14 mai 2011

[Review] "My Soul to Take", le test Blu-ray (sortie le 19/05)

Le jour de la disparition de l’éventreur de Riverton, sept enfants sont nés. Seize ans plus tard, le jour de leur anniversaire, une malédiction s’abat sur les 7 héritiers de l’éventreur. Est-ce lui, dont le corps n’a jamais été retrouvé, qui revient pour se venger, ou a-t-il pris possession d’un des adolescents pour achever ses envies meurtrières...

C’est l’un des maitres de l’horreur, Wes Craven lui-même (à qui l’on doit entre autres « Scream » et « Freddy, les griffes de la nuit »), qui se trouve ici derrière la caméra pour nous servir ce scary movie à la sauce teenager. Une recette qu’il connaît par cœur et qui est une fois encore appliquée à la virgule près (pourquoi modifier une équation qui fonctionne ?). Coté scénario je pense qu’il n’y a rien à ajouter au synopsis renseigné plus haut, tout y est dit, ou presque. Le final à la « Scream » fait tout pour nous faire douter jusqu’à la dernière minute, et la conclusion, à mon sens, est un peu trop facile… Bref, si vous êtes accros au genre, vous aller adorer, sinon, passer votre chemin, « My Soul to Take » n’est pas fait pour vous.



Techniquement il n’y a ici que très peu de chose à dire, le niveau étant quasiment exemplaire. L’image nous livre un rendu appliqué et parfaitement lisse, qui place le spectateur dans les meilleures conditions pour assister au spectacle. Un léger bruit vidéo se fait néanmoins remarqué ci et là, mais cela tient vraiment de l’anecdote. Les pistes audio assurent quant à elles l’immersion nécessaire, et on se délecte des effets et de la précision, surtout en version originale DTS HD Master (5.1). Préparez vous à sursauter ! Doublage FR soigné, mais VO nettement plus confortable et immersive. 

Pour ce qui est des extras, il nous faudra malheureusement nous contenter de 2 fins alternatives (fort similaires et renforçant l’aspect mystique véhiculé par le film), d’une intro alternative (trop confuse), une sélection de scènes coupées au montage, ainsi qu’un commentaire audio du réalisateur et des divers membres du casting.

Wes Craven reste égal à lui-même et à ce qu’il sait faire de mieux (ou de pire, suivant le point de vue), en nous servant un nouveau « scary movie » pour adolescents en manque d’hémoglobine et de sensations fortes. Le film n’apporte clairement rien de plus au genre mais assure cependant son rôle de divertissement, on en espérait pas d’avantage après tout. Le Blu-ray nous plonge quant à lui dans un ensemble son et image jubilatoire. Section bonus un peu faiblarde par contre.

0 commentaires:

Publier un commentaire