29 août 2017

[Review] Fast & Furious 8 le test Blu-ray / 4K

Maintenant que Dom (Vin Diesel)  et Letty (Michelle Rodriguez) sont en lune de miel, que Brian et Mia se sont rangés et que le reste de l’équipe a été disculpé, la bande de globetrotteurs retrouve un semblant de vie normale. Mais quand une mystérieuse femme (Charlize Theron) entraine Dom dans le monde de la criminalité, ce dernier ne pourra éviter de trahir ses proches qui vont faire face à des épreuves qu’ils n’avaient jamais rencontrées jusqu’alors...

Après sept volets dans lesquels on pensait avoir déjà largement vu tout ce qu'il était possible d'imaginer en partant du concept "Fast & Furious", et bien détrompez-vous car Fast & Furious 8 va encore plus loin et frappe encore plus fort que ces prédécesseurs. Même si on s'éloigne ici de plus en plus de l'esprit initial de la saga, avec ses courses de bolides tunés, il faut bien le reconnaitre, en s'approchant davantage d'un film d'action survitaminé.

Quoiqu'il en soit, Fast & Furious 8 livre une fois de plus un divertissement digne de ce nom, certes pas très inspiré coté scénario je vous l'accorde - mais après tout pourquoi s'attarder sur ce point connaissant le public cible - affichant plus que jamais une forte dose d'explosifs et de testostérone. La devise de la saga depuis quelques épisodes pourrait être: plus c'est gros, mieux c'est! Et en effet, l'improbable course poursuite entre des voitures et un sous marin (inconcevable partout ailleurs), même ça on le digère car avec l'emballage ça fonctionne. Un succès qui se construit également de par le casting solide que propose cette saga, renforcé ici par la venue de Charlize Theron, diablesse vénéneuse et grand vilain du film, que l'on risque sans doute de recroiser dans le fort probable Fast & Furious 9, à n'en pas douter.

Un master plutot 2K que 4K...

Une fois encore, point ici de vraie 4K et un master 2K à l'arrivée, faute à une source originale qui ne l'était pas non plus d'ailleurs. Cela dit, même si le spectacle en "4K" se montre plus agréable à l’œil que celui proposé par le simple Blu-ray, il est probable que cela soit dû en grande partie à l'HDR, qui se montre ici particulièrement probant. Si votre installation vous le permet, validez cela dit l'édition 4K, elle est malgré tout un cran au dessus de celle, déjà sublime soyons clairs, proposée par la version Blu-ray 1080p..

Les pistes audio (identiques sur les éditions 4K et 1080p) affichent quant à elles (DTS:X Master Audio en VO) un compagnon de route idéal et assurent incontestablement le spectacle. Couplée à une image néanmoins très élégante, la piste originale anglaise vous garanti une immersion fracassante au cœur de l'action, de bout en bout. La VF se dévoile quant à elle en DTS 5.1 (comme cela est habituellement le cas chez Universal), forcément moins cristalline et aérienne que la VO DTS:X MA, mais se montre néanmoins redoutablement percutante, offrant elle aussi un très joli spectacle sonore. Doublage FR soigné où chacun retrouve sa voix française habituelle.

FAST & FURIOUS 8, disponible dès à présent en Blu-ray, 4K et DVD chez Universal.

VERDICT : Si l'on parvient à ne pas s'attarder sur un scénario une fois encore fort léger, et se focaliser davantage sur l'action et ses nombreuses scènes d'anthologie, Fast & Furious 8 est alors une belle réussite dans son domaine. On pourrait même écrire que l'on attend dors et déjà la suite avec impatience.Pour ce qui est de l'image et du son, je vous renvois vers les deux paragraphes plus haut abordant le sujet en détails (disques 4K et 1080p). Concernant les extras, on trouve ici divers modules revenant en détails sur le tournage, avec un focus sur les bolides, les cascades, les lieus de tournage ou encore le casting, sans oublier certaines séquences en versions "extended" et un commentaire audio du réalisateur. Un code UV est également inclus dans le boitier, ce dernier étant d'ailleurs protéger par un sur-étui (et je sais que cette info en intéresse certains).
NOTE GLOBALE (Blu-ray/film)


0 commentaires:

Publier un commentaire