26 mai 2015

[Review] The Witcher 3: Wild Hunt, le test PS4

THE WITCHER 3: WILD HUNT | Bandai Namco
Disponible dès le 19.05.2015 sur PS4, XONE et PC -- Test effectué à partir d'une version éditeur.

Jeu de rôle à monde ouvert situé dans un univers fantastique où le moindre choix peut avoir des répercussions profondes, The Witcher III: Wild Hunt vous propose d'incarner un chasseur de monstres nommé Geralt de Riv, parti à la recherche de sa fille dans un vaste monde rempli de créatures dangereuses, de cités marchandes, d’îles inexplorées, de cols montagneux vertigineux et de grottes oubliées à explorer...

Sans aucun doute, il y a des jeux qui comptent plus que d'autres dans la vie d'un gamer, et sans trop vouloir m'avancer, je pense que The Witcher 3 Wild Hunt fait partie de ceux-là. Très attendu (à juste titre) par la communauté depuis son annonce et les diverses présentations/bandes annonces ayant jalonnées notre quotidien depuis bien des mois maintenant, The Witcher 3 arrive donc (enfin) tel le messie pour bon nombre d'entre nous, clairement en manque de RPG (occidental) et d'aventures d'envergure sur nos consoles Next Gen et PC. Alors TW3 remplit-il son contrat et comble-t-il toutes nos attentes? Il est à présent temps de lever le voile sur ce titre, qui deviendra à n'en pas douter une icône dans son genre, tant CD Projekt Red vient de placer la barre haut. Les autres studios n'ont qu'à bien se tenir! Oubliez tout ce qui faisait l'univers du RPG jusqu'alors et faites place à The Witcher 3 Wild Hunt, le nouveau seigneur en la matière.

Cette introduction est certes dithyrambique et probablement un peu prétentieuse trouveront certains, mais vous allez vite comprendre qu'elle n'est en rien exagérée, bien au contraire. Nos attentes placées en TW3 étaient énormes, et du coup nos craintes de voir nos espoirs en partie déçus aussi, mais au final le jeu se montre incroyablement fidèle à l'image que l'on avait pu s'en faire. Un monde ouvert impeccablement maitrisée, une durée de vie monumentale, une direction artistique exemplaire, une réalisation sans la moindre écorchure (ou presque), et une incroyable profondeur de gameplay. Sans oublier des mécanismes scénaristiques où vos choix, aussi anodins semblent-ils, auront des conséquences majeures sur la suite de votre aventure (*). Un ensemble quasi sans faille donc, apte à combler toutes vos attentes, et certainement bien plus encore. CD Projekt Red a véritablement su développer son concept jusqu'à son paroxysme, pour en faire le mètre étalon dont tout le monde osait à peine rêver. Décryptage.




Proposer un RPG en monde ouvert, le défis était loin d'être simple pour les développeurs de chez CD Projekt Red. Il a fallu tout d'abord imaginer ce monde, et puis surtout le remplir sans que cela ne soit du vulgaire "remplissage" (comme on le constate parfois avec d'autres jeux employant aussi le concept du monde ouvert). Un challenge pas évident, si on tient en tous cas à ce que le joueur ne se lasse pas des quêtes secondaires, parfois (pour ne pas dire souvent) répétitives et ennuyeuses dans certaines productions du même genre. Et bien l'une des prouesses de TW3 est justement de réussir cet exploit en proposant des quêtes annexes tout aussi prenantes que la trame principale du récit. Des quêtes souvent liées à cette dernière d'ailleurs, et qui sont, bien qu'optionnelles, autant d'éléments indissociables et complémentaires à votre aventure. Des missions secondaires qui tentent aussi de ne pas être répétitives et qui apportent de manière individuelle de petites touches de diversité à votre périple.

