[Review] Naruto Shippuden UNS 4, le test PS4

Incroyablement esthétique, dans quasi tous les domaines, mais aussi proposant une vraie richesse, de la profondeur à tous les étages...

[Review] Seul sur Mars (The Martian), le test Blu-ray

Lors d'une expédition sur Mars, l'astronaute Mark Watney est laissé pour mort par ses coéquipiers, une tempête les ayant obligés à décoller en urgence...

[Review] Final Fantasy Explorers, le test 3DS

Dans ce RPG orienté action, les joueurs seront amenés à explorer des donjons, en solo ou accompagnés de jusqu'à trois autres explorateurs...

[Review] Sebastien Loeb Rally Evo, le test PS4

Prenez le volant des meilleures voitures de rallye, des anciens modèles aux voitures actuelles, sur les plus célèbres routes et épreuves spéciales du monde entier...

[Review] Life is Strange (intégrale), le test PS4

Max, une étudiante en photographie, découvre, en sauvant la vie de son amie d’enfance Chloé, qu’elle peut remonter le temps...

11 févr. 2016

[Review] Naruto Shippuden UNS 4, le test PS4

NARUTO SHIPPUDEN UNS 4 | Bandai Namco
Disponible dès à présent sur PS4, XB1 -- Test effectué à partir d'une version éditeur.

Développé exclusivement pour la nouvelle génération de consoles sur Playstation 4 et Xbox One, NARUTO SHIPPUDEN: ULTIMATE NINJA STORM 4 est un jeu de combat qui propose des graphismes exceptionnels, supérieurs a ceux de l'anime, mais aussi et surtout des combats intenses et nerveux, ainsi qu'une diversité de personnages jouables qui comblera tous les fans du manga, même les plus exigeants...

S'il est bien un rival à la notoriété du manga culte Dragon Ball/Dragon Ball Z, que tout le monde connait bien sûr, c'est sans aucun doute celui de Naruto. Bien plus long que l’œuvre signée par Akira Toriyama d'ailleurs. Un manga qui vient seulement de prendre fin, et donc c'est aussi en ça que la sortie de Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 4 (NSUNS4) est un vrai événement, car il est du coup le premier jeu de la franchise à couvrir réellement l'intégralité de l'histoire. Si vous n'avez d'ailleurs pas encore fini de lire le manga en question, attention car le jeu risque bien de vous révéler certains secrets. 

Nous vous avions présenté succinctement ce titre lors de la réception du très joli press kit au moment de la sortie du jeu (voir notre Unboxing en suivant ce lien). Depuis, nous avons pu y gouter plus longuement et il est clair que Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 4 frappe fort, très fort même, en s’imposant ni plus ni moins comme LA référence du genre. Dans tous les domaines, on a le sentiment que NSUNS4 parvient à nous convaincre, et cela fait véritablement du bien. Un passage à la nouvelle génération qui se veut donc salutaire pour la licence Naruto Shippuden, et qui devrait, j'en suis certain, peut-être même bien convaincre quelques joueurs indécis jusqu'alors de franchir (enfin) le cap.

Pour la première apparition de la série Narauto Shippuden Ultimate Ninja Storm sur la génération PS4/XB1, dit "Curent Gen", il faut bien avouer que le niveau est magistralement convaincant. C'est tout d'abord sublime. On est ici véritablement en face d'un manga animé, plus beau encore que la série télé (à quelques passages près). C'est fort joliment modélisé d'abord, mais aussi superbement animé et rehaussé d'effets tous plus flamboyants les uns que les autres. On en prend littéralement plein les yeux sur PS4. Les modes de jeu proposés restent eux classiques, et les mécanismes sont loin de subir un bouleversement fondamental. Cependant, malgré un gameplay toujours aussi accessible (la touche "rond" étant quasi la seule à mémoriser), les quelques ajouts fonctionnent, qu'il s'agisse du changement de personnages à la volée ou de l'utilisation de l'environnement. On prend véritablement du plaisir à découvrir et évoluer dans NSUNS4, même quand on est pas un fin connaisseur du manga, comme moi je dois bien l'avouer.


Comme je vous le disais déjà plus haut, désormais bouclée, l'histoire est donc à présent exhaustive. Néanmoins le mode Histoire se recentre sur les événements cataclysmiques de la fin du manga, ce qui dynamise encore davantage l'action, déjà très nerveuse sans ça. On constate aussi l'utilisation, critiquée par certains, de séquences QTE au passage, que j'ai trouvé personnellement plutôt bien vues et même carrément jouissives dans l'ensemble. Une utilisation judicieuse (pour une fois) du concept.

