23 mai 2011

[Review] "Dead or Alive Dimensions", le test 3DS

Après une mise au vert de plusieurs années, la saga Dead or Alive revient sur console. C’est la nouvelle portable de Nintendo qui reçoit cet appréciable honneur, avec un épisode tout en 3D bien sur. Loin d’être une insipide adaptation, cette version 3DS nous offre un modèle digne de sa légende, qui plaira à la fois aux fans et aux novices. Au programme de la baston solo, multi local ou on line, et coop également. Un titre qui emprunte pour l’occasion une direction moins simulation que ses prédécesseurs, ce qui pour le coup est une assez bonne nouvelle (j’étais plutôt réfractaire à la saga à cause de son manque d’accessibilité sur Playstation)...

Dans cette mouture 3DS vous trouverez une kyrielle de modes de jeu, ce qui devrait satisfaire je pense les plus exigeants d’entre nous : « Chroniques » tout d’abord, qui équivaut au mode histoire, avec un vrai scénario, une intrigue qui se développe et s’étoffe au fur et à mesure des affrontements, et qui sert également de phase d’initiation puisque vous y apprendrez aussi les bases du gameplay (attaque, défense, contre). « Arcade », sera quant à lui la traditionnel succession de matchs par personnage, « Survie » mettra à l’épreuve votre endurance sur le ring, « Défi Duo » vous associera à l’IA pour des combats en équipe, « Jeu Libre » et « Entrainement » vous seront très utiles pour faire vos armes avant de vous lancer dans la jungle implacable des « Affrontements en ligne ». Un « Multi Local » est aussi de la partie, ainsi qu’une option « Duel » liée au Street Pass, la « Vitrine » vous permet quant à elle d’admirer les figurines remportées (1000 sont à débloquer !), et « l’Album Photo 3D » sert lui à profiter des photos 3D prises de vos acquisitions dans votre vitrine. Cette longue liste des modes présents s’achève avec les « Statistiques » et les « Options ». Sachez enfin que la plupart des personnages jouables sera à débloquer au cours de votre progression. Il y en a 25 en tout.



Clairement, « Dead or Alive Dimensions » est un titre bien plus accessible aujourd’hui qu’il n’a pu l’être par le passé, sur Playstation par exemple. Grâce à l’écran tactile de la Nintendo 3DS vous avez à présent la possibilité de déclencher des enchainements complexes simplement en les sélectionnant dans la liste qui s’affiche. Idem en ce qui concerne les contres, qui se proposent à vous le moment venu. Cela rend les combats nettement plus simples à gérer si l’on n’est pas un pro de la baston. Les irréductibles du pad pourront bien sur gérer ses combos manuellement s’ils le désirent. L’absence de niveau de difficulté fait que le titre gagne progressivement en résistance, et que vos adversaires ne seront pas toujours simples à battre. Un passage par le mode entrainement est donc vivement conseillé.

La 3D apportée par la console 3DS est loin d’être anecdotique. Certes cette dernière n’est pas à proprement parlé utile lors des affrontements, mais offre une réelle dimension de relief et de profondeur au titre (lors des séquences narratives du mode « Chroniques » par exemple). On notera par contre un manque de charme en ce qui concerne les différents environnements, les décors étant plutôt vides et simplistes de manière générale. Ces derniers sont cela dit à plusieurs niveaux. Il vous suffit de projeter votre adversaire hors de l’espace dans lequel vous vous trouver en début d’affrontement pour voir votre combat évolué et changé de visage en plein match. La console exploite également la fonction Street Pass, laissez donc votre 3DS en veille si vous allez vous promenez, vous pourriez bien rencontrer de potentiels adversaires en chemin… qui sait ? Enfin, le menu exploite la fonction gyroscopique de la console, qui bouge en suivant vos mouvements (ca ne sert strictement à rien, mais l’effet est malgré tout sympathique).

« Dead or Alive Dimensions » signe un étincelant retour de la franchise qui avait tant manqué aux fans. Grâce à la 3DS, finis les combats trop exigeants et place à présent à une prise en main nettement simplifiée. Les modes de jeu sont quant à eux nombreux et variés, et les capacités de la console offrent un rendu aux personnages des plus appréciables (animations exemplaires), contrebalançant des décors un peu simplistes bien souvent. Un titre qui rejoint sans aucun mal « SSF IV 3D » comme référence de la baston sur consoles portables.

0 commentaires:

Publier un commentaire