Coté scénario, comme nous le faisons habituellement, nous ne vous dévoilerons rien de plus que ce que le synopsis du jeu (en début d'article) ne vous dit. Sachez néanmoins que bien des rebondissements vous attendent et que votre aventure sera, à plus d'un titre, mémorable, soyez-en certains. Vous croiserez la route de bien du monde (dont d'anciennes connaissances si vous faites les bons choix de dialogues...), qui modestement ou plus implicitement vous feront avancer et progresser. A la fois dans votre quête bien sûr, mais aussi de façon plus personnelle, dans votre apprentissage par exemple. TW3 regorge de petits (ou de grands) moments délicieux, qui laisseront indéniablement, d'une manière ou d'une autre, une trace dans votre parcours de sorceleur.



La richesse de The Witcher 3 Wild Hunt vient aussi des possibilités et idées que le jeu propose en annexe, à coté des missions principales et secondaires. Vous apprendrez l’alchimie, devrez traquer des bêtes pour empocher la prime, collecter des matériaux et schémas pour améliorer votre inventaire, prendre soin de votre arbre de compétences, ou encore découvrirez les règles du jeu de Gwynt : un jeu de carte aux règles plutôt simples en apparence, mais dont les parties peuvent se révélées diablement disputées si votre adversaire en maitrise l'art ancestral. Attention qu'un trophée lié à l'obtention de toutes les cartes de Gwynt présente (de base) dans le jeu peut facilement être manqué si vous ne profitez pas de chacune des occasions qui vous est donnée de jouer une partie. La durée de vie peut ici facilement quadrupler (au bas mot) si vous prenez la peine de vous attarder un temps soit peu dans les villages et villes traversés, de dialoguer avec un maximum de monde, de lire tous les documents, d'accepter les missions et quêtes optionnelles qui vous sont proposées, etc... En ligne droite, vous devriez pouvoir boucler l'aventure en une vingtaine d'heures approximativement (en traçant tout du long). Mais sachez que ça serait du pur gâchis, car cela signifierait que vous seriez passé à coté de l’essence même du jeu, la liberté qui vous est offerte de parcourir cette étendue immense et d'aller à la rencontre de l’inattendu.

En guise de prologue, TW3 vous propose un copieux tutoriel qui s'étendra durant les premières heures de jeu. Mise en situation de déplacement tout d'abord (marcher, courir, grimper...), puis de maniement d'armes (coup normal, fort, garde, contre, esquives...) et autres compétences plus mystiques (onde répulsive, attaque de feu, protection...), avant d’apprivoiser votre fidèle monture en vous lançant pour de bon dans l'aventure. Régulièrement de nouvelles données viendront s'ajouter à votre manuel. Prenez bien le temps de vous familiariser avec chaque nouvelle compétence ou aptitude. Ne négligez jamais les conseils qui vous sont donnés (y compris lors des phases de loading), vous pourriez en avoir besoin à un moment ou à un autre. Pour les plus téméraires, sachez que plusieurs niveaux de difficultés sont proposés dès le départ, afin que chacun puisse apprécier l'aventure comme il l'entend. Votre choix déterminera, entre autres, votre capacité à recouvrir d'une blessure (grâce à la méditation par exemple). Faites donc le bon choix en début de partie, et sachez que vous ne pourrez en changer par le suite (sauf en recommençant une partie). Enfin, le jeu ne manquera pas de vous faire savoir si votre adversaire (ou une mission) n'est pas à votre portée pour l'instant, en affichant une significative tête de mort rouge. Là aussi à ne pas négliger.