Enfin, grâce au mode multijoueur en duel, vous pourrez défier des joueurs en ligne à l'autre bout du monde ou encore affronter vos amis hors ligne pour devenir le ninja ultime. Bandai Namco Entertainment a logiquement prévu d'intégrer NSUNS4 à sa désormais célèbre "Storm League". Les meilleurs joueurs du monde vont donc pouvoir s'en donner à cœur joie.



Les plus collectionneurs seront eux ravis d'apprendre l'existence d'une Edition Collector de Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 4, disponible sur Playstation 4 et Xbox One. Cette dernière propose, entre autres, une jolie statuette du héros, ainsi qu'un art book et un boitier métal exclusif. Inutile de préciser bien sûr que cette édition est logiquement limitée.

VERDICT
On peut dire, sans trop exagérer, que Bandai Namco nous a tous bluffé sur ce coup, en nous livrant une version étonnamment grandiose de Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 4 pour accompagner la fin du manga culte et au passage l'arrivée de la franchise sur PS4 et XB1. Incroyablement esthétique, dans quasi tous les domaines, mais aussi proposant une vraie richesse, de la profondeur à tous les étages, sans oublier un roster ultra complet, ainsi que de concrètes innovations, pleines d’intérêt et de sens (sans en proposer pléthore cela dit), bref, de très loin le meilleur titre du genre à ce jour sur console. Sa prise en main immédiate (rond, rond, rond...) le rend aussi très accessible, et pourtant pas simpliste pour autant. Que demander de plus? Certes quelques éléments manquent à l'appel, comme des cut scenes plus travaillées, ou encore davantage d’intérêt lors de certains passages, mais globalement on ne peut que saluer le résultat. Si vous êtes fans, vous savez donc ce qu'il vous reste à faire.

8 févr. 2016

[Concours] Des jeux "Lego Marvel Avengers" + goodies à gagner!

Grâce à Warner Bros Games et Deep-blu.com, pour célébrer la sortie du jeu "Lego Marvel Avengers" sur PS4, PS3, PS Vita, Xbox One, 360, Wii U et PC, vous allez pouvoir tenter de remporter un des 5 ensembles mis en jeu (jeu PS3 + figurine Lego Iron-Man). Comment faire? C’est très simple, répondez par mail à la question posée plus bas sur cette même page (en n'oubliant pas bien sûr vos coordonnés!). Bonne chance à tous!

Rejoignez l'équipe de LEGO Marvel's Avengers et jouez au tout premier jeu vidéo sur console, dont les personnages et le scénario sont tirés du film Marvel Avengers, encensé par la critique, d'Avengers : L'ère d'Ultron, sa suite au succès phénoménal, et plus encore. Incarnez les super-héros les plus puissants de tous les temps pour tenter de sauver le monde...

Pour participer c'est très simple, il vous suffit de répondre correctement à la question posée ci-dessous, en nous envoyant votre réponse à l'adresse email indiquée. Un tirage au sort parmi les bonnes réponses désignera le (ou les) heureux gagnant(s).

Qui se cache derrière un Super Héros Marvel Avengers vert de rage?
A. Tony Stark
B. Bruce Banner
C. Thor

Envoyez votre réponse par mail à cette adresse: concours@deep-blu.com, en n'oubliant pas bien sur d'indiquer vos coordonnées, et en renseignant en objet [respectez à la lettre ce libellé SVP] Concours LegoAvengers. Fin de cette action le 20.02 à minuit.


Doublez vos chances de gagner en cliquant sur le bouton Facebook "J'aime" Deep-blu.com (dans la colonne de droite sur cette page ou en vous rendant sur notre page Facebook) et en partageant le poste de ce concours sur votre mur Facebook. N'oubliez pas bien sur de laisser au passage un commentaire sur notre page Facebook, dans le poste dédié au concours.

Précision importante (pour une question de coût d'envoi): seuls les participants résidant au Benelux et en France métropolitaine seront inclus dans le tirage au sort. Merci de votre compréhension.

5 févr. 2016

[NEWS] DOOM arrive sur PS4, One et PC, avec bonus et collector

4 février 2016 – Bethesda Softworks®, une compagnie de ZeniMax® Media, annonce aujourd'hui que le titre culte qui a donné ses lettres de noblesse au genre FPS : DOOM, sortira mondialement le vendredi 13 mai 2016 sur Xbox One, PlayStation® 4 et PC.

