6 avr. 2018

[Review] Far Cry 5, le test Xbox One X

Bienvenue à Hope County, dans le Montana, terre de liberté et de bravoure qui abrite un culte fanatique prêchant la fin du monde : le Projet d’Eden’s Gate. Défiez son chef, Joseph Seed, et ses frères et sœur, allumez les feux de la résistance et libérez la communauté d’Hope County...

Nous vous avons proposé la semaine dernière notre test de Far Cry 5 sur PS4 Pro. Ubisoft nous ayant également offert de tester le jeu sur Xbox One X, nous avons donc pu, objectivement, comparer les deux versions de cette excellent FPS en monde ouvert.

Très honnêtement, captures 4K à l'appuie afin d'être certain de comparer des éléments similaires (rendu, textures, végétation, explosion, visages etc...), il nous a été quasi impossible de distinguer la moindre différence graphique entre les deux. C'était sublime sur PS4 Pro, ça l'est tout autant sur Xbox One X.

Si vraiment il fallait les départager, l'avantage reviendrait alors à la version Xbox One X qui, sur certains arrières plans semble très légèrement plus nette (en image fixe, zoomée, ce qui est assez peu courant dans un jeu vous en conviendrez). Mais dans le feu de l'action, je vous met au défi de déceler la moindre différence. Textures tout aussi précises et propres sur les deux, effets de lumière identiques, rendu des visages et autres sans différences notables. Bref, impossible de les départager de manière franche. Les temps de chargement sont quant à eux identiques entre les deux consoles, voir même peut-être un léger avantage dans ce domaine à la PS4 Pro.

Je précise que notre test a été réalisé sur deux versions dématérialisées du jeu, sur un même écran 4K/HDR Oled. Le contenu du jeu étant strictement identique sur PS4 Pro et Xbox One X, la suite de ce test l'est donc également. Bonne lecture.

___________________________________________


Après Far Cry 4 sorti en 2014 et Far Cry Primal (voir notre test de la version PS4) en 2016, cette année marque donc le grand retour de la franchise FPS en monde ouvert d'Ubisoft sur Playstation 4, Xbox One et PC. Pour l'occasion on retrouve une recette inspirée de Far Cry 3 et 4, avec un charismatique méchant (Joseph Seed en occurrence, dit "Father Joseph") qui deviendra rapidement votre pire cauchemar lui aussi. Ambiance secte et esprit profondément "rural" dans ce volet qui nous embarque pour un voyage (sans retour?) vers les terres verdoyantes du Montana, dans la charmante petite bourgade de Hope County. Suivez-nous pour le tour du propriétaire (garanti sans spoiler!).

Tout débute par une opération de marshal fédéral ayant pour but de venir arrêter le Père Joseph. Les choses tournent mal et notre jeune recrue (vous) doit alors dans un premier temps se mettre à l'abri avant de tenter de retrouver ses camarades. Une mise en condition qui vous permet de prendre connaissance des commandes mais aussi et surtout de votre environnement. Un vaste monde ouvert qui deviendra votre terrain de jeu durant de nombreuses heures, avant d'arriver jusqu'à l’épilogue de cette folle aventure au coeur du Montana.

Pour ceux (et celles) qui se poseraient la question, sachez que vous pouvez ici au choix incarner un personnage homme ou femme. Vous aurez ensuite la possibilité d'affiner certains de ses traits (visage, couleur de peau, coiffure et accessoires), et pourrez aussi choisir sa tenue parmi un certain nombre de propositions une fois lancé dans l'aventure.


Far Cry 5 (FC5), c'est avant tout une ambiance et un récit. Comme je vous le disais en introduction, l'histoire de Far Cry 5 tourne autour du personnage du Père Joseph, un charismatique leader de secte qui refuse de se soumettre à toute autre autorité que celle du Seigneur. Ubisoft nous a d'ailleurs très gentiment fait parvenir le manuel de la secte, au travers du "Livre de Joseph" (voir notre galerie Instagram). Ce dernier nous racontant le parcours de Joseph Seed, raconté par lui même. Particulièrement intéressant à lire car on se rend véritablement compte en parcourant ces pages de toute la folie de cet homme, mais aussi des causes qui l'ont amené jusque là.

