9 mai 2011

[Review] Steel Diver, le test 3DS

Steel Diver vous emmène dans des eaux profondes au commandes d’un sous marin militaire. Première simulation de guerre navale subaquatique de ce genre à ma connaissance, ce titre Nintendo 3DS vous propose 3 choix de gameplay distincts à partir de son menu principal : un mode « Campagne » scindé en missions distinctes (au nombre de 7 + un niveau d’apprentissage) avec divers objectifs à remplir, un mode « périscope » exploitant la fonction gyroscopique de la console (assez réussi, il faut bien le dire), et une simulation de « bataille navale » revisitée. Ces différents modes de jeu s’étoffent entre autres avec des options telles que « contre la montre », et même un mode 2 joueurs pour les parties de batailles navales.

Vous aurez le choix entre 3 types de sous-marins différents, ayant chacun ses caractéristiques propres bien évidement, qui vous donneront plus de puissance de feu, plus de maniabilité, plus de vitesse etc… vous avez cerné l’idée. Chaque mission n’est pas très longue (entre 10 et 20 minutes maximum), et les mécanismes sont plutôt redondants. Il vous faudra à chaque fois rejoindre un point indiqué sur la carte, en évitant bien sur les obstacles se dressant sur votre route (relief, courants marins, mines et/ou torpilles ennemies etc…). Pour ce faire, les commandes sont plutôt simples : monter/descendre, avancer/reculer, tirer ou balancer des contres mesures. L’inertie est quant à elle assez bien rendue, et on a belle et bien l’impression d’être aux commandes d’un sous marin de guerre. Pour ceux ayant vu le film U-571, ce titre 3DS devrait leur rappeler quelques souvenirs.



Les deux autres modes de jeu (Périscope et Bataille Navale) offrent une approche radicalement différente, avec personnellement une préférence pour le mode Périscope, la fonction gyroscopique de la console 3DS étant ici bluffante (on peu réellement faire un tour à 360° rien qu’en se tournant, la console suit notre mouvement !). Dans ce dernier, vous devrez détruire des navires adverses en les ciblant tout en anticipant leurs mouvements afin de les couler. Plus ils iront vite et plus ils seront éloignés de vous, plus vous marquerez de points. Vous aurez ici le choix entre mer calme ou agitée, question de compliquer un peu votre tâche. Enfin, le mode « Bataille Navale », loin de nous apporter le fun du célèbre jeu de société MB, nous oblige à nous déplacer sur une carte afin de localiser les navires adverses et de tenter (la chose s’avère très peu évidente…) de les couler. On s’y amuse finalement très peu, il faut bien l’avouer. Terminons en livrant quelques mots sur la 3D dont c jeu profite grâce à la console Nintendo 3DS, en disant que l’impression est présente, mais n’est clairement pas exploitée dans le jeu lui-même. Mention « très bonne idée » cela dit pour la jaquette, qui est holographique en 3D, et ça c’est la très grande classe (vous nous faites pareil pour Zelda 3D ??).

« Steel Diver » assure une certaine originalité avec un concept plutôt innovant, vous offrant la possibilité de contrôler un sous-marin dans des conditions d’immersion assez prenante. Malheureusement, avec seulement 7 véritables missions au compteur, un mode périscope amusant mais sans profondeur à moyen/long terme, et une version mal revisitée de la Bataille Navale, il manque malgré tout un peu de relief à ce titre 3DS pour s’imposer comme un incontournable.

1 commentaires:

D'un autre coté, les sorties 3DS ne se bousculent pas pour le moment...

Publier un commentaire