9 sept. 2015

[Review] Mad Max, le test PS4

MAD MAX | Warner Bros. Games
Disponible dès le 04.09.2015 sur PS4, XONE et PC -- Test effectué à partir d'une version éditeur.

Mad Max propose un monde ouvert dans un univers post-apocalyptique où les voitures sont la clé de la survie. Le joueur incarne Max, un guerrier solitaire qui doit se battre pour survivre dans les Terres désolées, en affrontant à pied ou en voiture des gangs violents et haineux qui veulent prendre le contrôle du territoire. Après s'être fait voler son célèbre Interceptor, Max doit faire alliance avec un mécano étrange, mais plein de ressources, nommé Chumbucket pour construire le véhicule de guerre ultime, le "Magnum Opus"...

En pleine actu concernant le film Mad Max Fury Road - qui arrivera en Blu-ray (et DVD) dès le mois prochain chez WHV - voici venir une adaptation vidéo-ludique de la célèbre licence post-apocalyptique, sur nos consoles New Gen et PC. Étrangement assez discret en termes de promotion à coté d'autres grosses productions accaparant les espaces dans les médias spécialisés, Mad Max n'a pourtant pas à rougir face à ses concurrents, bien au contraire. On peut même ici parler d'une excellente surprise, qui se positionne, coté gameplay et ambiance, entre L'Ombre du Mordor et Batman Arkham Knight, teinté d'une pincée de GTA pour les grands espaces auxquels le jeu nous invite. Un assez joli mélange, vous en conviendrez.

Mais Mad Max se veut également singulier, puisant sa propre identité dans son coté "survie". Car c'est de ça qu'il s'agira ici, survivre dans ces vastes étendues désertiques, où trouver de l'eau, des ressources et du carburent devra toujours être votre principal objectif. Sans ça, vous ne pourrez pas venir à bout des clans et autres tirants semant la terreur sur ces terres où tout n'est que chaos et désolation, et où seule règne la loi du plus fort.





Pour y parvenir, vous devrez collecter un maximum de ferrailles. Ces éléments ramassés sur les cadavres de vos adversaires ou les épaves de leurs engins, ou bien encore dans des camps parsemant la map que vous aurez préalablement assaini, vous serviront à améliorer votre véhicule ainsi que les performances de votre personnage. Rapidement, vous vous rendrez compte qu'améliorer votre blindage, booster votre moteur, sécuriser votre châssis ou renforcer vos pneus, par exemple, seront bien utiles pour venir à bout des racailles peuplant les étendues que vous devrez traverser. Pour y parvenir, une seule solution: ramasser encore et encore plus de ressources.

Cette ferrailles est en fait la monnaie du jeu. Pour la dépenser, vous devrez vous rendre dans le menu dédié (via la touche option). De là, et suivant votre niveau, vous aurez accès à un certain nombre d'améliorations, de plus en plus couteuses bien sûr. Pour augmenter votre niveau, vous devrez en parallèle réussir le plus de défis possible. Ces derniers vous rapporteront d'ailleurs des pièces spéciales, qui pourront ensuite être dépensées pour affuter davantage certaines compétences ou aides diverses, comme améliorer votre barre de vie, récolter plus d'eau dans votre gourde, ou encore consommer moins d'essence par exemple. Il faudra là aussi être particulièrement judicieux en répartissant ces points spéciaux.

Améliorer Max, ses attaques au corps à corps ou ses armes, renforcer sa tenue (ou en changer), etc..., fonctionne exactement de la même manière que pour l'amélioration de la Magnum Opus. Vous devrez là aussi dépenser de la ferraille. Si au début de l'histoire vous devrez inévitablement booster ses compétences physiques pour vous éviter de mauvaises surprises lors de certains combats à mains nues, par la suite, ce sera sans aucun doute votre véhicule sur lequel vous devrez porter l'essentiel de votre attention, les combat sur route (sable) se révélant être rapidement redoutables, et donc sans pitié pour ceux n'y étant pas correctement préparés/équipés.











Coté prise en main, les choses ne seront ici pas très dépaysantes pour ceux ayant déjà gouté à d'autres titres similaires en provenance de chez Warner, avec des combat au corps à corps consistant la plupart du temps à bloquer (touche triangle) et contrattaquer directement (touche carré). Placer au passage un enchainement lourd, ou sortir son fusil à canon scié pour dégommer rapidement quelques adversaires plus téméraires est également vivement conseillé. Attention tout de même de ne pas trop abuser de votre calibre à cartouche, les munitions sont plutôt rares dans le jeu. Mieux vaut donc être économe, autant que possible.

En voiture comme à mains nues, la prise en mains est immédiate et intuitive. Accélérer avec R2, freiner avec L2, la touche croix pour la nitro et la touche carré pour dégommer latéralement les adversaires qui vous collent d'un peu trop près, vous avez là les bases. Mais le comportement de votre véhicule sera néanmoins affecté par les éléments avec lesquels vous déciderez de l'équiper. Un trop lourd blindage aura inévitablement des conséquences sur les performances de vitesse de votre bolide. Tout sera donc logiquement une question d'équilibre afin de conserver un ensemble optimal et compétitif sur la piste.






Il est à présent temps d'aborder le niveau technique de Mad Max sur PS4. Et bien là encore, on est ici plutôt en présence d'une assez bonne surprise. Le rendu est globalement superbe, et on est plongé dans l'ambiance dès la séquence d'introduction, assurément explosive. Les décors se montrent réussis, la distance d'affichage exemplaire, les visages remarquables d'expression et de vie, tout comme les tempêtes de sable d'ailleurs, superbement gérées (et totalement aléatoires). Les collisions ne manquent pas de punch et les effets de lumières se révèlent extrêmement réalistes. Bref, c'est de ce coté là un sans faute pour cette version PS4. Un très bon point aussi pour l'ambiance sonore, servie par une BO magistrale et un doublage original d'excellente facture. On regrettera néanmoins qu'aucune VF ne soit incluse. Il est parfois regrettable de passer à coté de certains dialogues car on doit se concentrer sur la route au lieu de lire les sous-titres (certains accents ou langages imposent en effet la lecture des sous titres... même quand on parle très bien anglais).

Enfin, terminons en signalant la présence d'un mode photos/vidéo, vous permettant de prendre de jolis clichés, d'y ajouter quelques effets sympas et de pouvoir ensuite frimer auprès de vos amis sur les réseaux sociaux.

VERDICT
Très loin de se contenter d'être le penchant vidéo-ludique du film Mad Max Fury Road (dont il ne s'inspire pas directement), Mad Max sur PS4 est avant tout un vaste open world post-apocalyptique nous offrant quantité de missions et de défis à remplir. Pas toujours très variée, certes, l'aventure se montre cela dit extrêmement copieuse et même par moments très exigeante, si on ne prend pas la peine de booster suffisamment son personnage ou son bolide dévastateur. Servi par une technique quasi irréprochable et par une ambiance diablement immersive, Mad Max est sans le moindre doute une excellente surprise qui offrira aux amateurs du genre un voyage de qualité, dans la parfaite lignée de L'ombre du Mordor ou encore Batman Arkham Knight.

0 commentaires:

Publier un commentaire