8 nov. 2011

[Review] "Caprica: L'intégrale de la série", le test Blu-ray

Daniel Graystone, un expert reconnu en informatique, décide de faire revivre sa fille Zoé, tuée dans un attentat terroriste, au travers d’un robot disposant d’un cerveau cybernétique. Cette dernière, ayant hérité des dons de son père, avait réussi à digitaliser sa personnalité et l’attribuer à son avatar, une représentation d’elle-même dans un monde virtuel où se retrouve la plupart des jeunes pour échapper au monde réel. Joseph Adama, un avocat émigré de Tauron sur Caprica et père de l’amiral Bill Adama, se retrouve malgré lui mêlé à ces évènements. En effet, sa femme et sa fille ont été tuées dans le même attentat que Zoé. Bien que ce soit incorrect, les preuves laissent penser que Zoé est l’installatrice du drame. La famille Graystone tombe alors en disgrâce et ne peut plus compter que sur Zoé elle-même pour leur apporter la vérité...

Tous les fans de « Battlestar Galactica » trépignaient d’impatience à l’idée de découvrir enfin les origines du conflit opposant les 12 colonies aux cylons. Grâce à l’arrivée de ce coffret intégrale rassemblant les 18 épisodes de la série, toutes les réponses vont donc enfin leur être livrées. J’avais découvert « Caprica » au travers de l’épisode pilote que m’avait envoyé Universal il y a plus d’un an maintenant. Depuis lors, j’attendais, je l’avoue, avec impatience moi aussi d’en découvrir la suite. C’est à présent chose faite. « Caprica » nous dévoile en effet la naissance des cylons avec l’élaboration du tout premier modèle, mais aussi l’évolution d’une civilisation attirée par un monde virtuel parallèle dans lequel tout est permis. La combinaison de ces deux éléments sera leur perte. Proposant une construction scénaristique particulièrement recherchée, des personnages complexes, des intrigues secondaires accrocheuses et un fil conducteur passionnant, « Caprica » ne manque assurément pas de qualité, et en fait une série largement à la hauteur de son aîné « Battlestar Galactica ». Les fans le savent certainement déjà, mais ce coffret Blu-ray est bien l’indispensable complément de l’intégrale Galactica en Haute Définition déjà disponible.



Coté technique, on retrouve ici les mêmes qualités et défauts, aurais je envie de dire, que pour les coffrets Blu-ray de Battlestar Galactica. En effet, si le master Full HD 1080p est globalement sublime et rend un bel hommage au travail artistique effectué, il reste de nombreuses scènes très granuleuses qui personnellement me dérange, car elles apportent un fourmillement disgracieux et finissent par surcharger et même altérer le rendu superbe livré par les contrastes et la définition. Heureusement, ce grain n’est qu’occasionnel, et on trouve aussi de magnifiques visuels au rendu impeccable. Les effets spéciaux sont ici impeccablement incrustés et même si de nombreuses séquences ont été manifestement tournées sur font bleu, cela ne rend pas l’ensemble artificiel pour autant, comme dans « V » par exemple. Un apport HD néanmoins significatif et même essentiel, cela ne fait aucun doute. Pour ce qui est des pistes audio, version originale et version française sont ici proposées en DTS HD Master Audio 5.1, comme cela était aussi le cas sur les coffrets Blu-ray Galactica, rappelons-le. Même si VO et VF offrent l’une comme l’autre un paysage audio remarquable d’immersion, seule la première des deux propose des dialogues réellement convaincants. Le doublage FR n’est pas mauvais pour autant, mais je vous conseille cela dit la VO pour plus de réalisme (comme la plupart du temps d’ailleurs).

Concernant les extras, les 5 disques de ce coffret Blu-ray (contre 6 pour la version DVD) renferment divers commentaires audio, scènes coupées au montage, vidéos promotionnelles et bandes annonces, bande son isolée, mais également divers modules sur les coulisses du tournage, les effets spécieux, la création de Caprica etc… Un ensemble plutôt complet et intéressant, qui prolonge substantiellement le plaisir une fois la vision achevée. A noter qu’un livret récapitulatif est aussi présent dans le boîtier.

(C) Universal | Disponible dès le 27 octobre 2011 en Blu-ray et DVD.

« Caprica » n’aura pas survécu à plus d’une saison et demi, mais les 18 épisodes qui composent cette intégrale nous permettent néanmoins de confortablement faire le tour du mythe initié par Battlestar Galactica en son temps. On y découvre bon nombre de réponses aux questions que l’on se posait quant à la naissance de cylons par exemple, mais Caprica ne s’arrête pas là, en offrant à son tour un véritable univers. La qualité technique du coffret Blu-ray est de plus très satisfaisante, agrémenté de nombreux bonus.

1 commentaires:

Super série! Triste qu'elle se soit arrêtée... :(

Publier un commentaire