[Review] Star Wars Episode VII, le test Blu-ray

Les membres de l'Alliance rebelle, devenus la "Résistance", combattent les vestiges de l'Empire devenu "Le Premier Ordre"...

[Review] Dark Souls III, le test PS4

Alors que les flammes vacillantes de votre feu de camp révèlent un monde en ruines, le studio FROMSOFTWARE souffle sur les braises pour annoncer Dark Souls III...

[Review] Fear The Walking Dead saison 1, le test Blu-ray

À travers de nouveaux personnages, le prequel de la série culte The Walking Dead, raconte les prémices de l'épidémie en Californie...

[Review] Au coeur de l'océan, le test Blu-ray 2D/3D

Hiver 1820. Le baleinier Essex quitte la Nouvelle-Angleterre et met le cap sur le Pacifique. Il est alors attaqué par une baleine gigantesque qui provoque le naufrage de l'embarcation...

[Review] Quantum Break, le test Xbox One

Dans la peau du héros, Jack Joyce, vous allez devoir survivre dans un monde instable en maîtrisant vos nouveaux pouvoirs temporels pour empecher la fin du temps...

2 mai 2016

[Review] MXGP 2 donne vie au motocross sur PS4, Xbox One et PC

Débarqué récemment sur Playstation 4, Xbox One et PC, MXGP 2 nous offre l'occasion de plonger dans une simulation de championnat de motocross réaliste mais aussi très exigeante. Un mélange qui plaira assurément aux fans de la dicipline ainsi qu'aux amateurs de défis.

Que nous réserve en détails MXGP 2 ?

Imposez votre style sur les 18 circuits officiels MX et découvrez 7 pistes inédites, des grands stades américains aux circuits légendaires du Motocross des Nations. Contrôlez avec précision le poids de votre moto et de votre pilote pour prendre la tête sur des terrains à déformation dynamique, jouez en ligne jusqu’à 16 pilotes et revivez les meilleurs moments de la saison 2015 dans le nouveau mode Evènements Réels. Personnalisez chaque pièce de votre moto, chaque vêtement de votre pilote, et testez vos réglages sur un circuit dédié!



Milestone a revu sa copie de la version 2015 et apporte quelques nouveautés. On découvre tout d'abord 7 nouveaux circuits, avec Motocross des Nations, Glen Helen, courses en stades, etc…, mais aussi la possibilité à présent de personnaliser intégralement votre avatar, tant d'un point de vue mécanique que esthétique, enfin, MXGP2 livre un Mode Évènements Réels, revenant sur la saison 2015.

Verdict:
Au final on peut donc se réjouir de voir le motocross profiter du savoir faire de l'éditeur Milestone en la matière, même si son manque d'accessibilité refroidira sans doute les joueurs arcade, qui seront ici assurément rebutés par la rigueur d'un gameplay exigeant, clairement axé simulation. Cela dit, avec un peu de pratique et de persévérance, on finit par terminer une course sans tomber... Pour ce qui est de la gagner, c'est une autre histoire! On appréciera en revanche la richesse de la customisation, ainsi que les nouveautés (courses et révision du gameplay) apporté à cette version 2016. On regrettera par contre - une fois encore - la pauvreté graphique qui dénote fortement en 2016 sur PS4 (version testée). Il y a de ce point de vue là un sérieux effort à fournir, tout comme du coté de l'ambiance, un peu trop "générique" à mon gout.


30 avr. 2016

[Arrivage] Unboxing press kit Uncharted 4 (PS4)

Certainement le jeu le plus attendu de l'année 2016 pour bon nombre de joueurs (dont je fais partie!), Uncharted 4 débarquera comme vous le savez le 10 mai prochain en exclu sur Playstation 4. Étant des privilégiés (si si!), nous avons reçu notre exemplaire avec un peu d'avance, afin de pouvoir tester le jeu avant tout le monde et de vous en proposer notre avis dès la fin de l'embargo presse, fixé au 5 mai 2016. Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, c'est accompagné d'un splendide press kit que le disque tant attendu nous est parvenu de la part de Playstation. L'occasion donc pour nous de partager ce grand moment d'émotion avec vous chers lecteurs.

Nous avons d'ailleurs ces derniers temps été plutôt gâtés coté press kit, avec de forts belles éditions pour les sorties de Naruto Shippoden Ninja Storm 4 et de Dark Souls III entre autres. Et comme vous allez le voir en images ci-dessous, le press kit de Uncharted 4 n'a pas à rougir du tout, loin de là. Classe et élégant (et numéroté sur un total de 2177 exemplaires dans le monde), cette pièce sera à n'en pas douter un must pour tous les collectionneurs et fans de Nathan Drake, Uncharted 4 étant, pour rappel, le chapitre final des aventures de notre iconique chasseur de trésors.

Présenté sous la forme d'un magnifique livre, le press kit propose tout d'abord une couverture détachable, réversible, avec au verso la splendide illustration qui sera présente sur le steelbook inclus dans la future édition collector. On trouve également à l'intérieur de la couverture une lettre du Studio NaughtyDogs à l'attention de la presse.


A l’intérieur de l'ouvrage, sur la couverture duquel on découvre un symbole pirate, on trouve quantité d'illustrations nous plongeant déjà au coeur de l'ambiance riche et sauvage de ce chapitre final de la saga Uncharted, avec visuels des lieus et des personnages, dont les gros plans impressionnent par le niveau de détails.


En fin de livre, logiquement me direz vous, on trouve enfin le précieux disque PS4 du jeu, illustré tout spécialement pour l'occasion. On y découvre aussi la reproduction d'une pièce exclusive (qui n'est proposée dans aucune autre édition à ma connaissance), bien connue des habitués de la saga, car reprise comme logo de loading (également pour Uncharted 4).



