7 févr. 2019

[Review] Resident Evil 2, le test PS4 Pro

Un virus mortel touche les habitants de Raccoon City en septembre 1998, plongeant la ville dans le chaos tandis que des zombies mangeurs de chair sillonnent les rues à la recherche de survivants...

Je ne vais pas tourner autour du pot, Resident Evil 2 (remake) était l'un des jeux que j'attendais le plus depuis des mois - et sans aucun doute celui au sommet de ma liste pour 2019, juste après The Last of Us 2 (même si on ignore toujours si ce dernier sortira cette année...) - et je ne me suis évidement pas fait prier pour le tester dès que j'en ai eu l'occasion. Une attente qui fut de toute manière bien trop longue à mon gout...

Je vais donc aller droit au but (avant de développer mon argumentaire bien sûr): ce jeu est ni plus ni moins qu'une incroyable tuerie ! Certes il y aura toujours de bonnes raisons de lui reprocher ceci ou cela, tant il est difficile de proposer le jeu parfait, mais pour le coup Capcom a assurément réussi le difficile et délicat mixage de l'ancien et de neuf, pour nous proposer à la fois un récit respectueux de l’œuvre sortie il y a 20 ans sur la première Playstation, et une relecture actualisée du cheminement resté gravé dans la mémoire de tous les joueurs. De quoi nous donner réellement le sentiment de prendre part à une "nouvelle aventure", même si les repères restent bien entendu - dans les grandes lignes - les mêmes.

Comparatif Xbox One X/PS4 Pro:
Nous avons testé le jeu via une version physique sur une console Xbox One X ainsi que sur PS4 Pro, sur un écran 4K/HDR. Honnêtement il fut bien difficile de les départager, tant le rendu de l'une et de l'autre sont proches. On peut donc ici conclure qu'il s'agit d'un match nul entre les deux versions, parfaitement optimisée pour vos écrans 4K/HDR. Ajoutons enfin que l'une et l'autre proposent également du 60fps constant.

Ce test est garanti sans spoiler.

Débutons tout d'abord ce test par les similitudes entre ce Remake et le jeu original de 1998. La trame narrative bien sûr reste ici globalement la même. Vous incarné dans un premier temps, au choix, Leon S. Kennedy ou Claire Redfiled pour un premier scénario, que nous appellerons scénario A (pour découvrir la "vraie fin" du jeu, il vous faudra impérativement achever les scenarii A et B). Nous avons pour notre part opté pour Leon comme premier choix. Vous découvrez donc ce dernier alors qu'il intègre la police de Raccoon City. Un premier jour qui directement le plonge au coeur de l'action, la ville étant contaminée par un virus transformant la population en zombies. Votre premier objectif sera de rejoindre le commissariat de Raccoon City afin de vous y réfugier (grave erreur cela dit en passant...) et le cas échéant y trouver des renforts (douce illusion...).


La structure du bâtiment étant globalement similaire, vous aurez donc ici le sentiment de vous trouver dans un lieu familier. Dans un premier temps du moins. Puis vous découvrirez de nouveaux chemins, des pièces dans lesquelles vous ne pouviez entrer précédemment, ou encore des étages qui n'étaient jusqu'alors pas accessibles. Et c'est justement là qu'on se rend compte de l'incroyable ingéniosité du level design de ce Resident Evil 2 Remake.

En fait tout est ici inspiré du jeu de 1998 et à la fois très différent. Les fondamentaux répondent quant à eux bien présents, n'ayez crainte, avec les coffres d'objets, l'inventaire (limité), les armes (qu'il est possible d'améliorer), les munitions (à économiser absolument!!), les plantes (combinables), les clefs, etc... mais ne voulant pas tout vous dévoiler, je vous en laisserai dans une plus large mesure le plaisir de la découverte.

Bien entendu, ce Resident Evil 2 Remake propose également quantité de nouveaux éléments à découvrir. J'ai choisi de ne rien vous spoiler dans ce test donc je vais éviter de vous détailler ce point, mais sachez que même si vous connaissiez la version de 1998 par coeur, cela ne vous servira ici à rien... et cela est également valable pour les énigmes, qui ont elles aussi été modifiées (et sont également différentes de celles proposées dans le 1-Shot Demo).

