30 mai 2017

[Review] Live by Night, le test Blu-ray

Boston, dans les années 20. Malgré la Prohibition, l'alcool coule à flot dans les bars clandestins tenus par la mafia et il suffit d'un peu d'ambition et d'audace pour se faire une place au soleil. Fils du chef de la police de Boston, Joe Coughlin a rejeté depuis longtemps l'éducation très stricte de son père pour mener une vie de criminel. Pourtant, même chez les voyous, il existe un code d'honneur que Joe n'hésite pas à bafouer : il se met à dos un puissant caïd en lui volant son argent et sa petite amie. Sa liaison passionnelle ne tarde pas à provoquer le chaos. Entre vengeance, trahisons et ambitions contrariées, Joe quittera Boston pour s'imposer au sein de la mafia de Tampa...

Ben Affleck n'en est pas à son premier essai en tant que réalisateur, et ce n'est pas non plus la première fois que l'acteur/réalisateur américain s'attribue pour l'occasion un rôle majeur dans l'un de ses propres films. Malheureusement, la rencontre des deux n'est pas systématiquement synonyme de réussite. Après l'adaptation, par le même romancier en 2007 du plus modeste Gone baby gone, l'adaptation du très copieux Ils vivent la nuit est cette fois une vaste fresque sur la prohibition qui emmène le héros, gangster et fils de flic, de petits délits commis dans les rues de Boston à une mafia de bien plus grande envergure à La Havane.

Là il devra alors composer avec la police locale, raciste, la mafia déjà sur place, sans oublier le Ku Klux Klan. Derrière la caméra Ben Affleck trouve néanmoins son style avec une photographie brillante, un reconstitution crédible et minutieuse, ainsi que des seconds rôles impeccables. Son interprétation manque par contre de modestie et le désire de perpétuellement se mettre en avant finit rapidement par agacer. L'acteur n'a de toute évidence pas encore la carrure pour ce personnage de bandit tiraillé entre le crime et la loi, dont il échoue à exprimer la souffrance et les fêlures. La fadeur de son jeu pèse d'autant plus qu'il se filme avec complaisance dans les bras de femmes fatales, ensorcelées par son prétendu charisme. Un résultat qui ne m'a clairement pas convaincu.

LIVE BY NIGHT, disponible dès à présent en Blu-ray et DVD chez WHV.

VERDICT : A vouloir trop en faire en se mettant lui même en scène, Ben Affleck ne présente assurément pas là la meilleur version de lui-même. Élégant mais ennuyeux, le film n'en ressort assurément pas grandi par la terne performance de l'acteur/réalisateur. Coté technique, WHV nous livre de son coté un Blu-ray à l'image exemplaire, maitrisant à la fois ses contrastes et sa définition, pour un rendu HD tout simplement splendide. Du coté des pistes audio, la VO s'illustre en Dolby Atmos (ou DTS-HD Master Audio si votre ampli n'est pas compatible Atmos), proposant un paysage sonore d'une précision redoutable, nourri de petits détails et d'un découpage des dialogues irréprochable. La VF doit quant à elle se contenter d'un simple Dolby Digital 5.1 malheureusement. Une piste assurément plus sage mais néanmoins percutante lors des séquences d'action. Doublage FR soigné. Pour ce qui est des extras, vous trouverez ici divers modules revenant sur les coulisses du tournages, les personnages et l'auteur du livre dont le film s'inspire. Sans oublier un lot de scènes coupées et un commentaire audio assuré par Ben Affleck. Un code UV est également inclus à l’intérieur du boitier Blu-ray.
NOTE GLOBALE (Blu-ray/film)


0 commentaires:

Publier un commentaire