24 oct. 2014

[Review] Bayonetta 2, le test (Wii U)

BAYONETTA 2 | Nintendo
Disponible dès le 31.10.2014 sur WiiU -- Test effectué à partir d'une version dématérialisée.

Née d'une union interdite entre les Sages de Lumen et les Sorcières d'Umbra, la sorcière toute puissante Bayonetta voyage d'un passé lointain à nos jours. Avec son style de combat gracieux et ses pouvoirs magiques inégalés, elle a le don de captiver et de terrifier ses ennemis dans leurs derniers instants...

La sorcière est de retour, exclusivement sur WiiU cette fois, avec pour l'occasion une nouvelle coupe de cheveux (courts) et des flingues de couleur bleue (et non plus rouges...). Mais ce ne sont pas là les seuls changements depuis Bayonetta premier du nom, fort heureusement. Pesant tout de même la bagatelle de 14,7Go en version dématérialisée (pensez donc à faire de la place sur le HDD de votre WiiU ou d'y adjoindre un stockage externe USB de capacité suffisante si vous souhaitez télécharger ce titre), on sait directement que ce sera du lourd, et on trépigne donc, d'autant plus, d'impatience d'y mettre le pied. Et en effet, les choses se montrent directement de taille pharaonique, avec dès les premiers niveaux des combats colossaux face à des boss énormes. Le ton est donné, Bayonetta 2 va vous en mettre plein la vue! Une chose est certaine, les développeurs de chez Sega s'en sont donné à cœur joie sur ce projet, pour le plus grand plaisir des joueurs bien entendu.

Trois niveaux de difficulté sont ici proposés, et vous pouvez également décider d'activer un mode "automatique", grâce auquel les combos se feront quasiment tout seul en appuyant simplement à répétition sur les touches correspondant aux pieds, poings et pistolets (le quatrième bouton servant au saut). Une jauge se remplit alors durant vos enchainements, permettant de déclencher une super attaque en appuyant sur L1 une fois la jauge pleine. Autant être clair, les démons ne résistent pas longtemps à la divine Bayonetta dans de telles conditions. Des QTE apparaissent aussi de temps à autre, souvent pour exécuter une action "finish". Ces dernières peuvent dans certains cas opérer en duo avec un autre personnage (suivant la situation). Le jeu est découpé en chapitres, et chacun de ces chapitres en séquences, après lesquelles vous êtes évalués. L'objectif étant bien sur de décrocher à chaque fois l'or afin de remporter un maximum de points et de bonus. Une fois le niveau intégralement bouclé, vous serez là aussi évalué puis récompensé par une statuette d'or, d'argent ou de bronze, suivant votre moyenne. Un bestiaire sera répertorié dans votre grimoire, de manière systématique dès que vous croiserez la route d'une nouvelle créature. Même si la WiiU n’intègre pas de trophées comme sur consoles Playstation et Xbox, différents chalenges sont néanmoins ici à remplir. Ces derniers débloquant diverses récompenses au fil du jeu.

La prise en main est excellente, même si la tablette WiiU n'est pas toujours la solution la plus ergonomique pour effectuer les meilleurs combos. Une prise en main tactile est ici néanmoins possible, avec l'utilisation du stylet. Une alternative plaisante mais qui impose de ne regarder que l'écran de la tablette durant tout le jeu. Ce qui est franchement dommage vu le rendu général, très correct, que le jeu propose sur écran HD. Vous l'aurez compris, le bilan de ce Bayonetta 2 est plutôt très positif. Mon petit doigt me dit même que Nintendo tient là un excellent cru qui risque fort de faire vendre des WiiU en grand nombre en fin d'année. Un belle exclu en tous les cas, à coté de laquelle les amateurs de DMC-likes ne doivent assurément pas passer. Je terminerai en vous rappelant, pour ceux qui l'ignoreraient, que le jeu Bayonetta est inclus dans les versions boites de Bayonetta 2. L'occasion de refaire (ou de découvrir) le première opus au passage.

VERDICT
Je ne vais pas tourner autour du pot, il n'y a pas grand chose à reprocher à Bayonetta 2. Le titre propose un chalenge garanti, un visuel stylé, une héroïne charismatique et un fun constant. Malgré ça, quelques petits détails viennent entacher notre plaisir de jeu, comme l'absence de doublage FR par exemple, le jeu ne nous offrant qu'un choix entre anglais et japonais malheureusement (les textes et menus sont quant à eux bien en français, soyez rassurés). Il est du coup parfois difficile de suivre les délicieux jeux de mots de la belle en pleine action. On pourra également regretter que le scénario soit ici totalement secondaire, et que seul compte l'action et le scoring. Un choix qui plaira sans doute à bon nombre, mais qui risque peut-être d'en lasser d'autres sur la durée, faute de moteur scénaristique. Enfin, même si le Wii-U-Gamepad est proposé en tant que manette tactile avec son stylet, on aurait apprécié que cet accessoire soit davantage exploité dans le jeu, lors de certaines attaques spéciales par exemple, ou lors de phases spécifiques. La maniabilité à la manette Wii U Pro s'est d'ailleurs révélée plus adaptée. Sans surprise. Tout ceci reste néanmoins peu de chose face au jeu pris dans sa globalité, qui se montre généreusement addictif, et c'est bien là l’essentiel.
15/20
 

1 commentaires:

Cette nouvelle édition de Bayonetta me tente beaucoup. J’ai déjà joué à Bayonetta 1 et j’ai apprécié. Mais d’après ce que vous dites là, il y a pas mal de changement, dans le bon sens du terme bien évidemment. Notamment, sur la couleur de l’habit de notre jolie Bayonetta :) Est-ce qu’il serait possible de télécharger le jeu sur un Iphone ? Et si c’est le cas. Y a-t-il un lien que vous pouvez me conseiller ?

Publier un commentaire