Un splendide press kit une fois encore, qui trônera fièrement parmi les autres pièces rares de ma collection. J'attends aussi avec impatience l'édition collector incluant une jolie statuette de Nathan Drake, et dont je ne manquerai pas bien sûr de vous montrer quelques images maison sur nos réseaux sociaux (aux environs du 10 mai).

Le meilleur reste à présent à venir: découvrir le jeu! Et mon petit doigt me dit que je devrais aimer... et j'ignore pourquoi, mais je pense qu'il ne se trompe pas.

Un immense merci bien sûr encore à Playstation et à son bureau de presse pour ce magnifique objet.

29 avr. 2016

[NEWS] HITMAN: Episode 2 (Sapienza), dès à présent disponible

Il y a deux mois nous vous présentions la sortie du jeu Hitman sur PS4 (aussi disponible sur Xbox One et PC). Vous pouvez d'ailleurs lire (ou relire) notre avis en suivant ce lien. La licence avait opté pour une parution épisodique. Un format très à la mode. Après un premier épisode parisien réussi, il est à présent temps de découvrir la suite, qui nous emmène cette fois en Italie.

Cette nouvelle mission lance l’agent 47 à la poursuite de Silvio Caruso, un brillant mais perturbé bio-ingénieur employé par l’Ether Biotech Corporation qui travaillerait sur un virus impactant directement l’ADN humain et capable d’infecter toute personne dans le monde. 47 doit éliminer Caruso ainsi que sa directrice de laboratoire, Francesca De Santis, tout en détruisant le prototype inachevé du virus.


Hitman: Episode 2 (Sapienza) contraste drastiquement avec l'ambiance mode et people du défilé parisien. Le joueur est ici plongé dans une véritable petite ville, ce qui constitue un environnement d’une échelle inédite dans la série Hitman, comme le déclare d'ailleurs Hannes Seifert, Studio Head chez Io-Interactive.

Située sur la côte Amalfi, la magnifique ville côtière de Sapienza, baignée de soleil, est emplie de nouveaux défis et d’opportunités qui permettront à l’assassin qui sommeille en chacun de s’exprimer librement. Les joueurs seront en mesure d’explorer ce labyrinthe de ruelles pleines de boutiques et de coquets appartements tout en parcourant les tunnels reliant les différentes zones de la ville. Ils pourront également rendre leurs hommages au sein d’un mystérieux cimetière, se détendre en bord de plage et visiter la tour de l’église San Giorgio pour s’offrir une saisissante vue panoramique sur la ville.


Hitman: Episode 2 (Sapienza) est disponible gratuitement pour les possesseurs de l’Expérience Complète (incluse dans l'Edition Collector illustrée ci-dessus). Les acquéreurs de l’Intro Pack peuvent soit choisir l’Upgrade Pack, disponible au prix de 49.99€ et leur offrant l’accès à l’ensemble du contenu à venir cette année dès sa sortie tout en leur garantissant de ne manquer aucun des événements spéciaux ou contenu bonus, ou faire l’acquisition de cette destination spécifique au prix de 9.99€.

25 avr. 2016

[Divers] Comment améliorer son équipement dans The Division?

Parmi les jeux sortis ces dernières semaines, il y en a un qui m'a totalement rendu accro, et je sais que je ne suis pas le seul, c'est The Division (voir notre test de la version PS4). A la manière d'un MMORPG, sans en être tout à fait un d'ailleurs, la dernière création des studios Ubisoft a su s'imposer rapidement auprès de la communauté comme un titre particulièrement addictif. Son secret? Un système de loot ingénieux et efficace, qui vous fait passer des heures à la recherche d'un meilleur matériel. Mais une fois le jeu terminé et le niveau 30 atteint, comment faire pour optimiser encore son équipement? Nous allons tenter de répondre à cette question en vous livrant quelques pistes.

Tout d'abord, les bases.

Pour le néophyte ou celui qui débuterait dans The Division, ne vous prenez pas trop la tête au début. Vous collecterez régulièrement des objets (pièces d'armure, armes, mods etc...), et il vous suffira généralement de consulter votre inventaire et d'y remplacer votre équipement actuel par des éléments aux stats plus intéressantes. Vous récupérerez généralement des pièces de bases, puis des éléments verts et mauves en fonction de votre niveau, jusqu'au level 30. Attention tout de même qu'il est parfois judicieux de ne pas forcément remplacer un élément par un autre juste parce que ce dernier propose, par exemple, quelques points DPS de plus. Pensez aussi à consulter les compétences spéciales de chaque élément avant d'en changer (surtout pour les pièces vertes et mauves). Certaines compétences, comme un boost de l'XP ou des dégâts headshot ou encore un inventaire augmenté etc.. peuvent parfois largement compenser les quelques points "perdus" en DPS.

Pensez également, et cela est aussi valable après le niveau 30 bien sûr, d'équiper (ou de changer) des mods dans les emplacements libres de vos armes et de vos pièces d'armure (si elles en disposent). Ces derniers peuvent considérablement booster vos stats. Il ne faut donc pas les négliger. Une arme élite (couleur or), grâce aux mods, peut par exemple passer de 50.000 DPS à plus de 100.000! Le choix des bons mods est donc essentiel, et ce quelque soit votre niveau. De plus, ils ne sont pas perdus et peuvent être tous récupérés ou placés sur d'autres éléments à n'importe quel moment.


Ne cherchez pas non plus systématiquement à avoir un agent parfaitement équilibré. Il est logique que vous favorisiez un élément plutôt qu'un autre. Vous aurez d'ailleurs souvent le choix entre valoriser vos DPS ou votre santé. Suivant votre manière de jouer, ce sera à vous de voir. La puissance de compétence reste quant à elle généralement en deçà, et c'est normal. Mais libre à vous d'en décider autrement si vous le souhaitez. Ce n'est cela dit pas conseiller si vous êtes débutant.