DOOM est développé par id Software®, le studio qui a démocratisé le jeu de tir à la première personne et le mode deathmatch multijoueur. Le titre conserve la difficulté et la brutalité qui ont fait sa légende. Le joueur pourra choisir d’éradiquer des hordes de démons sorties tout droit de l'Enfer ou de combattre ses amis dans l'un des multiples modes multijoueur. L'éditeur de contenu DOOM SnapMap™, permettra au joueur d’enrichir son expérience grâce à de nouvelles manières de jouer et de partager du contenu avec les joueurs du monde entier.

L’édition Collector de DOOM sera disponible en édition limitée et proposera une figurine exclusive de 30 cm de l'un des démons les plus célèbres du jeu : le Revenant. Créée en collaboration avec TriForce et modélisée avec un maximum de réalisme, cette figurine se tient sur un socle à LED équipé d'une turbine rotative de la station martienne de l'UAC. Le joueur trouvera également dans cette édition un exemplaire du jeu conditionné dans un boîtier métallique exclusif.


L’édition Collector et l’édition Standard de DOOM sont disponibles dès à présent en précommande chez les revendeurs. Les joueurs ayant pré-commandé recevront automatiquement un pack multijoueur démoniaque comprenant un set d'armure unique de démon avec trois variantes d'apparence, six modules de piratage (des objets à usage unique qui peuvent donner l'avantage en partie multijoueur) ainsi que six peintures métalliques et trois logos exclusifs id® pouvant être appliqués aux armes ou armure des joueurs.

[Review] Seul sur Mars (The Martian), le test Blu-ray

Lors d'une expédition sur Mars, l'astronaute Mark Watney est laissé pour mort par ses coéquipiers, une tempête les ayant obligés à décoller en urgence. Mais Mark a survécu et il est désormais seul, sans moyen de repartir, sur une planète hostile. Il va devoir faire appel à son intelligence et son ingéniosité pour tenter de survivre et trouver un moyen de contacter la Terre. A 225 millions de kilomètres, la NASA et des scientifiques du monde entier travaillent sans relâche pour le sauver, pendant que ses coéquipiers tentent d'organiser une mission pour le récupérer au péril de leurs vies...

Je dois avouer que je ne vais pas souvent au cinéma, sachant que, tot ou tard, j'aurais à visionner la plupart des films en Blu-ray. Cela dit, certains titres m'y attirent quand même (Star Wars The Force Awakens, par exemple...), et parmi eux je n'avais pas pu résister à l'appel de "Seul sur Mars". Le revoir en Blu-ray fut du coup un vrai plaisir, d'abord parce que le film m'avait bien plu en salle, mais aussi et surtout parce que le niveau technique de ce Blu-ray est tout simplement irréprochable. Je reviendrai plus en détails sur ce point dans le verdict final. Coté scénario, on est ici certes face à de la pure Science Fiction bien sûr. Aucun homme n'ayant encore mis le pied sur la planète Mars, et cela n'est pas encore vraiment à l'ordre du jour. Mais la science évolue et progresse chaque jour. Ce qui est encore aujourd'hui du domaine du fantasme, ne le sera sans doute plus d'ici deux décennies, soyons en certains. On peut donc presque parler d'un film "d’anticipation". Le coté "crédible" du sujet, le regard scientifique abordé, et le facteur humain, en font un tout auquel le spectateur accroche facilement. Bien sûr tout se passe mal, comme dans un bon film du genre, et à chaque fois des solutions sont trouvées, mais au-delà de ce tissu de fils blancs, le spectacle est impeccablement orchestré et le divertissement total. Faut-il dès lors critiquer? Ce serait sans doute hypocrite. Je vous le conseille donc vivement, car "Seul sur Mars" est pour ma part un vrai coup de cœur cinéma, pour lequel il faut aussi saluer la très jolie performance de l'acteur Matt Damon, dans ce quasi huis-clos de plus de heures.

SEUL SUR MARS (THE MARTIAN), disponible dès le 3.02 (Belgique) en Blu-ray et DVD chez Fox.

