quatre cheminements sont possibles) étant particulièrement long et imposant des scènes souvent pénibles et répétitives (sans oublier bien entendu un scénario sans le moindre intérêt). Vous n'aurez cependant d'autre choix que de le subire si vous souhaitez débloquer l'intégralité du roster. Vous découvrirez au passage des lieux cultes évidement, parmi les lesquels la planète Namek, le temple d’Athéna, l'ile de Kame House, la Tour Karine, etc... Vous devrez donc faire preuve de persévérance si vous souhaitez débloquer tous les éléments de J-Stars Victory Vs+, surtout que la difficulté, imposée, est ici progressive et peu parfois se montrer exigeante. Un système d'évolution de personnage via Xp est inclus, et vous permettra du coup de booster vos personnages favoris en les incluant dans votre team de base. Vous pourrez également booster leurs performances via des cartes à débloquer.

Je terminerais en vous parlant du système de combat/victoire à proprement parler dans J-Stars Victory Vs+. Ce dernier, contrairement à la plupart des jeux de baston traditionnels, ne se base pas sur la vie pure des combatants, mais sur une jauge graduée. Plus l'une des deux équipe inflige des dégâts, plus la jauge ira de son coté. Vous prendrez alors l'avantage dans la bataille. Dans le même principe, plus vous infligerez des dégâts à votre adversaire, plus vous remplirez votre jauge d'attaque ultime (R3). Cette dernière, propre à chaque combattant (Goku en Super Sayen, Seiya avec l'armure d'or du Sagittaire etc...), vous permettra parfois d'inverser le cours d'un combat, mais pas systématiquement.

VERDICT
Vitrine commémorative d'un magazine de légende au Japon avant tout, J-Stars Victory Vs+ s'adresse donc uniquement aux fans de la culture manga. Avec un roster affichant un casting de plus d'une cinquantaine de personnages à débloquer, parmi lesquels Goku, Vegeta, Seiya, Naruto, One Piece, Ken, Arale etc... Il y a franchement de quoi contenter le plus large des publics en la matière. On appréciera aussi la dynamique générale des combats ainsi que la présence de décors destructibles. A coté de cet alléchant programme, J-Stars Victory Vs+ manque par contre de finition dans son emballage, avec un rendu graphique indigne de la PS4, un gameplay souvent brouillon, une lisibilité discutable lors des combats à 3 contre 3, un mode Histoire répétitif et ennuyeux, etc... Reste néanmoins un concept incroyable, impensable même pour nous européens, que bon nombre de joueurs, fans de culture manga, apprécieront à sa juste valeur, rien que pour les combats surréalistes que J-Stars Victory Vs+ rend possibles.

26 juin 2015

[Concours] Des entrées pour la soirée "Be The Batman" au Carré (4.07) et des goodies à gagner!

Grâce à Warner Bros Games et Deep-blu.com, pour célébrer la sortie du jeu évenement "Batman Arkham Knight" sur PS4, One et PC, vous allez pouvoir tenter de remporter 10x 4 entrées pour la soirée de lancement de Batman Arkham Knight "Be The Batman" au Carré Willebroek le 4 juillet 2015, ainsi que des goodies exclusifs! (Plus de détails en bas de page) Comment faire? C’est très simple, répondez par mail à la question posée plus bas sur cette même page (en n'oubliant pas bien sûr vos coordonnés!). Bonne chance à tous!

Batman™: Arkham Knight constitue le dernier volet de la trilogie récompensée des Batman: Arkham, développée par Rocksteady Studios. Développé exclusivement pour les plateformes nouvelle génération, Batman: Arkham Knight présente par ailleurs une version inédite, conçue par Rocksteady, de la Batmobile. L'ajout très attendu de ce véhicule légendaire, combiné au gameplay salué par la critique de la série des Batman Arkham, offre aux joueurs une expérience de jeu Batman complète et inoubliable alors qu'ils parcourront tout Gotham City, sur terre et dans les airs. Dans ce final explosif, Batman affronte la menace ultime qui pèse sur la ville qu'il a juré de protéger. L'Épouvantail est de retour et, avec lui, un nombre impressionnant de super-vilains...

 Jeu disponible sur Playstation 4, Xbox One et PC.

