22 mars 2011

La Nintendo 3DS en détails - partie 2



Hier sont arrivés à la rédac les premiers jeux 3DS envoyés par Nintendo. Avant de vous présenter les tout premiers tests Games sur la machine, terminons-en d'abord avec la console elle même en faisant le tour des promesses/déceptions rencontrées après 24 heures d'essais presque continus, enfin en conditions réelles.


L'une des questions essentielles que tout le monde se pose (et les réactions diverses reçues dans mon entourage le confirme également), c'est l'autonomie de la console. De ce coté là, après une pleine charge, en activant la 3D à font et l'accès réseau sur ON, on peut compter sur 3 heures de capacités environs. C'est donc largement moins que sur la DS ou DSi, et sensiblement pareil que sur PSP avec l'option Wireless ON. Un premier point noir donc, car 3 heures d'autonomie seulement, c'est peu, surtout quant on réalise le nombre important d'activité que la console propose, même en veille, avec les Mii par exemple. Pour remédier en partie à cette faiblesse de batterie, Nintendo a inclus dans la boite une station de charge permettant de mettre la console à charger dès que vous ne l'utilisez pas (un peu à la manière d'un célèbre smart phone...). Une solution d'appoint si l'on veut, qui sur la durée devra passer par un changement d'habitude pour le joueur, c'est certain.



L'autre soucis qui est fréquemment mentionné, qui pourra en terme peut-être jouer sur la durée de vie, c'est la difficulté pour certaines personnes à jouer longtemps en 3D, sans avoir mal à la tête ou être particulièrement fatigué. Personnellement, et ce malgré plusieurs heures passées à jouer, je n'ai ressenti aucune gène ni fatigue particulière. Ce sentiment sera donc propre à chacun, mais ne risque pas de devenir en soi un problème récurant je pense. Il faut aussi savoir que tout le monde ne ressent pas la 3D de la même manière. Encore une fois en ce qui me concerne, le rendu est vraiment impressionnant, et ce sur tous les jeux/applications que j'ai pu tester.

Il y a quelques consignes importantes à respecter cela dit pour profiter pleinement de la Nintendo 3DS. La plus importante est la distance entre vos yeux et l'écran, qui doit être de 25/30 cm environs. Une fois votre vision calée (cela prend moins d'une seconde), l'effet 3D est immédiat. Mais si vous quittez l'écran des yeux, votre vue devra à nouveau s'adapter dès que vous reviendrez sur l'écran 3D. Cela peut être un peu gênant si vous regardez la télévision en même temps que vous jouez par exemple.



L'un des gros avantages de la 3DS, c'est aussi sa compatibilité avec tous les titres DS et DSi. Sur l'écran du haut, les titres DS s'affichent alors avec deux bandes noires de part et d'autre de l'image, puisque l'écran est ici 16/9 et non plus 4/3. Étrangement le rendu parait moins éclatant que sur DS ou DSi. Mais cette fonction de compatibilité n'étant pas l'argument majeur de la 3DS, nous ne nous y attarderont pas plus longuement. Sachez aussi qu'il vous sera possible de transférez (une fois la mise à jour logiciel disponible...) vos DSiWares vers la carte SD de la 3DS, et ainsi récupérer et jouer avec vos jeux téléchargés préférés. Un store en ligne, accessible lui aussi via le menu Home de la console, vous permettra d'avoir accès à quelques classiques Nintendo.

Je vous parlais hier dans mes premières impressions de l'application de création de Mii, sur laquelle je voudrais revenir brièvement. Vous aurez la possibilité de créer vos Mii à partir de rien, mais vous pourrez aussi partir d'une photo pour créer votre personnage virtuel. La console propose alors une version Mii de la personne prise en photo. Libre à vous en suite de modifier l'avatar généré.



Nous en arrivons maintenant à l'aspect technique de la machine. Plus puissante que la DS et DSi (en théorie), la 3DS se contente pour l'instant de recycler, si on peut dire, de vieux titres DS en version 3D. C'est la cas tout du moins pour Nintendogs. Pilotwings Resort offre des effets 3D marquants, mais pas de graphismes vraiment bluffants. Seul Super Street Fighter IV 3D Edition impressionne vraiment. Là on se dit que la DS aurait eu du mal à présenter un résultat comme celui là (en 2D bien évidemment). Mais ne soyons pas trop exigeant pour l'instant, ceci ne représente que le line-up de départ de la console, et comme pour chaque nouvelle machine qui sort, les premiers jeux sont en général loin d'être représentatifs du vrai potentiel de la console. Il nous faudra donc patientez encore un peu pour savoir ce que la 3DS à vraiment dans le ventre.



Ceci conclu notre second rapport d'impressions (et de faits) concernant la Nintendo 3DS. Les prochains articles mis en ligne seront eux dédiés aux jeux.

Pour plus d'info technique sur la machine, plus d'illustrations et pour découvrir en détails les applications présentées ici ainsi que les jeux à venir, visitez le site officiel de la Nintendo 3DS.

0 commentaires:

Publier un commentaire