Autre conseil si vous êtes débutant, ne dépensez pas vos ressources à créer des armes ou des pièces d'armure maintenant. Ce n'est pas nécessaire. Vous aurez bien plus besoin de celles-ci une fois que vous aurez atteint le niveau 30. Conservez-les donc précieusement.

Comment faire une fois le niveau 30 atteint?

Le niveau 30 est en effet le niveau maximum autorisé pour l'instant dans The Division pour votre agent, mais cela ne signifie pas que vous ne pouvez plus le faire évoluer. Depuis la dernière mise à jour, en plus de votre niveau d'agent (30 max), un niveau d'armure a été ajouté. Ce dernier est directement influencé par votre équipement. Chaque nouvelle pièce (sauf les vêtements), qui ne proposait jusque là qu'un niveau indicatif correspondant à celui minimum que devait avoir votre agent pour pouvoir s'en équiper, dispose maintenant d'un niveau d'équipement. Plus la pièce est rare, plus le niveau sera élevé. Remplir votre inventaire avec uniquement des pièces et armes Elite (or) deviendra donc votre objectif. Votre niveau d'armure correspondant à la moyenne mathématique de votre niveau d'équipement. Concrètement, pour avoir, comme mon agent ici présenté, une moyenne de 147, il vous faudra disposer d'un niveau moyen de 147 pour chacune de vos armes et pièces d'armure, avec donc certaines pièces peut-être à 106 et d'autres nécessairement à 186 pour compenser.


Mais comment faire, me demanderez vous? Plusieurs possibilité s’offrent à vous. L'une d'elles consiste à écumer la Dark Zone en partant en chasse (en équipe de préférence) d'adversaires puissants, seuls réellement susceptibles de laisser derrière eux des pièces de haut niveau. Toujours dans la Dark Zone, des largages aléatoires de matériel permettent également de récupérer des pièces intéressantes. Mais attention à la convoitise et aux renégats qui rodent. Ces salopards sont sans scrupule et ne manqueront pas une occasion de vous dépouiller. Vous pouvez aussi avoir de la chance et tomber sur le butin d'un mort (ce n'est pas si rare). Si vous êtes le premier à passer par là, ce sera pour vous. Enfin, ne soyez pas trop gourmand et ne manquer jamais une extraction, surtout quand vous voyez que d'autres joueurs s'y trouve. Vous serez ainsi plusieurs à pouvoir faire face à une éventuelle menace surgissant au dernier moment, même si on n'est jamais à l'abri d'un renégat à l'affut. Restez donc sur vos gardes.

Une autre option pour collecter des éléments high level consiste à refaire certaines missions sur la map au niveau expert. Les défis quotidiens ou hebdomadaires sont d'ailleurs des occasions souvent propices. Par contre autant être clair direct, si vous avez fini le jeu en solo (comme moi), en expert cela est impossible. Vous devrez impérativement compter sur les autres joueurs pour y parvenir. Les matchmaking sont une option, mais rien ne vaut la création d'un vrai team d'amis, avec une communication efficace.


Il est également possible d'acheter certains équipements ou plans. Une fois votre base optimisée à 100%, vous aurez alors accès à un marchand proposant du matériel de qualité (bien souvent hors de prix et pas forcément très intéressant), à un vendeur Dark Zone (souvent sans intérêt), ou encore un vendeur vous proposant de dépenser vos crédits Phénix. Et c'est bien chez ce dernier que se trouve les items les plus envieuses, mais aussi bien souvent les plus inaccessibles malheureusement... Car les crédits Phénix sont rares et avoir en sa possession plus de 800 crédits Phénix pour s'offrir une arme ou une pièce d'armure gold, est quasi impossible. Reste alors la solution la plus raisonnable, qui consiste à ne pas acheter l'arme elle même mais son plan. Il vous "suffira" alors de collecter les ressources nécessaires pour la fabriquer (vous comprenez à présent pourquoi je vous ai conseillé plus haut de conserver précieusement vos ressources?). Attention tout de même que les meilleurs plans valent souvent plus de 150 crédits Phénix pièce. Soyez donc très sélectifs sur vos dépenses auprès de ce commerçant. Pour collecter des crédits Phénix, vous aurez le choix entre éliminer des Elites nommées (sur la map ou dans la Dark Zone), ou bien faire des missions quotidiennes ou hebdomadaires. Vous engrangerez ainsi quelques précieux crédits à chaque fois.

Voilà, j'espère vous avoir permis d'y voir un peu plus clair sur votre évolution dans The Division. Mais malgré tous ces bons conseils, il n'y pas de recette miracle, et la seule véritable méthode efficace reste de jouer et de jouer encore, et d'avoir un peu de chance au moment du loot. Et si vous désirez me rejoindre dans la Dark Zone (ou ailleurs), je vous laisse mon PSN ID: Dark_Seiya.

21 avr. 2016

[Review] Krampus, le test Blu-ray

Quand Max (Emjay Anthony) voit sa famille peu exemplaire se disputer à l’approche de Noël, le garçon décide d’ignorer la célébration, sans se rendre compte que ce manquement à la tradition va provoquer les foudres de Krampus, un démon ancestral bien décidé à punir les réfractaires. La situation tourne en enfer quand les figures de Noël prennent monstrueusement vie, lançant l’assaut sur la maison de Max et forçant les membres de sa famille à s’entraider s’ils espèrent sauver leur peau...

La moindre des choses que l'on peut dire à propos de Krampus, c'est qu'il revisite de façon plutôt singulière le concept du conte de Noël... On est ici en effet assez loin des habituels scènes dégoulinantes de bons sentiments et autres réunions de famille joyeuses autour du traditionnel repas à la dinde à coté du sapin. Si tous ces éléments sont néanmoins de la partie, la mise en scène est quant à elle bien différente. Transformer une réunion de famille plutôt drôle (pour le spectateur...) en un véritable cauchemar de Noël, ça ne s'était plus vu depuis longtemps. Le dernier qui me revienne en mémoire est Gremlins (en effet ça date!). Le film se décompose en deux parties clairement distinctes, avec une introduction débutant davantage comme une comédie, et le reste (deux bons tiers du film), tournant vite à l'horreur et où le casting s'amenuise de minute en minute. Globalement le ressenti est ici plutôt positif, même si certains passages rendent parfois l'ensemble clairement "too much". Le final en laissera sans doute également plus d'un dans l'expectative. Krampus reste malgré tout un film à découvrir, mais surtout pas en famille, sauf si vous souhaitez traumatiser vos enfants pour les 10 prochains Noëls, au moins.

