21 mai 2015

[Review] Wolfenstein: The Old Blood, le test PS4/Xbox One

WOLFENSTEIN: THE OLD BLOOD | Bethesda
Disponible dès le 19.05.2015 sur PS4, One et PC -- Test effectué à partir d'une version éditeur.

En 1946, les Nazis sont sur le point de remporter la Seconde Guerre mondiale. Afin de renverser la situation, B.J. Blazkowicz doit partir pour une mission épique en Bavière.
Dans la première partie - Rudi Jäger et la tanière des loups - B.J. Blazkowicz affronte un gardien de prison fou alors qu'il tente de pénétrer dans le château de Wolfenstein pour y dérober les coordonnées de la base du général Strasse.
Dans la deuxième partie - Les sombres secrets de Helga von Schabbs - notre héros explorera la ville de Wulfburg toujours à la recherche des coordonnées pour trouver Strasse. Il y découvrira un archéologue nazi obnubilé par ses recherches déterre d'anciens et mystérieux artéfacts aux pouvoirs maléfiques...

Proposé sous la forme d'un DLC "stand alone", comprenez du contenu additionnel ne nécessitant pas le jeu original pour pouvoir être joué, Wolfenstein: The Old Blood fait suite à Wolfenstein: The New Order, dont nous vous avions présenté notre test PS4 il y a quasiment un an jour pour jour de ça. Disponible sur Playstation 4, Xbox One et PC, en version dématérialisée ainsi qu'en version boite, et surtout vendu à moins de 20€, cet add-on a de quoi attirer l'attention, et en particulier celle des joueurs ayant tout spécialement apprécié l'aventure proposée par Wolfenstein: The New Order, dont je fais bien sûr partie. Ce test fut donc l'occasion pour moi de renouer avec l'agent B.J. Blazkowicz, et de casser du nazi à nouveau. Il est important de préciser qu'il n'est pas nécessaire d'avoir joué le jeu original sorti en 2014 pour se lancer dans The Old Blood, car les faits sont ici antérieurs à ceux racontés dans The New Order. Ça se déroule donc avant.

Tout comme son prédécesseur, Wolfenstein: The Old Blood est un FPS (jeu de tir à la première personne) d’action/aventure. Cette nouvelle aventure est divisée en 8 chapitres sur 2 histoires interconnectées. Comme je vous le disais plus haut, il s'agit ici de la pré-quelle à Wolfenstein: The New Order et ce chapitre additionnel en conserve tous les éléments qui ont fait le succès de l’œuvre du studio MachineGames. Attendez vous donc une fois encore à des scènes épiques, des affrontements costauds, le tout ficelé par un scénario tenant la route (bien que forcément un peu léger, pour ne pas dire secondaire, vous vous en doutez).

Au registre des nouveautés, on trouve ici de toutes nouvelles armes inspirées du matériel nazi comme le fusil à verrou, le fusil à pompe de 1946 ou encore le Kampfpistole lance-grenades. Tout un tas de nouveaux ennemis fait également son apparition, comme les légions de super-soldats, les troupes de choc d'élite, les drones, ainsi que les pires abominations nazies... zombies! (oui, ils ont osé...)



Techniquement, il est difficile de faire ici la fine bouche, le jeu étant strictement le même visuellement qu'il était lors de sa sortie initiale. C'est globalement soigné et joli, sans néanmoins aller jusqu'à s'extasier. Cela dit, malgré l'année écoulée, le rendu tient encore bien la route sur les consoles de nouvelle génération.

On retiendra au final une durée de vie correcte, un joli partage entre action et infiltration, pas mal de diversité dans les décors et les moyens d'aborder les différents objectifs, ainsi qu'un brin d'humour non négligeable. Il est par contre dommage que la conclusion ne fut pas, comme dans The New Order d'ailleurs, plus soignée. C'est malheureusement la chose que l'on retiendra une fois l'aventure bouclée.

VERDICT
Après l'excellent Wolfenstein: The New Order, cette "suite" (antérieure à l'épisode The New Order cependant) proposée en stand-alone et nommée Wolfenstein: The Old Blood, prolonge efficacement tout le bien que l'on avait pensé de son ainé il y a un an de ça (quasiment jour pour jour). Offrant une durée de vie honnête (comptez environs 6-8 heures pour le boucler une première fois suivant la difficulté choisie), apportant quelques nouveautés d’armement et de bestiaire, un ton humoristique délicieux, des quêtes à relevées et guidées par les trophées ajoutés, sans oublier un coté défouloir jouissif, il est dès lors incontestable que Wolfenstein: The Old Blood saura à son tour vous séduire si vous aviez apprécié l'aventure The New Order.

0 commentaires:

Publier un commentaire