16 nov. 2016

[Review] Ride 2, le test PS4

RIDE 2 - Disponible dès à présent sur PS4, XB1 et PC
Test effectué à partir d'une version éditeur.

Bienvenue dans le temple de la moto, le seul garage qui vous permet de découvrir, de transformer et de tester les machines les plus légendaires et les plus rapides au monde. Les marques les plus prestigieuses vous attendent, affrontez le monde entier dans un jeu unique et exprimez tout votre potentiel de pilote...

Après nous avoir livré un premier Ride clairement perfectible en 2015, ainsi qu'un convaincant Valentino Rossi (voir notre test PS4) plus tot en 2016, Milestone poursuit son opération séduction auprès des joueurs fans de deux roues en proposant Ride 2, plus complet et plus abouti que son prédécesseur. Mais avec les lacunes du premier, qui n'avait entre autres pas su séduire visuellement ni du point de vue gameplay (trop rigide), la tache s'avérait donc pour le moins copieuse pour le développeur afin de rendre toute sa splendeur à la course de moto sur console, genre il est vrai un peu en perte de popularité depuis quelques années.

Coté contenu, il n'y a pas à dire, les joueurs collectionneurs de belles bécanes devraient y trouver leur compte avec cette fois plus de 170 motos au programme de Ride 2, issues des marques les plus prestigieuses. Lesquelles affichent une modélisation souvent remarquable.

Au programme de Ride 2 on trouve également nombre de circuits dans des décors variés, même si tous ne présentent pas le même résultat en termes de détails et de richesse coté décors. Tantôt en pleine nature, en ville, sur circuit GP etc... vous affronterez tous les types de routes et ferez crissez vos pneus sur de nombreuses surfaces à travers le monde, parmi lesquelles des circuits de légendes tel celui du Nurburgring par exemple. Avec un potentiel de plus de 170 modèles à découvrir je vous le disais plus haut, aucun doute, il y a de quoi faire. Le but sera logiquement de les collectionner toutes, ou en tous cas un maximum d'entre elles, pour composer votre propre garage. Découvrez des modèles et des catégories de légende (comme les Sport Bike 2 Strokes, les Naked ou les Supersport) avec 18 des fabricants les plus importants du marché.

Il vous sera également possible d'améliorer vos motos suivant cinq critères: Moteur, Freins et suspensions, Roues, Transmission et enfin Esthétique. Plus de 20 modifications sont disponibles, dont une toute nouvelle transmission de course, qui permet l'installation d'un carénage en fibre de verre, conçu spécifiquement pour les épreuves les plus extrêmes. Plus de 1 200 pièces personnalisables et plus de 600 livrées pour faire de votre bécane un modèle véritablement unique. Personnalisez également dans Ride 2 le profil (Route/Course/Supermoto) ainsi que le style de votre pilote grâce à un système avancé d'édition de posture.

Coté durée de vie, douze modes de jeu sont ici proposés. En pure course GP, je vous en parlais un peu plus haut, vous pourrez par exemple foncer sur le mythique tracé du Nürburgring, mais vous pourrez aussi vous livrer à des pistes façon motocross, avec des sauts, des courbes paraboliques ou encore participer aux slaloms spéciaux entre des cônes. Il vous faudra cela dit être précis et rigoureux si vous souhaitez battre des records. De nouvelles fonctionnalités online font aussi leur apparition dans Ride 2, pour défier vos amis virtuels sur le bitume.


VERDICT
Milestone se forge petit à petit une sacrée réputation dans le domaine de la course deux roues sur consoles et PC. Après un premier Ride dispensable, et un sympathique hommage à Valentino Rossi, Ride 2 se montre quant à lui plus généreux avec 170 bolides, de nombreux tracés et lieux à découvrir, le tout au travers d'une bonne dizaine de modes de jeu. Même si on est encore loin de l'extase totale ou d'une référence à la Gran Turismo ou Forza Motor Sport version deux roues, petit à petit il semblerait que les choses s'améliorent. Cette suite se montre plus aboutie, plus belle et convaincante que son prédécesseur, avec un mode carrière moins linéaire et surtout un gameplay plus agréable. Néanmoins, l'IA souffre clairement d'un souci de calibrage qui pollue trop l'expérience de jeu, sans oublier le coté encore un peu trop "cheap" de l'ensemble, qui ne parvient pas vraiment à nous envouter. Il reste donc encore des progrès à faire, mais l'évolution est quoiqu'il en soit à saluer, d'où la note honorable.

0 commentaires:

Publier un commentaire