KRAMPUS, disponible dès le 27.04.2016 en Blu-ray et DVD chez Universal.

VERDICT : Proposant une relecture atypique du conte de Noel, Krampus vous plongera tout d'abord dans une comédie plutôt drôle, avant de basculer irrémédiablement dans l'horreur. Une dualité qui fonctionne, mais qui n'est pas à destination de tous publics, sachez-le. Coté technique, Universal nous propose un Blu-ray à l'image soignée, affichant des contrastes impeccables et une définition séduisante. Du coté des pistes audio, la VO s'illustre en DTS-HD Master Audio 5.1, nous proposant un paysage sonore redoutablement immersif, dynamique et précis. La VF quant à elle profite d'une piste DTS 5.1, un chouia moins affutée que la VO HD mais très convaincante et immersive malgré tout. Doublage FR sans faute de gout. Pour ce qui est des extras, vous trouverez ici une fin alternative, un lot de scènes coupées au montage, un making of en 5 parties, une réunion du casting, un commentaire audio, une galerie d'images, sans oublier un code Ultra Violet dans le boitier Blu-ray.
NOTE GLOBALE (Blu-ray/film)


20 avr. 2016

[Divers] Rejoignez nous sur The Division pour un coop en live et remportez une Seeker-Mine!

A l'occasion du déploiement de la mise à jour 1.1 de The Division (gratuite), nommée pour l'occasion "Incursions", et comportant de nombreux ajouts - dont une nouvelle mission exclusive, Falcon Lost - et corrections diverses (voir détails plus bas sur cette même page), nous avons décidé d'organiser avec nos lecteurs la diffusion d'un live sur notre chaine Youtube. Pour ce faire, nous avons bien sûr besoin d'agents d'élite parmi vous. Voici les conditions requises pour pouvoir postuler:

  • Disposer d'un agent de niveau 30
  • Disposer d'une connexion internet rapide et fiable (speed test à l'appui)
  • Disposer du jeu dans sa version PS4 et d'un abonnement PSN valide
  • Avoir installé la mise à jour 1.1 Incursions
  • Avoir terminé la mission "Assemblée Générale"
  • Être disponible en soirée (date du live à déterminer)
Si vous remplissez ces conditions et que le projet vous intéresse, alors il ne vous reste plus qu'à postuler pour peut-être rejoindre notre team lors de cet event en ligne sur la mission inédite "Falcon Lost". Nous recherchons donc 3 candidats motivés. Précision importante: le but est de s'amuser!

Si vous désirez participer, envoyez nous votre candidature par email (à l'adresse live@deep-blu.com) avec votre ID PSN et le résultat du speed test de votre connexion internet. Une fois l'équipe composée (et confirmée), nous annoncerons à tous la date du live via nos réseaux sociaux.


Enfin, pour tous ceux parmi vous qui tenteront leur chance (et qui remplissent les conditions pré-citées), 5 gagnants remporteront chacun une Seeker-Mine stress ball collector The Division. Les 3 qualifiés pour le live remporteront bien sûr d'office ce très joli goodie.



Voici les détails de la mise à jour "1.1 Incursions" déployée le 12.04.2016 sur PS4, One et PC:

NOUVELLES FONCTIONNALITÉS

Falcon Lost

  • Falcon Lost est une nouvelle mission disponible dans la zone de Stuyvesant.
  • Vous devez être de niveau 30 et avoir terminé la mission "Assemblée générale" pour accéder à cette mission.
  • La mission est équilibrée pour 4 joueurs avec un niveau d'équipement élevé.

Kits de matériel

  • Vous trouverez des kits de matériel en terminant les activités les plus difficiles de Manhattan.
  • Récupérez et équipez-vous des kits de matériel pour obtenir des bonus de stat et des talents.
  • Des kits composés de matériels de différents niveaux sont disponibles pour de nombreux styles de jeu. Trouvez ceux qui correspondent au vôtre.
Autorité tactique - Améliore les appareils électroniques et les compétences de soutien
Matériel de combat du Cogneur - Fournit des bonus pour les compétences d'assaut
Appel de sentinelle - Améliore les compétences des snipers
Voie du nomade - Fournit des bonus pour les aventuriers solitaires

Échanges

  • Les objets abandonnés par l'ennemi peuvent être partagés avec d'autres joueurs.
  • Échangez des objets de votre inventaire en les abandonnant comme butin pour que les joueurs de votre groupe puissent les récupérer.
  • Vous ne pouvez partager des objets que pendant deux heures après les avoir acquis.
  • Les objets ne peuvent être partagés qu'avec les joueurs de votre groupe actuel et qui en faisaient partie au moment où l'objet a été déposé.

Tâches

  • Les tâches globales et personnelles s'obtiennent automatiquement quand vous vous connectez et qu'on peut vous repérer sur la carte via le menu "Aperçu de mission".
  • Les tâches sont disponibles pendant un temps limité (24h pour les tâches quotidiennes et 7 jours pour les taches hebdomadaires)) après lequel elles sont remplacées par de nouvelles tâches.
Il existe plusieurs catégories de tâches :
  • Combat
  • Dark Zone
  • Fabrication
La plupart des tâches peuvent être effectuées en jouant seul, mais certaines nécessitent l'aide d'autres agents.

