6 sept. 2011

[Review] "Dead Island", le test PS3

« Dead Island » vous entraîne sur une île paradisiaque bordée de sable chaud, de palmiers, de transats, le tout dans un décor de rêve bien sur, mais pour des vacances qui seront à coup sur les pires de votre vie… Vous vous retrouvez en effet coincé sur ce lopin de terre isolé, entouré par des hordes de zombies, affamés et cannibales (devais-je le préciser ?). Sans vraiment savoir ni pourquoi ni comment, vous allez devoir survivre tout en tentant d’aider les autres rescapés. « Dead Island » est un jeu d'action à la première personne (FPS) vous proposant d’incarner l’un des 4 héros ayant entre leurs mains la survie d’une poignée de rescapés éparpillés aux quatre coins de l’île.

Coté ambiance, « Dead Island » est une sorte de mixe entre « Dead Rising », « Left for Dead », « Resident Evil », sans oublier (et là c’est mon coté cinéphile qui parle…)  « 28 jours/semaines plus tard ». Ambiance gore et macabre à souhait donc (les buffets de chair fraîche sont légions), le tout teinté d’une violence omniprésente bien entendu.



Votre tout premier choix sera d’opter pour l’un des styles associés aux 4 personnages proposés en début de partie : spécialiste des armes de lancer, armes lourdes, armes à feu ou lames, à vous de choisir. Une fois ce dilemme résolut, aucun retour en arrière possible. Vous débutez ensuite votre aventure dans un hôtel quasi abandonné, laissé à la merci de quelques zombies. Votre cauchemar vient dès lors commencer...

« Dead Island » c’est avant tout un environnement ouvert dans lequel vous pouvez vous déplacer librement, à pieds ou en voiture (une fois la fonction débloquée), ainsi que d’un point à un autre grâce à une fonction de déplacement rapide. Vous enchaînez alors les missions, qui vous rapporteront des points d’expérience qui vous feront évoluer et qui débloqueront au fur et à mesure de nouvelles compétences que vous pourrez utiliser dans l’aventure. Mais le plus important (et même vital !) reste assurément votre arsenal, limité en terme de place dans votre inventaire mais vous offrant la possibilité d’améliorer certaines de vos armes et même d‘en créer de nouvelles (moyennant finance), à la manière d’un « Dead Rising ». Pour ce faire vous aurez besoin de plans de montage que vous collecterez grâce à certaines missions secondaires. Pour créer ces armes d’une efficacité redoutable, vous devrez disposer des éléments nécessaires, indiquer clairement dans votre liste (pas toujours simple à dénicher cela dit…), puis vous rendre sur une table de montage. C’est également à cet endroit que vous pourrez réparer et/ou améliorer vos armes existantes. Bien sur, tout cela a un coup. N’oubliez donc pas de ramasser tous les dollars que vous trouverez, sur les cadavres jonchant le sol, sur les zombies que vous aurez explosés, dans les bagages abandonnés… Les sommes sont rarement énormes, mais en les additionnant cela peut grimper rapidement.


Cliquez sur les images pour les afficher en grand format.

Suivant votre choix de personnage initial, vous aurez évidement accès à un armement différent. Il vous faudra aussi vous adapter aux objets que vous trouverez. Ces derniers n’étant pas toujours d’une grande efficacité et votre inventaire étant limité, soyez donc sélectif sur les éléments que vous emportez avec vous (il vous est néanmoins possible d’abandonner n’importe quel éléments de votre inventaire à tous moments). Pensez aussi à toujours avoir suffisamment d’élément sur vous pour faire face à tout imprévu. La difficulté des missions (allant de très facile à très difficile) vous aidera aussi à imaginer ce qui vous attend et donc à prévoir les armes dont vous aurez besoin une fois dans le feu de l’action. Des marchands peuvent aussi vous ravitailler en soins ou vous permettre de revendre des éléments qui vous semblent inutiles (n’oubliez pas cependant que vous pourriez en avoir besoin dans l’avenir pour créer de nouvelles armes…). Gardez aussi à l’esprit qu’une arme usagée est moins efficace, vérifiez donc et préparer soigneusement votre inventaire avant de partir en mission (surtout quand cette dernière est annoncée comme difficile ou très difficile, car elle comporte alors probablement un boss ou des créatures d’un niveau supérieur au votre).

L’air de jeu est ici relativement vaste et les zones à explorer nombreuses (la section trophées vous aidera d’ailleurs à y voir clair dans votre avancement, les données étant régulièrement mises en jour et affichées à l’écran). Le scénario est quant à lui assez basique, mais les missions plutôt variées par contre. Les moyens seront eux assez répétitifs, malgré une difficulté évolutive et un bestiaire changeant lui aussi au grès de votre évolution (heureusement les armes augmentent également en puissance). Pour les amateurs de trophées (dont je fais partie je l’avoue), un tableau récapitulatif vraiment bien fait vous permet de savoir à tous moments où vous en êtes dans l’obtention des précieuses récompenses. On bon moyen de gérer efficacement vos différentes armes par exemple, pour faire grimper telle ou telle statistique. Enfin, et non des moindres, « Dead Island » propose une option coopération jusqu’à 4 joueurs. Un excellent moyen de prolonger l’aventure et de revivre l’histoire sous un autre angle, une fois cette dernière bouclée en solo.

(c) Deep Silver | Disponible dès le 8 septembre 2011 sur PS3, 360 et PC.

Proposant un ensemble particulièrement immersif et jouissif, dans un style volontairement gore et kitch, disons-le franchement, « Dead Island » offre au genre FPS un vent de fraîcheur (sans mauvais jeu de mot…) en jouant à font la carte de la série B, renforcée par d’innombrables clichés, en commençant par un doublage US assurément caricatural. Bref, « Dead Island » captive son auditoire dès les premières minutes, et il vous sera bien difficile de lâcher votre Dualshock3 une fois votre périple entamé. Mention toute particulière au mode coop 4 joueurs, sublimant littéralement le plaisir de jeu.

3 commentaires:

J'ai hâte de pouvoir y gouter!! (je parle du jeu évidement... lol)

J'ai bien envie aussi de zigouiller du zombie mais je vais devoir patienter une baisse de prix

Le jeu est-il multi langues sur PS3? Je demande ça car si c'est le cas, en le prenant en Angleterre (et sur Amazon.co.uk les frais de port son gratuit en plus!!) le jeu coute bp moins cher que par chez nous :)

Publier un commentaire