Pour participer c'est très simple, il vous suffit de répondre correctement à la question posée ci-dessous, en nous envoyant votre réponse à l'adresse email indiquée. Un tirage au sort parmi les bonnes réponses désignera le (ou les) heureux gagnant(s).

De quelle ville Batman est-il le protecteur?
A. New-York
B. Chicago
C. Gotham City

Envoyez votre réponse par mail à cette adresse: concours@deep-blu.com, en n'oubliant pas bien sur d'indiquer vos coordonnées, et en renseignant en objet [respectez à la lettre ce libellé SVP] Concours BatmanCarré. Fin de cette action le 30.06 à minuit.

 Visuels non contractuels.

Doublez vos chances de gagner en cliquant sur le bouton Facebook "J'aime" Deep-blu.com (dans la colonne de droite sur cette page ou en vous rendant sur notre page Facebook) et en partageant le poste de ce concours sur votre mur Facebook et/ou votre page Twitter. N'oubliez pas bien sur de laisser au passage un commentaire sur notre page Facebook.

Précision importante: Seuls les lecteurs résidant en Belgique et pouvant être présents à la soirée "Be The Batman" au Carré Willebroek (autoroute Bruxelles-Anvers) le 4 juillet prochain sont invités à participer à ce concours. Merci de votre compréhension.

Les gagnants seront avertis le 1er juillet par email (ou messages privés sur leurs comptes Facebook/Twitter). Ils recevront dès lors plus de détails sur la soirée du 4.07 au Carré Willebroek (préparez déjà votre tenue de justicier de Gotham!).

24 juin 2015

[Review] Final Fantasy XIV Online: HeavenSward, le test PS4

FINAL FANTASY XIV ONLINE: HEAVENSWARD | SquareEnix
Disponible dès le 23 juin 2015 sur PS4 et PC -- Test effectué à partir d'une version éditeur.

Héros d’Éorzéa, enfourchez votre chocobo, prenez les airs pour en finir une bonne fois pour toutes avec la guerre millénaire contre les dragons et restaurez la lumière dans le royaume. C’est un nouveau FINAL FANTASY XIV qui vous attend...

Après un premier volet sorti sur PC tout d'abord, puis sur PS3 et enfin sur PS4 l'année dernière, Final Fantasy XIV Online A Realm Reborn (voir notre test de la version PS4) se voit évoluer au travers d'un premier add-on: HeavenSward. Attention que ce dernier n'est pas un stand alone et qu'il vous faudra donc impérativement disposer du premier jeu (A Realm Reborn) pour pouvoir jouer avec HeavenSward. Alors que nous apporte cet ajout? S’agit-il là d'une grosse mise à jour payante ou bien d'un véritable nouveau jeu? Voici notre verdict.

Il est tout d'abord important de préciser que, au-delà du fait qu'il soit obligatoire de posséder A Realm Reborn pour pouvoir jouer avec HeavenSward (Square Enix propose d'ailleurs un coffret avec les deux jeux réunis pour ceux qui se lanceraient dans l'aventure seulement aujourd'hui), vous devrez avoir bien sur déjà progressé dans la première partie aussi. Car HeavenSward ne dévoile ses secrets qu'au delà d'un certain niveau, le niveau cinquante en l'occurrence. Ne vous précipitez donc pas sur cet add-on si vous n'avez pas d'abord terminé A Realm Reborn. Ce ne servirait à rien.






Posons le décor pour commencer. C'est à présent au nord-ouest d’Eorzéa que ce situe l'action, où une guerre millénaire oppose les dragons de Dravania et les chevaliers d’Ishgardoté. Neuf nouvelles zones vous attendent, annoncées chacune comme étant deux fois la taille de celle traversées précédemment. Comme par exemple la Mer de nuages, composée de nombreuses petites îles, ou encore l’avant-pays marécageux dravanien, et ses chocobos hostiles. Vous pourrez par contre, et c'est là une des nouveautés de ce HeavenSward, chevaucher des créatures ailées pour vous déplacer dans ces étendues inconnues. De quoi gagner un temps considérable. Vous ne pourrez, pour le moment en tous les cas, pas utiliser ces montures pour explorer les terres de A Realm Reborn, malheureusement.

