8 mars 2013

[Review] "Metal Gear Rising Revengeance", le test PS3

Metal Gear Rising: RevengeanceKONAMI
Disponible dès le 21 février 2013 sur PS3 et 360 et PC -- Test effectué à partir d'une version review.

Dans un futur proche, la technologie des cyborg est devenue monnaie courante dans la société. Trois années se sont écoulées depuis l'effondrement du système des Patriotes qui avait sécrètement contrôler l'équilibre du pouvoir mondial dans l'ombre. Cependant, la paix reste insaisissable. La diffusion de la technologie cybernétique a déclenché l'instabilité mondiale et de nombreux conflits. De larges Compagnies Militaires Privées, ou CMP, qui avaient été soutenues et contrôlées par les Patriotes se sont effondrées, produisant d'innombrables groupes criminels à l'origine de larges organisations mafieuses. Ces entreprises militaires renégates qui utilisent la technologie cyborg, sont devenues de plus en plus perturbatrices, changeant les gouvernements à volonté.

En tant que membre de la CMP de maintien de la paix "Maverick Secutiry", Raiden ne vit que pour protéger et sauver des vies. Mais comme le monde plonge plus profondément dans la guerre chaque jour, la seule voie qui pourra le mener vers l'avant passe par la résolution de son passé en tranchant tout ce qui se dresse sur son chemin..
.


Metal Gear Rising Revengeance est le résultat de l'association de deux équipes reconnues mondialement, Kojima Productions et PlatinumGames. Hideo Kojima, père spirituel de la saga "Metal Gear", n'a pas directement participé au développement (et c'est une première), mais a toujours soutenu ce projet et est aujourd'hui à la tête de la campagne de promotion ayant parcouru le globe afin de présenter ce premier spin-off de la saga. Metal Gear Rising Revengeance c'est aussi une toute nouvelle expérience, associant les meilleurs éléments d'un excellent jeu d'action à une narration épique, marque indéniable de la franchise Metal Gear depuis ses débuts (bien qu'un peu confuse parfois). L'occasion parfaite pour confier les commandes à un nouveau héros, Raiden, qu'on avait déjà pu incarné dans Metal Gear Solid 2 sur PS2, et croisé dans Metal Gear Solid 4 sur PS3. Cette fois Raiden est ici seul à l'affiche, et du coup la saga prend une direction inédite, celle de l'action pure et dure (avec un zeste d'infiltration encore tout de même, même si cela reste négociable la plupart du temps, et même négligeable dans la globalité). Ponctuellement vous pourrez aussi vous mettre dans la peau de personnages atypiques, mais je n'en dirai pas plus pour ne pas gâcher la surprise lors de votre progression.

On est très vite captivé par ce nouveau Metal Gear, qui n'a finalement plus rien à voir, ou si peu, avec ses prédécesseurs. Une direction "action" voulue et assumée par les développeurs et cautionnée par Hideo Kojima. Metal Gear plaira à présent davantage aux fans de scoring, plus qu'aux joueurs recherchant l'adrénaline d'une infiltration maitrisée. Boucler l'aventure une première fois vous demandera une petite dizaine d'heures (cinématiques incluses), et l'appel d'un second run ne sera sans doute pas pour vous déplaire, sachant que plus vous aurez de rang "S", plus vous débloquerez d'extras (costumes, armes diverses etc...). Les missions "VR Training" offrent quant à elles un plus appréciable, avec là aussi quelques bonus à récupérer. Ces dernières se débloqueront au fur et à mesure de votre progression en dénichant les items correspondants, cachés dans les différentes zones du mode Histoire.

Si vous l'ignoriez, sachez enfin qu'une édition collector incluant une figurine de Raiden en armure blanche a été proposée pour la sortie du jeu, mais cette dernière est à présent épuisée (sur PS3 tout du moins).


●  un gameplay efficace
●  visuellement très plaisant
  mode VR Training
  nombreux bonus à récupérer
  maitriser le sabre est jouissif!
  scénario décevant
  trop de bla bla inutiles...
  peu de vraies surprises
  infiltration anecdotique
  durée de vie trop courte

0 commentaires:

Publier un commentaire