Coté gameplay les choses n'ont pas ici fondamentalement changé, du coté de la prise en main du moins (je reviendrai dans un instant sur les mécaniques du jeu, qui ont elles évolué). On retrouve donc ici rapidement ses marques et que ce soit lors des déplacements, des combats (au poing, à l'arme blanche ou à l'arme plus lourde), de la conduite de véhicules en tous genres, de l’artisanat (simplifié) ou des interactions avec l’environnement, Far Cry 5 s'inspire de ses prédécesseurs et c'est globalement une excellente chose.


En ce qui concerne le "remplissage", FC5 tente de s'affranchir de ses illustres prédécesseurs en offrant cette fois au joueur plus de liberté en les immergeant dans un univers bien plus naturel. Pour accéder aux innombrables activités éparpillées sur le colossal terrain de jeu offert par FC5, il va vous falloir explorer, vous diriger vers les points d’intérêts apparaissant à l'écran, parler aux habitants, ramasser des notes par-ci par-là, écouter des messages laissés sur des répondeur etc... Bref vous l'aurez compris, dévoiler la carte simplement en montant au sommet d'un pylône, c'est terminé avec FC5.

A deux, c'est encore mieux. C'est en quelque sorte la devise que je vous conseillerai car le coop est de retour dans FC5 et cette fois de façon bien plus large que dans Far Cry 4. Quasiment dès le début de votre aventure, vous allez ici pouvoir recruter un mercenaire. Un gars (ou une meuf) que vous avez libéré et qui se propose de vous suivre. Un PNJ que vous pourrez contrôler par le biais d'ordres assignés à la croix directionnelle (vous pourrez même en contrôler 2 en même temps une fois la compétence débloquée). Et cela est bien évidement possible accompagné d'un ami en ligne aussi. Via Far Cry Arcade, des avant-postes à prendre, des assauts à mener, des chasses au PNJ marqué ou simplement parcourir un niveau à toute vitesse, tout cela est possible. En multi, jusqu'à 12 joueurs simultanément peuvent d'ailleurs participer, avec du deathmatch ou de l'affrontement en équipes. De quoi considérablement booster la durée de vie du jeu.


Un point sur la technique de Fac Cry 5 enfin. Un élément non négligeable, car le jeu se montre tout simplement sublime. Nous l'avons joué sur Xbox One X, ce qui nous a évidement permis de profiter de la meilleure version possible. Textures grandioses (tant sur les visages, les tenues, la végétation mais aussi le sol avec un rendu souvent incroyable). Ubisoft maitrise son art, c'est indéniable. Mention également spéciale pour l'ambiance sonore, peaufinée à l’extrême elle aussi, avec tout d'abord un doublage FR excellent (comme toujours avec Ubi), sans oublier la BO et les bruitages bien évidement. Tout est ici réuni pour que notre confort (visuel et sonore) soit total.

Notre avis:
Au moment de dresser le bilan, une chose est indéniable, Far Cry 5 fait clairement progresser la saga vers un niveau supérieur, et ce dans bien des domaines. Plus vaste, plus immersif, plus libre, le joueur est cette fois, plus que jamais, incité à explorer. Malgré quelques réminiscences de ses ainés (types de missions, intelligence artificielle et bugs divers), on a bien le sentiment de vivre un chapitre inédit et captivant, même si la trame scénaristique se montre assez linéaire, sauf en ce qui concerne le final dont je ne vous dévoilerai rien bien sûr. Difficile également de ne pas saluer le rendu visuel de FC5, un petit bijou, sans oublier le charismatique Père Joseph, qui devrait lui aussi rester longtemps dans la mémoire des fans de la saga. Rendez-vous pour un sixième épisode? Moi je dis OUI.
8/10

0 commentaires:

Publier un commentaire