Coté nouveautés, une nouvelle race (la sixième), fait ici son apparition. Il s'agit des Ao Ra, reconnaissables à leurs cornes arrondies (voir capture ci-dessous). On trouve aussi de nouveaux jobs, parmi lesquels celui de Chevalier Noir. Ce dernier dispose d'une épée à deux mains en guise d’arme de prédilection. Il est un peu lent dans ses enchaînements, mais possède en revanche une puissance accrue et des pouvoirs occultes. Vous pourrez également découvrir l'Astromancien, pouvant lancer des sorts de protection et de guérison, ou encore le Machiniste, spécialiste des armes à feu et des engins mécaniques. Vous pourrez accéder à ces 3 nouveaux job dès le niveau 30 - max niveau 60).





Concernant les autres ajouts, vous serez confronté à deux nouveaux primordiaux (Ravana et Bismack), un nouveau système de loot pour les récompenses en raids, ainsi que des arènes inédites. On comptabilise également pas moins de 8 nouveaux donjons (à la difficulté variable et jouable à 4). Sans oublier de nouvelles capacités et craft bien sûr.

Reste malgré tout un énorme répulsif sur ce très réussi FF XIV HeavenSward, avec le fait qu'un abonnement payant soit encore et toujours nécessaire... Là où certains rivaux (comme The Elder Scrolls Olnine par exemple) ont abandonné se modèle pour un free-to-play plus attractif, Final Fantasy Online persiste en signe, et rien ne laisse penser que cela pourrait évoluer à brève ou moyenne échéance (malheureusement). Sachez cela dit que 30 jours d'abonnement sont offerts avec le jeu (version simple ou intégrale), c'est déjà ça de pris.

VERDICT
Loin d'être une "simple" extension, Final Fantasy XIV HeavenSward se montre particulièrement copieux. Affichant une durée de vie énorme, un contenu inédit alléchant, et quantité de petits ajouts qui raviront les fans de A Realm Reborn, la franchise Final Fantasy Online a encore de beaux jours devant elle et conforte sa position d'acteur majeur dans le monde du MMORPG sur PS4 et PC. Malheureusement, il reste un terrible point noir qui, à juste titre, en rebutera plus d'un, celui de devoir payer un abonnement mensuel spécifique alors qu'il faut déjà payer un abonnement annuel au Playstation Plus pour jouer en ligne sur PS4. Il faut bien reconnaitre que tout cela peut finir par couter très cher, et ce n'est pas forcément justifié en comparaison avec certains jeux concurrents gratuits.

23 juin 2015

[Review] Lego Jurassic World, le test PS4

LEGO JURASSIC WORLD | TT Games
Disponible dès à présent sur PS4, PS3, XONE, 360, WiiU, 3DS, PS Vita et PC -- Test effectué à partir d'une version éditeur.

Revivez en jeu vidéo LEGO les trois premiers films Jurassic Park ainsi que Jurassic World, actuellement au cinéma. Dans LEGO Jurassic World, en plus de casser des briques bien sûr, les joueurs pourront récupérer de l'ambre qui contient l'ADN des dinosaures, afin de créer et personnaliser des espèces. Et, pour la toute première fois dans un jeu LEGO, les joueurs pourront incarner ces dinosaures, y compris ceux issus de la saga cinématographique bien entendu...

Comme à chaque sortie d'une nouvelle licence Lego en magasins, le jeu vidéo lié à cette dernière ne tarde jamais bien longtemps à suivre... (On espère d'ailleurs qu'un jeu vidéo Lego Simpsons voit le jour!) C'est donc logiquement qu'après Star Wars, Batman/DC, Marvel, Harry Potter, Indiana Jones, Pirates des Caraibes ou encore Le Seigneur des Anneaux/The Hobbit, un jeu vidéo Lego basé sur la toute récente gamme "Jurassic World" dans le catalogue de la marque danoise débarque sur nos consoles et PC. Subtilité du timing, c'est au même moment que sort en salle le film du même nom, qui remporte d'ailleurs un franc succès auprès du public. Alors Lego Jurassic World révolutionne-t-il le genre Lego en jeux vidéo ou bien se contente-t-il de copier/coller la recette de ses prédécesseurs? Réponse avec notre test détaillé ci-dessous.

