31 oct. 2013

[Review] "Batman Arkham Origins", le test PS3

BATMAN ARKHAM ORIGINS | Warner Games
Disponible dès le 25.10 sur PS3, 360, WiiU et PC -- Test effectué à partir d'une version review.

L'histoire se déroule plusieurs années avant les événements de "Batman: Arkham Asylum" et "Batman: Arkham City". Situé bien avant l’arrivée des criminels les plus dangereux de Gotham City, le jeu nous fait découvrir le jeune Batman, encore brut et inexpérimenté. Alors qu'il commence son combat contre le mal, il va devoir faire un choix déterminant qui le conduira à devenir le Chevalier Noir...

-- Cliquez sur les images pour les afficher en grand format --





Affichant un niveau technique en tous points à la hauteur de ses prédécesseurs (Arkham Asylum et Arkham City), Batman Arkham Origins revient, comme son nom l'indique, sur les origines du chevalier noir, justicier vengeur de la ville de Gotham. L'occasion pour les "scénaristes" de justifier le retour de certains vilains, mais aussi et surtout de renouveler quelque peu le bestiaire. Nouveaux adversaires, nouveaux gadgets (peu nombreux tout de même), et bien sur encore et toujours un gameplay parfaitement maitrisé. Pierre angulaire de la série "Batman Arkham". Les fans seront de ce point de vue là, à nouveau garantis de vivre une aventure inoubliable. Quelques ajouts bien venus font leur apparitions, comme les déplacements rapides. De bonnes idées qui atténuent légèrement la frustration d'un manque de réelles nouveautés à l'échelle globale du jeu. La durée de vie de ce dernier est quant à elle plus qu'honorable (tout comme la taille de la map d'ailleurs), avec facilement une vingtaine d'heures à votre compteur au terme de l'aventure solo, et sans participer à toutes les missions annexes. Il y a donc de quoi faire. Et je ne peux terminer ce chapitre consacrer aux points positifs du jeu, sans mentionner l'excellente bande son, une fois encore totalement envoutante et immersive. Enfin, les vrais fans du Dark Knight peuvent, s'ils le souhaitent, se jeter également sur la magnifique édition collector du jeu, incluant une statuette de Batman et du Joker tout simplement splendide.



Bien que Batman Arkham Origins soit gavé de bonnes idées (très souvent héritées de ces deux illustres prédécesseurs), il faut néanmoins dresser la liste de ses défauts (ou déceptions), malheureusement nombreuses. On regretera tout d'abord un manque d'inspiration coté scénario je trouve (n'en déplaise à certains n'ayant pas vécu l'expérience de la même manière apparemment), avec une trame plutôt banale et ennuyeuse. La mise en scène laisse elle aussi le fan du héro DC sur sa faim, et les moments de jubilation sont hélas bien rares. Le jeu favorise, je trouve, davantage l'action (surtout vers la fin) et ce au détriment du coté exploration, voire même réflexion, que nous proposaient Asylum et City. On regrettera aussi l'absence de réelles innovations/nouveautés, Arkham Origins se contentant trop souvent de recycler les vieilles recettes. Enfin, et c'est certainement la déception qui finit d'achever le fan pur et dur que je suis, le personnage emblématique du Joker, si charismatique dans les deux premiers Batman Arkham, perd ici sa voix française légendaire. Un sacrilège, impardonnable, qui laisse réellement un gout très amer en bouche. Une dernière ligne avant de conclure, concernant divers bugs, freez et autres ralentissements signalés par certains. JV.com rapporte également des corruptions de sauvegardes (sur 360 essentiellement). Nous n'avons en ce qui nous concerne rien constaté de la sorte durant notre test, à part il est vrai quelques ralentissements, mais sans gravité. Nous vous proposerons d'ici quelques jours un autre verdict, celui de "Batman Arkham Origins Blackgate" sur PS Vita.
 

3 commentaires:

un truc qui m'a gonflé (j'ai regardé un let's play, pas joué au jeu) c'est que les ennemis de base disent quasiment toujours les même phrases (que ce soient de flics ou non) et que leur design n'est pas assez varié

Le joker a perdu sa voix, ok mais il a retrouvé celle de Michael Kyle, le doubleur du Joker dans The Dark Knight de Nolan, cequi n'est pas rien en soit !
Le reste des " moins " est sûrement dû au changement de studios, non ?

@spiBER-man > changement de studio, disons ça... mais je note assurément (et en dépit de toutes les excuses qu'on peut lui trouver) un manque d'inspiration flagrant à ce "Origins". Pour la voix du Joker tu as raisons, mais pourquoi en changer ainsi après deux épisodes grandioses?! Perso, je ne peux mettre ça comme "+"... La voix VF du Joker dans la série "Arkham" c'est celle de Pierre Hatet, et personne d'autre.

Publier un commentaire