3 oct. 2014

[Review] Middle-Earth: Shadow of Mordor, le test PS4

SHADOW OF MORDOR (L'OMBRE DU MORDOR) | Warner Bros. Games
Disponible dès le 03.10.2014 sur PS4, XB1 et PC (le 18.11 sur PS3 et 360) -- Test effectué à partir d'une version éditeur.

Situé entre les événements de la trilogie The Hobbit et celle du Seigneur des Anneaux, La Terre du Milieu : L'Ombre du Mordor offre un univers de jeu exceptionnel alimenté par le "Nemesis System". Chaque ennemi possède un visage unique, sa propre personnalité, ses forces et ses faiblesses. Selon votre style de jeu, vos affrontements engendrent l'apparition d'ennemis spécifiques. Trouvez la meilleure stratégie pour vaincre chacun de vos adversaires, infiltrez leurs rangs et dominez-les dans ce monde évolutif qui mémorise chacune de vos actions et de vos décisions...

L'annonce fut alléchante, il n'y a pas à dire, et les attentes nombreuses. L'ombre du Mordore était sans conteste l'un des titres que j'attendais le plus en cette fin d'année 2014, étant moi même un fan de l'oeuvre de J.R.R. Tolkien. Alors quand le press kit de Shadow of Mordor est arrivé avec la version PS4, imaginez comment j'étais impatient d'y gouter... Dès le début de l'aventure, après une longue phase de tutorial nous enseignant les bases du gameplay, on se retrouve plongé dans un Mordor bien boueux, infesté d'orcs, d'uruks et de créatures répugnantes. Pour y survivre (ou tenter d'y survivre...) vous allez devoir faire parler vos lames et vos flèches, mais en respectant des règles exigeantes, sous peine de ne pas y faire long feu. Le jeu est un mélange assumé du gameplay d'Assassin's Creed (pour son coté furtif et ses possibilités d'escalade, très similaires) et de Batman Arkham (lors des phases de combat). Mais le jeu ne pardonne aucune erreur, et vous oblige donc à être en permanence sur vos gardes lors des confrontations. Tout sera, comme dans Batman Arkham, une question de timing, mais également de bon sens...

Les règles sont simples. Vous traquez la main de Sauron et pour y parvenir vous devez décimer ses forces armées, chapeautées par des capitaines. Chacun de ces capitaines est logiquement bien plus fort et résistant que ses fantassins. Vous allez donc devoir récolter des informations sur ces généreux du Mordor afin d'en découvrir les points faibles, avant de pouvoir les affronter en combat singulier. Pour ce faire, vous devrez traquer les orcs et uruks détenant les précieuses informations en utilisant votre pouvoir de vision (ils apparaissent alors en vert), grâce à l'esprit qui vous accompagne. Une fois votre cible trouvée et isolée, vous pourrez alors l'interroger afin de lui soutirer de précieux renseignements. Ces infos se révèleront vite indispensables, sans quoi vous vous exposerez à des combats perdus d'avance. Mais tout ceci reste théorique, car dans les faits, la tâche se révèle nettement moins évidente qu'il n'y parait, les terres du Mordor étant infestées de créatures se déplaçant toujours en groupe. Et si affronter un groupe de 2 ou 3 soldats du Mordor ne pose pas de problème, se retrouver face à 10, 15 voire 30 adversaires devient vite une toute autre histoire (d'autant plus si un capitaine se cache parmi eux). Une fois votre dernier souffle rendu (après une sorte de QTE de la dernière chance) vous reviendrez à la vie dans un des lieux prévus à cet effet (sorte de nid d'aigle, pour ceux qui connaissent bien la série Assassin's Creed). Mais celui qui vous aura tué sera quant à lui promu et deviendra à son tour un haut gradé de l'armée de Sauron... Donc plus vous mourez, plus vous renforcerez les troupes que vous devrez vaincre. Un concept qui évite l'impitoyable "game over", mais qui rend la chose plus vicieuse encore.


