13 oct. 2016

[Review] WRC6, le test PS4

WRC 6 - Disponible dès à présent sur PS4, Xbox One et PC
Test effectué à partir d'une version éditeur.

WRC 6 est le nouvel épisode de la franchise officielle du championnat du monde de rallye. C'est le premier épisode exclusif à la nouvelle génération de consoles. Suite aux retours de la communauté, le jeu comporte à présent des routes plus étroites, des spéciales plus longues ainsi qu'un tout nouveau défi avec les Super Special Stages et leurs tracés à l'échelle 1/1...

Il y a des règles immuables, et comme avec le foot, le basket ou encore la F1, chaque année vous voyons débarquer l'habituelle WRC, seul jeu bénéficiant, rappelons-le, de la licence officielle du championnat du monde de rallye. Après une version 2015 ayant essuyé un certain nombre de critiques malgré une évolution notable (voir notre test de WRC 5 sur PS4), cette version 2016 (nommée WRC 6) semble clairement avoir su elle aussi tenir compte des reproches formulé et mettre tout en œuvre pour rectifier le tir. C'est donc l'heure du bilan annuel pour la référence en matière de rallye sur consoles et PC.

Premièrement, on peut clairement constater que le gameplay profite ici d'un sérieux recalibrage par rapport à la version 2015. Plus technique, avec une gestion plus rigoureuse, entre autres, des freinages, surtout avec les épingles à cheveux qui ne pardonnent plus la moindre approximation, on doit tout d'abord s'adapter à ses nouvelles conditions de pilotage, un brin moins arcade qu'à l'habitude (tout en conservant une excellente tenue de piste). Les aides au pilotage restent de mise si vous le souhaitez, mais malgré ça, la conduite se veut plus exigeante, et c'est très nettement une excellente chose. WRC 6 ne bascule cependant pas encore dans la simulation et reste extrêmement accessible.

La difficulté générale, sauf si vous choisissez de booster cette dernière au maximum, offre ici une jolie marge de sécurité. Difficile de ne pas terminer sur le podium d'une course même si vous allez une ou deux fois dans le décor... C'est peut-être là un des reproches que l'on pourra encore faire à cet opus, qui évolue certes dans bien des domaines, mais facilite encore un peu trop la tâche du joueur je trouve. En course vous subirez des dégâts, que vous pourrez réparer plus tard au stand, mais il est souvent bien difficile d'occuper tout le temps qui nous est imparti... Faute de suffisamment de dégâts (esthétiques et/ou mécaniques) subis.

Les différents modes de jeu présents assurent une copieuse durée de vie à WRC 6. Que ce soit en solo ou en ligne, vous aurez de quoi vous garantir de nombreuses heures de jeu. Avec le mode carrière entre autres, où vous prendrez les commandes de la carrière de votre avatar, optant pour son écurie et ses sponsors, avec à chaque fois des défis à relever pour engranger d'avantage de points pour progresser. Un parcours qui vous fera évoluer au sein de différentes divisions, avec des tracés de plus en plus exigeants, sans oublier la présence de super spéciales, en 1 contre 1.

Avec la gestion de la météo (pluie, neige et brouillard), de courses de jour et de nuit, la mise en condition est souvent très réaliste et on apprécie vraiment cette diversité. Par contre certains effets sont parfois mal restitués, comme le rendu de la lumière à travers les feuillages sur la carrosserie, qui donne un effet de scintillement vraiment gênant. Ou encore la distance d'affichage avec le brouillard, qui donne l'impression d'avancer face à un mur.

Quoiqu'il en soit, globalement, on peut noter une certaine amélioration visuelle dans WRC 6 par rapport à ses prédécesseurs. Les effets de poussière, de lumière, et même la modélisation générale des voitures et des environnements, se montre plus affutée, et c'est là aussi l'un des éléments qui prouve bien que les développeurs ont bien bossé depuis la version 2015. Sans être encore absolument parfait, on se doit clairement de saluer la chose. L'ambiance sonore est elle aussi excellente, avec des annonces de votre copilote souvent justes et précises, une communication avec votre team soignée, et une ambiance moteur réaliste. Pour le coté technique il est bien difficile de trouver à redire, si ce n'est les quelques reproches formulés plus hauts.

VERDICT
Ayant appris de ses lacunes et ayant fait, en partie, les réglages qui s'imposaient encore, WRC 6 trouve la bonne voie pour évoluer vers le meilleur. Plus abouti techniquement, plus exigeant sur la piste aussi, sans pour autant faire de concession sur ses nombreux atouts, WRC 6 offre une expérience riche et passionnante, tout en rendant honneur à la licence officielle de rallye qu'il propose. Une version 2016 qui devrait rassurer et rassasier les amateurs du genre sur consoles et PC.

0 commentaires:

Publier un commentaire