Soyons clairs, si vous cherchez un titre se voulant révolutionnaire et qui va bouleverser vos habitudes... ce ne sera pas Lego Jurassic World. A part quelques ajouts cherchant à diversifier (un peu) le gameplay (comme la possibilité d'incarner ici des dinosaures en plus des habituels personnages Lego), il est bien difficile de trouver une franche inovation dans ce titre par rapport à ceux l'ayant précédé chez TT Games. Néanmoins, cela ne veut pas dire que Lego Jurassic World est un mauvais jeu, loin de moi cette idée. J'ai d'ailleurs pris beaucoup de plaisir à le parcourir sur PS4, étant personnellement fan de la trilogie Jurassic Park (voir notre test du coffret Blu-ray).






Si vous êtes fans des films, cette version Lego vous rappellera d'ailleurs tous les meilleurs moments des 4 longs métrages (la scène du T-Rex par exemple), teintés bien sûr de la petite touche d'humour à laquelle sont habituellement abonnés les jeux vidéo Lego. On appréciera aussi le soin apporté au doublage FR qui livre même certaines des voix originales (mais pas toutes malheureusement...), et restant extrêmement fidèle aux dialogues originaux (les fans ne manqueront pas de le remarquer j'en suis sûr).

Coté technique, ce Lego Jurassic World ne se montre pas particulièrement impressionnant, laissant même par moments penser que les choses ont été ici un peu accélérées pour tenir les plannings fixés (ça n'engage que moi, certes, mais quand même). Le rendu est cela dit correct sur PS4, malgré quelques aliasing notables et un manque général de détails et de vie dans les arrières plans. La volonté de varier les situations et les séquences de gameplay (classique, conduite, poursuite etc...) est particulièrement appréciable, comme le fait de pouvoir incarner des dinosaures, même si rien de révolutionnaire n'est ici au programme.





Concernant la durée de vie, il faut compter une bonne dix/douzaine d'heures pour boucler la vingtaine de niveaux proposée lors d'un premier run (chacun des niveaux étant découpés en plusieurs séquences). Avant de devoir, comme toujours avec les jeux Lego, les refaire une seconde fois en jeu libre afin d'y débloquer tous les extras, briques rouges et dorées, personnages, dinosaures (cherchez les ambres jaunes) et véhicules, sans oublier les trophées spéciaux. De quoi vous occuper un bon moment..

Comme d'habitude - et puisque la franchise ne se remet semble-t-il pas en question entre deux épisodes - on regrettera qu'aucun mode de jeu en ligne ne soit ici proposé. Vous pourrez y jouer en solo ou avec un ami en mode coopération 2 joueurs local. Rien d'autres. Pas de mini jeux poilants, ni de modes spéciaux. Au mieux, vous pourrez jouer les apprentis photographes dans la parc, ou relooker les dinosaures ainsi que les personnages pour en créer des inédits. Rien de vraiment transcendant vous en conviendrez. On notera également que l'habillage général n'est pas des plus fascinant, avec des menus un peu pauvres (simplistes, voire simplissimes) tout de même, surtout sur PS4. Lego Jurassic World est donc un jeu vidéo Lego on ne peut plus classique. Bien réalisé et fidèle à son modèle cinématographique, certes, mais classique.

VERDICT
Au-delà de la carte franchement "fan service" livrée ici par TT Games pour ce Lego Jurassic World, avec son doublage proche de celui des films, ses dialogues identiques, mais aussi toutes les séquences cultes réinventées (ou pas) en briques Lego, Lego Jurassic World sur consoles (et PC) ne puise assurément pas dans l'originalité pour cueillir son public. Néanmoins, fidèle à ses prédécesseurs, grâce à un gameplay fun en solo ou à deux, des mécaniques efficaces, un humour omniprésent et souvent drôle, mais aussi une excellente durée de vie, Lego Jurassic World est l’adaptation idéale des films "Jurassic", pour petits et grands car c'est bien connu, il n'y pas d'age pour jouer avec des Lego. Un poile plus de richesse, d'originalité, et de sophistication aussi peut-être (dans les menus par exemple), n'aurait cela dit pas été superflu. Le jeu faisant un peu "cheap" parfois sur PS4.

22 juin 2015

[Concours] Des jeux Final Fantasy XIV HeavenSward à gagner!

Grâce à SquareEnix et Deep-blu.com, pour célébrer la sortie du jeu/extension "Final Fantasy XIV: Heaven Sward" sur PS4 et PC le 23 juin 2015, vous allez pouvoir tenter de remporter un des exemplaires (PS4 et PC) mis en jeu (version intégrale contenant Final Fantasy XIV: A Realm Reborn et HeavenSward). Comment faire? C’est très simple, répondez par mail à la question posée plus bas sur cette même page (en n'oubliant pas bien sûr vos coordonnés!). Bonne chance à tous!

