29 janv. 2016

[Review] Sebastien Loeb Rally Evo, le test PS4

SEBASTIEN LOEB RALLY EVO | Milestone
Disponible dès le 29.01.2016 sur Playstation 4, Xbox One et PC -- Test effectué à partir d'une version éditeur.

Prenez le volant des meilleures voitures de rallye, des anciens modèles aux voitures actuelles, sur les plus célèbres routes et épreuves spéciales du monde entier. Découvrez le monde des rallyes et préparez – vous à des poussées d’adrénaline comme vous n’en avez jamais eues ! Courrez pour la gloire ! Mettez – vous à l’épreuve, relevez les défis des pistes les plus difficiles au monde et emportez – le sur vos adversaires pour devenir la nouvelle star du rallye ! Créé en collaboration avec le nonuple champion du monde des rallyes, Sébastien Loeb Rally Evo débarque sur consoles avec l’objectif de faire vivre aux joueurs la passion, le frisson et les montées d’adrénaline de l’univers des rallyes...


Mise à jour Day One (6.4 gigas)
Je tenais à apporter quelques corrections à ce test suite à la mise à jour Day One déployée à la sortie du jeu (cette mise à jour n'étant pas encore présente lors de notre phase de test). Certains points relevés ici semblent manifestement avoir été très largement améliorés, comme les temps de chargement, devenus tout à fait acceptables, ou encore un meilleur équilibrage de la difficulté, rendant certaines courses plus accessibles. Les graphismes (PS4) semblent eux aussi avoir bénéficié d'une optimisation depuis lors, ou encore la correction de certains bugs. Il en reste cela dit un certain nombre, mais l'expérience de jeu se montre indéniablement plus agréable depuis l'apparition de la mise à jour 1.01. J'ai donc décidé d'augmenter la note du jeu d'un point.

Je dois bien avouer que j'attendais avec une certaine impatience de pouvoir enfin tester Sebastien Loeb Rally Evo sur Playstation 4 (aussi disponible sur Xbox One et PC). Les consoles de nouvelle génération ont déjà eu l'honneur d’accueillir plusieurs jeux de course/rallye, pas que sur quatre roues d'ailleurs, mais à quelques très rares exceptions près, il faut bien reconnaitre que la perfection n'était pas vraiment au rendez-vous.

Vu la supervision et le niveau d'exigence que semblait souhaiter le champion du monde en personne, qui s'est réellement impliqué dans l'élaboration et les tests du jeu lors de son développement (voir la vidéo promotionnelle plus bas pour en attester), de nombreux joueurs avaient dès lors placé pas mal d'espoirs dans la sortie de Sebastien Loeb Rally Evo en ce début d'année 2016. Proposant différents modes de jeu, différentes épreuves, surfaces etc..., sans oublier la présence de 20 constructeurs automobiles et d'une cinquantaine de véhicules au total, les promesses avaient de quoi faire saliver vous en conviendrez. Nous avons eu l'occasion de le tester depuis un peu plus de deux semaines maintenant. Voici notre verdict.

Le premier constat que l'on peut faire, c'est que Sebastien Loeb Rally Evo n'est pas le jeu le plus affuté esthétiquement parlant aujourd'hui sur PS4. C'est même souvent plutôt sommaire coté graphique. Si les menus sont quant à eux bien souvent sublimes, la modélisation générale (tant en ce qui concerne les voitures que les décors et les effets d'ailleurs), se montre généralement paresseuse. C'est un point qui aurait donc pu être clairement plus travaillé (et le constat semble encore plus violent sur la version Xbox One du jeu, que certains n'hésitent pas à qualifier de version Xbox 360!). Mais ce n'est pas là l'essentiel d'un jeu de rallye me direz vous, et vous avez sans doute raison. Du coté de la prise en main, j'ai trouvé très nettement l'approche dirigée simulation bien plus qu'arcade. Cela se ressent surtout au niveau des différents réglages et en particulier ceux liés aux freinages, qui, même avec toutes les aides activées au max, ne pardonnent aucune faute de timing. On a même parfois l'impression de na pas appuyer sur la bonne touche tellement notre véhicule semble ne pas vouloir s’arrêter à l'approche de virage dangereux. Pensez donc à bien adapter les réglages à votre conduite. C'est ici vraiment essentiel. Anticipation et maitrise des circuits seront eux aussi les maitres mots si vous ne désirez pas finir en bas du classement (ou au font d'un ravin...), et ce même en renseignant "facile" comme niveau de l'IA. SLRE (ndlr: Sebastien Loeb Rally Evo) se montrant plutôt exigeant.

