5 juin 2012

[Review] "Dragon's Dogma", le test PS3

DRAGON'S DOGMA | Capcom
Sortie le 25 mai 2012 sur PS3 et 360 -- Test effectué à partir d'une version review.

Dragon's Dogma n'est pas, comme on pouvait l'imaginer, un RPG traditionnel ni même un hack'n slash, mais plutôt un jeu d'action/aventure/RPG dans lequel votre personnage évolue au gré de votre progression et de vos choix. Sorte de jeu de rôle à l'occidental, ce titre devrait captiver les amateurs d'aventures épiques, tout comme les adeptes de sensations (vidéo-ludiques) intenses. Dans un univers heroïc-fantasy médiéval sublime et immersif, vous incarnez un jeune guerrier à la recherche du dragon qui lui a volé son coeur. Le héros est dès lors uni à ce dragon par un lien psychique. Bien entendu avant de terrasser la créature tant recherchée, il vous faudra vaincre bien d'autres monstres ailés et cracheurs de feu.

Tout commence par un éditeur de personnages, très complet et relativement permissif, où vous devrez créer votre héros avant de vous lancer dans l'aventure. Après quoi, votre périple commence. Ne vous attendez pas à une promenade de santé, "Dragon's Dogma" est tout le contraire. Exigeant, le jeu réclame une parfaite maitrise et surtout des nerfs d'acier, tant sur la durée (certaines phases de leveling par exemple seront indispensables, et je déteste ça...), que lors des combats, magistraux mais ne laissant qu'une courte marge de manœuvre face à l'erreur.

Une esthétique envoutante, mais des lacunes techniques qui agacent et gâchent le plaisir de jeu...

"Dragon's Dogma" propose une esthétique bluffante, cela est indéniable, mais à coté de quoi il faut aussi relever des grosses lacunes techniques, malheureusement omniprésentes. Fluidité souvent perfectible, ralentissements fréquents, IA très inégale, on apprend à faire avec, mais cela finit vite par agacer, surtout quand ces lacunes viennent s'ajouter aux autres points faibles/reproches précités.


Une prise en main exigeante et de manière générale une interface trop complexe... voilà ce que l'on retiendra également après avoir joué à "Dragon's Dogma", quand on est un joueur peu habitué au genre en tous cas. Le jeu est exigeant (et même stratégique), c'est un fait, et laisse au final assez peu de place à l'improvisation lors des affrontements, qui seront plus d'une fois épiques, soyez-en certains. Coté durée de vie, cela dépendra surtout de votre motivation à vous lancer dans les quêtes secondaires proposées, ainsi que votre persévérance face au "leveling" nécessaire pour franchir certains passages, autrement impossibles (et je déteste jouer pour jouer, le but étant avant toute chose de prendre du plaisir manette en main, et ce ne fut pas toujours le cas dans Dragon's Dogma, je l'avoue).

On retiendra une aventure captivante, soulignée par de nombreuses séquences grandioses, des animations splendides, un bestiaire fascinant, une durée de vie séduisante, et une immersion garantie -- tant sur le plan scénaristique que sonore (bande originale et doublage anglais excellents).

On regrettera trop de lacunes techniques (manque de fluidité, ralentissements, gestion des sauvegardes, IA inégale...), des visuels tantôt sublimes tantôt élémentaires, une prise en main laborieuse et trop exigeante (surtout pour un joueur novice), et l'absence d'un mode multijoueurs bien sur.

Verdict: 7.5/10

1 commentaires:

Les avis sont plutot mitigés concernant ce titre. Je reste donc sur la réserve et me le prendrai peut-être en promo ou en occaz plus tard.

Publier un commentaire