Vous ne pourrez donc pas rusher lors de votre premier run. Vous allez devoir le ré-apprivoiser totalement. C'est aussi ça qui rend cette redécouverte aussi immersive et fascinante. Comptez pour ce faire une dizaine d'heures environs pour le scénario A (en prenant le temps de bien fouiller les lieus) et un peu moins pour le B, qui comporte logiquement des passages communs.


La très grande force de Resident Evil 2 Remake, c'est sans le moindre doute sa faculté à placer le joueur dans un sentiment d'angoisse permanent. Une peur viscérale et animale, qui ne vous quittera que rarement durant toute l'aventure. Même là où vous pensiez être en sécurité, restez constamment sur vos gardes... surtout après avoir fait la rencontre de Mr X... Mais chuuute, je ne vous en dirai pas plus. Le danger peut ici venir de n'importe où et à tous moment. L'obscurité quasi constante, où votre seule lampe torche vous permettra d'y voir quelque chose, renforce encore davantage le ressenti oppressant de cette aventure. Le terme "Survival" prenant pour le coup tout son sens. Et de ce point de vue là, RE2 est sans aucun doute l'opus le plus abouti de la saga à ce jour.

Le bestiaire n'a quant à lui pas fondamentalement changé. Vous croiserez des zombies par centaines (souvent increvables!!), des chiens zombies aussi, des lickers évidement (toujours aussi dangereux bien sûr), etc... puis un "nouveau venu" absent du Resident Evil 2 d'origine, qui deviendra rapidement votre pire cauchemar puisqu'il est tout simplement invincible. Inutile donc de gaspiller bêtement vos munitions en lui tirant dessus, au mieux vous ne pourrez que le stopper un court instant. Mais la dépense de munitions n'en veut clairement pas le chandelle. Mieux vaut fuir les lieus et s'en éloigner autant que possible. Une traque qui, régulièrement, accélérera considérablement votre rythme cardiaque croyez-moi, car rien, ou presque, ne pourra arrêter votre poursuivant, qui défoncera les portes, les murs et sautera même par dessus les rebords pour vous rejoindre. Fuyez mes amis, FUYEZ!


Si je devais ne vous donner qu'un seul conseil, ce serait d'économiser au maximum vos munitions. Ces dernières seront, avec les items de soin, vos biens les plus précieux durant toute l'aventure. Tenter donc, dès que cela est possible, d'éviter les affrontements et stocker vos ressources dans les coffres pour plus tard. Croyez-moi, vous en aurez besoin tot ou tard... Il existe d'ailleurs un trophée imposant au joueur de terminer l'aventure sans jamais utiliser un seul objet de soin... cela me parait juste impossible! Il y en a aussi un autre réclament de ne jamais utiliser les coffres de stockage... Mais où vont ils chercher pareilles idées?!

Coté munitions, vous trouverez régulièrement quelques boites de munitions ci et là, et pourrez même en fabriquer (à condition bien sur de disposer des éléments requis), mais vous ne pourrez pas en transporter en trop grand nombre avec vous car votre espace de stockage est bien entendu limité. Vous trouverez cela dit de petites sacoches vous permettant de l'agrandir un peu (+ 2 cases), mais ce ne sera bien souvent pas suffisent. Entre les clefs, les cartes d'accès, les pièces d'énigmes, les armes, les plantes, les planches pour barricader les fenêtres, les leviers et encore tant d'autres choses, la place restante pour transporter vos munitions ne sera pas bien grande. La gestion de votre inventaire sera pourtant capital, car c'est bien grâce à lui que vous resterez (ou non) en vie.


Le système de sauvegarde à quant à lui évolué depuis la version d'origine, du moins si vous optez pour les modes Facile ou Normal. Le mode Hardcore conserve lui l'obligation de disposer d'un ruban machine pour effectuer un point de sauvegarde, et donc en quantité limitée. Les autres modes de jeu vous offriront plus de confort, et même des points de sauvegarde annexes, juste avant les boss par exemple. Mais ne vous y trompez pas, le mode Normal est ici déjà très exigeant et la résistance de certains zombies parfois hallucinante, voire totalement abusée! Les head shots sont par exemple quasiment impossibles à réaliser au pistolet de base, et les zombies se relèveront constamment, même après avoir encaissé deux douzaines de balles dans le buffet. Il vaudra alors mieux tirer dans les bras ou les jambes de vos ennemis pour tenter de les immobiliser, uniquement si l’affrontement est inévitable bien sur. Sinon évitez-les et fuyez! Une fois agrippé par l'un d'eux, vous pourrez vous libérer en utilisant votre couteaux, mais attention car ce dernier aura une durée de vie limitée. Vous pourrez aussi le récupérer sur le corps de votre assaillant après usage, mais là aussi pensez à l'économiser.

