23 févr. 2012

[Review] "Tekken 3D Prime Edition", le test 3DS

J’attendais avec une certaine impatience de recevoir Tekken 3D Prime Edition je l’avoue, étant un fan inconditionnel de la série Tekken depuis le tout premier, datant du lancement de Playstation première du nom, ce qui ne nous rajeuni pas il faut bien le dire. Après un Tekken 6 sur PS3 d’excellente qualité (un de mes plus beaux Platine, avec celui de Resident Evil 5 certainement), l’arrivée sur 3DS d’un portage fortement inspiré de son aîné m’intéressait donc grandement, vous l’imaginez. Mais qu’en est-il concrètement de cet opus 3DS.

Ce premier épisode sur Nintendo 3DS me réjouissait d’autant plus que j’aime tout particulièrement cette console et ses effets 3D reliefs souvent des plus esthétiques et innovants. De ce coté là, il n’y a assurément rien à reprocher à "Tekken 3D Prime Edition", qui affiche une 3D très réussie de manière générale, surtout lors des séquences d’après matchs et dans ses menus. Lors des combats en eux même par contre, c’est là plutôt sobre dirons-nous, mais néanmoins soigné. Les arrières plans sont quant à eux statiques, et même si certains décors sont destructibles et donnent du coup une jolie dynamique aux combats qui se déroulent parfois sur plusieurs niveaux, ça manque tout de même un peu de vie, soyons francs.

Avant d’aborder les points faibles du jeu (et oui, il y en a…), poursuivons avec ses atouts, car le jeu n’en manque pas, je ne voudrais surtout pas vous faire croire le contraire. Tout d’abord le casting, impressionnant, reprenant (à quelques exceptions près) celui des versions next gen de Tekken 6, auquel s’ajoute l’un ou l’autre visage en provenance de Tekken 5. Ces donc une quarantaine de combattants que vous pourrez incarner au total, tous sélectionnables dès le départ. Chacun d’eux dispose de deux costumes, eux aussi disponibles sans délais. Les arènes sont inspirées des versions PS3 et 360 (en plus sobres) et certains thèmes musicaux ont également fait le voyage. Les expressions verbales de nos chers lutteurs sont bien sur sous titrées en français, et les menus tout comme les descriptions ont aussi été traduits. On trouve ensuite un mode inédits faisant son apparition spécialement pour cette version 3DS : le mode « Cartes ». Les collectionneurs seront enchantés d’apprendre qu’ils vont pouvoir tenter de débloquer plus de 700 cartes au travers des divers modes de jeu présents, mais aussi d’en échanger avec d’autres joueurs via Street Pass. Une idée louable mais quand on voit ce qui manque par rapport à Tekken 6, on se dit qu’on aurait préféré ne pas avoir le mode « Cartes » et à la place conservé d’autres éléments.



Justement, il est temps d’aborder les faiblesses de ce premier Tekken sur 3DS. Si le jeu vous offre la passibilité de jouer en ligne face à d’autres adversaires humains, on ne trouve ici aucune trace d’un quelconque mode Histoire ou Arcade. Seul un mode 1P vs CPU est présent, dans lequel vous devrez enchaîner 10 combats, sans croiser l’ombre d’un boss ni celle d’une éventuelle cinématique (d’intro ou de fin). Le jeu manque donc cruellement d’âme et semble uniquement là pour nous défouler, sans offrir de chalenge réel (mis à part celui de collectionner des cartes…). Un mode Entraînement est également présent, bien utile pour se familiariser avec la prise en main façon Nintendo 3DS. Comme pour Street Figther IV, vous trouverez sur l’écran tactile des raccourcis vous permettant d’effectuer certains coups d’une simple pression. Les coups classiques sont, rassurez-vous, cela dit toujours présents aussi, et les manipulations restent les mêmes que pour Tekken 6.

Je ne pouvais pas conclure ce test sans vous parler de la présence de "Tekken Blood Vengeance" sur la cartouche. Vous pourrez ainsi en début de programme choisir d’entrer dans le jeu "Tekken 3D Prime Edition" ou de visionner le film d’animation "Tekken Blood Vengeance", en 2D ou en 3D. Ne vous attendez pas au rendu Blu-ray de la version Playstaion 3, mais davantage à quelque chose d’honnête, sans pour autant proposer une 3D fracassante. Celle du jeu en lui-même étant nettement plus flagrante. On appréciera cela dit la présence de ce bonus, plus que le scénario à proprement parler d’ailleurs… Sachez enfin que le film est en version anglaise sous titrée FR. Pas de doublage FR ni de doublage japonais présents.

(C) Namco/Bandai | Disponible dès le 17 février 2012 sur Nintendo 3DS.

J’aurais aimé écrire que Tekken 3D Prime Edition nous amenais sur 3DS le meilleur de Tekken 6, mais cela ne sera malheureusement pas le cas. Bien qu’on retrouve l’intégralité du casting de son modèle (plus quelques extras), un gameplay nerveux et sans faux pas, une réalisation soigné et une 3D convaincante (sans oublier le film Tekken Blood Vengeance en bonus), l’absence d’un mode de jeu solo du type Histoire ou Arcade, ainsi que la disparition de customisation de son perso, ou encore l’ajout de cette collection de cartes étant tout simplement absurde, ne peuvent que laisser un goût d’amertume en bouche. Mais soyons raisonnables, malgré quelques déceptions, Tekken 3D Prime Edition reste un très bon jeu de baston sur 3DS.

2 commentaires:

Tekken commence tout de même à prendre un sacré coup de vieux, et n'a pas su se "moderniser" ni véritablement se renouveler au fil des années, comme la série Street Fighter l'a fait par exemple. J'attends avec impatience de voir ce que donnera "Street Fighter x Tekken", même si je crois qu'aucune version n'est encore annoncée sur 3DS... (sauf erreur de ma part?)

@ Sky@blu > Pas de version 3DS annoncée en effet pour l'instant...

Publier un commentaire