7 févr. 2017

[Preview] Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands, premières impressions

Ce weekend se déroulait la beta fermée de Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands sur Playstation 4, Xbox One et PC. Ayant reçu un code pour y participer, et ayant tout particulièrement apprécié l'expérience, j'ai donc décidé de partager mes premières impressions sur ce futur blockbuster signé Ubisoft, qui arrivera pour rappel dès le 7 mars prochain sur PS4, XB1 et PC.

Pour une beta, il faut reconnaitre que le ficher d’installation était plutôt copieux, avec un peu plus de 20 gigas au téléchargement (!!). Après un message vidéo des développeurs nous remerciant de notre participation, place à la création de notre personnage (tête, corps, tenues, équipement...). On rentre ensuite dans le vif du sujet avec une jolie séquence d'introduction, nous laissant au passage découvrir l'excellent doublage FR que l'on pourra apprécier dans le jeu final. On se rend également vite compte de la qualité graphique de Ghost Recon Wildlands, affichant de superbes textures (celles au sol sont particulièrement bluffantes!) et un monde ouvert plutot riche et détaillé.

Premières missions pour se familiariser avec les commandes, sous la forme d'un didacticiel, que vous pourrez choisir de suivre ou non d'ailleurs. Découverte du drone aussi, vous permettant de scanner (avec vision nocturne) les alentours afin de localiser les ennemis et de mettre en place une stratégie d'attaque. Récolte d'informations, sauvetage d'otage(s) ou encore assassinat d'une cible, voici ce qui vous attend. Votre mission étant de démanteler la structure d'un cartel local, en s'attaquant à sa hiérarchie (du bas vers le haut).


Comme dans la plupart des TPS, vous engrangerez des points d'Xp en réussissant vos missions, en remplissant divers objectifs secondaires, ou encore en découvrant des items cachés (entre autres). Votre personnage évoluera donc au fil de votre progression et aura ainsi accès à des nouvelles aptitudes et à de meilleurs équipements (vous pouvez aussi ramasser des armes laissées par vos ennemis). Ce sera à vous de distribuer les points d'expériences de la manière la plus judicieuse, suivant votre style de jeu. Vous pourrez par exemple choisir d'améliorer vos armes, votre drone (plus d'autonomie, plus longue portée, vision nocturne etc...), votre escouade (si vous êtes plutôt un joueur solo par exemple), ou encore l'appui rebelle, qui constituera une aide précieuse tout au long de votre aventure.

Votre liberté sur le terrain est ici quasi totale. Vous pouvez en effet prendre le contrôle de tous les véhicules que vous croiserez (voitures, motos, hélicoptères etc...) pour vous déplacer, et pourrez vous balader sur la map comme bon vous semble. Vous serez même libre d'être passager ou pilote, à votre guise. Une fois la compétence débloquée, vous pourrez aussi sauter depuis les airs en parachute afin d'arriver discrètement sur un site. L'approche furtive étant globalement conseillée, le jeu ne faisant pas vraiment de cadeau lors des gunfights (bien nerveux cela dit). Si vous êtes mis à terre, vos camarades peuvent venir vous réanimer une fois par combat. Vous restez ici parfaitement libre de choisir votre approche, le jeu n'imposant aucune restriction particulière lors des missions, sauf celle de ne pas tuer l'otage ou la personne à interroger (logique me direz-vous...), ou encore de vous en prendre à des civiles.

La prise en main est ici relativement intuitive et s’approche globalement de celle rencontrée dans la plupart des titres du genre, tel que The Division par exemple. Vous pourrez opter pour une vision FPS ou TPS lors de la visée (la première des deux offrant plus de précision - L2 pour viser et R2 pour tirer, classique). L'approche réclamera quelque réglages cela dit, car il n'y a pas ici à proprement parler de tir possible à couvert, mais seulement être à croupi (touche rond) pour se protéger. Vous pourrez équiper deux armes principales et passer d'une à l'autre à tous moments (touche triangle sur PS4 - idem The Division). Une arme de point est également présente. Pour le coté fun, vous pourrez totalement relooker votre arsenal si vous le souhaitez. La conduite se veut un peu plus exigeante par contre, avec là aussi un temps d’acclimatation nécessaire. Si sur piste on trouve assez rapidement ses marques, la conduite d'un hélicoptère par contre réclamera un peu plus de doigté. Ce moyen de transport étant vivement conseillé sur les longues distances, vous devrez vous y faire, contraint et forcé. Cela dit, notre expérience reste celle d'une beta, et les développeurs ont encore un peu de temps pour améliorer leur copie avant la sortie officielle le 7 mars prochain.

Conclusion: Après quelques heures passées ce weekend sur cette beta fermée, mon enthousiasme à l'égard de Ghost Recon Wildlands est plus que jamais intact. J'ai véritablement hâte de pouvoir explorer l'intégralité de cette aventure, qui s'annonce dors et déjà comme épique! L'ambiance est incroyablement immersive (doublage maitrisé et mise en scène soignée), le rendu visuel splendide, la variété des missions et des approches fascinantes, et le chalenge bien présent. Reste à juger de la durée de vie mais cette dernière semble suffisamment énorme que pour s'amuser durant plusieurs dizaines d'heures, en solo ou en coop 4 joueurs (également possible via un matchmaking si vous n'avez pas trois amis sous la main). Je vous donne dors et déjà rendez vous début mars pour notre test complet de la version finale.

0 commentaires:

Publier un commentaire