2 mars 2017

[Review] Zelda Breath of the Wild, le test Nintendo Switch

ZELDA BREATH OF THE WILD - Disponible dès le 3.03.2017 sur Nintendo Switch et Wii U.
Test effectué à partir d'une version commerciale.

Oubliez tout ce que vous savez sur The Legend of Zelda. Plongez dans un monde de découverte, d'exploration et d'aventure avec Breath of the Wild, un nouveau jeu qui vient bouleverser la série. Voyagez à travers des champs, des forêts et grimpez sur des sommets dans votre périple où vous explorez le royaume d'Hyrule en ruines à travers cette aventure à ciel ouvert...

Le moins que l'on puisse dire de Zelda Breath of the Wild, c'est qu'il se sera fait attendre... D'abord annoncé sur Wii U, avant d'être reporté bien trop de fois, c'est aujourd'hui finalement sur Nintendo Switch que nous le voyons arriver pour notre test, le premier d'ailleurs (d'une très longue série, nous l'espérons) sur cette toute nouvelle console. Sachez néanmoins que le jeu est également disponible, à la même date, sur la console Wii U. Nous vous invitons au passage à consulter notre article à ce sujet, détaillant les différences entre les deux versions, si cela vous intéresse.

C'est donc un peu fébrile et anxieux que nous avons insérer la cartouche dans la console pour notre test. Premiers pas hésitants, découverte des commandes (aux Joy-Con puis à la manette Pro) et des magnifiques paysages qui se dévoilent sous nos yeux... nous croyions rêver. Mais non, c'est bien réel! Zelda Breath of the Wild n'est plus un rêve mais bien, enfin, une réalité, et sur la console Nintendo Switch qui plus est. De plus, c'est auréolés par un sentiment de véritables privilégiés, ayant la chance de pouvoir tester le jeu une dizaine de jours avant sa sortie officielle, parcourant des terres encore vierges de tout spoiler, que nous débutions cette aventure. Merci Nintendo pour cet inestimable honneur.

Comme dans tout Zelda, c'est désarmé et vulnérable que vous débutez l'aventure. Vous allez devoir apprendre de votre entourage, collecter un maximum d'éléments, vous procurer vos premières armes, vous familiariser avec vos options d'attaque et de défense, avant que débute vraiment votre périple dans le vaste Royaume d'Hyrule. Petit à petit, rencontre après rencontre, sanctuaire après sanctuaire, énigme après énigme, victoire après victoire, vous allez forger votre nouvelle légende.

Dans le but de ne pas gâcher votre découverte de Breath of the Wild, j'ai choisi de ne rien (ou presque) vous dévoiler ici de l'histoire. Je vais donc tenter de rédiger cette critique sans aborder l'aspect scénaristique, ou du moins sans dépasser le stricte minimum nécessaire. Vous débutez l'aventure et semblez perdu face au vaste monde qui s'offre à vous. Vous allez rapidement faire vos premières rencontres et elles vont, progressivement, vous en apprendre davantage sur votre passé (dont vous avez tout oublié) et sur la mission qui vous attend. Sans surprise, votre objectif sera de venir en aide à la Princesse Zelda, qui tente de contenir, seule en vous attendant, la menace qui plane sur le Royaume, celle du maléfique Ganon. Avant de pouvoir la rejoindre et accomplir votre destiné, vous devrez préalablement traverser 4 donjons clefs, indispensables à votre réussite. Je n'en dirai pas d'avantage, mais sachez que vous croiserez bien sûr la route de bon nombre de noms et visages familiers, récurrents à la saga The Legend of Zelda.

Globalement, la difficulté de ce nouvel épisode est plutôt relevée. Vous débutez les hostilités avec seulement trois cœurs, et vous allez rapidement vous rendre compte que ces derniers seront bien insuffisants pour venir à bout des dangers qui se dressent sur votre route. Pour en obtenir d'autres, il vous faudra collecter des fragments, que vous récupérerez en accomplissant des quêtes dans des sanctuaires. Chacun d'eux se présente sous la forme d'une énigme à résoudre. Certaines seront relativement simples, d'autres plus complexes. Et plus vous progresserez, plus vous devrez vous creuser les méninges bien entendu, en combinant les différents pouvoirs à votre disposition (figer le temps, maitriser la glace, utiliser vos bombes etc...). La difficulté viendra également du fait qu'une jauge d'endurance fait ici son apparition (sollicitée pour courir, nager, grimpé etc...). Cette dernière sera au centre de tous vos efforts et limitera régulièrement votre progression, à la nage ou à l’escalade tout particulièrement. Enfin, derniers points venant considérablement compliquer notre tâche, celle de la fragilité des armes. Dans Breath of the Wild, aucune arme n'est éternelle. Toutes se briseront après quelques coups portés. Lames, lances, boucliers, arcs etc... tous ont une relativement faible durée de vie. Soyez donc judicieux et n'employez vos meilleures trouvailles que lors des combats les plus exigeants. Certaines d'entre elles pourront cela dit être recréés moyennant les matériaux adéquats livrés au bon artisan.

