11 juin 2011

[Review] "Rien à Déclarer", le test Blu-ray (sortie le 15 juin)

Lors du passage à l'Europe, Ruben Vandervoorde et Mathias Ducatel, deux douaniers, belge et français, voient leur poste de frontière disparaître. Ruben et Mathias se voient alors contraint d'inaugurer la première brigade mobile franco-belge. Un problème de taille persiste néanmoins : Ruben déteste les français et ne s’en cache pas, et Mathias entretient quant à lui depuis un an une relation avec la sœur de ce dernier...

Le duo Benoit Poelvoorde / Dany Boon fait ici des étincelles, mais également des merveilles. On se délecte d’un bout à l’autre du récit des réflexions, des réactions, des altercations, provoquées et vécues par les deux hommes. Le racisme franco-belge est ici poussé jusqu’à l’extrême, et parce que tout ceci est évidement pure fiction, les insultes qui fusent de toutes part ne sont que du bonheur pour nos zygomatiques. Poelvoord incarne ici à la perfection un rôle qui semble taillé sur-mesure pour sa personne. Désagréable, fier, raciste et provocateur, l’homme s’en donne évidement à cœur joie dans les excès de son personnage imaginé par Dany Boon. Après « Bienvenue chez les Chtis », l’acteur et réalisateur français trouve un nouveau filon comique qui pourrait bien lui aussi remporter l’adhésion des foules. Un art qu’il semble maitriser à la perfection. Personnellement j’avais bien ri chez les Chtis, mais « Rien à Déclarer » se classe à mon sens légèrement au dessus. Est-ce là mon âme belge qui parle ? Qui sait… Quoiqu’il en soit je vous conseille vivement de découvrir cette jolie pépite du rire, car les occasions de rigoler ainsi de bon cœur se font de plus en plus rares.



Techniquement, Pathé! nous propose un master Full HD d’excellente tenue, dévoilant des contrastes sans rayures, une palette colorimétrique en accord avec l’époque où se situe l’histoire et une définition particulièrement affutée. Trouver à redire ici n’est pas chose aisée. Néanmoins, si l’on cherche vraiment la petite bête, on pourra reprocher des contours parfois perfectibles, ainsi qu’un très léger bruit vidéo, mais sans gravité je vous rassure. Un superbe écrin HD donc. Coté audio, la piste DTS HD MA 5.1 est redoutable d’efficacité. Les surrounds ne manquent jamais de présence, les dialogues profitent d’un découpage exemplaire, et la dynamique globale nous offre une immersion absolue. Que demander de plus ? Finalement, rien. 

Pour ce qui est des bonus, ce Blu-ray ne manque assurément pas de contenu. Vous pourrez tout d’abord visionner un making of consistant, revenant durant plus d’une heure sur le film et ses scènes les plus cultes, de la préparation au tournage, en passant par les répétitions et de nombreuses anecdotes, il s’agit presque là d’un film sur le film (73’). Un vaste bêtisier d’une demi-heure est également présent, ainsi qu’une sélection de scènes coupées au montage et un focus sur les décors. Enfin, vous pourrez revivre la tournée de promotion du film en compagnie du réalisateur et des acteurs. Ce dernier module, quelque peu redondant, est à mon sens le moins intéressant de tous. Vous trouverez également un exemplaire du DVD dans le boitier Blu-ray.

« Rien à Déclarer » fait partie de ces comédies que l’on regarde et regarde encore, juste pour se délecter des réflexions, des mimiques, et des mésaventures vécues par leurs personnages. Benoit Poelvoorde et Dany Boon forment ici un duo qui sonne telle une évidence. Apprêtez vous à rire de bon cœur. Ce Blu-ray fait quant à lui honneur à la qualité du film, lui offrant un rendu son et image probant, et une section bonus joliment garnie.

1 commentaires:

J'avoue avoir bien ris aussi en regardant ce film. Je conseille également! :)

Publier un commentaire