31 déc. 2015

[Review] AC Syndicate: Jack l'Eventreur, le test PS4

AC SYNDICATE: JACK L'EVENTREUR (DLC) | Ubisoft
Disponible dès à présent sur PS4 (PSN), XOne (Xbox Live) et PC (Steam) -- Test effectué à partir d'une version dématérialisée.

Vingt ans après les événements de l'aventure principale de Assassin's Creed Syndicate, le joueur incarne à nouveau Evie. De retour des Indes, la jumelle Frye traque Jack l’Éventreur dans les rues de Londres, où elle espère également retrouver la trace de son frère Jacob, disparu depuis qu'il a croisé la route du plus célèbre tueur en série de tous les temps...

L’extension "Jack l’éventreur" (ou Jack The Ripper en anglais) est l'occasion de replonger (une ultime fois?) dans la superbe modélisation de Londres réalisée pour Assassin's Creed Syndicate. Vous pouvez d'ailleurs encore lire notre test du jeu - si ce n'est déjà fait - en suivant ce lien, ainsi que visionner notre vidéo-test réalisé spécialement pour l'occasion. Ce DLC (payant) est disponible individuellement ou inclus dans le contenu du Season Pass. Ce dernier contenant bien sûr d'autres extras (tenues, missions, armes etc...). Dans l'extension Jack l’Éventreur, vous incarnez le personnage de Evie Frye et allez devoir mener l'enquête sur les crimes sévissant à Londres (des meurtres de prostituées essentiellement), mais aussi sur la disparition suspecte de votre frère jumeau, Jacob. Les faits se déroulent ici 20 ans après ceux relatés dans l'aventure principale de Assassin's Creed Syndicate. Les changements physiques, entre autres sur le visage des personnages, sont d'ailleurs notables. Logiquement, de nouvelles actions sont ici possibles, avec par exemple une jauge de terreur que vous pouvez maintenant occasionner auprès de certains ennemis et les voir ensuite prendre la fuite, ou encore de nouveaux accessoires (létale et non-létale) à utiliser avant ou pendant les combats. Vous pourrez également débloquer de nouvelles compétences, liées essentiellement à la fonction de terreur, et gagnerez - en fin d'aventure - un niveau supplémentaire, portant ainsi votre total à 11. Il n'est pas possible d'aller au-delà.

Grâce à votre vision d'aigle pour pourrez ainsi progresser en collectant indices et témoignages, vous amenant progressivement vers votre but (et votre cible). Pour y parvenir vous aurez tout de même à opérer certains assassinats, dans la plus pure tradition de la saga bien entendu, avec comme dans le jeu principal des opportunités à saisir afin de vous aider à remplir votre objectif à 100%. Le quartier de Whitechapel, votre principale zone de jeu pour cette extension (l'espace disponible se limite ici à deux quartiers de Londres), s'étoffe au passage de nouvelles activités (relativement semblables à celles déjà découvertes dans AC Syndicate). Ceci offrant artificiellement de la durée de vie au DLC Jack l’Éventreur. La durée de l'aventure en elle-même n'est par contre pas énorme. Si vous décidez de la parcourir en ligne droite en allant de mission en mission sans vous attarder sur les "à coté", vous devriez en faire le tour en à peine 4 à 5 heures. Ce qui reste relativement léger tout de même. Quelques items sont ici à collecter également (fragments, coffres, affiches etc...), et de nouveaux Trophées viennent aussi s'ajouter à la liste. Sachez enfin que vous visiterez plusieurs zones/lieus inédites, mais cloisonnées à certaines missions seulement.


Je n'ai volontairement rien dit ici sur l'intrigue de l’extension "Jack l’Éventreur", car dès la première séquence (où vous apprendrez les bases des nouvelles fonctions ajoutées), le jeu nous plonge dans un mystère particulièrement nébuleux et ambigu. Une excellente idée en soi car ceci nous tient véritablement en haleine jusqu'au dénouement final. Malheureusement, ce dernier manque cruellement d'originalité. J'avais espérer tellement plus de panache et d'audace pour la révélation finale... dommage. Dommage aussi que ce DLC nous impose de jouer avec le personnage de Evie (à l'exception de quelques séquences nous offrant de prendre la main sur l’Éventreur lui-même), ma préférence ayant toujours été pour Jacob. Son coté impertinent étant bien plus intéressant. Coté diversité, ce DLC se contente de recycler des mécanismes déjà bien connus, avec des filatures, des interrogatoires, des assassinats etc... Rien de vraiment neuf donc à signaler coté gameplay.

Sachez enfin que vous n'aurez pas ici accès à votre inventaire d'AC Syndicate (l'accès au DLC se fait d'ailleurs via le menu principal et non via le jeu lui même, contrairement donc à AC Unity). Vous ne pourrez par exemple pas changer de tenue (juste en modifier la couleur), ni porter vos meilleurs armes. Vous devrez dès lors tout reprendre à zéro (armes, gantelets etc...) et à nouveau économiser votre argent pour vous offrir de meilleurs items et les améliorer.

VERDICT
Cette extension "Jack l’Éventreur" se montre globalement plutôt classique, sans réelle prise de risque ni bouleversement de gameplay. Les débuts du scénario nous laissaient entrevoir (et espérer) une certaine complexité dans son élaboration, mais il faut bien reconnaitre que le final fut grandement décevant. Et c'est sans doute là ma plus grande déception vis à vis de "Jack l’éventreur". Si j'avais été l'auteur, croyez moi bien que le final aurait été bien plus inoubliable!! Bref. Coté innovation, comme je l'ai déjà souligné plus haut, ce DLC se montre plutôt radin, avec quelques ajouts, certes, mais finalement peu intéressants et ne modifiant pas foncièrement notre manière de jouer, comme la jauge de terreur, permettant d'abréger les combats face à plusieurs adversaires (avant même d'y prendre part, grâce aux bombes par exemple). La durée de vie se montre quant à elle plutôt faible, si on décide tout du moins de se focaliser uniquement sur le récit sans s'attarder sur les missions secondaires, peu attrayantes il faut bien le dire. Enfin, les fans de Jacob seront sans doute quelque peu frustrés de ne pas avoir ici le choix d'incarner leur personnage favori. Ce fut mon cas.

0 commentaires:

Publier un commentaire