VERDICT : En plus d'être un excellent divertissement, Seul sur Mars nous livre un joli panel d'émotions et de rebondissements. Entre Science Fiction et film d'anticipation, le spectateur assiste durant plus de deux heures à la survie d'un homme, abandonné sur une planète sans vivres et sans ressources (ou presque). Et pourtant ça marche! Un film à voir, sans la moindre hésitation. Coté technique, Fox nous livre un master Full HD absolument splendide. Les contrastes sont irréprochables et la définition affutée. Il n'y a ici rien à dire. Les paysages martiens semblent plus vrais que nature. Un voyage fascinant et dépaysant. Du coté des pistes audio, la VO s'illustre en DTS-HD Master Audio 7.1, se montrant totalement grandiose, d'un bout à l'autre du voyage. Spatialisation exemplaire, balance surround magistrale, et découpage sans accro. Un grand moment de Home Cinema. La VF, proposée en DTS 5.1, offre elle aussi un joli paysage sonore, mais souffre logiquement de la comparaison avec son homologue anglaise DTS-HD. Le résultat se montre malgré tout efficace et ne manquera pas d'emporter les francophiles dans un voyage également très immersif. Doublage FR soigné et convainquant. Pour ce qui est des extras, vous trouverez ici divers modules making of revenant sur les coulisses du tournage, ainsi que plusieurs séquences promotionnelles mettant en scène les astronautes du film. On trouve aussi la bande annonce ainsi qu'un bêtisier.
NOTE GLOBALE (Blu-ray/film)


4 févr. 2016

[Review] Final Fantasy Explorers, le test 3DS

FINAL FANTASY EXPLORERS | SquareEnix
Disponible dès à présent sur Nintendo 3DS -- Test effectué à partir d'une version commerciale FR.

FINAL FANTASY EXPLORERS est un nouveau RPG (jeu de rôle) orienté action, disponible en exclusivité pour la console Nintendo 3DS. Au fil de leur aventure, les joueurs seront amenés à explorer des donjons, en solo ou accompagnés de jusqu'à trois autres explorateurs, afin de récolter des cristaux éparpillés un peu partout dans le monde, et devront surtout affronter des ennemis bien connus des fans de la saga FINAL FANTASY...

Ce n'est pas la première fois que Square Enix s'aventure sur le terrain (prometteur et lucratif pour ceux ayant su trouver la bonne recette) du RPG coopératif, mais malheureusement jusqu'à l'heure sans grand succès, il faut bien le reconnaitre. Je ne parle pas ici de MMORPG, du genre Final Fantasy XIV, qui a su quant à lui trouver son public sur PS4 et PC, mais bien de RPG (ou J-RPG, ce serait plus exacte). Afin de corriger le tir, Square Enix tente donc cette fois l'association de sa licence vedette, Final Fantasy, et de la console portable la mieux vendue dans le monde, la Nintendo 3DS. C'est ainsi que l'on découvre la venue de Final Fantasy Explorers, un jeu au concept ayant pour mission d'attirer vers lui, bien entendu, les inconditionnels de la licence Final Fantasy, en jouant au passage à fond la carte du fan-service, mais aussi, t'en qu'à faire, les joueurs adeptes de la franchise "Monster Hunter", énorme succès commercial au Japon, entre autres. Mais est-ce finalement bien judicieux de la part de Square Enix de sacrifier ainsi l'âme de sa licence phare? Nous allons tenter de répondre à cette question le plus honnêtement possible.

On nous annonce ici bien des choses attrayantes, mais faut-il toutes les considérer, et puis surtout, s'amuse-t-on en jouant à Final Fantasy Explorers... ? Là est bien la question. Ce que le titre apporte de neuf, c'est avant tout la possibilité de pouvoir y jouer en compagnie de 3 autres joueurs. Du coop 4 joueurs, il faut bien avouer que c'est plutôt sympa, et j'ai même envie de dire nécessaire ici, le jeu ne faisant pas de cadeau (surtout en solo). Vous aurez au passage à maitriser une bonne vingtaine de classes, parmi lesquelles quelques nouveautés bien sûr, mais également d’autres qui vous seront plus familières : chevalier, moine, mage noir/blanc, etc... à votre guise. Vous pourrez logiquement aussi personnaliser votre personnage à votre gout. Il vous sera également offert d’invoquer, recruter et améliorer les monstres qui seront d'ailleurs partie intégrante de votre aventure. Mais ce qui fera l'essence même du votre périple, ce sera les combats que vous aurez à mener face aux monstres puissants que vous rencontrerez, à l’instar d’Ifrit, bien connu des fans de la saga, et là, les lourdeur du gameplay risquent bien d'en dégouter plus d'un, croyez-moi.