Ce constat n'est cependant pas le même suivant le type de course. Certains parcours/revêtements, sembleront plus adaptés à votre conduite, et les différentes compétitions proposées devraient ainsi réellement offrir une jolie diversité aux courses auxquelles vous devrez prendre part. Un système de "rewing" (limité) permet cependant de revenir quelques instants avant un crash ou une sortie de piste, afin de corriger vos erreurs le cas échéant. Pas forcément évident à employer, n'hésitez cela dit pas à l'utiliser car le jeu tarde vraiment trop à nous replacer sur la piste en cas de sortie. On peut aussi pester sur les (très!) longs chargements que le jeu affiche entre chaque course. Ce point aurait également pu être davantage optimisé.

Dans Sebastien Loeb Rally Evo, vous pourrez choisir, entre autres parmi les différents modes de jeu proposés, un mode Carrière. Vous devrez tout d'abord y modeler votre avatar (tenue, casque, couleurs) avant de vous lancer dans une saison où vous débuterez tout en bas du classement et devrez progresser jusqu'au sommet. Chaque victoire (et même chaque course, même perdue) vous rapportera de l'expérience et des crédits. Ces derniers vous serviront à pouvoir acheter de nouveaux véhicules dans la boutique. Votre expérience vous permettra quant à elle de gravir les marches du classement. Pour participer à de nouvelles épreuves, vous devrez bien souvent posséder le véhicule adéquat. Pour ce faire, pas de secret, vous allez devoir enchainer les victoires. La difficulté est ici relativement élevée je trouve. On est en tous les cas loin des simulations arcades où tout (ou presque) est permis. Pour gagner, même en facile, vous devrez rester concentrer, et souvent recommencer une course. Une fois que vous aurez accumuler les médailles d'or, d'autres courses se libéreront, et ainsi de suite.


L'un des modes de jeu les plus intéressants est sans aucun doute le mode "Sébastien Loeb Experience". Dans ce dernier, vous allez retracer la carrière exceptionnel du pilote français au travers de divers chapitres, ponctués d'interviews (souvent copieuses) du champion en personne. Une excellente surprise en terme de contenu et d’intérêt, pour les fans mais pas seulement. Ceci intéressera tous les amateurs de rallye j'en suis persuadé. C'est aussi et surtout l'occasion pour les joueurs de piloter les différentes voitures qui ont jalonné la carrière du nonuple champion du monde des rallyes.

La personnalisation est également un élément possible dans Sebastien Loeb Rally Evo. Vous aurez ainsi la possibilité de choisir un look pour votre team, et de l'appliquer (ou pas) à l'ensemble des véhicules présents dans votre garage. Plus de 50 modèles sont ainsi à débloquer parmi les véhicules en provenance d'une vingtaine de constructeurs (Peugeot, Citroën etc...), directement dans le jeu ou via via les plateformes PSN, Xbox Live et Steam, moyennant finance.

VERDICT
Malgré des atouts indéniables et un certain niveau de finition dans bons nombres de domaines, Sebastien Loeb Rally Evo m'a néanmoins laissé une impression mitigée. Pas très joli, un peu brouillon coté pilotage et réglages à mon sens, peu accrocheur sur ses différents modes de jeu et ses différentes épreuves (qui partent vraiment dans tous les sens et même parfois très loin du rallye...), le tout trop classique sans doute aussi. Le joueur avant tout en quête de fun aura peut-être un peu de mal à y trouver son compte. Ce qui fut mon cas je dois bien l'avouer, relativement malmené - entre autres - par un gameplay trop rigide et inconfortable à mon goût. Les joueurs désireux de rejoindre Sébastien Loeb au sommet du classement et de se frotter au champion en retraçant avec lui sa majestueuse carrière - grâce à l’excellent "Sébastien Loeb Experience" - y trouveront quant à eux, je n'en doute pas, de quoi combler leurs attentes, avec un défis de taille et un contenu assurément digne de la prestigieuse carrière du nonuple champion du monde. SLRE ne s'impose donc pas comme la référence en matière de Rallye, mais laisse malgré tout une bonne impression générale. Il reste à présent à Milestone à persévérer, ils sont clairement sur la bonne voie.

0 commentaires:

Publier un commentaire