10 mars 2017

[Review] Fast RMX, le test Switch

FAST RMX - Disponible dès à présent sur Switch (aussi disponible sur Wii U).
Test effectué à partir d'une version dématérialisée.

Passez derrière le volant de votre véhicule antigravité et mettez vos talents de pilote à l'épreuve dans les compétitions à couper le souffle. Affrontez vos amis en local sur écran partagé ou prenez part aux courses en ligne contre des joueurs du monde entier...

On poursuit notre tour d'horizon - et de reviews - des titres composant le line-up de lancement de la Nintendo Switch (voir notre avis sur la Switch en suivant ce lien) avec Fast RMX, un jeu uniquement disponible via le eShop de la console. Rien qu'aux visuels illustrant ce test, vous l'aurez devinez, Fast RMX est un jeu de course futuriste dans lequel s'affrontent des vaisseaux antigravités, exactement à la manière d'un WipeOut, titre emblématique du genre né sur PS One, ou encore F-Zero, le précurseur en la matière, apparu quant à lui sur la console Super Nintendo. Un style quelque peu délaissé actuellement, alors qu'il faisant encore fureur pourtant il y a quelques années. Le lancement de la Nintendo Switch est donc l'occasion pour les joueurs de renouer avec les courses de vaisseaux, dans leur salon ou en les emportant avec eux.

Le principe est ici on ne peut plus simple. Vous choisissez votre vaisseau parmi la sélection proposée (au départ très limitée mais qui s’étoffera au fur et à mesure de vos victoires), vous sélectionnez ensuite un championnat (ou un des autres modes de jeux à disposition), et devez tout faire pour franchir la ligne d'arrivée en première position. Fast RMX ne révolutionne pas le genre, certes, mais fait néanmoins les choses bien. C'est fluide, rapide, plutôt esthétiquement propre (sans fioriture cela dit), et les courses se montrent rapidement nerveuses, avec des zones d'accélération, mais aussi des pièges à éviter (si vous le pouvez du moins...). L'originalité de Fast RMX est qu'il propose aux joueurs d'alterner entre deux phases, une bleu et une orange. Avec la touche X vous passerez d'une à l'autre comme bon vous semble. Les différents tracés sont jonchés de zones correspondantes à ces deux phases. Vous devez donc être en phase bleu sur une bande de couleur bleu, et en phase orange sur une bande de couleur orange. Logique. Si tel n'est pas le cas, au lieu d'accélérer et de remplir votre jauge de boost, vous ralentirez et viderez votre réserve. Pour remporter les différents championnats, vous devrez donc être attentifs aux couleurs et déclencher votre boost au bon moment dans le but de franchir la ligne d'arrivée en premier.

A coté du classique et conventionnel mode Championnat, Fast RMX vous propose également un mode 2-4 joueurs en écran splitté ainsi qu'un mode multi-joueurs en ligne. Pas de véritable Contre-la-montre par contre. Une absence qui devrait cela dit être corrigée prochainement via une future mise à jour semble-t-il.

On l'espère, car se familiariser avec la trentaine de tracés disponibles, ainsi que les différentes classes de véhicules (trois au total), n'est pas toujours évident à l'heure actuelle. Reste encore le mode Héro, qui sollicitera votre barre d'énergie en tant que boost mais aussi comme bouclier, le tout en parcourant les mêmes tracés mais en sens inverse cette fois. Ce mode est accessible dès le départ, sans condition particulière.

VERDICT
En nous proposant des courses antigravités en 60fps et un affichage en 1080p, Fast RMX assure le spectacle d'un point de vue technique. Avec la trentaine de circuit disponibles, de nombreux vaisseaux répartis en trois classes distinctes, un championnat relevé, des courses en local (écran splitté) ou multi-joueurs en ligne, sans oublier un gameplay un brin innovant (avec deux phase à gérer), le contenu tient lui aussi plutot bien la route. On aurait apprécié cela dit un mode Contre-la-montre ou Ghost dès le départ, même si une prochaine mise à jour devrait venir étoffer cela bientôt. Fast RMX se montre donc plutot joli, fluide, rapide et grisant, ce qui en fait un titre parfaitement honnête à découvrir sur Nintendo Switch si vous ne l'aviez pas déjà expérimenté sur Wii U.

0 commentaires:

Publier un commentaire