La BO n'a pas été oubliée et fera elle aussi son job de fan-service, avec une compilation des meilleures musiques de combats des précédents Final Fantasy. Mais à mon sens, ce qui plaira le plus aux fans, c'est la possibilité de se transformer en personnages légendaires, tels que Cloud, Squall, ou encore Lightning, pour ne citer que ces trois là, tous issus bien sûr de la vaste saga Final Fantasy. L'éditeur nous promet au passage plus de 100 heures de jeu au total (dont 20 heures de progression dans l’histoire).

Au-delà de toutes ces belles promesses, concrètement, on passe trop de temps dans des menus pas toujours très clairs et lisibles, on fait aussi pas mal d'aller-retour, on fait la chasse aux monstres mais sans y prendre réellement du plaisir... bref, on s'ennuie finalement très vite et à moins d'être un fan pur et dur de la saga, je doute que ce Final Fantasy Explorers puisse véritablement susciter l’engouement collectif. En plus, il faut bien reconnaitre que cet épisode 3DS est loin de faire visuellement honneur à la célèbre franchise, avec des graphismes plutôt pauvres (comprenez vraiment pas beaux!).

Si vous êtes un fan collectionneur, sachez enfin qu'une édition collector est aussi proposée pour la sortie de Final Fantasy Explorers. Cette dernière contient entre autres la BO, un artbook ainsi qu'une pochette de protection pour la console Nintendo 3DS.

VERDICT
Square Enix tente ici de nous embarquer dans sa version d'un concept bien rodé, en tous cas au Japon. Moins attiré par l'action J-RPG (coop), le public (et les fans) européen y trouvera-t-il son compte? Là par contre, rien n'est moins sûr. Je n'ai pour ma part pas plus que ça accroché, et ai même trouvé, à plus d'un titre d'ailleurs, la manœuvre maladroite. N'étant pas fan à la base de J-RPG, j'avoue très honnêtement ne peut-être pas être le meilleur public pour ce genre de titre, néanmoins j'ose mettre en garde les fans de la saga face à ce concept "nouveau", ils risquent bien de se retrouver face à un titre qui ne comblera pas toutes leurs attentes, je le crains. De plus, techniquement Final Fantasy Explorers se montre globalement faiblard (pour ne pas dire moche), ce qui n'est pas pour inciter à poursuivre l'expérience, que je qualifierai de globalement ennuyeuse, et bourrée qui plus est de petits détails gênants, comme lors des combats de boss. On retiendra quoiqu'il en soit aussi de belles idées, avec les transformations, le coop en ligne 4 joueurs, le coté fan-service très présent, ainsi que les classes et la traque aux monstres, prenante, contrairement au mode histoire.

3 févr. 2016

[Unboxing] Arrivage Press Kit Naruto Shippoden Ninja Storm 4

Cela faisait quelques temps déjà que nous n'avions plus reçu de vrai et beau press kit pour accompagner la sortie d'un jeu. Grâce à Namco Bandai et a son excellent bureau de com, nous avons reçu début de cette semaine un magnifique spécimen du genre pour nous annoncer la sortie imminente du jeu Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 4. Un titre qui sera disponible dès ce vendredi 5 février sur les consoles nouvelle génération de Sony et Microsoft.

Pour patienter jusqu'à notre test détaillé de ce jeu de combat très attendu j'en suis certain par les fans de l'animé et du manga, j'ai décidé de vous présenter ce très bel objet, vraiment collector vous allez le voir, de part son design bien sûr, mais aussi de part son contenu également.

Dans ce joli coffret aux dimensions généreuses et illustré (à l'intérieur) des signatures de quelques noms bien connus par les amateurs de la série Naruto Shippoden (producteur, compositeur ...), on trouve bien sûr le jeu (dans sa version review disc PS4), ainsi qu'une pochette portant la mention "press kit". Cette dernière contient un guide rapide des personnages, ainsi que deux jolies illustrations.

N'hésitez pas à cliquer sur les images pour les afficher en grand format.


Parmi le contenu de ce très joli coffret, numéroté svp (nous avons le 166/1000), on trouve aussi une pièce en métal doré (et non, ce n'est pas de l'or... malheureusement ^^), illustrée d'un coté par le personnage de Naruto, et de l'autre par son rival Sasuke. Un fort bel objet également.



Pour rappel, Naruto Shippoden Ultimate Ninja Storm 4 sort cette semaine sur Playstation 4 et Xbox One, en édition standard et collector (incluant entre autres une statuette de Naruto).


