13 mai 2016

[Review] Creed, le test Blu-ray

Adonis Johnson n'a jamais connu son père, le célèbre champion du monde poids lourd Apollo Creed décédé avant sa naissance. Pourtant, il a la boxe dans le sang. À Philadelphie, il retrouve la trace de Rocky Balboa, que son père avait affronté autrefois, et lui demande de devenir son entraîneur. D'abord réticent, l'ancien champion décèle une force inébranlable chez Adonis et finit par accepter...

Faire renaitre une fois encore la légende de Rocky Balboa, était-ce vraiment une bonne idée? C'est en tous les cas une question que l'on peut légitimement se poser après avoir visionné Creed. Proposant un scénario cousu de fils blancs, un Rocky finalement très effacé et qui ne joue ici quasiment qu'un rôle figuratif, il est bien difficile de valider l’intérêt de ce énième chapitre du boxeur de Philadelphie, même en tant que coach. On peut en revanche saluer la revisite du casting, indéniablement moderne et charismatique, même si cela ne suffit pas à attiser la flamme d'une licence qui aurait dû restée, comme son héros, à la retraite.

CREED, disponible dès le 18/05 en Blu-ray et DVD chez WHV.

VERDICT : D'un intérêt très discutable, ne proposant pas de plus un scénario fort inspiré, Creed laisse d'avantage perplexe qu'il ne suscite l'enthousiasme. L'appel du gain aura sans doute été plus fort que tout à Hollywood, une fois encore. Le meilleur de la saga se conjuge définitivement au passé. Coté technique, il n'y a de ce coté là par contre rien à redire, c'est tout simplement parfait. L'image est en tous points splendide, affichant des contrastes impeccables et une définition exemplaire d'un bout à l'autre. Du coté des pistes audio, seule la VO s'illustre en DTS-HD Master Audio (7.1), en nous offrant un paysage sonore redoutablement immersif, sollicitant parfaitement chacune des enceintes, tant dans les moments plus intimes que lors des phases les plus actives. La VF quant à elle doit par contre se contenter d'un simple encodage Dolby Digital 5.1, bien plus basique, tout en retenue et sobriété. On est là très loin de l'efficacité de la VO. Doublage FR soigné cependant, avec les voix habituelles du casting (pour ce qu'il en reste du moins). Pour ce qui est des extras, vous trouverez ici divers modules making of revenant sur les coulisses du tournages, avec la préparation des acteurs, un tribute de la série, un lot de scènes coupées, ainsi qu'un code Ultra Violet à l'intérieur du boitier.
NOTE GLOBALE (Blu-ray/film)


0 commentaires:

Publier un commentaire