9 août 2016

[Review] 13 Hours, le test Blu-ray

Benghazi (Libye), 11 septembre 2012. Face à des assaillants sur-armés et bien supérieurs en nombre, six hommes ont eu le courage de tenter l'impossible. Leur combat a duré 13 heures, et ceci est une histoire vraie...

Les films sur la guerre du Golf ou tout autres conflits impliquant les forces armées de l'Uncle Sam, le moins que l'on puisse dire c'est que Hollywood ne s'en est pas privé ces dernières années. Alors un film de plus sur le sujet, n'est-ce pas là la goute d'eau allant faire déborder le vase? Je dois vous avouer que c'est ce que je m'attendais à écrire. Jusqu'à ce que je repère le nom de Michael Bay dans le siège du réalisateur, généralement synonyme d'un divertissement pop-corn (Armageddon, Pearl Harbor, Transformers...) dont je suis plutot friand, je dois bien le reconnaitre. J'ai donc mis de coté mes préjugés et me suis laissé embarquer par le récit. Si l'on met de coté les habituels clichés liés à la toute puissante armée américaine et à ses soldats "invincibles" sauveurs de l'humanité (ce qui est parfois le cas, je vous l'accord), on retrouve avant tout ici une jolie histoire humaine, de devoir et d’amitié, où une poignée d'hommes va tenter de survivre durant 13 heures en territoire hostile. Et ce qui rend la chose encore plus touchante c'est d'apprendre que 13 Hours est une histoire vraie. A delà des clichés et des préjugés, 13 Hours est bel et bien un film à voir.

13 HOURS, disponible dès le 17.08.2016 en Blu-ray et DVD chez Paramount.

VERDICT : Encore un film américain sur la guerre me direz vous? Oui et non. 13 Hours raconte certes un récit de guerre avec tout ce que cela implique, mais c'est aussi et surtout une histoire vraie, touchante et sincère, de courage, de devoir et d’amitié. Ca ne révolutionnera pas le genre, assurément, mais le divertissement est bel et bien au rendez-vous, et en fin de compte c'est ça le plus important. Coté technique, On peut ici noter un master Full HD quasi parfait, aux contrastes affutés et à la définition grandiose, ainsi qu'à la saturation légèrement boostée, comme généralement constaté dans les films de Michael Bay. Du coté des pistes audio, une fois encore seule la VO bénéficie d'une piste HD (Dolby Atmos - ndlr: convertie en DD 5.1 si votre ampli n'est pas compible Atmos), remarquable d'efficacité, exploitant à la perfection l'espace surround et plongeant littéralement le spectateur au coeur de l'action. La VF s'illustre quant à elle en DD 5.1, plus conventionnelle sans aucun doute, mais néanmoins convaincante. Pour ce qui est des extras, il n'y a étrangement rien à signaler sur cette édition Blu-ray. Dommage.
NOTE GLOBALE (Blu-ray/film)


0 commentaires:

Publier un commentaire