4 nov. 2014

[Review] Lords of the Fallen, le test PS4

LORDS OF THE FALLEN | CI Games - Bandai Namco
Disponible dès le 31.10.2014 sur PS4, One et PC -- Test effectué à partir d'une version commerciale.

Harkyn, un homme à la conscience tourmentée par ses mauvaises actions passées, est le seul à pouvoir sauver le monde des ténèbres éternelles. Quand un dieu déchu envoie son armée démoniaque, menée par le tout puissant « Seigneur des déchus », pour détruire l'humanité, seul Harkyn fait face. L'idée d'une rébellion contre une force hostile et l'espoir qui nait du plus inattendu forment la colonne vertébrale de cette histoire épique dans un monde fantastique...

Après nous avoir fait saliver durant de nombreux mois avec divers trailers, screenshots et annonces en tous genres, l'heure du test, et donc du verdict, a finalement sonné pour Lords of the Fallen. Présenté comme un clone next gen de Dark Souls, LOTF s'en inspire en tous cas sur bien des points, c'est indéniable. La première similitude entre les deux licences, outre l'ambiance sombre et démoniaque dont les deux action/RPG font preuve, c'est incontestablement le niveau d’exigence dont le joueur devra faire preuve s'il souhaite ne pas se retrouver condamné à mourir encore et encore dès qu'un nouvel ennemi se dressera sur sa route. Car autant être clair d'entrée, vous allez mourir un très grand nombre de fois, et même mourir jusqu'à l’écœurement. Les choses semblaient pourtant simple au départ, avec un enchainement du genre parade > contre attaque légère, ou parade > attaque lourde, le tout teinté d'un peu de magie pour nous faciliter la tâche le cas échéant. Mais je me rendis vite compte que ce ne serait pas aussi simple que ça...

Je n'ai rien contre les jeux exigeants, mais là où LOTF cumule un peu trop, c'est qu'en plus de nous livrer un gameplay extrêmement rigoureux, le jeu impose également une lourdeur qui se révèle très (trop) souvent pénalisante (on a même parfois le sentiment que notre perso se déplace avec un temps de retard...). Mais qu'à cela ne tienne, certains titres en on fait leur marque de fabrique, alors pourquoi pas après tout, pour autant que le jeu reste jouable malgré un niveau d’exigence élevé. Et c'est là que ça que la ligne est définitivement franchie... Lords of the Fallen nous impose certes un timing plus que précis, mais le jeu pêche malheureusement coté ergonomie, interface, et surtout du coté des caméras, rendant parfois certains passages quasiment injouables, voir même tout simplement impossible. Et là je dis stop!. Un plaisir de jeu gâché par une prise en main défaillante, c'est vraiment dommage, mais c'est surtout inadmissible pour un jeu de la sorte. Une des option permet cela dit de "locker" l'adversaire, mais cela devient vite un handicape quand plusieurs ennemis vous attaquent en même temps, car changer de cible n'est pas permis en cours de combat. Et pour couronner le tout, la caméra est quant à elle rarement bien positionnée. Il faut alors la gérer en manuel. Mais cela se révèle vite être un calvaire vu les sanctions auxquelles le joueur s'expose en cas de coup encaissé par certains adversaires (et la rareté des potions n'aide pas...). Bref, le plaisir de jeu des premières heures, laisse progressivement sa place à une amère (et intense) frustration.


Tout avait pourtant bien commencé, avec des graphismes vraiment splendide, une ambiance soignée, un bestiaires intéressant, un personnage charismatique, et des possibilités d'évolution attrayantes. Bref, Lords of the Fallen semblait clairement avoir de quoi plaire et nous tenir en haleine longtemps. Mais dès la rencontre avec le premier boss on se rend déjà compte que le jeu ne va pas nous faciliter la vie. Pas de choix de difficulté possible, pas non plus de mode coop 2 joueurs... L'aventure s’annonçait âpre, et j'étais encore loin de me douter à quel point elle le serait.

