18 oct. 2016

[Review] Dragon Quest Builders, le test PS4

DRAGON QUEST BUILDERS - Disponible dès maintenant sur PS4 et PS Vita
Test effectué à partir d'une version éditeur.

Il y a plusieurs dizaines d’années, le domaine d’Alefgard fut plongé dans l’obscurité lorsque le héros voué à tuer le terrible et perfide seigneur des Dragons fut dupé et rejoignit ce dernier dans sa sombre quête. Grâce aux machinations magiques de cet ignoble méchant, l’humanité fut dispersée et son pouvoir de construction dérobé. L’idée même de la créativité fut reléguée à une simple légende, et le peuple d’Alefgard ne faisait plus qu’errer dans les ruines de leurs maisons en tentant de survivre dans la poussière. Mais désormais, une figure légendaire a émergé – un héros choisi par la déesse – avec pour but de rendre au peuple d’Alefgard son pouvoir de création...

La saga Dragon Quest fait partie des valeurs sures sur les consoles Playstation. Avec Dragon Quest Builders Square Enix bouleverse cela dit les habitudes des joueurs en offrant un open world certes riche de quêtes et d'aventure comme ses illustres prédécesseurs, mais en proposant également cette fois aux joueurs de devenir aussi des bâtisseurs, à la Minecraft. Une approche totalement différente donc mais qui rend encore plus accro, vous allez vous en rendre compte. Un concept qui fait mouche, incontestablement, et cela faisait bien longtemps que je n'avais autant accroché à un jeu du genre. Visite guidée du domaine d'Alefgard.

N'allez tout d'abord pas vous imaginer que la durée de vie de Dragon Quest Builders est moindre que les épisodes "classiques", bien au contraire. Elle est ici quasi infinie tant il y a des choses à faire, des matériaux à collecter, des éléments à construire, des personnages et des lieux à découvrir... C'est réellement un vaste monde à explorer qui vous attend, même si le concept nous oblige à une certaine répétitivité lors de la progression.

Vous êtes ici l'élu et aller devoir rendre toute sa splendeur à ce monde divisé en 4 territoires. Pour y parvenir, vous devrez rebâtir, bloc après bloc, des villages dans lesquels vous aurez créé des établis, des forges, des cuisines, des chambres, des armureries etc... afin de vous équiper mais aussi de permettre aux habitants qui vous y rejoindrons de protéger ces lieux contre les ennemis qui tenteront de vous en déloger, tout en tenant compte de leur besoins afin qu'ils se sentent au mieux dans ces endroits que vous décorerez à votre guise. De terre, puis de brique et de pierre, vous devrez dresser des murs toujours plus résistant afin de protéger votre village, ou encore placer des pièges aux endroits stratégiques, et le cas échéant réparer les dégâts subis bien sûr.

Vous aurez pour y parvenir à remplir quantité de missions/quêtes qui vous feront voyager au travers de divers portails vous téléportant en des lieux hostiles où vous devrez tantôt collecter des matériaux rares et indispensables pour améliorer votre équipement, tantôt aller y recruter de nouveaux habitants pour peupler vos villages, ou encore pour y découvrir de nouvelles techniques ou de nouveaux plans.

Le concept est cela dit un peu répétitif sur la durée, même si la progression reste fortement addictive. Vous devrez en effet repartir de zéro dans quatre villages au cours de votre périple. Heureusement, vous ne devrez pas à chaque fois récupérer les plans nécessaires (ouf!). Vous devrez par contre tout rebâtir, fortifier et défendre face aux dangers qui rodent. Le cycle jour/nuit a également son importance dans Dragon Quest Builders, des ennemis plus dangereux n'apparaissant que la nuit. Il vous suffira cela dit de dormir pour vous réveiller le matin suivant, en ayant au passage récupéré toute votre santé. Vous devrez également toujours garder un œil sur votre jauge de satiété et donc penser à nourir régulièrement votre héros avec les aliments que vous ramasserez ci et là, ou que vous récupérerez à la cuisine du village.

Coté technique, Dragon Quest Builders livre un ensemble ultra mignon, coloré et très fidèle à l'esprit "cartoon" de la série. Les graphismes sont nets et soignés sur PS4, et la distance d'affichage raisonnable. Les menus sont clairs, la gestion des coffres demande un peu d'organisation pour ne pas se retrouver débordé (une fois les super coffres débloqués tout est bien plus simple), et la gestion des combats n'est pas bien compliquée. Veillez tout de même à emporter avec vous suffisamment de quoi vous soigner, sinon vous devrez retourner sur les lieux de votre mort pour aller y récupérer vos objets perdus. Attention également que vous ne pouvez sauvegarder votre progression que dans votre village. On regrettera cela dit que Dragon Quest Builders ne propose aucun doublage, uniquement du texte. Ca aurait rendu tout cela encore un peu plus vivant.


VERDICT
Il est quasi impossible de ne pas tomber sous le charme de Dragon Quest Builders. Proposant un vaste monde ouvert dans lequel tout, ou presque, nous est permis, en terme d'exploration et de construction. Cela faisant très longtemps que je n'avais pas autant accroché à un jeu. Merci donc Square Enix pour avoir su aussi bien mixer l'univers enchanteur de Dragon Quest et le coté bâtisseur de Minecraft. Un mariage réussi, qui revisite chacun de deux concepts pour en forger un nouveau encore meilleur. Affichant une durée de vie quasi infinie, des possibilité de construction sans limite, et quantité de lieux à découvrir, vous n'êtes pas près de vous lasser. On regrettera tout de même le coté répétitif de certaines quêtes, obligeant à plusieurs reprises de tout recommencer... ainsi que l'absence de voix pour les personnages. Mais ne vous arrêtez pas à ça, sans quoi vous passeriez à coté d'un des jeux coup de cœur de 2016 sur PS4 (et PS Vita).

0 commentaires:

Publier un commentaire