Les Guerriers de la lumière prennent maintenant la direction d’Ishgard, une cité-État engluée dans un conflit millénaire avec les dragons des hordes dravaniennes. Nos héros parviendront-ils à mettre au jour les anciens secrets de l’histoire sanglante d’Ishgard et à mettre un terme à la guerre contre les dragons ? Et les Guerriers de la Lumière réussiront-ils à dissiper les ténèbres qui menacent d’envahir le royaume...

Pour participer c'est très simple, il vous suffit de répondre correctement à la question posée ci-dessous, en nous envoyant votre réponse à l'adresse email indiquée. Un tirage au sort parmi les bonnes réponses désignera le (ou les) heureux gagnant(s).

Quel nom porte la précédente édition de Final Fantasy XIV Online?
A. A Real Born
B. A Realm Reborn
C. Unreal Death

Envoyez votre réponse par mail à cette adresse: concours@deep-blu.com, en n'oubliant pas bien sur d'indiquer vos coordonnées, et en renseignant en objet [respectez à la lettre ce libellé SVP] Concours FF14HS. Fin de cette action le 30.06 à minuit.




Doublez vos chances de gagner en cliquant sur le bouton Facebook "J'aime" Deep-blu.com (dans la colonne de droite sur cette page ou en vous rendant sur notre page Facebook) et en partageant le poste de ce concours sur votre mur Facebook. N'oubliez pas bien sur de laisser au passage un commentaire sur notre page Facebook, dans le poste dédié au concours.

Précision importante (pour une question de coût d'envoi): seuls les participants résidant au Benelux et en France métropolitaine seront inclus dans le tirage au sort. Merci de votre compréhension.

19 juin 2015

[Concours] Des t-shirts "Guild Wars 2: Heart of Thorns" à gagner!

Pour célébrer la sortie du jeu/extension "Guild Wars 2: Heart of Thorns" sur PC le 19 juin 2015, vous allez pouvoir tenter de remporter un des 5 t-shirts exclusifs mis en jeu. Comment faire? C’est très simple, répondez par mail à la question posée plus bas sur cette même page (en n'oubliant pas bien sûr vos coordonnés!). Bonne chance à tous!

Guild Wars 2 : Heart of Thorns est la première extension de Guild Wars 2. Partant du principe que le voyage est plus important que la destination, l'extension Heart of Thorns perpétue la tradition instaurée avec Guild Wars 2 : créer un monde virtuel unique afin de faire de votre voyage en Tyrie une expérience inoubliable.

Bénéficiez de nouvelles opportunités d'entraînement une fois le niveau 80 atteint, et maîtrisez de nouvelles capacités : faites du deltaplane dans la jungle de Maguuma, arrachez l'écorce des mordrems les mieux protégés ou lancez-vous dans des collections permettant d'obtenir des précurseurs pour fabriquer des armes légendaires.

Relevez les défis du contenu de groupe. Explorez de nouvelles cartes ouvertes dans la jungle. Découvrez de nouveaux événements et scénarios, et mettez vos talents à l'épreuve contre de nouveaux boss...

Pour participer c'est très simple, il vous suffit de répondre correctement à la question posée ci-dessous, en nous envoyant votre réponse à l'adresse email indiquée. Un tirage au sort parmi les bonnes réponses désignera le (ou les) heureux gagnant(s).

Quelle jungle pourrez vous visiter dans Guild Wars 2: Heart of Thorns?
A. Magoona
B. Magiila
C. Maguuma

Envoyez votre réponse par mail à cette adresse: concours@deep-blu.com, en n'oubliant pas bien sur d'indiquer vos coordonnées, et en renseignant en objet [respectez à la lettre ce libellé SVP] Concours GW2HOT. Fin de cette action le 25.06 à minuit.



Doublez vos chances de gagner en cliquant sur le bouton Facebook "J'aime" Deep-blu.com (dans la colonne de droite sur cette page ou en vous rendant sur notre page Facebook) et en partageant le poste de ce concours sur votre mur Facebook. N'oubliez pas bien sur de laisser au passage un commentaire sur notre page Facebook, dans le poste dédié au concours.