1 févr. 2016

[Review] Life is Strange (intégrale version physique), le test PS4

LIFE IS STRANGE | SquareEnix
Disponible dès à présent sur PS4, XB1 et PC -- Test effectué à partir d'une version éditeur.

Max, une étudiante en photographie, découvre, en sauvant la vie de son amie d’enfance Chloé, qu’elle peut remonter le temps. Les deux jeunes filles se trouvent bientôt confrontées au revers sordide d’Arcadia Bay, à mesure qu’elles découvrent la vérité sur la disparition d’une autre étudiante. Pendant ce temps, Max commence à avoir des visions prémonitoires, et tente de comprendre les implications de son pouvoir...

Nous vous avions déjà proposé notre avis sur Life is Strange lors de la sortie du premier chapitre du jeu en janvier 2015 (voir notre review PS4). Ce test est donc une mise à jour de notre précédent article, en tenant compte cette fois de l'intégralité de l'histoire.

Le concept des jeux chapitrés n'en fini plus de s'étendre... Après The Walking Dead, Wolf Among Us, Game of Thrones, ou encore Resident Evil Revelations 2 (voir notre test de la version PS4), Life is Strange a débarqué en 2015 et en a surpris plus d'un avec son ambiance singulière et son gameplay original. Le jeu était alors uniquement disponible en version dématérialisée sur PS4, PS3, XB1, 360 et PC. Sa récente sortie en version physique, regroupant les 5 chapitres de son histoire, est logiquement l'occasion de s'y replonger. Tout comme les autres pré-cités, Life is Strange nous propose de découvrir une aventure originale, chapitrée à la manière d'une série télé. On fait ici la rencontre d'une adolescente nommée Max, qui découvre par hasard qu'elle possède un don exceptionnel, celui de pouvoir remonter le temps. Passionnée de photographie, elle va mener l'enquete sur la disparition d'une élève de son nouveau lycée, en compagnie d'une de ses amies d'enfance. Ensemble, elles vont tenter de faire toute la lumière sur cette disparition, mais aussi de prévenir une terrible menace, qui s'abattra sur la ville d'ici 4 jours...

Cinq chapitres composent l'intégralité de l'histoire de Life is Strange. Le principe de progression est le même que pour les autres "séries" du genre, avec des dialogues à choix multiples et des QTE faisant avancer l'intrigue. Vous devrez donc fouillez et cliquer un peu partout, et ne pas hésiter à dialoguer avec un maximum de monde. Vous aurez également comme tâche optionnelle (si vous souhaitez débloquer 100% des trophées en tous cas) à faire 10 photos cachées. A vous de trouver où et à quel(s) moment(s). Mais l'originalité de Life is Strange est que vous pouvez - quand bon vous semble - remonter le temps pour influencer l'aventure différemment en choisissant une autre réponse lors d'une conversation par exemple, ou recommencer une action afin de débloquer une situation, comme pour la séquence (chapitre un) où vous devrez trouver de petits outils pour réparer votre appareil photo, avec le carton à glisser sous le meuble (vous comprendrez après y avoir jouer...). Vous devrez donc régulièrement faire appel à votre don pour résoudre certaines énigmes ou débloquer diverses situations. Une mécanique qui apporte de la profondeur à l'aventure.

Coté visuel Life is Strange se montre globalement plaisant en Full HD sur PS4, même si les graphismes restent dans l'ensemble assez simples, oscillant entre la modélisation 3D classique et des arrières plans de type peintures aquarelles. Le jeu est ici, une fois de plus, non doublé, mais intégralement sous titré FR (ce qui n'est pas systématiquement le cas chez d'autres éditeurs). Coté durée de vie, il faut compter entre 2 et 3 heures pour boucler chaque chapitre, cela dépendant surtout du temps que vous passerez à chercher, ou non, les photos facultatives.

VERDICT
Life is strange est une série vidéo-ludique qui tente de se différencier des autres productions du même genre en apportant un gameplay inédit grâce à la possibilité de remonter le temps afin de modifier l'avenir immédiat. Un concept intéressant, qui ouvre des possibilités en effet inédites et une réelle influence (la plupart du temps) sur le déroulement des événements. Le scénario est quant à lui intéressant, sans néanmoins passionner à outrance (pour ma part en tous cas). Life is Strange est donc une bonne surprise et de fait un titre à considérer, même si le sujet et les personnages semblent s'adresser davantage à un public féminin.
14/20
 

29 janv. 2016

[Review] Sebastien Loeb Rally Evo, le test PS4

SEBASTIEN LOEB RALLY EVO | Milestone
Disponible dès le 29.01.2016 sur Playstation 4, Xbox One et PC -- Test effectué à partir d'une version éditeur.