Impossible de ne pas aborder l'aspect technique dévoilé par The Witcher 3 Wild Hunt. A moins que vous ayez un PC haut de gamme équipé d'une carte Nvidia de dernière génération, c'est assurément sur Playstation 4 que vous vivrez la plus belle expérience avec TW3. Et quand je parle du coté "supérieur" de la version PC, les différences entre PS4 et PC sont relativement minces en fin de compte (la version Xbox One étant quant à elle légèrement en dessous, n'affichant que du 900p natif, contre du 1080p natif sur PS4 et PC). C'est là qu'on se rend compte que les équipes de CD Projekt Red ont fait un travail d'optimisation remarquable. Il est néanmoins essentiel que vous ayez installé le patch Day One, et ce quelque soit le support sur lequel vous jouez. Ce patch apporte un meilleur framerate sur PS4 et améliore également ponctuellement certains éléments esthétiques (aussi bien sur PS4 et Xbox One, mais aussi sur PC). En terme de rendu, on est ici en face d'un jeu tout simplement splendide. Effets de lumière grandioses, textures magnifiques, animations irréprochables, monde ouvert crédible et vivant, bref il est bien difficile de prendre TW3 à défaut. Les plus tatillons diront (en ils ont raisons) que les animations des cheveux sont moins jolies/naturelles sur consoles que sur PC, et que la distance d'affichage est un peu moins grande aussi. On constatera également ci et là un affichage tardif de certaines textures ou éléments de décors, ainsi que des temps de chargement fort longs après un décès par exemple (une bonne minute parfois), ou encore quelques rares bugs. Néanmoins, pas de quoi crier au scandale vu la richesse et la maitrise globale dont fait preuve le jeu dans son ensemble.

Deux points encore sur lesquels je tenais à m'exprimer avant de vous laisser avec ma conclusion. Le premier concerne le doublage. Que vous optiez pour le jeu en français (par défaut si votre console est localisée en français) ou pour la version anglaise (paramétrable via les options du jeu, tout comme le choix des sous-titres d'ailleurs), chacune des deux versions est ici fabuleuse et vous offrira un voyage inoubliable (en 5.1 qui plus est si votre console est branchée sur un ampli).

(*) Enfin, et ceci n'est pas toujours le cas donc mérite vraiment d'être souligné, comme je vous le disais déjà plus haut les choix que vous ferez dans The Witcher 3 Wild Hunt auront de réelles conséquences sur la suite de votre aventure. Dans les nombreux dialogues du jeu, une phrases choisie plutôt qu'une autre peut véritablement faire basculer l'aventure. Vous croiserez ainsi la route de certains personnages ou pas, vous en verrez mourir d'autres ou pas, et tout ceci influencera également considérablement la fin du jeu sachez-le. Pour ceux n'ayant pas joué aux deux précédents volets de la saga, je pense tout particulièrement aux joueurs Playstation 4, le jeu vous proposera en début de partie de "simuler une sauvegarde". Cette dernière, loin d'être anodine, au travers de quelques questions qui vous seront posées à un certain moment, influencera concrètement certaines de vos missions et même, en partie, la conclusion de votre aventure.


Une toute dernière chose pour vous signaler (ou vous rappeler) que le jeu est aussi proposé en édition collector limitée (+/- 150€) incluant une superbe statuette de Geralt tuant un Griffon, ainsi que, entre autres, un somptueux artbook de 200 page, intégralement en français! Là aussi la chose étant plutôt rare, ça méritait bien d'être souligné.

VERDICT
Après avoir lu l'intégralité de cet article, vous devez logiquement vous douter que la note ne peut qu'être excellente. Un monde ouvert impeccablement maitrisée, une durée de vie monumentale, une direction artistique exemplaire, une réalisation sans la moindre écorchure (ou presque), et une incroyable profondeur de gameplay. Un ensemble quasi sans faille donc, apte à combler toutes vos attentes, et certainement bien plus encore. CD Projekt Red a véritablement su développer son concept jusqu'à son paroxysme, pour en faire le mètre étalon dont tout le monde avait rêver. The Witcher 3 Wild Hunt sur PS4 s'impose tel un incontournable à coté duquel aucun amateur de RPG ou d'aventure épique ne peut passer. Ce serait tout simplement impardonnable!

0 commentaires:

Publier un commentaire