Heureusement, vous pourrez acquérir et développer des aptitudes qui vous aideront lors des combats. Pour par exemple abréger un duel en combinant deux touches après une série de coups portés sans interruption, vous permettre de chevaucher une créature qui viendra vous prêter main forte, effectuer des assassinas aériens, utiliser votre arc et l’environnement pour décimer un groupe d'orcs, prendre le controle de certains adversaires pour les retourner contre les leurs, ou encore les empoisonner, etc... Ces aptitudes pourront ensuite évoluer avec votre progression dans l'histoire, en acquérant des points de compétence que vous collecterez en engrangeant de l'expérience (en remportant des combats et en terminant des missions). Vous ramasserez aussi de l'argent servant à améliorer votre équipement. Pour ce faire, vous devrez dénicher les trésors que renferment les terres du Mordor, en suivant tout d'abord les renseignements sur la carte, puis en faisant appel à votre pouvoir de vision (L1). Vous collecterez également des runes en venant à bout des capitaines de l'armée de Sauron. Vous pourrez ensuite équiper ces dernières sur vos armes (épée, poignard et arc), qui leur confèreront des propriétés spéciales, ou les vendre pour investir dans des améliorations.

Le jeu nous présente également un système de Nemesis, sensé s'adapter à notre façons de jouer et ainsi nous proposer des ennemis toujours différents, dépendant de votre manière de jouer. Mais très honnêtement cela semble peu flagrant en comparant ma progression par rapport à celle d'autres joueurs. Nous n'insisterons donc pas sur ce point. Pour récupérer de la vie dans le jeu, deux techniques possibles. La première consiste à partir à la cueillette d'herbes régénératrices (visible sur la carte en vert et en rouge), l'autre à drainer les forces de votre adversaire (ou celle de votre monture). Pour cette dernière solution, tout comme effectuer une exécution en cours de combat (ou un interrogatoire d'ailleurs), cela réclame de ne pas être interrompu, sinon la sentence sera à nouveau sans appel.


Coté réalisation, même si le rendu est plutôt propre et soigné sur PS4 en Full HD 1080p et 60fps (contre 720p/30fps sur Xbox One!), le jeu n'impressionne pas plus que ça, soyons honnête. Malgré tout, certains plans sont splendides, comme les textures sur certains orcs par exemple. La monotonie des décors est quant à elle assez décevante, car le jeu n'offre pas beaucoup d’environnements différents malheureusement. Concernant l'ambiance sonore par contre, on peut être pleinement satisfait, avec un doublage FR de qualité, et même certaines voix familières... dont un certain Gollum (chut, je ne vous ai rien dit!), mais également une orchestration sans faille, à savourer en 5.1 bien sûr.

Au rayon des choses qui auraient pu être peaufinées on trouvera un scénario franchement bateau et peu inspiré, un héros, Talion, sans grand charisme, des combats parfois brouillon, sans possibilité de véritable lock (au mieux un indicateur de capitaine sur la map) ni de fuite (contrairement à nos adversaires...), une difficulté mal dosée dans l'ensemble, allant du combat élémentaire à l'affrontement inhumain, et qui n'avantagera pas les joueurs les moins habiles sur la durée. Il est par ailleurs impossible de dompter un animal sans être perché en hauteur (!?), et cela est plutôt désagréable. On pestera aussi bien souvent sur la caméra, pas toujours placée idéalement lors des phases de combat (on peut cela dit la gèrée en manuel avec le stick analogique droit, mais en pleine action ça agasse!). Un autre élément perfectible est sans aucun doute l'IA, plutot crétin, qui simplifie du coup souvent les choses pour le joueur. Autant d'éléments qui devront être revus, à mon sens, si une suite devait voir le jour.

VERDICT
La Terre du Millieu: L'ombre du Mordor n'est pas particulièrement permissif, et même, c'est indéniable, plutôt exigeant coté gameplay au cœur de l'action, mais reste néanmoins accessible, à condition d'assimiler les règles de base et de ne pas vouloir foncer tête baissée. Si on en viendra le plus souvent à régler les choses au travers de sa lame plutôt que de tenter une approche en finesse, la meilleure solution reste certainement une juste combinaison des deux, pour ne pas se retrouver rapidement déborder par une horde de guerriers face à laquelle il sera dès lors bien plus compliqué de s'en sortir. Offrant une solide durée de vie, une prise en main sans faille, de nombreuses tâches annexes, un système d'évolution captivant et une ambiance soignée, L'ombre du Mordor saura sans mal séduire les fans de J.R.R. Tolkien (bien que l'univers "Seigneur des Anneaux" ne soit pas ici franchement mis en avant). Les autres n'y verront qu'un clone d'Assassin's Creed mixé à la sauce Batman Arkham, sans originalité particulière (à tort!). Quoiqu'il en soit on est ici en présence d'un jeu offrant une expérience immersive et addictive, et dont on espère logiquement voir venir une suite un jour afin de corriger les quelques imperfections de ce premier chapitre de Talion en Mordor.
15/20
 

0 commentaires:

Publier un commentaire