Sans trop entrer dans le détail, comme c'était déjà le cas il y a 20 ans (dans une moindre mesure à l'époque cela dit), vous pourrez ici incarner plusieurs personnages au cour de l'aventure (et après). Leon et Claire bien entendu, mais aussi d'autres protagonistes, attendus pour certains, un peu moins sans doute pour d'autres. Je ne vous en dirai pas plus car je préfère vous les laisser découvrir par vous même. Sachez juste qu'il y a des modes de jeux qui ne se débloqueront que si vous terminez le jeu sous certaines conditions.

Une des autres (bonnes) surprise de ce Resident Evil 2 remake, c'est la présence d'un doublage Fr cette fois, absent du jeu original sur Playstation. On bénéficie d'ailleurs pour l'occasion d'un travail de qualité, qui vaut largement le détour. Pour les puristes parmi vous, sachez qu'il est tout à fait possible de jouer le jeu en VO anglaise (avec un tout nouveau doublage évidement), et d'activer ou non des sous titres français, par exemple. Tous les choix sont dès lors possibles (même des voix japonaises).


Enfin, impossible de ne pas aborder le rendu visuel de ce Resident Evil 2 Remake. Nous avons eu l'occasion de le tester à la fois sur PS4 Pro et Xbox One X, en 4K/HDR, et chacune des deux versions nous a totalement conquis. Les effets de lumière apportent davantage de profondeur et de naturel (le mariage 4K/HDR fait indéniablement des merveilles), tout comme les textures, en 4K native, sans oublier le rendu des sols et des murs lors de certaines séquences. Tout simplement bluffantes. Une piste Dolby Atmos est également à disposition, si votre installation vous le permet.

Je terminerai avec quelques conseils à suivre autant que possible...

  • Économisez au maximum vos ressources (munitions et soins) et stockez-en un maximum dans les coffres en prévision de plus tard. 
  • Ne tirez que si vous y êtes absolument contraint (les zombies sont un gouffre à munitions...). Evitez les enemis est la meilleure des solutions. 
  • Ne perdez pas votre temps (et vos munitions) face à Tyrant (Mr X), fuyez! 
  • Fouillez chaque pièce de font en comble afin de TOUT récupérer. Chaque document peut avoir son importance. Il renferme peut-être la solution à une énigme... 
  • Les lickers sont aveugles, tentez donc d'en tirer profit. Mais ne sous estimez pas leur ouïe par contre... 
  • Sur la carte, si une pièce apparait en rouge c'est que vous n'y avez pas tout récupéré... De nombreuses informations y apparaissent également, pensez donc à la consulter.

Pour rappel, Resident Evil 2 Remake est dès à présent disponible sur Playstation 4, Xbox One et PC, en éditions standard et collector. Retrouvez d'ailleurs notre Unboxing de l'édition Collector de Resident Evil 2 sur PS4 en suivant ce lien.

Notre verdict:
Balayant toutes nos craintes et offrant à la légende du survival horror son plus bel écrin, Resident Evil 2 Remake est incontestablement à la hauteur de nos attentes. Tout d'abord splendide en 4K (sur PS4 Pro et Xbox One X), mais surtout proposant une aventure sans temps mort ni concession en redonnant tout son sens au terme "Survival", notre redécouverte du commissariat de Raccoon City est un pur moment de grâce, d'un bout à l'autre de l'aventure. Proposant de vraies nouveautés tout en sachant respectueusement rendre hommage à son illustre modèle, cette version 2019 est un titre à coté duquel aucun joueur ne devrait passer. L'année commence donc très fort, avec déjà un potentiel GOTY sur notre liste.
9.5/10

0 commentaires:

Publier un commentaire