11 oct. 2011

[Review] "Scream4", le test Blu-ray

Dix ans se sont écoulés depuis les terribles meurtres commis à Woodsboro. Sidney Prescott est parvenue à tourner la page, mais c’est tout de même avec appréhension qu’elle retourne là où tout avait commencé, pour le lancement de son premier roman. Bien sur elle y retrouve ceux ayant vécu ces horribles drames à ses cotés, pour y découvrir que finalement les choses n’ont pas vraiment changé...

Nous pensions la légende des films d’horreur moderne à jamais éteinte, mais Scream3 ne sera pas le dernier chapitre de ce qui était pourtant annoncé comme une trilogie à l’époque. Illumination artistique ou appât du gain ? J’ai bien mon idée sur le sujet… Scream s’inscrit donc dès à présent dans la catégorie privilégiée des quadrilogies cinématographiques, avec l’arrivée du quatrième (et non dernier) volet de la cultissime saga. Si les fans de l’œuvre originale de Wes Craven (moi inclus) s’étaient réjouis de cette annonce, il faut bien avouer que le résultat proposé semble malheureusement comme resté dix ans en arrière… En effet, le réalisateur reprend les mêmes mécanismes, les mêmes retournements de situation, et de plus le même casting, à la quasi virgule près. On retrouve donc au générique Neve Campbell, David Arquette et Courtney Cox, comme au bon vieux temps. On espérait donc assister à ce qui pouvait potentiellement être un final définitif à cette saga qui peine à trouver un second souffle… et bien je suis navré de vous apprendre qu’il n’en est rien. Scream4 sera d’ailleurs suivi l’an prochain d’un Scream5. Cela vous surprend-t-il ? Bien que fan incurable de la trilogie il y a dix ans, je vous avoue que je fus un peu (même beaucoup) déçu par le retour du tueur masqué. N’aurait-il pas fallu quelqu’un d’autre que Wes Craven aux commandes afin de livrer une vision plus moderne de l’horreur sur grand écran ? La question reste posée, mais ce sera manifestement encore lui pour la suite « numéro 5 » du cauchemar à Woodsboro.



Niveau technique, Belga Home Video et Entertainement One nous livrent un master Full HD à l’image absolument fabuleuse. Les contrastes sont exemplaires, dévoilant des sombres parfaits et d’une profondeur abyssale. La définition se montre quant à elle sans faille, faisant de chaque plan un vraie moment d’intense émotion visuelle. Il n’y pas à dire, le spectacle est véritablement grandiose grâce à cet écrin HD dans cette édition Blu-ray disc. Les pistes audio, servies en VO comme en VF en DTS HD Master Audio 5.1, nous plongent de façon redoutable au cœur du suspense. Ample, dynamique et précis, chaque canal participe efficacement à rendre l’expérience la plus immersive possible. Doublage FR soigné mais un peu caricaturale, la VO est donc ici obligatoire.

Au rayon des bonus, vous pourrez visionner le film accompagné d’un commentaire audio du réalisateur accompagné de certains des acteurs principaux. Vous pourrez également découvrir une sélection de scènes coupées au montage ou présentées en version longues, une scène d'ouverture alternative, le final en version intégrale, un bêtisier (9'), et un module making of promotionnel (10').

(C) Belga Home Video | Disponible dès le 5 octobre 2011 en Blu-ray et DVD.

« Scream4 » n’est pas malheureusement la suite que tous les fans attendaient avec impatience depuis 10 ans… Sans grande surprise ni véritable originalité, la saga semble être restée 10 ans en arrière, malgré les incursions technologiques présentes, situant bien ce nouveau chapitre à notre époque. D’un point de vue purement technique par contre, ce Blu-ray est absolument splendide, et livre un spectacle à ce jour sans égale au sein de la quadrilogie horrifique légendaire.

1 commentaires:

Une série culte, je suis tout à fait d'accord, mais qui ne nécessitait pas de "2011 rebirth".

Publier un commentaire