Prenez le volant des meilleures voitures de rallye, des anciens modèles aux voitures actuelles, sur les plus célèbres routes et épreuves spéciales du monde entier. Découvrez le monde des rallyes et préparez – vous à des poussées d’adrénaline comme vous n’en avez jamais eues ! Courrez pour la gloire ! Mettez – vous à l’épreuve, relevez les défis des pistes les plus difficiles au monde et emportez – le sur vos adversaires pour devenir la nouvelle star du rallye ! Créé en collaboration avec le nonuple champion du monde des rallyes, Sébastien Loeb Rally Evo débarque sur consoles avec l’objectif de faire vivre aux joueurs la passion, le frisson et les montées d’adrénaline de l’univers des rallyes...


Mise à jour Day One (6.4 gigas)
Je tenais à apporter quelques corrections à ce test suite à la mise à jour Day One déployée à la sortie du jeu (cette mise à jour n'étant pas encore présente lors de notre phase de test). Certains points relevés ici semblent manifestement avoir été très largement améliorés, comme les temps de chargement, devenus tout à fait acceptables, ou encore un meilleur équilibrage de la difficulté, rendant certaines courses plus accessibles. Les graphismes (PS4) semblent eux aussi avoir bénéficié d'une optimisation depuis lors, ou encore la correction de certains bugs. Il en reste cela dit un certain nombre, mais l'expérience de jeu se montre indéniablement plus agréable depuis l'apparition de la mise à jour 1.01. J'ai donc décidé d'augmenter la note du jeu d'un point.

Je dois bien avouer que j'attendais avec une certaine impatience de pouvoir enfin tester Sebastien Loeb Rally Evo sur Playstation 4 (aussi disponible sur Xbox One et PC). Les consoles de nouvelle génération ont déjà eu l'honneur d’accueillir plusieurs jeux de course/rallye, pas que sur quatre roues d'ailleurs, mais à quelques très rares exceptions près, il faut bien reconnaitre que la perfection n'était pas vraiment au rendez-vous.

Vu la supervision et le niveau d'exigence que semblait souhaiter le champion du monde en personne, qui s'est réellement impliqué dans l'élaboration et les tests du jeu lors de son développement (voir la vidéo promotionnelle plus bas pour en attester), de nombreux joueurs avaient dès lors placé pas mal d'espoirs dans la sortie de Sebastien Loeb Rally Evo en ce début d'année 2016. Proposant différents modes de jeu, différentes épreuves, surfaces etc..., sans oublier la présence de 20 constructeurs automobiles et d'une cinquantaine de véhicules au total, les promesses avaient de quoi faire saliver vous en conviendrez. Nous avons eu l'occasion de le tester depuis un peu plus de deux semaines maintenant. Voici notre verdict.

Le premier constat que l'on peut faire, c'est que Sebastien Loeb Rally Evo n'est pas le jeu le plus affuté esthétiquement parlant aujourd'hui sur PS4. C'est même souvent plutôt sommaire coté graphique. Si les menus sont quant à eux bien souvent sublimes, la modélisation générale (tant en ce qui concerne les voitures que les décors et les effets d'ailleurs), se montre généralement paresseuse. C'est un point qui aurait donc pu être clairement plus travaillé (et le constat semble encore plus violent sur la version Xbox One du jeu, que certains n'hésitent pas à qualifier de version Xbox 360!). Mais ce n'est pas là l'essentiel d'un jeu de rallye me direz vous, et vous avez sans doute raison. Du coté de la prise en main, j'ai trouvé très nettement l'approche dirigée simulation bien plus qu'arcade. Cela se ressent surtout au niveau des différents réglages et en particulier ceux liés aux freinages, qui, même avec toutes les aides activées au max, ne pardonnent aucune faute de timing. On a même parfois l'impression de na pas appuyer sur la bonne touche tellement notre véhicule semble ne pas vouloir s’arrêter à l'approche de virage dangereux. Pensez donc à bien adapter les réglages à votre conduite. C'est ici vraiment essentiel. Anticipation et maitrise des circuits seront eux aussi les maitres mots si vous ne désirez pas finir en bas du classement (ou au font d'un ravin...), et ce même en renseignant "facile" comme niveau de l'IA. SLRE (ndlr: Sebastien Loeb Rally Evo) se montrant plutôt exigeant.

