4 sept. 2015

[Review] Until Dawn, le test PS4

UNTIL DAWN | SPHE
Disponible dès le 28.08.2015 sur PS4 -- Test effectué à partir d'une version éditeur.

Dans une cabane perdue tout au fond d’une montagne, 8 amis vont rapidement découvrir qu’ils ne sont pas seuls et devront tenter de rester en vie… jusqu’à l’aube. Pris par la peur alors que les tensions au sein du groupe ne cessent d’augmenter, vous devrez prendre de nombreuses décisions qui seront souvent synonyme de vie ou de mort. Tous les codes du film d’horreur (un tueur en cavale, un groupe dans un lieu isolé, de nombreux retournements de situation, etc...) sont réunis pour rendre l’expérience inoubliable...

Très attendu par le cinéphile que je suis, Until Dawn s'est au final révélè être une fort agréable surprise et même à la hauteur des attentes placées en lui (tout en ne sachant pas exactement à quoi s'attendre en débutant l'aventure, je dois bien l'avouer). Jeu vidéo d'horreur aux codes plus cinématographiques que ludiques, mais offrant néanmoins un divertissement d'une réelle intensité, à plus d'un titre, Until Dawn bouleverse nos repères. En contre partie il s'agit aussi d'un titre tellement atypique qu'il fut vraiment difficile de l'évaluer. Très différent des jeux traditionnels ou des repères utilisés habituellement pour jauger un jeu vidéo, et puis surtout sans véritables équivalents auxquels être comparé. Ce test de Until Dawn fut donc, à bien des égards, un voyage hors du commun, que je m'en vais vous raconter (garanti sans spoilers!).

Certains lui trouveront des ressemblances avec Heavy Rain, à tort ou à raison, je vous laisserai en juger par vous même, mais je n'ai personnellement pas vécu les mêmes émotions face à Until Dawn que celles que m'avait procuré le projet de Quantic Dream en 2010 (et oui, déjà 5 ans...). Avec Until Dawn vous êtes davantage plongé dans la peur, le doute, non pas de manquer un indice, mais bien de faire le mauvais choix et de voir ainsi mourir l'un des personnages par votre faute. Car une chose est certaine ici, vos choix auront des conséquences, soyez-en certains.




Les mécaniques du gameplay sont d'ailleurs en grande partie fondées sur ces choix que vous aurez à faire. Vous rendre à tel endroit (ou pas), engager une conversation pouvant parfois aborder certains sujet délicats, dévoiler vos sentiments, etc... sont autant d'éléments qui pourraient, d'une manière ou d'une autre, à court, moyen ou plus long terme, influencer ou modifier le cours des choses. C'est donc avec un sentiment permanent de peut-être avoir pris la mauvaise décision que vous évoluerez constamment dans le scénario de Until Dawn.

Mais les choses sont-elles crédibles? Et bien, aussi étrange que cela puisse paraitre, je vous annonce que oui. Ça fonctionne même plutôt bien. Tout comme dans un film similaire, l'immersion est ici intense et immédiate, et vous serez assurément surpris à de nombreuse reprises. Le jeu faisant tout pour ça, soyons clairs.

L'immersion est aussi soutenue par un casting surprenant, dans lequel vous reconnaitrez sans doute le visage de l'actrice Hayden Panettiere, déjà aperçue dans la série Heroes, entre autres. Le doublage, crédible et immersif lui aussi, joue également un rôle prédominant dans l'ambiance générale, tout comme la B.O. d'ailleurs, à vous glacer le sang bien sûr. Cela dit, je vous conseille de profiter du spectacle en VO sous titrée afin de vivre encore plus intensément les émotions des personnages. La VF n'étant pas aussi percutante je trouve. Question d'habitude probablement.









Techniquement, bien qu'initialement prévu pour sortir sur PS3 avant d'être reprogrammé sur Playstation 4, Until Dawn se montre la plupart du temps splendide. Le travail visuel est ici très convaincant et le rendu fait indéniablement honneur à cette nouvelle génération. Modélisation exemplaire, textures soignées, effets de lumières naturels et maitrisés, bref, il n'y a rien à redire de ce coté là.

S'il fallait à présent s'attarder sur les "défauts" de Until Dawn, on peut tout d'abord souligner l'usage quasi exclusif des QTE pour dynamiser les moments sous haute tension, ou des mécaniques inévitablement redondantes, pour ne pas dire parfois abusives. Difficile cela dit qu'il en soit autrement vu le modèle que délivre Until Dawn, mais ceci risque peut-être d'en agacer certains sur la durée. On pourra aussi avoir le sentiment que les choses sont un peu trop "balisées", bien que les options soient souvent limitées et que chacune de vos décisions peut être fatale, tôt ou tard, pour l'un des huit personnages. Du coup, l'envie de refaire le jeu pour prendre d'autres décisions et ainsi tenter de déjouer la mort sera inévitablement tentante, mais certains effets de manche ne fonctionneront évidement pas de la même manière lors d'un second run. L'envie d'y retourner ne sera donc pas forcément une évidence.




Enfin, sachez qu'une "Special Edition" (aussi nommée "Extended Edition") est également disponible en magasins. Cette dernière livre le jeu dans une version steelbook limitée et inclus également un chapitre exclusif avec deux nouveaux personnages (Matt et Emily).

VERDICT
Abordant sur console un genre d'habitude réservé au cinéma, Until Dawn réussi la délicate prouesse de mêler parfaitement les deux univers sur Playstation 4. Avec un casting attachant, une intrigue immersive, et une ambiance glaciale, tous les éléments sont au final réunis pour nous embarquer dans ce thriller horrifique et son serial killer bien dérangé. Pour y parvenir vous devrez cela dit digérer les QTE à haute dose ainsi que des mécanismes parfois redondants, tout comme supporter la peur de l’imprévu, qui ne vous quittera pas un instant soyez-en certains. Au final, des dizaines de fins possibles vous attendent, mais surtout une aventure unique et sans aucun doute inoubliable. Un pari en tous les cas réussi pour cette belle exclu PS4.

3 commentaires:

5 ans déjà depuis la sortie d'Heavy Rain ? Je me rappelle encore les frissons provoqués par ce jeu. En tout cas, bien que l'expérience de Until semble différente, le côté choix qui influencent le déroulement du scénario me tente énormément, de même que cette ambiance assez rare dans les jeux vidéos.

Pareil que natsumi fan d heavy rain, beyond two souls et plus récemment de life Is strange ce until Dawn me tente bien 😉

Ce test est court, mais suffisant pour dévoiler tout juste ce qu'il faut pour donner l'eau à la bouche du lecteur. J'avoue avoir été très surpris par ce jeu qui n'a finalement pas eu autant de pub avant sa sortie. C'est plutôt une bonne chose quand on voit le flop de The Order 1886.

Publier un commentaire