A la manière d'un Action/RPG, Breath of the Wild vous demandera de bien gérer votre inventaire, limité bien évidement (sans quoi ce serait trop simple...). Acheter la bonne tenue (avec des caractéristiques en attaque et en défense, mais aussi adaptée par rapport au climat car Link sera sensible au chaud et au froid, tout comme à certains effets - comme la foudre - suivant sa tenue), mais aussi conserver les meilleures armes, munitions pour votre arc, potions, matériaux etc... Vous devrez constamment anticiper et stocker afin d'éviter de tomber à court, tout comme votre nourriture (vous n'en n'aurez jamais assez!), indispensable pour gérer votre vie.

Vous devrez constamment être à l’affut des sanctuaires (le jeu en contiendrait plus d'une centaine disséminée sur l'ensemble de l’immense carte d'Hyrule). Pour les repérez vous devrez prendre de la hauteur, zoomer et les marquer avec un repère (ils apparaissent en orange jusqu'à ce que vous les ayez visité). Votre radar vous indiquera ensuite par un signal sonore quand vous vous en approchez. Certains seront faciles d'accès, d'autres beaucoup moins... Si vous êtes totalement libre de les découvrir dans l'ordre que vous désirez, certains nécessiteront malgré tout que vous ayez préalablement débloqué certaines habilités ou que votre niveau de puissance soit suffisant (face à un gardien - épreuve de force - par exemple), sans quoi il vous sera impossible d'y arriver. Chaque sanctuaire visité deviendra aussi un précieux point de téléportation, très utile pour vos futurs déplacement sur la carte, réellement immense.

Ce nouvel opus Zelda se montre, je vous le disais un peu plus haut, plus exigeant qu'à l’accoutumé. Chaque combat réclamera d'être plus que jamais stratégique, sans quoi la sanction (la mort bien souvent), sera immédiate. Le Royaume d'Hyrule est habité d'ennemis de toutes formes et de toutes tailles. Chacun d'eux possède sa propre méthode d'attaque et des armes spécifiques (que vous pourrez bien souvent emporter une fois vaincu). Foncer tête baisée ne sera jamais la bonne approche, sans oublier votre barre d'endurance venant sérieusement compliquer les choses, si vous tenter de courir ou de fuir face à un boss par exemple. Heureusement cette barre pourra être développée, de la même manière que pour vos coeurs, en échangeant vos fragments auprès de statues dans des lieux de prières.

Rien n'est jamais anodin dans Breath of the Wild. Des pierres positionnées en cercle au milieu d'une plaine ou dans une foret, un puis duquel sort un chaine reliée à un caillou, quelques blocs positionnés parallèlement à d'autres, même un simple rocher d’apparence banale, tout cela doit inévitablement attirer votre attention et susciter votre curiosité. Bien souvent, en effectuant une simple action, vous pourrez alors récupérer un élément précieux, généralement lié à une des très nombreux quêtes secondaires. N'hésitez donc pas à parler à chaque PNJ que vous rencontrerez, même si dans certains cas cela pourrait déclencher un combat dangereux. Le risque en vaut souvent la chandelle malgré tout.
 

Coté gameplay, il faut bien avouer que les choses réclameront un certain doigté et un petit temps d'apprentissage. Changer d'arme en plein combat après avoir brisé la précédente, passer d'une arme à une ou deux main vers son arc, paré avec son bouclier, activer un pouvoir ou encore lancer une bombe (ronde ou carrée), ne sont que quelques exemples de manipulations à gérer, un peu indigestes parfois il faut bien le reconnaitre. Sans oublier que vous devrez constamment garder un œil sur vos cœurs, vous nourrir pour ne pas mourir bêtement, sans oublier votre jauge d’endurance... qui pourra vous être fatale si vous venez à en manquer. Et puis bien entendu la sacrosainte caméra, qui complique toujours les choses au pire moment. Bref, oui soyons clair, Zelda Breath of the Wild est incontestablement un jeu exigeant, que vous devrez apprendre à apprivoiser.

