15 juin 2015

[Review] The Elder Scrolls Online: Tamriel Unlimited, le test PS4

THE ELDER SCROLLS ONLINE: TAMRIEL UNLIMITED | Bethesda
Disponible dès à présent sur PS4, XONE et PC -- Test effectué à partir d'une version éditeur.

The Elder Scrolls Online se place chronologiquement environ 1 000 ans avant les évènements de The Elder Scrolls V: Skyrim et de l'Enfant de dragon, et juste avant l'ascension au pouvoir de Tiber Septim, le premier Empereur de Tamriel. Trois alliances rivalisent pour la suprématie et le contrôle du continent. Mais tandis que ces puissances ennemies s'affrontent pour le contrôle de la Cité Impériale, qui leur assurera la domination de Tamriel, des forces obscures sont en marche vers la destruction du monde...

Après une version PC sortie il y a plus d'un an déjà et un modèle économique ayant effectué une virage à 180° depuis (le jeu ne nécessite plus aujourd'hui un abonnement payant pour pouvoir y jouer), The Elder Scrolls Online (TESO) arrive enfin sur consoles. Nous ne reviendrons pas ici sur le concept même de TESO, son histoire/background ou encore ses forces et ses faiblesses déjà développées dans notre test de la version PC (voir notre test de la version PC). Nous allons ici aborder essentiellement la version Playstation 4 qui nous intéresse tout particulièrement, et faire logiquement le parallèle avec son homologue sur PC sortie en 2014.

Ce fut déjà souligné lors de notre test de la version PC, mais The Elder Scrolls Online Tamriel Unlimited, bien qu'identifié tel un MMORPG (RPG multi-joueurs pour faire court), s'apparente davantage à un RPG solo -- voire coop -- dans bien des aspects de son univers et gameplay. Il est en effet tout à fait possible de parcourir le jeu seul, sans adhérer au principe des groupes et autres communautés auxquelles le jeu vous incite pourtant à contribuer. Les joueurs choisissant de traverser Tamriel ainsi passeront inévitablement à coté de certaines choses et se lasseront aussi certainement plus vite que les autres, d'autant que le scénario n'est pas ici véritablement captivant, durant les premières heures de jeu du moins. Reste donc à voir jusqu'à quel point vous allez accrocher à cet univers et surtout avec quelle philosophie de jeu vous souhaitez parcourir ces lieus.





Coté prise en main, ce qui était considéré comme un point faible sur PC (avec un nombre de raccourcis limités, des menus pas forcément pratiques au clavier ou à la souris etc...) devient du coup un avantage sur consoles. En effet, les dévelopeurs avaient intelligemment anticipé la venue des versions PS4 et Xbox One, et donc déjà travaillé sur une prise en main commune dans l'interface PC. Et donc, cela fonctionne plutôt bien DualShock 4 à la main, avec une ergonomie fonctionnelle. Les joueurs consoles apprécieront, pendant que les puristes PC maudiront cela.

Si vous optez pour une version "multi-joueurs" dans TESO sur PS4, vous serez alors confronté obligatoirement à l'enfer (le mot n'est pas trop fort) des conversations indigestes se confondant les unes aux autres et ressemblant en fin de comptes à un indescriptible brou-ara, quasiment impossible à gérer. Une des raisons pour laquelle j'ai souvent opté pour une découverte en solo, loin des attroupements. En effet, pas de canal de discussion écrit dans le version console de The Elder Scrolls Online Tamriel Unlimited.




Bien sûr, depuis la version PC parue en 2014, The Elder Scrolls Online a considérablement évolué. Le système de combat à tout d'abord subi une quasi refonte intégrale, avec aussi une révision du bestiaire, sans oublier la venue de nouvelles contrées, l'identification de guildes, personnalisation d'équipements (teintures des pièces par exemple), etc... Bref, si vous ya aviez gouté sur PC il se pourrait bien que cette version PS4 ne ressemble plus vraiment à celle que vous aviez connue il y a un an.

Visuellement (et techniquement de manière plus globale) par contre, le jeu n'a pas vraiment évolué avec son passage sur console PS4 et Xbox One, que du contraire serais-je tenté d'écrire. On ne peut pas ici véritablement parler de splendeur ou de textures affolant nos rétines. C'est souvent juste correcte, sans plus, et même souvent assez décevant pour un rendu Playstation 4. Final Fantasy XIV faisant mieux je trouve, dans un style similaire. On peut aussi souligner un affichage parfois tardif, voir même très tardif si on se focalise plus spécifiquement sur les arrières plans. Regrettable certes, mais pas rédhibitoire je vous l'accorde (quoique...).






Reste après tout cela d'énormes qualités bien entendu, comme une durée de vie colossale, des possibilités quasi infinies, une communauté énorme, et un potentiel non négligeable sur la durée bien sûr. Car il serait très surprenant que Bethesda ne nous propose pas de futures mises à jour et/ou DLC venant compléter (voir corriger) l’expérience actuelle en tenant compte des remarques et sollicitations des joueurs, comme l'éditeur à toujours su le faire jusqu'à présent.

VERDICT
Après plus d'une année d'attente, les joueurs PS4 (et Xbox One) vont enfin pouvoir découvrir The Elder Scrolls Online Tamriel Unlimited, ou la version (quasi) définitive de TESO, le MMORPG signé Bethesda, inspiré de l'univers du légendaire Skyrim. Si tout n'est pas ici parfait, avec un niveau technique plutôt faiblard et un rendu esthétique en-deçà de nos attentes, ou encore un coté multi-joueurs finalement optionnel pour qui voudra, TESO sur PS4 affiche néanmoins pléthore de qualités, avec une durée de vie colossale, quantité de détails et de personnalisations, un monde incroyablement vaste à découvrir, une communauté exigeante et active, une interface pensée pour la manette, et un potentiel à venir indéniable. Pour toutes ces raisons, les joueurs allergiques au jeu sur PC devraient ici se sentir à l'aise, et découvrir The Elder Scrolls Online Tamriel Unlimited dans des conditions tout à fait honorables sur leur PS4.

0 commentaires:

Publier un commentaire