12 avr. 2016

[Review] Au coeur de l'Océan, le test Blu-ray 2D/3D

Hiver 1820. Le baleinier Essex quitte la Nouvelle-Angleterre et met le cap sur le Pacifique. Il est alors attaqué par une baleine gigantesque qui provoque le naufrage de l'embarcation. À bord, le capitaine George Pollard, inexpérimenté, et son second plus aguerri, Owen Chase, tentent de maîtriser la situation. Mais face aux éléments déchaînés et à la faim, les hommes se laissent gagner par la panique et le désespoir...

Sans aucun doute, "Au coeur de l'océan" est une épopée humaine magistrale, nous embarquant dans un voyage d'autant plus touchant qu'il nous relate des faits inspirés d'un récit véridique, celui d'une aventure plus connue sous le nom de Moby-Dick. C'est très justement l'inspiration de son auteur, Herman Melville, s'appropriant le témoignage d'un survivant, que le film nous raconte. Alternant les scènes fortes et poignantes, "Au coeur de l'océan" trouve le juste équilibre pour nous transmettre toute la rage de survivre de cet équipage condamné. On soulignera également le judicieux casting, mené par l'acteur Chris Hermsworth (Thor dans The Avengers), tout aussi crédible, voir même davantage, en tant que meneur d'homme et capitaine en second du baleinier Essex.

Zoom sur la version Blu-ray 3D
Le film se prête particulièrement bien aux nombreux effets de profondeurs, de reliefs et de jaillissement que la version 3D nous offre. On est ici davantage immergé dans l'action, et l'impact visuelle est alors d'autant plus signifiante. N'hésitez donc pas à visionner la version Blu-ray 3D si votre installation vous en offre l’opportunité.

AU COEUR DE L'OCEAN, disponible dès le 20.04 en Blu-ray 2D/3D et DVD chez WHV.

VERDICT : Proposant un voyage intense, serti de nombreuses séquences poignantes et d'une mise en scène irréprochable signée Ron Howard, "Au coeur de l'océan" est une épopée humaine à ne surtout pas manquer. Coté technique, WHV nous livre un superbe master 1080p, tant en 2D qu'en 3D. Les contrastes sont splendides, la définition affutée, et le rendu HD indéniable. On modèle du genre, tant durant les séquences calmes que par tempête et mer déchainée. Pour ce qui est des pistes audio, chose étrange, la VO se présente en Dolby Digital Plus alors que la VF bénéficie quant à elle d'un traitement de référence, avec une piste Dolby Atmos (ou True HD 7.1, convertie en Dolby Digital 5.1 si votre ampli n'est pas compatible). Du coup, les puristes se sentiront sans doute quelque peu lésés... Et il faut bien reconnaitre que c'est en effet ici la VF qui se montre la plus démonstrative. La VO ne démérite pas, mais ne tient pas la comparaison sur le plan de l'ouverture et de la précision. Les deux pistes se montrent quoiqu'il en soit redoutablement immersives lors des séquences les plus "mouvementées". Doublage FR soigné. Pour ce qui est des extras, vous trouverez ici divers modules revenant sur le tournage, la rivalité entre les personnages racontée par le casting, mais aussi un focus sur le recit lui même, sans oublier scènes coupées ou versions longues, ainsi qu'un code Ultra Violet présent dans le boitier.
NOTE GLOBALE (Blu-ray/film)


0 commentaires:

Publier un commentaire