18 févr. 2019

[Review] First Man, le test Blu-ray 4K

Pilote jugé "un peu distrait" par ses supérieurs en 1961, Neil Armstrong sera, le 21 juillet 1969, le premier homme à marcher sur la lune. Durant huit ans, il subit un entraînement de plus en plus difficile, assumant courageusement tous les risques d'un voyage vers l'inconnu total. Meurtri par des épreuves personnelles qui laissent des traces indélébiles, Armstrong tente d'être un mari aimant auprès d'une femme qui l'avait épousé en espérant une vie normale...

Si on connait tous l'histoire des premiers pas de l'homme sur la lune et les années de conquête spatiale qui l'ont précédé, je connaissais pour ma part fort peu, je dois l'avouer, les détails de la vie de celui qui laissa son nom dans l'histoire pour avoir fait ce "petit pas pour l'homme, mais un grand pas pour l'humanité". First Man nous raconte en effet, en détails donc, le parcours de cet homme qui mis fin à la rivalité spatiale entre les États-Unis et l'Union Soviétique.

Raconté de manière à la fois intime et pourtant très spectaculaire (certaines séquences criantes de vérité vous glaceront le sang!), la vie de Neil Armstrong n'a jamais été "ordinaire", et First Man nous le fait parfaitement comprendre. Entre le drame de sa vie qui frappa sa famille, et son désir de réussir l'impossible, Neil est un homme complexe au parcours fascinant. Je ne m'attendais pas à pareil gifle en débutant la vision de First Man, et pourtant je fus scotché, et ce dès la première scène. Par l'histoire, passionnante, mais aussi par la mise en scène, qui nous fait vivre certains moments clefs avec une telle intensité, qu'on en ressort marqué comme si on avait été nous aussi dans le cockpit aux cotés des pilotes et astronautes. Quelques longueurs parfois, mais vite oubliées tant d'autres moments resteront encrés dans nos mémoires à jamais. Un énorme coup de coeur donc pour First Man, que je ne peux que vous conseiller vivement de découvrir sans tarder (si possible en 4K et VO Dolby Atmos poiur en profiter au maximum).

Un master upscallé 4K élégant.

First Man ne sera pas le porte étendard du support UltraHD, certes, mais livre néanmoins un résultat élégant. Filmé originellement en 2K pour sa sortie en salle, cette édition Blu-ray UHD est donc passée par la case "upscalling" pour arriver jusqu'à nous en 4K. Un rendu sans véritable faille il faut le reconnaitre, mais qui manque du coup un peu d'éclat, de détails et de profondeur sur certains plans. Rien de vraiment dramatique, mais du coup la transition entre le disque 1080p et son homologue 2160p n'est pas aussi tranchante qu'escomptée. Sur cette dernière, le travail Dolby Vision et HDR bénéficie cela dit à l'image pour lui offrir le boost suffisant lors de nombreuses scènes clefs du film. Le petit plus de la galette 4K. Cette transition accentue cependant le grain présent sur certaines séquences.

Du coté des pistes audio (identiques sur les disques Blu-ray et Blu-ray 4K), c'est clairement vers la VO Dolby Atmos que devra se diriger votre préférence (si votre installation le permet). Dès la séquence d'ouverture le ton est donné et le film en comporte plus d'une du même niveau. Un festival d'ambiance où les surround (7.1) seront aux anges, à l'image de vos sens d'ailleurs. Du grand spectacle sonore. La VF quant à elle doit ici se contenter d'un encodage Dolby Digital Plus 7.1, certes détaillé et dynamique mais moins envoutant que la piste anglaise Atmos. Doublage FR un peu terne à mon gout, VO plus accrocheuse.

FIRST MAN, disponible dès le 20.02.2019 en Blu-ray, UHD 4K et DVD chez Universal.

VERDICT : Du très grand spectacle! Une gifle monumentale donnée par une mise en scène remarquable et des séquences d'une immersion absolument fascinante. Un gros coup de coeur pour ce film, que je vous conseille vivement de ne pas manquer. Coté technique, la 4K proposée n'entrera sans doute pas dans l'histoire mais le rendu Dolby Vision et HDR offert assurent quant à eux le job (voir plus haut pour détails). La VO Dolby Atmos est quant à elle irréprochable d'immersion et d'intensité. Un modèle du genre. Du coté des extras (en 4K SDR), on retrouve ici divers modules revenant sur les coulisses de la production (entrainement des acteurs, filmer à la NASA etc...), mais aussi des documents d'époque. Un lot de scènes coupées et un commentaire audio sont également présents.
NOTE GLOBALE (Blu-ray/film)


0 commentaires:

Publier un commentaire