28 sept. 2011

[Review] "Fast & Furious - L'intégrale de la saga", le test Blu-ray

« Une fois la nuit tombée, les rues se transforment en véritables circuits urbains pour des centaines de passionnés de tuning, fiers de venir tester leurs derniers équipements face aux meilleurs pilotes de la discipline, bien que ces rodéos soient évidement hors le loi... ». Voici ce qu’était à l’origine « Fast & Furious ». Depuis, le saga s’est étoffée, et si le premier reste bien sur emblématique, le dernier chapitre paru (Fast & Furious 5) est une preuve indéniable que la série à su évoluer. Ce coffret « Intégrale » en profite également pour corriger les quelques erreurs présentes sur les précédentes éditions. Suivez le guide, on vous dit tout

La sortie du cinquième volet de cette quintologie vrombissante est logiquement l’occasion pour Universal de proposer aux amateurs de gros bolides et de voitures tunées un coffret « intégrale » rassemblant les 5 films dans un seul et même box. L’occasion également pour l’éditeur de corriger (enfin) les quelques erreurs du précédent coffret « Quadrilogie », comme un doublage français officiel, et non plus une version canadienne, pour « 2 Fast 2 Furious ». Bref, un coffret qui devrait cette fois pleinement satisfaire les inconditionnels de la série.



Je ne reviendrai pas ici en détails sur « Fast & Furious 5 », y ayant consacré un test individuel vers lequel je vous revois afin de tout savoir sur ce qui est à mes yeux l’un des meilleurs chapitres de la saga à ce jour [voir la critique détaillée de Fast5].

Concernant les quatre autres films, le niveau technique visuel constaté est globalement identique pour chacun d'eux, et rien n’a sensiblement changé depuis le coffret précédent. On retiendra des contrastes étincelants, des sombres remarquables de profondeur et d’intensité, une palette lumineuse dévoilant des teintes d’une tenue exemplaire, pour un niveau de détails inédit jusqu'alors, enterrant profondément les versions DVD que nous connaissions. Un grain vient par moments légèrement troubler la quiétude générale, mais dans l’ensemble « The Fast and The Furious », « 2 Fast 2 Furious », « Tokyo Drift » et « Fast & Furious » (tout le monde suit ?) se montrent véritablement splendides, et clairement sous leur meilleur jour. Un apport HD indispensable donc, rendant ce coffret Blu-ray tout simplement indispensable
.

Du coté des pistes audio, comme je vous l’annonçais plus haut, il y a ici du changement, ce qui ravira les amateurs de VF j’en suis certain. En effet, les 3 premiers films de la saga bénéficient enfin d’un doublage FR officiel et non plus d’un doublage canadien particulièrement indigeste. « 2 Fast 2 Furious » avait en effet conservé ce dernier dans le coffret Quadrilogie (le coffret Trilogie, antérieur à ce dernier, proposait quand à lui 2 films sur 3 ainsi !), ce qui avait suscité la colère (justifiée) du public francophone. Tout cela est à présent un mauvais souvenir, et vu le prix auquel est vendu ce coffret « Intégrale », je vous suggère de revendre votre exemplaire précédent et d’acquérir ce nouveau box, incluant évidement « Fast & Furious 5 ». Pour ce qui est de la qualité général des pistes audio ici présentes, l’encodage DTS HD Master Audio se révèle tout simplement splendide en version originale, venant réellement nous en mettre plein les oreilles, et faire gronder comme peut être jamais auparavant votre caisson de basses. Du coté de la VF, c’est en DTS haut débit que le spectacle aura lieu. Moins chaleureux que les pistes VO, ce dernier ne manque cependant pas de tenue et d’agressivité, pour un résultat, lui aussi, plus qu’efficace. On soulignera malgré tout un équilibre sonore penchant souvent en faveur des effets mécaniques, mettant du coup les voix légèrement trop en retrait. Il vous faudra donc jouer de la télécommande parfois pour trouver le meilleur réglage.

Concernant les bonus, voici disque par disque ce que ce coffret vous réserve :


Sur le premier disque vous trouverez un commentaire audio du réalisateur, une sélection de scènes inédites avec commentaire optionnel, une annonce de mise en garde faite par l’acteur Paul Walker (il est important de rappeler que ce film a été réalisé par des pros, n’essayez donc pas d’en faire autant sur la route !), un module making of, un avant goût de « Fast and Furious 2 », diverses séquences en multi angles, un focus sur les effets spéciaux, sans oublier les bande annonces du film, un comparatif film/storyboard, et divers clips vidéo. Bonus inédits : « Le bolide de Dom », un document sur la voiture de Dominic qu’il cache précieusement dans son garage, et « 500m par 500m », revenant davantage sur le monde des courses. 
Sur le second disque vous trouverez une introduction, une sélection de scènes coupées ainsi que plusieurs scènes inédites, un focus sur le tournage du film, les entraînements au pilotage des acteurs, une interview du casting, un module sur les voitures du film, sans oublier un commentaire audio du réalisateur. Bonus inédits : « Les filles les plus rapides », s’attardant sur les pilotes féminines du métrage, et « Impact sur Hollywood », analysant ce que la série a changé au cinéma et sur les courses automobiles sur grand écran.
Sur le troisième disque, vous trouverez un commentaire audio du réalisateur, un lot de scènes inédites, l’entraînement du casting, un focus sur les acteurs, diverses anecdotes de tournage, un document sur les véritables pilotes du « drift » ayant doublé les acteurs durant le film, un module sur les lieux du tournage, sans oublier les clips vidéo. Bonus inédits : « Le Drift, une passion hors piste », un autre document sur le drift, complémentaire à celui déjà présent.
Sur le quatrième disque vous pourrez visionner le film accompagné d’une expérience Picture in Picture en compagnie de l’acteur Paul Walker, ou bien d’un commentaire audio du réalisateur Justin Lin. Vous visionnerez divers modules sur les coulisses du tournage, les bolides US et étrangers, les retrouvails du casting, une leçon de pilotage par Vin Diesel, ou bien encore la possibilité de monter vous-même vos scènes favorites. Sans oublier « Los Bandoleros », un court métrage réalisé par l’acteur Vin Diesel en personne, revenant sur les nombreux blancs entre les films (20’). Vous pouvez également ajouter à tout ça : un bêtisier, un clip vidéo et les traditionnelles bandes annonces promo. Un Blu-ray particulièrement bien rempli donc, comme on les aime.
Terminons en précisant que vous trouverez aussi dans ce coffret une copie digitale du film « Fast & Furious 5 » accompagné de son code d’activation, mais c’est par contre dans un boîtier plastique simple que le film nous est livré, et non un steelbox collector comme dans la version individuelle.

(C) 2011 Universal | Disponible dès le 6 octobre 2011 en Blu-ray et DVD.

Ce nouveau coffret « Intégrale Fast and Furious » s’impose comme un incontournable pour tous fans qui se respectent. Si la qualité scénaristique des 5 épisodes est plutôt inégale, ce box offre cependant à chacun des 5 films un écrin visuel et sonore remarquable, ainsi qu’un divertissement d’un premier ordre à ses spectateurs, c’est indéniable. Ajoutons également que ce coffret corrige à présent tous les défauts de ses prédécesseurs (comme un doublage FR officiel et non plus canadien comme cela était le cas sur certains films). Un coffret Blu-ray réussi donc, qui s’impose tout simplement comme l’édition ultime de la saga « Fast & Furious ».

2 commentaires:

Excellente nouvelle que ces corrections de pistes audio!! enfin!!

C'est dingue cette paresse de mettre un version québec !

Publier un commentaire