3 oct. 2013

[Review] "Curse of Chucky", le test Blu-ray

Quand un étrange paquet contenant une poupée arrive chez Nica, elle n'y prête pas particulièrement attention. Elle l'offre d'ailleurs à sa jeune nièce, pensant lui faire un beau cadeau. Mais quand des événements meurtriers se produisent, elle commence à suspecter, à raison, ce jouet d'en être responsable. Ce qu'elle ignore, c'est que Chucky est bien déterminé à finir le travail commencé 20 plus tôt...

La poupée meurtrière est de retour... Chucky revient des années après "Le fils de Chucky" - une perle (lol) - pour tenter de séduire à nouveau ses fans, et éventuellement de convaincre au passage la nouvelle génération, qui ne le connaît pas encore. La recette reste la même, avec un départ tout en douceur et un final bien sanglant. Les effets ont heureusement évolués, et notre hideuse poupée en devient de plus en plus terrifiante. Pas d'images de synthèse ici semble-t-il (d'après les bonus tout du moins), mais bien des animatroniques d'un incroyable réalisme. Un conseil, ce film n'est à ne surtout pas montrer à vos enfants, sous peine de devoir investir ensuite une jolie fortune en pédopsychiatres et autres thérapeutes pour bambins. Malgré le fait que le genre ne se renouvelle guère et que le scénario ne réserve aucune véritable surprise, certains passages suscitent néanmoins une furtive pointe de stress chez le spectateur, mais rien de bien mortel tout de même. Sachez également que les épisodes précédents sont eux aussi disponibles en HD dès à présent, et que vous pouvez donc vous repasser Chucky en intégralité et en HD si vous le souhaitez (avant d’enchaîner bien sur sur ce chapitre, final?).

Coté technique, il n'y aura là par contre rien à dire, Universal nous proposant un Blu-ray d'excellente tenue, aussi bien du coté de l'image que des pistes sonores. Visuellement on appréciera le rendu HD probant, affichant une définition séduisante et des contrastes sans faille. Rien à dire non plus du coté de l'encodage, c'est là aussi parfait. En ce qui concerne les pistes audio, la version originale DTS HD Master Audio 5.1 assure logiquement le spectacle, offrant une immersion totale. On ne pourra pas reprocher à "Curse of Chucky" de ne pas tout faire pour plonger le spectateur au cœur du spectacle. La version française est quant à elle livrée en DTS 5.1. Cette dernière est parfois plus conventionnelle, mais offre cependant une belle immersion également, avec une exploitation séduisante des surrounds et de l'espace en général. Doublage FR convaincant, mais VO plus angoissante, sans aucun doute.

VERDICT : La recette n'a guère changé mais l'esthétique a par contre évolué. Cela ne bouleverse pas la donne, mais apporte malgré tout un plus à l'immersion, qui vacille complètement quand on replonge, sans nostalgie, dans les précédents films (qui ont franchement mal vieilli). Les novices découvriront au moins Chucky dans les meilleures conditions, c'est déjà ça. Coté technique, rien à reprocher ici, image et pistes sonores se montrent redoutables. Pour ce qui est des bonus, vous trouverez divers modules revenant sur les coulisses. Globalement instructifs, on y découvre entre autres que les séquences tournées avec Chucky ne le sont pas en images de synthèse mais bien avec un robot (pour la plupart). Vous trouverez également dans les extras diverses scènes coupées, un bêtisier, ainsi qu'une comparaison film/storyboard.
CURSE OF CHUCKY, disponible dès le 16.10 en Blu-ray et DVD chez Universal.

1 commentaires:

Moi ce qui m'amusait beaucoup dans la saga, c'était l'humour noir, s'il n'y a pas ça, cela ne m'interesse pas, j' les ai touts vu, sauf celui là !

Publier un commentaire