14 déc. 2011

[Review] "Calogero en concert", le test Blu-ray

En témoignage d’une tournée ayant durée deux ans, débutée avec un groupe rock et achevée en apothéose en compagnie d’un orchestre composé de plus de 50 musiciens classiques, Calogero nous offre à travers ce Blu-ray d’être les témoins privilégiés de deux moments inoubliables : le concert symphonique donné par l’artiste au Palais des Sports de Paris en juillet 2011, et la capture d’une de ses prestations intégralement acoustique, ici enregistré à Courbevoie en mai 2011. 

Une jolie façon de s’immerger dans l’univers musical d’un des artistes francophone les plus doués de sa génération.
Cela ne fait aucun doute, Calogero n’est pas de ces artistes qui s’enracinent dans leurs habitudes et ne tentent jamais de surprendre leur auditoire ni de se renouveler. Ce Blu-ray « Calogero En Concert » en est d’ailleurs la preuve évidente. Tour à tour électrique, acoustique et symphonique, le chanteur a su trouver l’équilibre parfait pour offrir à ces plus grands hits une seconde vie sur scène, et proposer à son public (sur presque 200 dates au total), une performance incroyable pour laquelle il passe brillement d’une ambiance intimiste pour la partie acoustique, à une prestation étonnante et magistrale pour la partie symphonique. Le tout sans concession et en faisant bien sur le tour complet de son répertoire (Prendre racine, Face à la mer, Si seulement je pouvais lui manquer, En apesanteur, Yalla, C’est dit...). Au terme d’une année 2011 riche en concerts et prestations live en tous genres, ce double concert de Calogero proposé en Haute Définition résonne comme l’une des plus belles surprises de l’année. Si vous hésitez encore pour vos cadeaux de Noël, voici une suggestion qui devrait assurément plaire.



Coté technique, il n’y a ici tout simplement rien à reprocher à ce master Full HD 1080p que nous propose Universal Music. D’une finesse absolue, d’un éclat magnifique, livrant des contrastes parfaits et une définition remarquable, on ne peut qu’être totalement emporté et conquis par l’aspect visuel que nous offre ce Blu-ray. Et cela aussi bien pour le concert symphonique parisien que pour la captation acoustique courbevoisienne, bien plus modeste scéniquement parlant. Pour ce qui est des pistes audio, le concert symphonique se dévoile en DTS HD Master Audio 5.1 et apporte une ouverture surround magnifique, livrant une clarté parfaite à chaque son, chaque instrument, sans jamais bien sur couvrir la voix de l’artiste. L’ouverture du concert est d’ailleurs parfaite, débutant presque a capela, avant que le rideau ne s’ouvre et libère toute sa splendeur orchestrale. La version acoustique est quant à elle plus sobre, mais néanmoins tout aussi immersive. La voix de Calogero est bien sur davantage mise en évidence et on se laisse plus encore porter par chaque nuance, chaque vibration. C’est juste sublime et d’une remarquable intensité. Par contre, il dommage que la piste audio proposée pour la prestation enregistrée à Courbevoie ne soit qu’en 2.0.

Aucun bonus n’est malheureusement ici à signaler. Les deux concerts proposent en guise d’introduction et/ou de conclusion quelques furtives images back stage. Un document isolé sur les préparatifs d’un tel concert (symphonique) aurait été par exemple le bienvenu.

(C) Universal Music | Disponible dès le 5 décembre 2011 en Blu-ray, DVD et CD.

Il n’y a ici rien à dire, Calogero a su brillamment revisiter ses propres classiques et offrir à son public un regard inattendu et original sur son répertoire. Que ce soit en acoustique ou en version symphonique, la prestation est de loin sublime et le public en ressort pleinement conquis. Ce Blu-ray s’impose quant à lui comme l’écrin idéal afin d’immortaliser ces deux moments magiques. Il est cependant regrettable qu’aucun extra ne vienne ici parachever cette fort belle édition Haute Définition.

0 commentaires:

Publier un commentaire