Pour progresser il va falloir être méfiant, autant que prudent, et aussi un peu stratège... Et pour le coup il ne faudra pas lésiner sur les aller-retour vers les points de sauvegarde (ces derniers vous restituant intégralement vos points de vie). Très vite dans le jeu, on en est donc réduit à tuer un ou plusieurs ennemis, pour tout autant qu'ils ne s'agisse pas de boss, et de revenir au point de sauvegarde le plus proche pour recharger sa vie et sauvegarder au passage. Attention aussi que dans Lords of the Fallen, à chaque fois que vous mourrez vous perdez toute votre XP non stockée. Pour être plus clair, quand vous êtes devant un point de sauvegarde, vous pouvez aussi y "vider" votre XP accumulée depuis votre dernière vidange. Mais attention tout de même car plus vous en conservez sur vous, plus vous bénéficiez d'une progression rapide. Par contre, si vous mourrez vous perdez tout. Il vous sera malgré tout possible de la récupérer en vous rendant là où vous êtes mort, mais en sachant que quand vous mourez, tous les ennemis vaincus reviennent eux aussi à la vie. Il vaut donc mieux, stratégiquement parlant, vider régulièrement votre XP (tous les 500 - 1000 XP maxi), sous peine de ne jamais pouvoir en profiter.



Cette XP reste essentielle pour progresser. Elle vous permet d'augmenter vos aptitudes de base, tels que votre santé, votre force, votre résistance etc... mais aussi de développer vos attaques (et défenses) magiques. Cependant, vos invocations magiques réclament un certain niveau, correspondant à celui de votre foie. Tout comme vos aptitudes, vous devrez donc faire évoluer votre foie grâce à votre XP. Suivant le profil de personnage que vous aurez choisi en début de partie, vous aurez ou non accès à certaines invocations. Réfléchissez donc judicieusement au genre de guerrier que vous voulez être. Sachez enfin que tous vos pouvoir réclament de la magie, et que votre jauge, même si elle peut évoluer grâce à votre XP, reste limitée et ne remonte pas vite. Soyez donc, là aussi, stratégique.

Pour ce qui est de votre arsenal, ce sera à vous de le gérer via la touche "pavé tactile". A chaque fois que vous ramasserez un objet ou ouvrirez un coffre, pensez donc à bien vérifier que vous êtes équipé avec la pièce idéale. Épées lourdes, légères, marteaux, haches, battons, gauntlet, etc... A vous de trouver l'arme qui vous convient le mieux. Une chose essentiel aussi sera le poids que vous transportez. Ce poids sera un éléments clef dans vos déplacements lors des combats. Il faudra donc parfois sacrifier certaines compétences de force au profit d'un équipement plus léger. On appréciera aussi le look du personnage, pouvant vraiment évoluer au grès des armures portées. Enfin, sachez qu'une édition limitée (réservée aux premiers acquéreurs et contenant divers bonus à télécharger ainsi que l'OST sur CD) et une édition collector (contenant un buste, une carte, un artbook et les bonus de l'édition limitée) du jeu sont également disponibles en magasins.

VERDICT
Lords of the Fallen se révèle être un titre captivant et accrocheur, mais aussi extrêmement exigeant, au gameplay ne pardonnant vraiment aucune erreur. Malheureusement LOTF dévoile également certaines faiblesses qui entravent largement le plaisir de jeu et qui rendent, à termes, la progression du joueur douloureuse et frustrante (caméras et système de lock pénibles, lourdeur des déplacements, sauvegardes peu judicieuses, doublage FR moyen, etc...). Difficile donc de ne pas sanctionner ce titre qui, au demeurant, s'il avait été davantage peaufiné, plus précis, moins punitif ou à peine plus permissif, aurait pu être un action/RPG d'une richesse presque incomparable. Sans égal en tous cas sur consoles Next Gen actuellement (en attendant Bloodborne l'année prochaine sur PS4). Reste au final un univers superbe sur PS4 (bien qu'aux environnements assez redondants tout de même), et de nombreux défis d'envergure à relever (chaque boss est un cauchemar à lui seul...), pour les plus masochistes d'entre nous sans doute.
13/20
 

0 commentaires:

Publier un commentaire