Largages de ravitaillement de la Dark Zone

  • Les largages de ravitaillement de la Dark Zone sont un événement global durant lequel la Division largue des ravitaillements pour aider ses agents.
  • Plusieurs largages sont effectués chaque jour.
  • Les largages contiennent du matériel non contaminé de tout type, pouvant être utilisé sans extraction.
  • Ces largages sont très recherchés par les autres agents et par les factions ennemies qui errent dans la Dark Zone, alors attendez-vous à devoir vous battre.

Score de matériel

  • Tous les objets, hormis les vêtements, sont trouvables par les agents de niveau 30 et possèdent un score de matériel. Plus ce score est élevé, plus l'objet est puissant.
  • Le score de matériel général de votre agent est affiché dans le menu principal à côté du niveau du joueur. Le score de matériel indique la progression d'un agent.
  • Le score de matériel des autres agents est affiché à côté de leur barre de santé.
  • L'amélioration de votre matériel et l'augmentation de votre score de matériel général donne à votre agent accès aux défis les plus difficiles.

Caméra de spectateur de groupe

  • La caméra de spectateur de groupe permet aux joueurs de regarder les membres de leur groupe en attendant d’être ranimés ou en attendant que tout le groupe ait été éliminé.
  • Les joueurs peuvent utiliser les touches RB/LB, R1/L1 ou Q/E pour passer d’un membre à l’autre.

Nouvelles armes exotiques

Ajout de trois nouvelles armes exotiques:
  • Seigneur de guerre : Fusil d’assaut
  • Historien : Fusil de précision
  • Valkyrie : Pistolet mitrailleur
Veuillez noter que bien que l'Historien soit implanté dans le jeu avec cette mise à jour, il ne sera pas accessible en jeu avant la mise à jour 1.2

MODIFICATIONS DU JEU

Gameplay

  • La compétence Tourelle ne peut plus supprimer des PNJ ennemis, car cela permettait de vaincre trop facilement les PNJ nommés.
  • Recalibrage des articles haut de gamme qui coûteront désormais des Crédits normaux au lieu de Crédits Phoenix
  • Les Crédits Phoenix drop ont été augmenté sur les ennemis nommés niveau 31 et 32:
Niveau 30: 1-3 Crédits Phoenix
Niveau 31: 2-4 Crédits Phoenix
Niveau 32: 3-5 Crédits Phoenix

Dark Zone

  • Le vendeur dans l'Eglise de la Safe House va maintenant vendre des articles de la Dark Zone au lieu de Crédits Phoenix
  • Les rangs d'exigences pour les articles de qualité Supérieur et Haut de gamme chez les vendeurs Dark Zone ont été ajustés:
Articles Supérieur (Violet) : Rang 15 au lieu de 30
Haute Qualité (Or) niveau 30 (Score de matériel 163): Rang 25 au lieu de 50
Haute Qualité (Or) niveau 31 (Score de matériel 182): Rang 40 au lieu de 50
  • Ajout d'une nouvelle fourchette de niveau dans la Dark Zone pour les Agents avec un Score de matériel de 160+

Fabrication

  • Augmentation des coûts pour la fabrication des matériaux et la fabrication des produits haut de gamme:
10 Matériaux Standards (Vert) au lieu de 5 pour fabriquer 1 Matériel Spécial (Bleu)
15 Matériaux Spéciaux (Bleu) au lieu de 5 pour fabriquer 1 Matériel Haute Qualité (Or)
10 Matériaux Hautes Qualités (Or) au lieu de 8 pour fabriquer 1 article de Haute Qualité niveau 31 (Or)
  • Changement lors de rendement lors de la déconstruction d'articles Standard (Vert) et de Haute Qualité (Or):
Déconstruire un article Standard (Vert) rend 1 matériel Standard au lieu de 2
Déconstruire un article Haute Qualité (Or) rend 1 matériel Haute Qualité au lieu de 2
  • Ajout des niveaux 31 et 32 pour les plans bleu d'articles de Haute Qualité chez le vendeur
  • Suppression de la Division Tech requise pour quelques plan Bleu de niveau 31

Interface d'utilisateur

  • Ajout une calibration pour le point mort du gamepad dans le menu de paramètres (toutes plateformes)

CORRECTION DE BUGS

  • Correction d'un bug qui pouvait empêcher les caractères d'accéder au jeu s'ils avaient trop d'éléments dans leur inventaire
  • Correction d’un bug où les talents d’armes ne s’activent parfois pas si le joueur a exactement les conditions de stat
  • Correction d’un bug où les joueurs pouvaient quitter la Dark Zone sur la 43e rue Est
  • Le rechargement des clips de munitions s’interrompt maintenant correctement si vous faites feu avec l’arme (fusils de précision et fusils à pompe)
  • Correction d’un bug où l’achat d’une arme avec lunette de visée par la fonctionnalité d’achat et d’équipement provoquait parfois le dés-équipement de la lunette
  • Correction d’un exploit où les joueurs pouvaient tirer à travers les angles des abris
  • Correction de plusieurs endroits où les PNJ pouvaient tirer à travers les murs
  • Correction d’un exploit où les joueurs pouvaient ignorer la cadence de tir de certaines armes
  • Correction de plusieurs endroits où les joueurs pouvaient rester bloqués dans la mission du tunnel du Queens
  • Correction de plusieurs collisions d’accessoires pour que les joueurs ne restent plus coincés
  • Correction d’un bug où les cinématiques se débloquaient avant la fin des missions
  • Correction d’un bug où la mission secondaire d’approvisionnement en eau ne s’activait pas
  • Correction d’un problème où la mission secondaire d’approvisionnement en morphine ne pouvait parfois pas se terminer
  • Les joueurs ne reçoivent plus trop d’EXP en terminant la mission secondaire d’approvisionnement en morphine
  • L’amélioration de l’abri intelligent ne se cumule plus si plusieurs équipiers l’utilisent sur le même abri
  • Correction de bugs où les compétences pouvant être déployées ne s’activaient pas sous certaines circonstances
  • Correction d’un bug où les indicateurs de volume du chat vocal débordaient du cadre de l’interface de groupe
  • Correction d’un bug où la réception d’une invitation de groupe via le Matchmaking n’apparaissait parfois pas à l’écran
  • Correction d’un bug où l’icône d’un équipier mort se transformait en point bleu au lieu d’une croix rouge si les joueurs étaient trop loin l’un de l’autre
  • Correction d’un problème où un joueur ne pouvait pas consulter l’apparence de son personnage en changeant de tenue
  • Correction de certains éléments d’interface dans le cadre de l’aperçu de mission et ajustement de certaines icônes mal alignées
  • Correction des couleurs des objets d’apparence dans la liste des récompenses de mission
  • Les PNJ n’ignorent plus le joueur quand ils essaient d’interagir avec des accessoires (amorçage/désamorçage de bombes)
  • Correction d’un bug où un PNJ refusait parfois de quitter sa zone d’apparition pendant la mission secondaire d’approvisionnement en morphine
  • Correction d’un bug où les PNJ n’apparaissaient parfois pas sur l’un des points de repère de la Dark Zone
  • Plusieurs problèmes de clipping ont été résolus avec différents objets d’apparence
  • Certaines infobulles ont été mises à jour avec des informations plus claires
  • Et beaucoup plus encore

