28 août 2012

[Review] "REC 3: Genesis", le test Blu-ray

[REC³] GENESIS | Cinéart/TwinPics
Disponible dès le 27 août 2012 en Blu-ray et DVD -- Test effectué à partir d'un Blu-ray commercial. 

C'est le plus beau jour de leur vie : Koldo et Clara se marient ! Entourés de leur famille et de tous leurs amis, ils célèbrent l'événement dans une somptueuse propriété à la campagne. Mais tandis que la soirée bat son plein, certains invités commencent à montrer les signes d'une étrange maladie. En quelques instants, une terrifiante vague de violence s'abat sur la fête et le rêve vire au cauchemar... Séparés au milieu de ce chaos, les mariés se lancent alors, au péril de leur vie, dans une quête désespérée pour se retrouver...

Après deux films jouant avant tout la carte d'une ambiance oppressante et du confinement, REC troisième du nom se la joue nettement plus second degré et assume du même coup encore mieux son aspect gore et déganté. Car s'il y a bien ici une chose qui différencie "genesis" de ses deux prédécesseurs, c'est la mise en scène, nettement moins sombre et saccadée, grâce surtout à l'abandon (partiel) de la caméra à l'épaule au profit de vrais plans cinéma. Et cela change tout. Le spectacle prend de la hauteur, les scènes de l'envergure, et le tout gagne indéniablement en dynamisme et en charisme. La peur de voir une fois encore un caméraman amateur nous secouer dans tous les sens durant une heure trente laisse donc place (après une première partie rappelant néanmoins les deux opus précédents) à du cinéma traditionnel, et c'est t'en mieux! Coté ambiance, le film oscille entre l'horreur et le second degré en permanence. Pour ceux d'entre vous ayant joué à "Dead Rising 2", on retrouve ici très précisément le même genre "d'humour", avec le coté décalé des armes dénichées par les personnages pour tenter de survivre (allant du simple couteau de cuisine à la tronçonneuse, et passant par la massue médiévale), ou encore les rebondissements improbables, etc... Bref, j'ai adoré et je dirais même que ce troisième volet est, en ce qui me concerne, le meilleur des trois.

Abandon de la caméra à l'épaule, scénario de folie, personnages dégantés... Tout simplement le meilleur volet de la série à ce jour.

Coté technique, Cinéart nous livre ici un master Full HD 1080p d'exception, affichant des contrastes fabuleux, une définition irréprochable et un encodage sans faille. Le début du film (caméra à l’épaule) est logiquement moins précis et plus granuleux, mais dès qu'on passe au format cinéma 2.35, le spectacle prend alors une toute autre dimension. Nos rétines en prennent plein la vue et on adore ça. Un apport HD tout simplement jubilatoire. Constat semblable en ce qui concerne les pistes audio, livrées en DTS HD Master Audio 5.1 (VO et VF). La version originale et la version française font ici jeu égal et termes d'immersion, de dynamique et d'ampleur. Doublage FR impeccable.

Pour ce qui est des bonus, on trouve ici un module making of d'une vingtaine de minutes, revenant sur le tournage et ponctué de diverses interventions, du réalisateur, scénariste et du casting. Un lot de scènes coupées au montage est également présent (22') ainsi que plusieurs bandes annonces promotionnelles, dont celle du film.


Si comme moi vous craigniez que la série s'essouffle, [REC3] Genesis lui offre réellement un second souffle et réussit à renouveler un genre qui n'avait plus grand chose à nous offrir. Second degré et mise en scène irréprochable en font même, pour moi, le meilleur chapitre de la trilogie. Coté technique il n'y a ici rien à dire, ce Blu-ray est un modèle du genre. La section bonus ne déborde pas mais assure néanmoins le minimum syndical.

1 commentaires:

Ca me tente bien. Je vais passer au Media Markt pour me matter ça ce soir, je le sens bien :)

Publier un commentaire