Précision importante (pour une question de coût d'envoi): seuls les participants résidant au Benelux et en France métropolitaine seront inclus dans le tirage au sort. Merci de votre compréhension.

18 juin 2015

[Review] Le Septième Fils (Seventh Son), le test Blu-ray 2D/3D

Ben Barnes, jeune héros malgré lui, septième fils d'un brave fermier, va tout quitter pour suivre un mentor rompu au combat. Ensemble ils tenteront de terrasser une reine d'autant plus maléfique qu'elle a levé contre le royaume une armée d'assassins redoutables aux pouvoirs surnaturels...

Pour ceux qui, comme moi, apprécient l'ambiance des univers "Heroic Fantasy" que l'on rencontre dans les RPG et autres MMORPG sur consoles et PC, Le Septième Fils (Seventh Son en VO) devrait leur rappeler bon nombre d'excellents moments, comme tout récemment avec le grandiose The Witcher 3 Wild Hunt par exemple. Monstres, dragons, sorcières, mais aussi magie, potions, et bien d'autres encore, tous les clichés du genre répondent ici présents. Coté scénario par contre, Le Septième Fils ne brille pas particulièrement par son originalité. Heureusement, le ton parfois humoristique, assumé, rend les choses moins rigides, et cela profite globalement à l'immersion du spectateur, qui peut du coup d'avantage s'attacher aux personnages. Un défi pas évident à relever avec un film dont la durée n’excède pas les 100 minutes au montage final. Si globalement on aurait apprécié plus de profondeur à cette univers assurément riche mais ici mal, ou trop peu, exploité, ce premier chapitre de ce qui sera peut-être une saga fantastique, réussit néanmoins à attirer notre attention. Un casting plutôt agréable, avec entre autre la présence de la récemment oscarisée Julianne Moore, et du vieux briscard Jeff Bridges dans la peau du maitre "épouvanteur", entre autres.

Cette édition Blu-ray 3D inclus bien sûr, un plus du film en 2D classique, une version 3D, uniquement compatible -- pour rappelle -- avec les lecteurs Blu-ray 3D (ou Playstation 3) connectés à un téléviseur lui aussi équipé de la technologie 3D (si cela parait évident pour la plupart, je recois néanmoins souvent des messages me demandant comment profiter des films en 3D...). Le Septième Fils offre un confort 3D appréciable, sans débordement inutiles d'effets de relief et autres jaillissements, pour une immersion du spectateur accrue, et une jolie mise en évidence des séquences d'action, qui sont les principales bénéficiaires de cette technologie.

LE SEPTIÈME FILS (SEVENTH SON), disponible en Blu-ray 2D/3D et DVD chez Universal.

VERDICT : Sans afficher une originalité particulière, Le Septième Fils (ou Seventh Son en VO) assume cela dit totalement son coté "Heroic Fantasy" qui rappellera d'ailleurs au passage certaines références de RPG ou MMORPG aux joueurs/connaisseurs parmi vous. Teinté de petites touches d'humour et maitrisant parfaitement ses effets spéciaux et son action soutenue, Le Septième Fils livre un divertissement sans fausse note, bien qu'exploitant à mes yeux trop peu l'univers dépeint. Espérons que d'autres chapitres viendront combler ce manque. Coté technique, Universal nous propose un Blu-ray affichant une définition superbe et des contrastes affutés. Difficile donc de prendre ici l'image à défaut, présentant un rendu HD d'excellente tenue. La version 3D se montre elle aussi extrêmement séduisante, même si certaines séquences rapides rendent parfois les choses un peu confuses. Du coté des pistes audio, la VO DTS-HD 7.1 Master Audio est de loin la plus immersive, avec des surrounds grandioses et un découpage exceptionnel. La VF (DTS 5.1) assure également un joli spectacle. Doublage FR soigné. Concernant les extras enfin, vous trouverez ici de nombreux modules revenant sur les coulisses du tournage, les personnages etc... Sans oublier une fin alternative, un lot de scène coupées au montage, et un code Ultra Violet inclus dans le boitier.
NOTE GLOBALE (Blu-ray/film)


17 juin 2015

[NEWS] E3 2015, que retenir des conférences Xbox et PS4

Comme chaque année, le salon E3 est le rendez-vous incontournable de tous les amateurs de jeux vidéo. Une concentration des principaux acteurs du marché durant quelques jours à Los Angeles. L'occasion pour la plupart d'y dévoiler ce que nous réservent les 12 prochains mois en termes de divertissement sur nos consoles et PC. Si vous n'avez pas suivi les différentes conférences/présentations des éditeurs en live streaming sur internet, voici ce qu'il faut en retenir.