Spécifique à la version PC

  • Ajout de nouvelles résolutions et options d’éclairage
  • Ajout de prise en charge pour les joueurs qui font des rapports sur PC. Les joueurs peuvent maintenant saisir dans chat /rapport
  • Amélioration de la détection de résolution et du changement de mode d’affichage
  • Correction de certains problèmes de mouvement de caméra lors de l’utilisation du matériel de suivi oculaire Tobii
  • Correction de l’apparence de la mini-carte lors de l’utilisation du matériel de suivi oculaire Tobii
  • Correction de plusieurs problèmes avec les périphériques Logitech
  • Correction de plusieurs problèmes graphiques dus à l’affichage sur deux moniteurs
  • Correction d’un problème où les joueurs pouvaient déplacer des éléments d’interface hors de la zone d’affichage de l’écran.

18 avr. 2016

[Review] The Flash saison 1, le test Blu-ray

Jeune expert de la police scientifique de Central City, Barry Allen se retrouve doté d'une vitesse extraordinaire après avoir été frappé par la foudre. Sous le costume de Flash, il utilise ses nouveaux pouvoirs pour combattre le crime...

Avec un certain décalage par rapport à la France (où ce coffret est sortie fin 2015), la première saison de la série The Flash arrive donc enfin aussi en Belgique. C'est du coup l’occasion pour le public belge de découvrir cette nouvelle série issue du catalogue DC Comics, après la carton de la série Arrow, dont certains personnages apparaissent d'ailleurs régulièrement ici. Sur un ton plus léger que les aventures d'Oliver Queen à Starling City, qui sont aussi souvent plus sombres, The Flash nous propose un héros plus jeune et plus fougueux, disposant quant à lui de véritables pouvoirs surnaturels dont il a hérité après avoir été frappé par la foudre. Grâce à son métabolisme plus rapide, il peut en effet courir à la vitesse de l'éclair, mais également récupérer de ses blessures bien plus vite que la normale. Malheureusement pour lui, Barry n'a pas été le seul à hériter de pouvoir spéciaux cette nuit là, et devra donc régulièrement se mesurer à d'autres "méta-humains" disposant eux aussi de capacités hors du commun. Voilà en substance ce qui vous attend dans la série The Flash. Ajoutez à ça une relation amoureuse à sens unique, un secret que Barry doit protéger à tous prix, un père injustement emprisonné suite au meurtre de sa femme, sans oublier quelques personnages (vilains) récurrents ainsi qu'un mystère autour des raisons poussant certains à aider Barry, et je pense que nous en avons fait le tour.

THE FLASH SAISON 1, disponible dès à présent en Blu-ray et DVD chez WHV.

VERDICT : The Flash est une série plutôt sympathique, drôle et accrocheuse, servie par de jolies séquences d'action et un casting adapté, ainsi que par une intrigue qui nous tiendra en haleine sur la durée. Une première saison qui tient donc toutes ses promesses. A voir sans hésitation si le genre vous attire. Coté technique, tout comme pour la plupart des autres séries de son catalogue, WHV nous propose un Blu-ray à l'image splendide, affichant des contrastes impeccables et une définition exemplaire. Regarder une série télé dans de telles conditions est toujours un pur bonheur. Du coté des pistes audio, seule la VO s'illustre malheureusement en DTS-HD Master Audio 5.1, en nous offrant un paysage sonore redoutablement immersif, sollicitant parfaitement les 5 enceintes. La VF quant à elle fait franchement pitié en comparaison, avec un rendu terne et sans relief. Difficile d'ailleurs de comprendre pourquoi WHV persiste à proposer des pistes FR Dolby Digital 2.0 sur ses séries en Blu-ray, alors que les DVD proposent eux du Dolby 5.1! Doublage FR soigné néanmoins. Pour ce qui est des extras, vous trouverez ici, répartis sur l'ensemble des 4 disques, commentaires audio et scènes coupées, ainsi que divers modules making of revenant sur les coulisses de la série, sans oublier une visite au Comic-Con ainsi que l'incontournable bêtisier.
NOTE GLOBALE (Blu-ray/film)


15 avr. 2016

[Review] Dark Souls III, le test PS4

DARK SOULS III | Bandai Namco/FromSoftware
Disponible dès le 12.04.2016 sur PS4, XONE et PC -- Test effectué à partir d'une version éditeur.

Alors que les flammes vacillantes de votre feu de camp révèlent un monde en ruines, le studio FROMSOFTWARE et le réalisateur Hidetaka Miyazaki soufflent sur les braises pour annoncer Dark Souls III, troisième épisode d'une série légendaire renommée pour ses graphismes immersifs et son gameplay exigeant. Les ténèbres se resserrent sur vous...

