12 janv. 2016

[Review] Crazy Amy (Trainwreck), le test Blu-ray

Depuis sa plus tendre enfance, le père d'Amy n'a eu de cesse de lui répéter qu'il n'est pas réaliste d'être monogame. Devenue journaliste, Amy vit selon ce crédo - appréciant sa vie de jeune femme libre et désinhibée loin des relations amoureuses, qu'elle considère étouffantes et ennuyeuses. Mais quand elle se retrouve à craquer pour le sujet de son nouvel article, Amay ne sait plus tout à fait comment réagir...

Une chose est certaine, Crazy Amy est loin d'être un modèle en matière de relations amoureuses... Après tout t'en mieux pour nous, ce n'est pas ce qu'on en attend. Il faut néanmoins avouer que la représentation de la femme, aussi libre soit-elle, ne fait ici vraiment pas honneur au genre. Bref. Crazy Amy c'est avant tout le parcours d'une jeune femme en quête d'un idéal, ou en fuite de la réalité, c'est selon. Pas vraiment belle, pas particulièrement charmante non, plus, sans être pour autant vulgaire mais cependant parfois dépravée, elle arrive néanmoins, en agissant comme le font pas mal de jeunes hommes, à se "taper" des mecs souvent canon. Malgré le défilé de pénis dans son lit, Amy ne désespère pas de trouver un jour l'Amour, mais en n'y croyant pas vraiment. Jusqu'au jour où la chose se produit. Mais sous le couvert d'un article qu'elle doit rédiger, il n'est pas évident pour elle de gérer la situation, propice à de nombreux quiproquos vous vous en doutez. On sourit donc régulièrement avec Crazy Amy, sans pour autant être plier en deux du début à la fin.

CRAZY AMY, disponible dès à présent en Blu-ray et DVD chez Universal (Belgique).

VERDICT : Comédie de divertissement, sans grand génie mais néanmoins plaisante, Crazy Amy nous offre un moment d’évasion dans le quotidien d'une jeune femme libertine en quête de l'improbable amour, qui sonne pourtant un jour à sa porte. Un modèle classique, ayant déjà fait mille fois ses preuves. Coté technique, rien de particulier à reprocher ici au master 1080p que nous propose Universal, avec de jolis contrastes et une définition séduisante, pour un rendu HD de circonstance. Du coté des pistes audio, seule la VO s'illustre en DTS-HD Master Audio 5.1, on en a l'habitude, livrant un paysage sonore nourri et immersif, sans briller cela dit par son originalité. VF DTS plus en retenue, mais néanmoins agréable et efficace. Pour ce qui est des extras, vous trouverez ici scènes additionnelles, étendues et/ou alternatives, sans oublier un bêtisier du tournage. Un code Ultra Violet est également inclus dans le boitier Blu-ray.
NOTE GLOBALE (Blu-ray/film)


0 commentaires:

Publier un commentaire