27 juil. 2015

[Review] God of War Remastered, le test PS4

GOD OF WAR III REMASTERED | SCEE
Disponible dès à présent sur PS4 -- Test effectué à partir d'une version éditeur.

Armé de ses redoutables Lames du Chaos, Kratos doit restaurer son honneur et pour se faire affronter les créatures les plus sombres de la mythologie et anéantir tout ce qui s'interpose dans sa quête de destruction de l'Olympe, et du tout-puissant Zeus lui-même...

Alors que toute la communauté Playstation attendait l'annonce d'un God of War IV sur PS4, Sony a décidé de faire patienter encore un peu les fans en leur proposant d'abord une version remastérisée de God of War III, sorti en mars 2010 sur PS3, soit il y a plus de cinq ans déjà. Une annonce étonnante, tant la version PS3 était déjà grandiose et proposait une expérience de jeu quasi irréprochable. Cela dit, la mode étant aux ressorties "Remastered" sur les consoles de nouvelle génération, le choix d'une adaptation sur PS4 de GOW3 n'a finalement rien de bien surprenant. Et quand on voit le résultat, on se dit que l'idée n'était sans doute pas mauvaise en fin de comptes. L'occasion pour nous en tous cas de replonger dans ce classique du beat'em all, au meilleur de sa forme qui plus test sur PS4 avec cette version Full HD 1080p et 60fps, aux textures immaculées et à la fluidité irréprochable. Dommage cependant que Sony n'ai pas opté pour des cinématiques elles aussi rehaussées en 1080p.

Avant God of War III Remastered, il y avait God of War III...

Après deux premiers épisodes sortis sur Playstation 2, le chapitre final de la trilogie fut réservé à la PS3. Pour l’occasion, les développeurs de chez Santa Monica Studio n’ont pas lésiné pour mettre à profit les moyens offerts par la bête. Visuellement, GOW III fut une gifle sans comparaison. On s’émerveillait à chaque instant des décors, des animations, des affrontements à taille inhumaines auxquels on assistait. Les textures offraient quant à elles un rendu tout simplement impressionnant, et même inédit pour l'époque, on peut le dire. 40 Gigas étaient d’ailleurs nécessaires pour stocker l’intégralité des informations sur le HDD de la PS3. En 2010 les jeux aussi gourmands étaient plutôt rares, ne l'oublions pas. De plus, GOW III se distinguait aussi par une pré-installation inexistante et des temps de chargement invisibles une fois dans le jeu. Une véritable prouesse pour l'époque.

Pour ce qui est de l’aventure elle-même, le jeu débute précisément là où le second opus du Dieu de la guerre nous avait laissé. Je rassure néanmoins ceux n’ayant pas joué God of War I et II, la compréhension de l’histoire ne le nécessite aucunement. De ponctuels rappels viennent fournir des informations judicieuses si cela se montre nécessaire. Vous entamerez donc votre ascension de l’Olympe accompagné des Titans devenus vos alliés, mais serez brutalement freiné par Zeus en personne. Là, commencera réellement votre aventure. Vous devrez donc dans un premier temps récupérer vos armes et vos pouvoirs, avant d’en finir avec votre destiné et enfin pouvoir régler vos comptes. Nous n’en dirons d’ailleurs pas davantage, car il serait vraiment dommage de gâcher votre plaisir de quelque manière que ce soit.







Au-delà des graphismes et d’un scénario parfaitement léché, God of War III c’est aussi et surtout une maniabilité exemplaire, des niveaux d’anthologie, des affrontements gigantesques, et un plaisir de jeu sans égal, resté parfaitement intacte avec cette version "Remastered" sur PS4. Proposant une difficulté idéalement dosée (4 niveaux s'offrent à vous, de facile à très difficile), le jeu ne devrait ainsi pas frustrer les joueurs plus que nécessaire. Alternant les phases de combats de masse, les duels titanesques et divins, et quelques énigmes pour enfin pouvoir se poser, le rythme est véritablement idéal. Le dernier tiers défilera quant à lui à toute allure, en nous réservant au passage quelques belles surprises… mais chute, j’en ai peut-être déjà trop dit.

Tout comme ce fut le cas sur PS3, la prise en main de cette adaptation 1080p/60fps sur PS4 livre une maniabilité exemplaire. Aucune crainte à avoir de ce coté là. Tout est fluide et instinctif. Les coups sont d’une grande simplicité, et chaque arme réserve son lot de magie, d’enchainements et d’améliorations. La prise en main générale du personnage ne présente elle non plus aucun souci, mis à part peut-être quelques sauts parfois délicats à cause d’angles de caméra mal placés. Mais ces derniers sont fort rares, heureusement.

Finir le jeu dans le niveau de difficulté par défaut (normal), vous demandera une dizaine d’heures environs. Les moins courageux pourront opter pour le mode facile, et les plus hardis pour l’un des deux niveaux supérieurs. Une fois l’aventure bouclée intégralement une première fois, vous aurez alors accès aux défis de l’Olympe, puis plus tard aux arènes de combat. Chacun de ces modes de jeu vous réservent un chalenge de taille, sachez-le. Vous aurez également accès à de nombreux extras, comme un making of très complet sur la réalisation du jeu, de nombreuses séquences vidéo, revoir la plupart des cinématiques, ainsi que de nouvelles tenues pour Kratos. God of War III Remastered propose également un mode photos inédit, malheureusement limité au niveau des angles de vue. A part ça, les versions Playstation 4 et Playstation 3 proposent très exactement le même contenu, jusqu'à la liste des Trophées, strictement semblable.

VERDICT
Même si l'aventure proposée par God of War III Remastered sur PS4 n'est en rien différente de celle vécue il y a 5 ans sur PS3, on se surprend à parcourir à nouveau avec toujours le même plaisir cette ascension de l'Olympe légendaire. Proposant aujourd'hui un rendu encore plus détaillé, une définition optimale et étincelante en 1080p, et une fluidité irréprochable en 60 images par seconde, GOW3 Remastered est assurément à ce jour la plus marquante des aventures du Dieu de la Guerre. Dommage cela dit que les cinématiques ne profitent pas elles aussi du 1080p. Quoiqu'il en soit, si vous n'y avez encore jamais gouté, ne vous privez surtout pas de ce plaisir, qui plus est pour une quarantaine d'euros. Si comme moi par contre vous aviez déjà bouclé GOW3 sur PS3, vous serez sans doute tenté d'y replonger malgré tout, et vous ne regretterez pas le voyage, c'est promis. Reste à présent à attendre la suite, dont on attend encore l'annonce officielle d'ailleurs.

1 commentaires:

J'adore surtout la phase avec Aphrodite ça doit être énorme miam ��

Publier un commentaire