Il y a des jeux avec lesquels vous savez que votre vie sociale va être bouleversée. Des jeux qui marquent si fort les joueurs de leur emprunte que plus rien d'autre n'existe et qui obsèdent durant des jours, des semaines parfois. Après nous avoir servi Demon Souls, Dark Souls I et II (voir review PS4 DSII) ou encore l'excellent Bloodborne (voir review PS4), FromSoftware nous livre avec Dark Souls III la conclusion de l’œuvre de Hidetaka Miyazaki. Un épilogue que nous attendions de pieds fermes.

Comme vous avez pu le découvrir avec notre présentation du superbe press kit envoyé par Bandai Namco, nous avons reçu notre exemplaire review PS4 quelques jours avant la sortie officielle. L'occasion pour nous de plonger un peu en avance en enfer et de "souffrir" avant les autres. La première chose qui saute aux yeux en débutant la partie, c'est que coté menus, peu de chose semble avoir véritablement changé depuis Bloodborne. C'est ici clairement un mixe entre les premiers Dark Souls et l'exclu PS4 signée FromSoftware. Et c'est à mon sens plus dans cette dernière, dont le jeu reprend d'ailleurs le moteur graphique mais aussi la dynamique des combats, que Dark Souls III puise la majeure partie de son inspiration. Un level design majestueux qui rappelle d'ailleurs souvent Yharnam, arpenté dans Bloodborne, à la fois tentaculaire et toujours intelligemment connecté, grâce à divers raccourcis et autres passages dérobés à découvrir. Le jeu affiche aussi de splendides panoramas nous laissant souvent entrevoir les lieux que nous visiterons plus tard.

Une fois votre personnage créé (parmi la dizaine de classe proposée), vous pourrez alors enfin plonger dans ce qui deviendra votre pire cauchemar. Et pourtant, grâce là encore à l'effet Bloodborne, Dark Souls III se montre clairement plus accessible que ses prédécesseurs "Souls" (sans pour autant être moins exigeant), moins rigide aussi, avec des déplacements plus dynamiques, un personnage plus mobile et réactif, et du coup des combats plus techniques encore parfois, contre les boss en particulier, car ce qui est valable pour notre personnage l'est aussi pour l'ensemble des créatures du jeu. Des boss qui resteront d'ailleurs pour certains dans les anales (et qui vous feront réviser votre vocabulaire de noms d'oiseaux...).

Coté difficulté, on ne va pas prétendre le contraire, finir Dark Souls III reste un vrai défi, que tous les joueurs ne seront sans doute pas capables de relever. Chaque boss, voire même chacune de vos rencontres dans le jeu, mettra vos talents de guerrier à l'épreuve, ainsi que vos nerfs, sachez-le. Car si vous mourrez, pour rappel (comme dans tous les Souls et comme c'était le cas aussi dans Bloodborne), vous perdez bien sur toutes vos âmes collectées et devrez vous rendre là où vous êtes mort pour tenter de les récupérer (à condition de ne pas mourir entre temps sinon elles seront définitivement perdues). Et sans ces âmes, impossible de monter de niveau, d'améliorer votre équipement ou encore de vous procurer certains éléments. Et pour ne pas simplifier les choses, à chaque fois que vous mourrez, toutes les créatures tuées reviennent bien sûr à la vie.

Alors, Dark Souls III est-il aussi difficile que les autres Souls? J'ai envie de répondre peut-être un peu moins difficile que les "Souls" qui l'ont précédé, mais sans doute pas moins difficile que Bloodborne, auquel il ressemble très fort. Si vous avez joué à Bloodborne, vous ne devriez pas être dépaysé ici. Prise en main globalement similaire, système d'évolution comparable, menu quasi identique, bref, Dark Souls III pourrait presque s’appeler Bloodborne II, ce serait pareil. On peut d'ailleurs considérer que pour les novices, ceux qui désireraient découvrir la saga des Souls sans avoir précédement joué Dark Souls I & II, Dark Souls III est sans doute l'opus le plus accessible des trois de par son coté moderne et dynamique, sans lui ôter pour autant son coté viscéral ni l'intensité du défi à relever.


Une chose est certaine en tous cas, le passif des travaux de Miyazaki (sur les Souls mais aussi et surtout sur Bloodborne) est clairement reconnaissable dans Dark Souls III, au point de transformer, dirons certains, ce nouvel épisode en une sorte de "best-of" des mécaniques des licences sur lesquelles l’homme a travaillé. Mélange entre la fluidité des combats d’un Demon’s Souls et d’un Bloodborne, comme je vous le disais plus haut, Dark Souls III se montre de suite plus nerveux que ces deux prédécesseurs. Mais contrairement à un Bloodborne, il n’en oublie pas de conserver la garde (bouclier), un élément clef du gameplay et de votre survie. Les parades et autres attaques dans le dos de la série sont ici une fois de plus le coeur de la philosophie d’approche des combats, et seront à reproduire encore et encore. Très nettement, on sent ici la volonté de FromSoftware de renouer avec l’esprit Demon’s Souls (fortement éclairé par un coté Bloodborne) et du coup mettre un peu de coté Dark Souls I et II, dont on retrouve finalement assez peu d'ADN ici.

On notera aussi quelques changements non négligeables, qui risquent bien de donner davantage de fil à retordre aux joueurs habitués à la licence. Les ennemis sont ici en effet plus réactifs, et leur passer dans le dos pour une attaque sera chose bien mois évidente que par le passé. Leur comportement se montre moins prévisible qu’auparavant et il devient du coup moins évident de leur tourner autour. Tout semble plus fluide, plus lié dans les mouvements, bien moins saccadé que dans Dark Souls II par exemple. Un autre héritage de Bloodborne. 

