12 juin 2014

[Review] "Wildstar", le test PC

WILDSTAR | NC Soft
Disponible dès le 30.05.2014 sur PC -- Test effectué à partir d'une version dématérialisée.

Nexus est censée être la planète perdue des Eldans... Mais ils ne sont plus là et c'est à vous de déterminer ce qui a bien pu leur arriver. Heureusement pour vous, ils ont laissé de nombreux indices derrière eux. Malheureusement pour vous, la plupart de ces indices vont vous démolir, vous disséquer ou vous reduire en charpie. Alors, allez-y, préparez votre matériel et commencez vos recherches : la réponse est là dehors, quelque part, mais il faudra trouver le moyen de survivre pour y accéder...


Nous vous avions présenté Wildstar il y a peu au travers du press kit que nous avions reçu au moment de la sortie, accompagné d'un code nous permettant de tester le jeu. Voici ce qu'il faut retenir de ce RPG aux allures de Ratchet & Clank (mes références Playstation refaisant surface...). WildStar mélange habilement des graphismes originaux (très cartoon) et une interface sobre et efficace pour proposer une expérience se voulant originale. Si dans le font cela ressemble globalement aux habituels MMO qui foisonent aujourd'hui de toutes parts, Wildstar tente néanmoins de puiser son originalité dans son concept et surtout dans ses mondes singuliers. WildStar se déroule sur une mystérieuse planète nommée Nexus, et vous plonge parmi les restes d'une civilisation avancée. Du coup, le jour profite à la fois du coté action, mais également exploration, en partant à la découverte de nombreux secrets et du passé de cette civilisation mystérieuse. Mais Nexus n'est pas un lieu de villégiature, et mieux vaut être bien préparé (et surtout bien armé) pour y partir à l'aventure. Vous aurez à faire votre choix tout d'abord parmi de nombreuses races/classes originales (soldat, savant, colon, médecin ou encore explorateur, tous disponibles en version mâle ou femelle bien entendu - voir visuel plus bas pour exemple) et ensuite utilisez vos aptitudes particulières ainsi que vos compétences innées ou acquises pour vaincre les plus terribles créatures de la galaxie. Si vous aimez les défis de taille, vous serez servis en vous essayant aux champs de bataille JcJ, aux donjons, ainsi qu'aux raids épiques qui mettront vos talents à l'épreuve. Coté quêtes, les développeurs ont imaginé et créé un gigantesque contenu comprenant de nombreuses strates différentes, afin que vos aventures sur Nexus soient toujours pleines à craquer d'action et autres surprises. Des combats contre de redoutables robots géants, des défis chronométrés lors desquels vous devrez éliminer de dangereux organismes extraterrestres, la possibilité de découvrir des technologies anciennes si puissantes qu'on ne retrouvera que vos bottes fumantes, et sachez enfin que plus vous prendrez de risques, plus les récompenses seront belles. De quoi se motiver à la tâche!. Sachez encore que Nexus est une zone frontière aussi imprévisible que dangereuse, vous avez donc tout intérêt à choisir un camp si vous voulez survivre. Si vous préférez écraser vos ennemis en partant à la conquête de nouveaux territoires pour un empire aussi puissant que sanguinaire, il vous faudra jurer fidélité au Dominion, le redoutable empire interstellaire qui a revendiqué Nexus tout entière. Si par contre vous êtes un rebelle né, le genre qui n'accepte d'ordres de personne, alors les Exilés, une alliance disparate de mercenaires, réfugiés et renégats, est la faction qu'il vous faut.



Coté reproches, il est difficile de ne pas succomber à Wildstar certes (ce jeu devient vite addictif attention!), mais certains défauts méritent cependant d'être mentionnés. Tout d'abord ne perdez pas de vue qu'un abonnement est ici indispensable. 30 jours sont offerts avec le jeu, puis il vous en coutera environs 12€ par mois, ce qui est moins que certains, mais toujours bien plus que d'autres, qui eux sont gratuits. La config minimum est par contre à oublier, et vous devez du coup disposer d'un PC suffisamment récent et costaud pour profiter raisonnablement de la beauté des lieux. Prêtez-y donc attention au moment de vous lancer dans l'aventure. On peut aussi, aisément, lui reprocher des temps d'attente parfois conséquents sur certains serveurs, même si cela semble avoir tendance à vouloir diminuer un peu en s'éloignant de la date de sortie (chose logique). Pour le reste on est ici en présence d'un bon MMO RPG qui devrait sans trop de difficulté trouver sa place dans le paysage vidéo-ludique actuel. On lui souhaite donc longue vie!
 




0 commentaires:

Publier un commentaire