15 juin 2011

[Review] "Zelda Ocarina of Time 3D", le test 3DS

« The Legend of Zelda » n’aura certainement jamais aussi bien porté son nom. Pour la majorité des joueurs, et encore plus auprès des fans de la saga, « Ocarina of Time » sorti sur Nintendo 64 et réédité quelques années plus tard sur Game Cube reste à ce jour la plus belle aventure offerte par Nintendo aux joueurs. L’annonce d’un remake de ce jeu de légende a donc suscité l’engouement dans le monde du jeu vidéo, surtout quand on connaît le soin apporté par l’éditeur à chacun de ses projets. Cette sortie est donc à plus d’un titre un événement, on peut le dire, offrant à la fois peut-être le plus grandiose des Zelda auxquels on ai pu jouer jusqu’à présent, mais aussi le premier titre capable de convaincre vraiment les derniers sceptiques d’acquérir une console Nintendo 3DS.

Soyons tout d’abord clair, même si tout a été revu ici de A à Z par rapport à la version classique parue sur N64 (puis Game Cube), il n’en demeure pas moins que le jeu suit très exactement la même trame que celle apportée par son modèle. Les énigmes seront globalement les mêmes, les ennemis également, et la plupart des quêtes annexes aussi. Cela dit, les joueurs n’ayant pas encore eu l’occasion d’y gouter trouveront ici certainement l’une des plus intenses aventures de leur vie, et pour les autres, qu’ils soient nostalgiques ou pas, refaire la longue et passionnante traversé d’Hyrule se justifie pleinement par les quelques ajouts, mises à jour et autres bonus présents.



Débutons tout d’abord cette review, avant d’entrer dans le vif du sujet, par le premier élément qui frappe dès que l’on lance le jeu : la refonte graphique totale et véritablement impressionnante dont on profite ici. Que vous choisissiez d’activer la 3D ou pas, chaque salle, chaque lieu, chaque personnage, a été entièrement refait et le résultat est vraiment hallucinant. Les traits de Link jouissent quant à eux d’une finesse notable et si ce n’est un aliasing parfois prononcé (accentué si on active la fonction 3D), l’ensemble est vraiment bluffant. Sur la durée la 3D devient par moment gênante, il est donc préférable de ne l’activer que ponctuellement, lors des phases cinématiques par exemple, cela en faisant des moments encore plus grandioses. En 3D, le relief est impeccablement rendu, offrant une réelle profondeur à l’ensemble, comme on l’espérait avec ce premier Zelda sur 3DS. Malheureusement, et cela est aussi bien vrai en 3D qu’en 2D, les angles de caméra ne sont pas toujours placés de façon optimale, ce qui pourra être gênant lors de certaines phases délicates, ou lors de certains affrontements. Heureusement, ces moments restent rares et n’entachent pas significativement le plaisir de jeu sur la durée.

Place à l’aventure avec un grand « A » à présent. « The Legend of Zelda : Ocarina of Time » (OOT) est divisée en deux grandes parties : l’enfance de Link (le héro) et son adolescence. On incarne donc ici deux versions du personnage, ou plutôt un même personnage mais à deux époques distinctes. Cela donne évidement lieu et accès à des compétences particulières (taille et force différentes), ainsi qu’à des rencontres cruciales. Pour ne pas dévoiler trop d’éléments afin de ne pas gâcher la surprise de ceux n’ayant pas encore joué OOT, je ne dirai rien sur l’aventure elle-même ni sur l’évolution du personnage, par contre je peux vous annoncer certaines aptitudes et équipements qui vont aider notre héro… L’écran tactile de la console (mais pas seulement) participe à modifier radicalement le gameplay et la façon de jouer à OOT. Plus besoin maintenant de passer par un menu pour modifier ses armes ou assigner un objet à une touche, cela se fait directement via l’écran tactile. Idem pour consulter la carte ou voir le contenu de son inventaire. Mais la 3DS apporte encore un plus : il est dès lors possible de viser une cible rien qu’en dirigeant la console vers elle. Grâce à la fonction gyroscopique de la Nintendo 3DS, toucher sa cible avec son lance-pierres et son arc à flèches devient littéralement un jeu d’enfant. Bien sur, je pense à ceux qui jouent dans les transports en commun par exemple, il est toujours possible d’utiliser le stick circulaire (circle pad) pour avoir son adversaire dans la ligne de mire.


Cliquez sur les images pour les afficher en grand format.

OOT sur N64 était déjà d’une richesse inouïe, mais cette version 3DS réussi à faire encore mieux et surtout à renouveler l’expérience alors même qu’une partie des joueurs connait déjà l’histoire. Une véritable prouesse, car rendre un remake plus indispensable encore que son modèle est une chose plutôt rare (que ce soit dans le monde du jeu vidéo ou ailleurs). Sachez que OOT 3D renferme aussi quelques secrets, que je me garderais bien de dévoiler, à l’exception d’un seul cela dit : une fois votre aventure bouclée, vous accèderez à la "Master Quest", qui vous proposera un chalenge légèrement modifié et plus corsé. Pour boucler votre quête une première fois, sans tenter de tout découvrir ou de collecter tous les objets cachés (scarabées d’or, quarts de cœur…) – sinon doublez largement la durée – vous devriez au bas mot en avoir pour 25-30 heures de jeu. Dans le cas ou vous seriez bloqué (ce qui arrivera inévitablement si vous ne connaissez pas déjà l’aventure), des pierres sacrées vous proposeront d’avoir des visions, qui vous aideront à trouver votre route. Enfin, je vous rappelle (et à l’heure ou je mets en ligne ce test il n’est pas encore trop tard…) qu’un boitier collector est disponible pour toute précommande du jeu. Si vous avez besoin d’en savoir plus ou d’être convaincu de la nécessitez de ce superbe objet, je vous propose de consulter l’article que nous avons consacré à ce sujet [cliquez ici].

Envoutant, grandiose, jouissif et évidement culte, les mots me manquent pour décrire l’aventure et l’expérience proposée par The Legend of Zelda : Ocarina of Time 3D. Nintendo réussi la prouesse, avec cette adaptation 3DS d’une des légendes du jeu vidéo, de rendre ce remake plus indispensable encore que ne pouvait l’être son modèle. Plus beau, plus riche, plus abouti, passer à coté de OOT sur 3DS serait tout bonnement un sacrilège.

4 commentaires:

J'en étais certaine, ce Zelda justifie à lui seul l'achat de la 3DS. Mais y aura-t-il une édition spéciale de la console ou un pack prochainement?

Rien d'annoncé de la part de Nintendo pour l'instant, mais j'avoue espérer aussi que quelques choses sera proposé pour célébrer les 25 ans!

Très bon article, ça donne vraiment envie! :)

J'ai enfin mon exemplaire!!! :) Je m'évade dans le royaume d'Hyrule dès ce soir!

Publier un commentaire