L'une des questions que l'on se posait tous à l'annonce de la Nintendo Switch, c'était de savoir quel avenir Nintendo allait réserver aux figurines amiibo (que beaucoup d'entre vous collectionnent, nous le savons). De ce coté là vous pouvez être totalement rassurés, puisque la firme japonaise ne compte pas abandonner sa poule aux œufs d'or. Avec plus de 40 millions de ces figurines vendues, on les comprend tout à fait. Il est donc logique que la sortie de Zelda Breath of the Wild s'accompagne d'une série de cinq nouveaux personnages. Nous vous les présentions d'ailleurs en détails dans un précédent article. Une question restait cela dit en suspend, celle de savoir ce que ces amiibo allaient offrir comme fonctionnalité(s) in-game. La sortie du jeu approchant à grand pas, le mystère c'est petit à petit élucidé. On sait donc maintenant que la figurine du Gardien débloque armes et objets rares (parmi lesquels des flèches spéciales et des éléments de craft). Le Bokoblin fait quasi de même en nous offrant de plus un gourdin. Link cavalier livre quant à lui une nouvelle épée ainsi qu'une selle pour notre monture. La Princesse Zelda nous offre de son coté un bouclier Hylien. Et enfin, la figurine de Link archer (celle que nous avons reçu de la part de Nintendo avec le jeu et que nous avons donc personnellement testé in-game) nous gratifie pour sa part d'un arc, munitions pour ce dernier et/ou diverses victuailles, tout cela de manière totalement aléatoire mais néanmoins généreuse, comme en témoigne le cliché ci-dessous. Attention que vous ne pouvez faire appel à vos amiibo qu'une seule fois par jour, chacun. 

Si vous possédez d'autres amiibo (et pas que basés sur la licence The Legend of Zelda), sachez que ces derniers débloqueront également des bonus dans le jeu. En voici quelques exemples: Link "pixelisé" vous offrira un certain nombre de tonneaux (aléatoire semble-t-il), la Princesse Zelda version The Wind Waker (série 30th Anniversary) offre elle une sélection aléatoire de plantes, Link Cartoon un nombre aléatoire de poissons, Link Ocarina of Time un nombre aléatoire de morceaux de viande, la version Twilight Princess de Link loup, peut quant à lui nous accompagner et participer aux combats, et le tout premier Link sorti au moment du jeu Smash Bros. sur Wii U et 3DS fait de son coté apparaitre de la nourriture ainsi qu'un coffre, voir occasionnellement une monture (ça nous est arrivé une fois en tout et pour tout). C'est plutôt pas mal tout ça je trouve, et très utile pour la plupart. Les autres amiibo, non liés à la saga Zelda, offriront pour leur part nourriture et munitions, en petite quantité cela dit.

Il reste à présent à aborder le coté technique et le rendu visuel de ce Zelda Breath of the Wild dans sa version Nintendo Switch. Impossible de ne pas trouvé l'ensemble à la fois joli et élégant, avec un rendu "cartoon" du plus bel effet. Proposant des décors variés, des animations soignées, des variations de climat constantes influençant directement l'immersion, tout comme le cycle jour/nuit, le jeu évite la monotonie et le joueur découvre constamment des paysages grandioses. Quelques apparitions tardives sont cela dit à signaler (rien de bien dramatique), ainsi que de légères "saccades" (lag) ponctuelles. Ces derniers éléments feront probablement l'objet d'une prochaine mise à jour qui ne manquera pas, espérons-le, de corriger cela.

Une dernière chose encore à vous dire avant de conclure (et il y en aurait encore tellement d'autres...), Breath of the Wild offre une nouvelle B.O. magistrale à la saga Zelda, et se paie au passage le grand luxe d'un doublage FR de qualité. Tous les dialogues ne sont pas ici intégralement doublés (et c'est bien dommage), mais cela méritait au minimum d'être souligné et saluer.

VERDICT
Pas évident de synthétiser une expérience aussi vaste et captivante que celle offerte par The Legend of Zelda Breath of the Wild. On retrouve ici, clairement, tous les fondamentaux de la saga. Mais on ne peut aussi s’empêcher d'admettre que les choses sont malgré tout différentes, "modernisées" oserais-je écrire, et ce à plus d'un titre. Plus exigent aussi que la majorité de ses prédécesseurs, mais également plus gratifiant sur la durée. On progresse étape par étape, sans être totalement guidé, et pourtant bel et bien dirigé, mais avec une évidente liberté d'action, justifiant parfois ce sentiment ponctuel de difficulté accrue, voire même par moments d'injustice (face à certains ennemis, entre autres). Du coup on rebrousse chemin et on y reviendra plus tard. On vit quoiqu'il en soit une aventure une fois encore épique et magistrale, servie par une trame scénaristique riche, variée et inspirée. Avec une durée de vie colossale de plusieurs dizaines d'heures, et ce sans même s'attarder plus que nécessaire sur les nombreuses quêtes secondaires et trésors cachés, un soin esthétique indéniable, un vrai défi à relever, et tant de choses encore à découvrir sur l'immense carte du Royaume d'Hyrule (la plus vaste à ce jour), Breath of the Wild est bel et bien l'incontournable tant attendu durant toute une génération (de console), devenu du même coup le porte-étendard de la Nintendo Switch, magistralement mise en valeur par ce nouveau Link réincarné.

0 commentaires:

Publier un commentaire