16 mai 2017

[Divers] A quoi ressemble une vie de blogueur JV?


Pour sortir des habituels articles que je vous propose sur Deep-blu.com, j'ai décidé de vous parler un peu de "moi" cette fois, pour changer. Je reçois régulièrement des messages de passionnés qui souhaitent eux aussi tenter l'aventure d'un blog et donc me demandent du coup des conseils voire parfois de leur filer des contacts. Ce à quoi je répond généralement que ce genre de projet fait partie d'un ensemble et que "la quête des bons contacts" fait partie intégrante du processus d'initiation. Nous en sommes d'ailleurs tous passés par là (cette liste n'est tombée du ciel pour aucun d'entre nous...). Certains le comprennent, d'autres non. Voilà comment on gère aussi "la sélection naturelle" de la blogosphère.

Bref, je ne suis pas venu aujourd'hui vous donner un cour sur "comment devenir un blogueur JV", mais plutot vous parler de notre quotidien. Quand je dis "notre quotidien", je ne peux bien sûr pas parler au nom de tous mes camarades blogueurs, chacun ayant sa propre histoire bien évidement, mais plutot ici utiliser cet article afin de lever certaines idées préconçues, souvent fausses d'ailleurs, sur "la vie idyllique" d'un blogueur/testeur de jeux vidéo que beaucoup s'imaginent.

Évidement nous n'avons pas tous le même emploi du temps, ni les mêmes obligations familiales avec lesquelles il nous faut composer au quotidien. Mais globalement la plupart d'entre nous (pour en connaitre un certain nombre) vivons au travers d'un schéma relativement commun. D'abord il faut savoir que pour la quasi totalité d'entre nous, blogueur/testeur n'est pas notre "vrai" métier. Cela ne nous permet en aucun cas d'en vivre et c'est davantage dans le cadre d'une passion commune que nous exerçons notre "art" de l’éloquence derrière notre clavier. Pour ma part je bosse dans un bureau du lundi au vendredi où j'ai pas mal de responsabilités (RH, commerciales, com etc...). Cela me laisse parfois du temps pour gérer mes emails et certains articles, mais m'empêche par exemple de pouvoir me rendre à la majorité des events organisés, ces derniers étant généralement programmés en semaine et en journée.

Du coup je mène une double vie... Je bosse pour mon patron la journée jusque 17h, et une fois rentré à la maison ma seconde vie, celle de testeur/passionné débute. Enfin, il faut à cela aussi ajouter les activités, le sport, les soirées entre amis ou en famille, ma vie de couple etc... du coup, c'est souvent très tard que je peux enfin me poser devant ma PS4 et tester les jeux que les éditeurs me font aimablement parvenir afin d'alimenter le contenu de ce site. Il arrive certaines semaines que cela soit même carrément impossible pour moi de poser la main sur ma DualShock 4. C'est alors le weekend que je tente de rattraper mon retard, si cela est possible. Heureusement j'adore écrire, j'essaye donc de prendre de l'avance dans mes articles dès que j'en ai l'occasion. Par contre, contrairement à d'autres qui en ont la possibilité et que j'envie beaucoup, il m'est impossible de vous proposer des gaming live ou des tests vidéo, le temps de montage à y consacrer n'existe pas dans mes journées de 24 heures. J'essaye alors de faire la différence en étant au maximum réactif dans la mise en ligne de mes articles et reviews, présent sur les réseaux sociaux, vous proposer diverses actions concours etc... Et par chance, vous avez toujours, chers lecteurs, répondu présents et je vous en remercie infiniment!

Le mythe du testeur de jeux vidéo qui reçoit tous les jeux et qui passe tout son temps à joueur du matin au soir est donc loin de notre réalité. C'est ici bien davantage du domaine de la passion, partagée au travers d'articles, de photos ou d'idées, laissant le coté "pro" de la chose aux sites plus généralistes, qui eux peuvent à priori en vivre. Mais je vous avoue que je ne voudrais rien changer à cela, même si l'occasion m'en était donnée. Car je garde ici toute ma liberté de penser, d'écriture et d'idée, que je partage quotidiennement avec quelques milliers de lecteurs fidèles. Et en ce sens, j'ai réellement l'impression de faire le plus beau métier du monde, tous les jours.

0 commentaires:

Publier un commentaire