Ce constat n'est cependant pas le même suivant le type de course. Certains parcours/revêtements, sembleront plus adaptés à votre conduite, et les différentes compétitions proposées devraient ainsi réellement offrir une jolie diversité aux courses auxquelles vous devrez prendre part. Un système de "rewing" (limité) permet cependant de revenir quelques instants avant un crash ou une sortie de piste, afin de corriger vos erreurs le cas échéant. Pas forcément évident à employer, n'hésitez cela dit pas à l'utiliser car le jeu tarde vraiment trop à nous replacer sur la piste en cas de sortie. On peut aussi pester sur les (très!) longs chargements que le jeu affiche entre chaque course. Ce point aurait également pu être davantage optimisé.

Dans Sebastien Loeb Rally Evo, vous pourrez choisir, entre autres parmi les différents modes de jeu proposés, un mode Carrière. Vous devrez tout d'abord y modeler votre avatar (tenue, casque, couleurs) avant de vous lancer dans une saison où vous débuterez tout en bas du classement et devrez progresser jusqu'au sommet. Chaque victoire (et même chaque course, même perdue) vous rapportera de l'expérience et des crédits. Ces derniers vous serviront à pouvoir acheter de nouveaux véhicules dans la boutique. Votre expérience vous permettra quant à elle de gravir les marches du classement. Pour participer à de nouvelles épreuves, vous devrez bien souvent posséder le véhicule adéquat. Pour ce faire, pas de secret, vous allez devoir enchainer les victoires. La difficulté est ici relativement élevée je trouve. On est en tous les cas loin des simulations arcades où tout (ou presque) est permis. Pour gagner, même en facile, vous devrez rester concentrer, et souvent recommencer une course. Une fois que vous aurez accumuler les médailles d'or, d'autres courses se libéreront, et ainsi de suite.


L'un des modes de jeu les plus intéressants est sans aucun doute le mode "Sébastien Loeb Experience". Dans ce dernier, vous allez retracer la carrière exceptionnel du pilote français au travers de divers chapitres, ponctués d'interviews (souvent copieuses) du champion en personne. Une excellente surprise en terme de contenu et d’intérêt, pour les fans mais pas seulement. Ceci intéressera tous les amateurs de rallye j'en suis persuadé. C'est aussi et surtout l'occasion pour les joueurs de piloter les différentes voitures qui ont jalonné la carrière du nonuple champion du monde des rallyes.

La personnalisation est également un élément possible dans Sebastien Loeb Rally Evo. Vous aurez ainsi la possibilité de choisir un look pour votre team, et de l'appliquer (ou pas) à l'ensemble des véhicules présents dans votre garage. Plus de 50 modèles sont ainsi à débloquer parmi les véhicules en provenance d'une vingtaine de constructeurs (Peugeot, Citroën etc...), directement dans le jeu ou via via les plateformes PSN, Xbox Live et Steam, moyennant finance.

VERDICT
Malgré des atouts indéniables et un certain niveau de finition dans bons nombres de domaines, Sebastien Loeb Rally Evo m'a néanmoins laissé une impression mitigée. Pas très joli, un peu brouillon coté pilotage et réglages à mon sens, peu accrocheur sur ses différents modes de jeu et ses différentes épreuves (qui partent vraiment dans tous les sens et même parfois très loin du rallye...), le tout trop classique sans doute aussi. Le joueur avant tout en quête de fun aura peut-être un peu de mal à y trouver son compte. Ce qui fut mon cas je dois bien l'avouer, relativement malmené - entre autres - par un gameplay trop rigide et inconfortable à mon goût. Les joueurs désireux de rejoindre Sébastien Loeb au sommet du classement et de se frotter au champion en retraçant avec lui sa majestueuse carrière - grâce à l’excellent "Sébastien Loeb Experience" - y trouveront quant à eux, je n'en doute pas, de quoi combler leurs attentes, avec un défis de taille et un contenu assurément digne de la prestigieuse carrière du nonuple champion du monde. SLRE ne s'impose donc pas comme la référence en matière de Rallye, mais laisse malgré tout une bonne impression générale. Il reste à présent à Milestone à persévérer, ils sont clairement sur la bonne voie.