L'une des autres nouveautés que l'on rencontre dans Dark Souls III réside dans les “Combat Arts”. Cet ajout confère au personnage de nouveaux mouvements d’attaque plus puissants pour chaque type d’arme équipé. En maintenant L2 sur la DualShock 4 (après être passé en mode arme à deux main via la touche triangle), le joueur accède alors à de nouvelles techniques dont la plupart puisent leurs ressources directement dans une barre d'énergie. La barre bleu remplace les charges d’utilisation des sorts et s’épuise au fur et à mesure que le joueur lance ses techniques ou attaques spéciales. Elle se recharge en se reposant à un feu ou en buvant une potion spécifique. Attention que ces "Combat Arts", bien que très efficaces quand elle sont réussies, vous mettent d'avantage en danger. Vous devez en effet lors de la préparation de celles-ci baisser votre garde. Ce qui vous expose d'avantage aux attaques adverses.



La saga Dark Souls ne serait bien sûr rien sans ses affrontement de boss légendaires. Et de ce coté là Dark Souls III ne fera pas mentir l'adage. Chacun des boss est ici plus mémorable l'un que l'autre, et préparez vous à des combats d'anthologie!

Les affrontements de boss se montrent d'ailleurs plus variés que par le passé. Chaque boss, en milieu de combat généralement, évolue et change du coup sa routine. Le joueur devant alors (rapidement) s'adapter et changer sa stratégie. Si pour certains boss cela ne semble parfois qu'esthétique, pour d'autre il s'agit véritablement de jouer la carte "stratégie" et de rester parfaitement concentré, car qui dit évolution dit généralement aussi nouvelles techniques. Dans quel but me demanderez vous? Et bien simplement de briser la routine des affrontements grâce à l’effet de surprise. Le joueur ne peut donc plus se contenter d’appliquer bêtement une seule stratégie tout au long du combat. De quoi ajouter encore un peu plus de tension, déjà souvent à son paroxysme.

Peu mis en avant dans les épisodes précédents car pas véritablement conviviale, Dark Souls III se veut pourtant être plus lisible quant à son approche multijoueurs, fort là encore d'une expérience Bloodborne réussie. Fini le contraignant système de mémoire d’âme introduits dans Dark Souls II en renouant avec un mécanisme plus simple, issu du premier Dark Souls. Comment cela fonctionne-t-il? Et bien on place simplement sa marque (blanche ou rouge) au sol pour être invoqué par un autre joueur. Il faudra être en mode "Lord of The Cinder". Il vous sera d'ailleurs maintenant possible d’invoquer jusqu’à 3 joueurs (un de plus donc). Ayant fait ses preuves dans Bloodborne, il est désormais possible de définir un mot de passe pour limiter l’accès aux autres joueurs et ainsi retrouver plus facilement un ami. Enfin, un chat vocal intégré au jeu fait ici son apparition pour la première fois dans la série.



Impossible enfin de ne pas aborder la technique dans Dark Souls III, ainsi que l'ambiance du jeu de manière générale. On l'a déjà dit et redit, Dark Souls III bénéficie sur de nombreux aspects du travail fait par FromSoftware sur le développement de Bloodborne. Dark Souls III hérite donc des indéniables avancés graphiques en provenance directe de l'exclu PS4 sortie en 2015. Level design, architecture, et même ligne des personnages, Dark Souls III emprunte bon nombre d'éléments à son ainé. Un style qui tranche d'ailleurs radicalement avec la sobriété (pour ne pas dire la pauvreté...) graphique de Dark Souls II. On peut ici saluer entre autres la quantité de détails dans les environnements, la distance d’affichage, les effets de lumière, ou encore la façon dont les flammes, la poussière ou les tissus s’animent. C'est superbe et pour le coup Dark Souls III hérite clairement du titre de plus beau "Souls", sans hésitation. Autre point extrêmement positif à signaler, FromSoftware semble avoir appris de ses erreurs en matière de temps de chargement. Fini les interminables "loading" comme constaté durant les premières semaines avec Bloodborne, avant un patch correctif salvateur. Les temps de chargement sont ici acceptables, même si on espère bien sûr qu'une futures mise à jour les réduira encore. Enfin, ce serait un sacrilège de ne pas souligner la splendide B.O. du jeu, une fois encore grandiose. Des thèmes qui resteront eux aussi dans les mémoires. Par contre, contrairement à Bloodborne, pas de VF, l'intégralité des voix sont ici en anglais, sous titrées français (comme les textes et menus) je vous rassure.

Pour rappel, Dark Souls III est disponible sur PS4, One et PC en édition standard, boitier steelbook (Apocalypse Edition), Collector (avec statuette 25cm) et Prestige (avec deux statuettes dont une du Seigneur des Cendres de 40cm!).

VERDICT
L'épilogue du travail d'Hidetaka Miyazakia dans la saga des "Souls" restera sans doute comme son plus beau chef d'oeuvre. Dark Souls III n'est rien de moins que le meilleur de tous les épisodes sortis à ce jour, Bloodborne compris, même si ce dernier pourrait tenir la comparaison sur bien des aspects. Une fois encore vous allez souffrir et vous allez aimer ça ! Les influences des précédents jeux signés FromSoftware sont indéniables. On y retrouve un rythme tout droit hérité de Demon’s Souls et de Bloodborne, sublimé par un level design incomparable et des combats de boss épiques. Le tout se dote de quelques nouveautés et ajustements en matière de combats, pour le meilleur là aussi. Ajoutons à cela une durée de vie plus que généreuse, un aspect multijoueurs/coop repensé, un niveau technique quasi irréprochable, sans oublier un défi de taille, et on obtient avec Dark Souls III un jeu exigeant mais aussi et surtout un des titres parmi les plus addictifs (et envoutants) depuis longtemps. Un titre à ne manquer sous aucun prétexte, à condition que vous en ayez suffisamment dans le pantalon pour oser l'aventure bien entendu.