23 avr. 2015

[Review] Lego Ninjago: L'Ombre de Ronin, le test PS Vita

LEGO NINJAGO: L'OMBRE DE RONIN | Warner Bros. Games
Disponible dès le 25.03.2015 sur PS Vita et Nintendo 3DS -- Test effectué à partir d'une version commerciale.

Une nouvelle menace fait son apparition dans Ninjago, et elle s'appelle Ronin. Avec l'aide de son armée de Samouraïs, Ronin vole les souvenirs des ninjas en utilisant une arme ancestrale appelée le Glaive d'Obsidienne. Dans LEGO Ninjago: L'Ombre de Ronin, le joueur doit aider les ninjas à retrouver la mémoire et récupérer leurs pouvoirs avant que Ronin ne mette son plan à exécution et déchaîne de puissantes forces maléfiques sur Ninjago...

Débarquant exclusivement sur les consoles portables Playstation Vita et Nintendo 3DS, Lego Ninja: L'Ombre de Ronin s'adresse donc, vous l'aurez compris, avant tout aux plus jeunes joueurs. Le thème Ninjago étant issu d'une des séries les plus populaires (et rentables) du fabriquant de jouets danois, devenu d'ailleurs depuis peu le numéro un mondial du secteur. Mais ce n'est pas pour autant que Warner Bros Games et TT Games nous livre là un jeu au rabais, loin de là. Souhaitant certes profiter de l'impacte de la licence Ninjago auprès des jeunes joueurs masculins (public cible), on est ici quoiqu'il en soit face à un titre Lego soigné, et même probablement l'un des plus affutés et peaufinés que l'on ai vu sur la PS Vita dans la gamme Lego depuis longtemps. Proposant une durée de vie honorable (une dizaine de niveaux découpés chacun en plusieurs séquences, ainsi que les habituelles collectes divers et variées de briques rouges (et or), de personnages à débloquer, sans oublier les trophées bien sûr), une rejouabilité efficace (et même indispensable si on veut en faire le tour complètement), un gameplay ayant largement fait ses preuves par le passé (sans être fondamentalement renouvelé ici il est vrai...), sans oublier un niveau technique et une réalisation tout à fait honnête (j'y reviendrai plus en détails dans le paragraphe suivant), vous l'aurez compris, Ninjago: L'Ombre de Ronin est un titre "Lego" qui se démarque des autres et mérite donc toute notre attention.

Je vous le disais plus haut, l'une des première chose qui frappe en jouant à Ninjago: L'Ombre de Ronin, c'est la qualité technique globale du jeu, avec tout d'abord de belles cinématiques de liaison, non compressées cette fois et qui tranchent radicalement avec certaines séquences ultra moches que l'on avait pu avoir avec d'autres licences Lego sur la portable tactile de Sony. Ici c'est tout simplement beau, sans aplat de pixels disgracieux. Comme cela aurait d'ailleurs dû l'être aussi précédemment. Coté réalisation, le jeu ne propose pas une ingéniosité renversante coté level design, mais on retrouve ici néanmoins quelques tentatives innovantes pour, sans réinventer le genre certes, nous apporter tout de même quelques petits plus, lors des combats par exemple, ainsi qu'une certaine variété coté gameplay, avec des phases de vol en dragon (sur la carte du monde) ou encore des poursuites à moto (ou en avion). Chaque personnage disposant, comme à l'habitude, de fonctions propres et d'attaques singulières, plus ou moins efficaces également. La coop n'est pas véritablement mise en avant malheureusement, et c'est bien là l'un des reproches majeurs que l'on pourra formuler envers Lego Ninjago: L'Ombre de Ronin sur PS Vita. Enfin, l'ambiance sonore n'a pas été négligée, avec un doublage FR drôle et soigné, qui devrait terminer de conquérir le cœur de nos chères têtes blondes fans de petites briques danoises.

VERDICT
Alors je précise tout de suite, avant d'être inondé de mail de protestation, que la note ici attribuée à Lego Ninjago: L'Ombre de Ronin est donnée en ciblant les jeunes joueurs, qui trouveront avec ce jeu un titre adapté à leur age et à leurs attentes, sans pour autant, pour une fois, se retrouver face à une production bâclée ou au rabais, comme cela est trop souvent le cas sur PS Vita malheureusement. Ici le titre ne semble pas avoir été produit à la hâte et apporte réellement une découverte de l'univers Ninjago à ceux qui y seront sensibles. Les cinématiques sont, là aussi pour une fois, soignées (non compressées), le gameplay agréable, la durée de vie honnête, l'ambiance peaufinée (avec un excellent doublage FR, plein d'humour), ainsi qu'une rejouabilité non négligeable. Un titre pour les jeunes joueurs donc (6 à 12 ans), adapté et soigné. D'où la bonne notre attribuée.

0 commentaires:

Publier un commentaire