On peut sans doute résumer l'E3 2015 par: Si Microsoft sera incontestablement leader à Noël cette année avec des titres de gros calibres à servir à ses joueurs (Rise of the Tomb Raider, Forza 6 et Halo 5), le public retiendra surtout que Sony, avec des annonces fracassantes, a fait entrée la PS4 dans l'histoire en lui offrant un remake de FF VII, Shenmue III et The Last Guardian, entre autres, pour le bonheur de millions de fans à travers le monde.


On va commencer avec la conférence qui, une fois encore serais-je tenté d'écrire, aura marqué tous les esprits. C'était aussi la plus attendue: la conférence Playstation. Riche en annonces surprises (c'est le moins que l'on puisse dire...) et révélations inattendues (ou pas diront certains...), on en retiendra surtout ces quelques lignes:

- Un remake de Final Fantasy VII est en cours de développement et arrivera sur PS4 (en primeur) et PC. Aucune date précise n'a été communiquée pour l'instant.


- Shenmue III est lui aussi en développement et sortira en 2017, sur PS4 et PC.
- The Last Guardian est enfin sorti des abimes et sera disponible exclusivement sur PS4 dès l'an prochain. Une longue séquence de gameplay a même été dévoilée (voir vidéo ci-dessous).


- Horizon - Zero Dawn (du studio Guerrilla, travaillant jusque là sur la licence KillZone) sera une belle exclu PS4 et sortira également courant 2016.


- Les titres Assassin's Creed Syndicate, Hitman (reborn), Batman Arkham Knight ou encore Disney Infinity 3.0 Star Wars, proposeront du contenu exclusif sur PS4.
- Street Fighter V sera et restera une exclusivité PS4 sur console. Capcom a bien confirmé que le jeu ne sortira jamais sur Xbox One.
- La licence Call of Duty proposera en avant première tous ses DLC sur PS4 à partir de maintenant, ainsi que la beta de Black Ops III dès le mois d'aout.
- Uncharted 4 sera une bombe graphique! La séquence de gameplay dévoilée le confirme. Le jeu sortira en 2016 exclusivement sur PS4.



La conférence Xbox se déroulait quant à elle quelques heures à peine avant celle de son rival Playstation. Sans grande surprise là par contre (il faut dire que Sony a littéralement fusillé son concurrent cette année en alignant les annonces sensationnelles), Microsoft a essentiellement employé sa présentation à confirmer les fuites pré-E3:

- Officialisation de Forza 6 et d'un remake de Gears of War (1) pour 2015, tout comme la sortie de Halo 5: Guardians, très attendu par les fans.


- Gears of War 4 (Gears 4) sortira à Noel 2016, exclusivement sur Xbox One bien sûr. Une première vidéo de gameplay dévoilait d'ailleurs le coté très "Uncharted" de ce quatrième volet de la série.
- Une bonne partie de la conférence fut également dédiée à Rise of the Tomb Raider, qui sortira pour rappel en primeur dès le mois de Novembre sur Xbox One (et probablement courant 2016 sur PS4). Assurément un des titres incontournables en fin d'année pour tous les possesseurs d'une console Xbox One. Je sens que je vais du coup ressortir la mienne du placard...


- La beta de The Division sera en avant première sur Xbox One.
- C'est la conférence de Microsoft qu'à choisi Bandai Namco pour officialiser la sortie de Dark Souls III, qui sortira début 2016 sur Xbox One, PS4 et PC.
- Recore, par les créateurs de Metroid Prime, sortira en exclu sur Xbox One.
- Deux autres annonces ont également marqué les esprit, avec tout d'abord une nouvelle manette présentée, l'Elite Controller, venant améliorer l'expérience de jeu ; mais aussi et surtout l'annonce de la rétrocompatibilité entre certains jeux 360 et la Xbox One. Tout cela gratuitement apparemment (reste à voir si un abonnement Xbox Live sera tout de même exigé...). Une centaine de jeux devrait être compatible avec ce service d'ici la fin de l'année.



