22 oct. 2018

[Review] Call of Duty Black Ops 4, le test PS4 Pro

Black Ops est de retour ! Avec un Multijoueur au sol nerveux, le mode Zombies le plus riche jamais proposé au lancement, composé de trois aventures complètes venues d’outre-tombe, et le nouveau mode Blackout, où l’univers de Black Ops prend vie au sein d’une expérience battle royale de grande envergure avec la plus grande carte de l’histoire de Call of Duty et intègre les affrontements iconiques de Black Ops, ainsi que les personnages, les lieux et les armes de la série...

Fin d'année oblige, c'est la saison des Fifa, Assassin's Creed et autres Call of Duty. Après un retour aux fondamentaux et à la vraie guerre avec WWII en 2017 (voir notre test de la version PS4), cette année Activision nous propose une expérience très différente, avec ici un jeu 100% multijoueurs et misant tout sur le concept du Battle Royale, très à la mode actuellement. Un choix qui en ravira certains et en fera probablement grimacer d'autres. Je dois bien vous avouer que j'ai toujours apprécié les campagnes solos scénarisés de Call of Duty et que cette année cela m'a fortement manqué. On va donc voir ensemble si le contenu de Black Ops IIII suffit à compenser ce manque, au travers de notre test réalisé sur Playstation 4 Pro..

Je vous le disais en guise d'introduction, cette année la licence Call of Duty fait l'impasse sur sa campagne solo. Un choix murement réfléchit et assumé de la part de l'éditeur, sans aucun doute, préférant surfer sur la vague multijoueurs Battle Royal actuelle. On ne fait pas pour autant une croix totale sur le coté "scénarisé" car on retrouve ici quand même certaines séquences d'entrainement introduites par de jolies cinématiques, mais sans un véritable fil rouge pour autant. Dommage. Ceux n'ayant pas traversé Black Ops III auront peut-être un peu plus de mal à s'attacher à l'ambiance.

Pour ce qui est inclus, je viens de vous en parler, c'est le mode Blackout (le Battle Royale dont je vous parlais plus haut) qui sera le fer de lance de ce Black Ops IIII, avec de quoi vous occuper durant un temps considérable. Conduite de véhicules, collecte d'objet, tout y est fait pour vous divertir au maximum. Les amateurs seront indéniablement comblés.


L'autre gros élément de ce Call of Duty Black Ops 4 c'est la présence de son mode zombie directement implanté cette fois avec 3 maps accessibles dès le lancement (1 de plus si vous optez pour l'une des éditions Premium). Jouable en solo ou à plusieurs, le but est de survivre face a des hordes de zombies sur diverses cartes, telles le Titanic ou encore la prison d'Alcatraz. Un tutoriel est cela dit présent pour vous enseigner les bases et il vous est également possible de configurer certains éléments de partie.

Évidement il y a aussi le multi classique, proposant ici 14 maps et jouables suivant différents modes de jeu (Capture, Heist etc...) et vous donnant évidement accès à tout un arsenal. C'est dans ce multi classique que vous aurez d'ailleurs l'occasion de découvrir les quelques séquences cinématiques existantes, sous la forme de douze entrainements liés aux différents personnages.


Enfin, coté technique, même si ça reste très correcte et parfaitement fluide, on sent nettement que le moteur graphique prend de l'âge et se détache progressivement des standards visuels que l'on est en droit d'attendre sur Playstation 4 Pro fin 2018. Rien à redire par contre sur l'emballage sonore, toujours impeccablement efficace.

Notre verdict:
Faisant cette année le choix d'un épisode avant tout axé multijoueur compétitif en favorisant un mode Zombie, toujours très efficace, et implantant son nouveau mode Blackout venant redéfinir les lois du Battle Royale à la sauce CallOf, Black Ops 4 se destine assurément aux joueurs actifs de la communauté et non à ceux et celles appréciant la narration d'une campagne scénarisée à vivre en solitaire. Reste heureusement un gameplay accessible (mais néanmoins exigeant), offrant à tous l'occasion de répondre à l'appel du devoir
8/10

0 commentaires:

Publier un commentaire