3 oct. 2018

[Review] Assassin's Creed Odyssey, le test PS4

Écrivez votre propre odyssée et vivez d’incroyables aventures dans un monde où importe chacun de vos choix. Condamné à mort par votre propre famille, vous êtes un mercenaire et vous embarquez pour un voyage épique, où vous passerez du statut de paria à celui de légende, et lèverez le voile sur les secrets de votre passé. Tracez votre propre chemin à travers un monde déchiré par la guerre, façonné par les Dieux et où les montagnes jaillissent de la mer. Rencontrez les figures historiques de la Grèce antique et prenez part à des évènements qui ont constitué un véritable tournant dans l’Histoire et marqué la civilisation occidentale...

Moins d'un an après la sortie de Assassin's Creed Origins (voir notre test PS4 Pro et Xbox One X) qui avait instauré de nouveaux repères en matière de gameplay et offert à la série ses premiers véritables galons d'Action RPG, Ubisoft nous propose déjà une nouvelle aventure. Difficile de ne pas être méfiant donc, surtout en voyant l'atmosphère qui s'en dégage et la période historique choisie, indéniablement proche (à tous points de vue) de celle de Origins.

Assassin's Creed Odyssey nous plonge en effet cette fois en plein coeur de la Grèce Antique (là où Origins nous permettait de côtoyer les déserts égyptiens et les secrets des pyramides, sous la surveillance de légions romaines). Difficile de ne pas y voir plus d'une similitude avec son prédécesseur donc. Mais au-delà des aprioris (légitimes de prime abord), notre voyage nous a indéniablement prouvé que nous avions tort et que Odyssey parvenait de la plus belle de manière à s'affranchir de son ainé, et ce à bien des égards vous allez voir. C'est ce que nous allons en tous cas tenter de vous démontrer dans ce test, réalisé pour info sur une console PS4 Pro.

S'il ne fallait retenir qu'une seule et unique chose de l'extraordinaire expérience offerte par AC Origins l'année dernière, c'est sans aucun doute sa vision d'un gameplay renouvelé et d'un système d'évolution (armes et compétences) se rapprochant des codes du RPG occidental. Avec AC Odyssey, la licence vedette d'Ubisoft poursuit son évolution dans ce sens en devenant, plus que jamais auparavant,  un véritable Action RPG digne des meilleurs du genre. Et Odyssey ne s'arrête pas là dans sa progression puisque, et ce pour la toute première fois, vous pourrez à présent choisir dès le début de l'aventure le sexe de votre personnage. Une grande première que l'on pourrait d'ailleurs retrouver dans les prochains jeux Assassin's Creed à l'avenir si l'on en croit la rumeur.


Dès le début de l'aventure il vous faudra donc effectuer un choix crucial, celui d'opter pour la belle Kassandra ou le charismatique Alexios. C'est vers ce dernier que mon choix c'est directement porté je ne vais pas vous le caché, mais sachez que l'aventure ne sera pas fondamentalement différente que vous optiez pour l'un ou pour l'autre (cela dit certaines quêtes ne pourront être accomplies que par l'un des deux). Par contre, et c'est aussi une grande première pour la licence, vous pourrez à présent interagir lors des dialogues. Et vos choix auront là bel et bien une incidence sur la réaction des PNJ (personnages non jouables). Vos choix forgeront directement votre réputation et vous vous en rendrez compte lors de certaines rencontres. Là aussi, certaines missions ne seront peut-être pas accessibles suivant vos choix. Vous devrez dès lors en assumer les conséquences.

Coté scénario, AC Odyssey nous plonge en plein coeur de la guerre opposant Athènes et Sparte, et vous aurez un rôle à joueur... Je ne vous en dirai pas d'avantage pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte, mais sachez que l'aventure principale (ou devrais-je plutot écrite "lignes narratives" vu qu'il n'y a pas qu'une seule trame à l'histoire), rejointe parfois par diverses quêtes secondaires, est ici relativement bien tenue. Ce n'est pas toujours très subtil, mais les divers drames et trahisons au programme aident à mener la barque vers l'objectif final.


En parlant de barque, Odyssey marque également le retour des combats navals. Une épreuve qui pour ma part n'a jamais été très agréable, je ne m'en cache pas. Je ne citerai donc pas cette "nouvelle" comme étant une bonne chose, même si je sais que certains penseront différemment. La carte étant plus vaste encore que celle proposée dans Origins, il vous faudra régulièrement prendre la mer pour voyager d'une île à une autre. Ces voyages seront autant de prétextes pour affuter vos talents de navigateur et de stratège. Heureusement, la plupart des combats maritimes seront proposés au travers de quêtes optionnelles. Il est donc possible de faire l'impasse sur un certain nombre d'entre eux... Ouf!

Pour ce qui est du gameplay, ceux ayant poncé de long en large Origins (en décrochant par exemple le trophée Platine... comme moi) ne devraient pas être ici trop dépaysés, les deux jeux se rejoignant sur de nombreux points. Odyssey développant certes davantage l'aspect RPG encore mais restant proche néanmoins de ce que Origins nous apportait déjà, en terme de combat par exemple ou de progression. A noter tout de même que les boucliers ici disparaissent, au profit d'une action plus poussée, au travers d'un mélange d’esquive et de contre. On dispose également d’aptitudes qui seront à débloquer au fur et à mesure de notre évolution (Xp), qui nous seront souvent d'une aide précieuse lors des combats. Sachez qu'une approche plus "furtive" est également possible, et sera parfois la voie la plus sage à suivre.


Abordons maintenant le coté technique de ce Assassin's Creed Odyssey. Pour le coup il sera très difficile de lui reprocher quoique ce soit, surtout au regard du vaste monde ouvert qui nous est cette fois encore proposé. Si vous avez la chance de disposer d'un écran 4K HDR, ne vous en privez pas! Le rendu est tout simplement splendide. Comme dans Origins, tout ce beau monde se visite sans le moindre temps de chargement in game. Il faudra par contre s'armer d'un peu plus de patience en début de partie, le premier chargement étant quant à lui relativement long (une bonne minute au moins). On peut enfin souligner l'excellent travail sonore une fois de plus, avec un doublage Fr de grande qualité (à télécharger via le PS Store en début de partie sur notre version test dématérialisée), ainsi que la très belle et envoutante partition musicale.

Notre verdict:
Oubliez les craintes que vous pouviez avoir, Assassin’s Creed Odyssey n'est pas un Origins 1.5 mais bel et bien une évolution significative de la série. Certes la période temporelle choisie n'est pas très éloignée et on retrouve un certain nombre d'éléments similaires coté gameplay, mais l'évolution est ici vraiment différente et les ajouts bien plus considérables qu'il n'y paraissait. La formule évolue et se bonifie, nous offrant tout simplement l'épisode le plus complet et abouti de la série à ce jour, avec un monde ouvert vaste et riche, regorgeant d'activités, des quêtes annexes, de rencontres impromptues et de découvertes. Sans oublier quelques révélations et tant d'autres surprises encore (dont il ne m'est pas permis de vous parler...). Grâce à Odyssey, la saga Assassin's Creed rentre indéniablement par la grande porte au panthéon des Action RPG. La barre est à présent fixée très haut pour la suite, que l'on a dors et déjà hâte de découvrir.
9/10

0 commentaires:

Publier un commentaire