Le troisième et dernier acteur majeur, Nintendo, avait quant à lui choisi de ne pas présenter de conférence à l'E3 cette année. Un Nintendo Direct (vidéo de présentation en ligne) a cependant été diffusée mardi. L'éditeur en a profité pour officialiser la sortie de StarFox sur WiiU avant la fin de l'année, ainsi qu'un nouveau Mario Tennis (WiiU et 3DS), sans oublier une version 3DS du jeu Hyrule Warriors (voir notre test de la version WiiU).

[Review] Jupiter Ascending, le test Blu-ray 2D/3D

Née sous un ciel étoilé, Jupiter Jones est promise à un destin hors du commun. Devenue adulte, elle a la tête dans les étoiles, mais enchaîne les coups durs et n'a d'autre perspective que de gagner sa vie en nettoyant des toilettes. Ce n'est que lorsque Caine, ancien chasseur militaire génétiquement modifié, débarque sur Terre pour retrouver sa trace que Jupiter commence à entrevoir le destin qui l'attend depuis toujours : grâce à son empreinte génétique, elle doit bénéficier d'un héritage extraordinaire qui pourrait bien bouleverser l'équilibre du cosmos...

Si vous trouviez que la Science-Fiction se faisant un peu moins présente au cinéma ces derniers temps, Jupiter Ascending devrait probablement vous réconcilier avec le genre SF. Signé par les Wachowskis (ou Wachowski "brothers" comme on aime à les appeler), à qui on doit entre autres la trilogie culte The Matrix, ce voyage spatial devrait raviver la flamme de enthousiasme qui sommeille en vous. Ponctué de nombreuses scènes d'actions impeccablement chorégraphiées, d'effets spéciaux à couper le souffle, d'un casting charismatique, sans oublier un potentiel scénaristique capable d'emmener cette licence vers des sommets, Jupiter Ascending se pose telle une œuvre plus qu'attrayante dans bien des domaines donc, méritant incontestablement toute notre attention. Il ne fait d'ailleurs à mes yeux aucun doute qu'une suite devrait - tôt ou tard - voir le jour afin de venir combler les manques d'un final nous laissant partiellement sur notre fin. Mention spéciale au casting pour conclure, intelligemment choisi.

LA VERSION BLU-RAY 3D
Comme cela est quasi systématiquement le cas, la version Blu-ray 3D (celle que nous avons reçu de la part de WHV pour notre test) contient deux disques, un avec la version 2D du film et un second avec la version 3D (nécessitant un matériel compatible: TV 3D + lecteur Blu-ray 3D + lunettes 3D). La version 3D se montre ici splendide, affichant un rendu 3D souvent vertigineux, des séquences d'action redoutablement immersives, et une parfaite maitrise des effets de profondeur et de jaillissement, entre autres. Un spectacle à part entière donc, qui positionne ce Blu-ray 3D parmi les meilleures expériences du genre vécue jusqu'à ce jour. A voir dans ces conditions si votre installation le permet.


JUPITER ASCENDING, disponible le 17.06 en Blu-ray 2D/3D et DVD chez WHV.

VERDICT : Intense, charismatique et impeccablement maitrisé sur le plan technique et artistique, Jupiter Ascending se dévoile telle une excellente surprise pour les amateurs de Science-Fiction. The Wachowskis prouvent une fois encore que leur vision de la SF est plus que jamais inspirée. Le potentiel de cette licence devrait d'ailleurs la mener vers d'autres épisodes... espérons-le. Le coté technique de ce Blu-ray 2D/3D se montre lui aussi excellent, avec un rendu HD splendide, tant en 2D qu'en 3D. Contrastes et définition semblent ici infaillibles. En ce qui concerne les pistes audio, la VO Dolby Atmos (voir présentation dans notre test du Blu-ray de Transformers 4) se montre tout simplement magistrale. Un top démo sonore garanti si votre installation est optimisée pour cet encodage (piste convertie en Dolby True-HD 7.1 si votre ampli ne détecte pas le Dolby Atmos). La VF Dolby Digital 5.1 fait quant à elle bien pâle figure au regard de l'intensité offerte par la VO HD. Doublage FR soigné cependant. Du coté des extras, vous trouverez ici divers modules revenant sur les coulisses du tournages, les effets spéciaux, le casting, sans oublier les réalisateurs. Un code Ultra Violet est également présent dans le boitier.
NOTE GLOBALE (Blu-ray/film)